Disparition de Laurent Bouvet

A la suite de disparition de Laurent Bouvet, samedi 18 décembre 2021, à l’âge de 53 ans, Jean Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des Sports et Dominique Schnapper, présidente du Conseil des sages de la laïcité expriment leur profonde tristesse. 

Politologue et essayiste, cet agrégé de science politique était professeur des universités à l’Université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines. Membre du Conseil des sages de la laïcité dès son installation par le ministre de l’Education nationale en janvier 2018, Laurent Bouvet y brilla par une présence assidue et féconde. Il s’investit notamment dans la rédaction du vademecum "La laïcité à l’école".

"Début juillet 2019, au terme de notre ultime réunion de l’année scolaire suivante, il nous annonçait qu’il ne pourrait plus être des nôtres à la rentrée. Des problèmes de santé sérieux devaient l’en empêcher. Nous sûmes progressivement de quelle terrible maladie il souffrait, qui finirait par l’emporter. Le courage dont il fit preuve au cours des deux années qui allaient suivre jusqu’à l’issue fatale annoncée, renforçait notre admiration et notre affection.

Au sein du Conseil des sages, nous étions nombreux à apprécier la clarté et le courage dont il faisait preuve dans l’énonciation et la défense de ses idées. Nous aimions ses traits d’esprit, son humour et surtout la profondeur de ses analyses.

C’est avec courage, et une lucidité dont l’impitoyable maladie n’avait pas eu raison, qu'en juin 2020 il publia encore un livre : "Le péril identitaire". Venant après plusieurs autres ouvrages, ce dernier livre achève de constituer une œuvre qui restera et que nous continuerons à lire et à relire.

Nous avons perdu un ami, un penseur infatigable, un homme courageux. Il nous revient de poursuivre son engagement.  Le Conseil des sages de la laïcité s’associe à la peine de sa famille et de ses nombreux amis."

(Le Conseil des sages de la laïcité)

Mise à jour : décembre 2021