Communiqué : 26ème sommet franco-espagnol

Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Isabel CELAÁ, ministre espagnole de l’Éducation et de la Formation professionnelle ont échangé, en marge du 26ème sommet franco-espagnol, afin de renforcer la coopération éducative entre nos deux pays.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Isabel Celaá, ministre espagnole de l’Éducation et de la Formation professionnelle ont échangé, en marge du 26ème sommet franco-espagnol, afin de renforcer la coopération éducative entre nos deux pays dans trois domaines précis : la mobilité des futurs professeurs, le développement de la coopération entre campus professionnels français et centres de formation professionnelle espagnols, et l’apprentissage de la langue et de la culture du partenaire.  

Particulièrement soucieux de porter ces priorités au niveau européen, les deux ministres ont rappelé leur attachement à la construction de l’espace européen de l’Éducation. 
Convaincus que la formation et l’enseignement professionnels sont de nature à rendre nos économies plus durables et nos sociétés plus dynamiques et inclusives, ils ont souhaité traduire cette vision commune par le renforcement de partenariats stratégiques. Ainsi, dix projets pilotes associant des campus des métiers et des qualifications français et des centres de formation professionnelle espagnols, seront lancés dans des secteurs d’avenir pour les économies des deux pays : industries du futur (transports et logistique), économie verte (efficacité énergétique, énergie solaire, traitement des eaux), et tourisme innovant (gastronomie et restauration). 

Un engagement en faveur de la mobilité des étudiants se destinant au métier de professeur 

Afin de placer l’Europe et la mobilité au cœur de la formation des futurs professeurs, Jean-Michel Blanquer, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Isabel Celaá et Manuel Castells, ministre espagnol des Universités, ont signé une déclaration d’intention conjointe.  
À partir de la prochaine rentrée universitaire, un projet pilote sera lancé, associant les instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation (INSPÉ) de Bretagne, Bordeaux, Lille, Nantes et Rouen, et les universités de Grenade, Jaén, Valladolid, Cordoue, l’Université du Pays Basque, l’Université Publique de Navarre et l’Université de Murcie. Cette initiative permettra de renforcer la mobilité tout au long de la carrière des professeurs, en commençant par les étudiants en Master Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation (MEEF) : valorisation et reconnaissance des mobilités, comparaison des pratiques, partage d'expériences. 
Cette démarche s’inscrit dans le cadre des initiatives européennes pour favoriser la mobilité des étudiants et des professeurs comme le programme ERASMUS+, les Universités européennes ou encore les Académies européennes des professeurs. 

L’apprentissage des langues et des cultures

Les ministres ont également rappelé que l’apprentissage des langues française et espagnole constitue le socle de l’amitié entre la France et l’Espagne et de leur coopération éducative.
Dans chacun des deux pays, la langue du partenaire connaît une croissance soutenue et demeure la plus apprise après l’anglais. En France, en 2020, ce sont ainsi 3 281 762 élèves qui apprennent l’espagnol. Plusieurs programmes contribuent à enrichir l’apprentissage de ces langues, en proposant des parcours d’excellence culturelle et linguistique : les sections internationales espagnoles implantées en France (2 501 élèves dans le second degré en 2020), les 303 sections bilingues francophones implantées en Espagne (plus de 38 000 élèves en 2020) et les 212 sections binationales Bachibac (92 en France, 120 en Espagne). Ces sections permettent d’obtenir le baccalauréat et le bachillerato et scolarisent 9 299 élèves en 2020 (5842 en France et 3457 en Espagne).
Madame Celaá et Monsieur Blanquer ont rappelé les acquis de ces programmes et ont souhaité en conforter le développement. Pour cela, ils ont signé deux nouveaux accords afin de renforcer la coopération entre les deux systèmes éducatifs, tout particulièrement en cas de situation exceptionnelle, comme nous l’avons connu en 2020, dans le contexte de la pandémie.  
Les ministres se sont tout particulièrement félicités du dynamisme et de la créativité des élèves des sections Bachibac et en particulier le lycée espagnol IES Eras de Renueva de León, lauréat du concours franco-espagnol de création d’un nouveau logo pour les sections Bachibac.

Importance de l’éducation en présentiel

Pendant la réunion, les ministres Celaá et Blanquer ont par ailleurs souligné l’importance du maintien des cours en présentiel malgré la pandémie, comme l’ont fait les deux pays durant cette année scolaire. Ils ont salué l’effort de la communauté éducative pour parvenir à ce résultat et ont insisté sur la nécessité d’accroître l’investissement public dans l’éducation pour surmonter l’impact de l’épidémie chez les élèves, particulièrement les plus vulnérables.


 

Mise à jour : mars 2021