[DOSSIER DE PRESSE] Les territoires éducatifs ruraux

La lutte contre les inégalités sociales et territoriales est le fondement de l’action engagée par l’État en matière éducative depuis 2017. Cette action volontariste s’est traduite tout d’abord par la priorité donnée au premier degré, avec l’abaissement à 3 ans de l’âge de l’instruction obligatoire et par l’engagement "100 % de réussite en CP" qui s’applique à tous les territoires de la République.

"Du premier degré jusqu’aux lycées, toutes les réformes engagées par le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports répondent à un seul et même défi : l’égal accès de tous à un service public d’éducation de qualité, offrant sur tout le territoire les mêmes opportunités de réussite à chaque enfant et chaque jeune, quels que soient son origine sociale et son lieu de résidence.

Les "territoires éloignés" posent cependant à l’École un défi spécifique. Du fait de la dispersion de l’habitat et des équipements publics, de l’éloignement des opportunités de poursuite d’études et d’emploi, ou de la déprise démographique et des difficultés économiques, certains territoires ruraux et périphériques présentent des singularités qui appellent de la part de l’institution scolaire une réponse globale et cohérente, construite avec les acteurs locaux et s’appuyant sur leurs richesses et leurs atouts. 

La rentrée scolaire 2020 a marqué une nouvelle étape dans le soutien aux territoires ruraux ou éloignés, avec la tenue de l’engagement de ne fermer aucune école rurale sans accord préalable du maire. Elle est également marquée par la poursuite des programmes tels que le plan Bibliothèques, le plan Écoles numériques innovantes rurales et le soutien aux collectivités dans le cadre du Plan mercredi, ainsi que par l’extension aux écoles et aux collèges ruraux de dispositifs d’accompagnement tels que les Cordées de la réussite ou l’École ouverte qui, dans le cadre des Vacances apprenantes, a permis aux élèves ayant le plus souffert des conséquences de la crise sanitaire de bénéficier de renforcement scolaire, d’activités éducatives et de loisirs pendant les vacances d’été. 

Parce que les territoires ruraux ou éloignés ne constituent pas un ensemble homogène, la réponse du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports doit être élaborée au plus près des territoires, main dans la main avec les collectivités locales, en lien avec l’ensemble de la communauté éducative. 

C’est tout le sens des nouveaux "Territoires éducatifs ruraux" qui, dans le prolongement des réformes engagées, permettront de constituer un réseau de coopérations autour de l’École comme point d’ancrage territorial, au service d’un projet éducatif porteur d’ambition pour les élèves et leurs familles, et vecteur de rayonnement pour le territoire lui-même.

Dans le cadre d’une démarche contractuelle entre l’État et les collectivités territoriales, les Territoires éducatifs ruraux traduiront de manière concrète la participation de l’École au projet d’aménagement et de développement des territoires."


Jean-Michel BLANQUER
Ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports

Nathalie ÉLIMAS
Secrétaire d’État en charge de l’Éducation prioritaire

Les territoires éducatifs ruraux

  • Présentation du programme Territoires éducatifs ruraux
    • Genèse
    • Périmètre de l'expérimentation
    • Principes et objectifs de l'expérimentation
  • Liste des écoles et collèges participant à l'expérimentation
  • Infographie récapitulative

 

Mise à jour : janvier 2021