Conférence des ministres de l'éducation de la francophonie sur l'apport de la plateforme collaborative Imaginécole

Cette réunion virtuelle sera l’occasion d’un échange sur les défis posés par la continuité pédagogique et la formation des enseignants et l’apport qu’a représenté à cet égard la plateforme collaborative de ressources pour la classe et la formation des professeurs, Imaginécole, lancée en décembre 2020, dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

La Conférence des ministres francophones de l’Éducation réunira exceptionnellement cet après-midi, (16h-18h30 TU) les ministres de l’Éducation de 10 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre (du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, du Niger, du Sénégal, du Tchad et du Togo), le président en exercice, Dominic Cardy, ministre du Nouveau-Brunswick, Jean-Michel Blanquer, ministre français de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre français des Affaires étrangères, Stefania Giannini, sous-directrice pour l’éducation de l’UNESCO, le Partenariat mondial pour l’éducation (PME) et l’Organisation internationale pour la francophonie (OIF). 

Imaginécole est née de la volonté des ministres francophones de l’Éducation de s’engager dans une initiative solidaire. Lancé en avril 2020, par la France, la CONFEMEN et l’UNESCO dans le cadre de sa Coalition mondiale pour l’éducation, le projet est doté de près d’un million d’euros. Il vise à mettre à la disposition de 6,6 millions d’élèves de 6 à 18 ans et de leurs professeurs des ressources éducatives de qualité. Il s’agit aussi de fédérer les systèmes éducatifs francophones en Afrique autour de la production et du partage de ressources pour apprendre, enseigner et, plus particulièrement, former les professeurs au numérique.

Imaginécole est accessible aux élèves, aux professeurs et aux concepteurs de parcours en ligne. Le site permet d’enrichir les plateformes de chaque État et de mettre en partage l’ensemble des productions. Au-delà de ces ressources, cette initiative mise sur la capacité donnée aux professeurs de créer, en français, des parcours adaptés au niveau des élèves, basés sur les programmes nationaux. 

L’expertise de Canopé, opérateur du ministère français de l’Éducation et de l’edTech française Maskott, aux côtés des experts de l’UNESCO, a permis le lancement de cette plateforme dès le mois de décembre en partenariat avec la CONFEMEN.
Plus d’informations : https://imaginecole.africa

Mise à jour : mars 2021