Communication en Conseil des ministres : mise en œuvre de Parcoursup

La ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation a présenté, le mercredi 15 mai 2019, un point sur la mise en œuvre de Parcoursup.

La campagne 2018 a permis d’orienter 812 000 candidats et a constitué un premier succès :

  • elle s’est caractérisée, conformément aux objectifs de la loi du 8 mars 2018 relative à l'orientation et à la réussite des étudiants, par la mise en place d’un véritable service public de l’accompagnement des candidats : le site Internet dédié a reçu plus d’un million de visites et le numéro vert plus de 300 000 appels ;

  • 2018 a connu un accroissement de 21 % des boursiers admis dans l’enseignement supérieur ainsi qu’une augmentation de la mobilité géographique avec 10 % de candidats acceptant une proposition hors de leur académie de résidence ;

  • la part des bacheliers professionnels et technologiques dans les filières courtes où ils réussissent le mieux a été renforcée avec plus de 23 % de bacheliers professionnels admis en STS et plus de 19 % de bacheliers technologiques admis en IUT.

En 2019, Parcoursup entame sa deuxième campagne. La dynamique de 2018 sera amplifiée avec :

  • une extension de l’offre sur la plateforme : 1 500 formations supplémentaires, dont les instituts de formation aux soins infirmiers, ce qui va porter à 14 500 le nombre total de formations offertes ;

  • une amélioration de l’information disponible pour les candidats ;

  • un soutien plus actif à la mobilité des candidats avec une aide de 500 € pour la mobilité inter-académique des boursiers ;

  • la poursuite de l’accroissement des capacités d’accueil et des dispositifs "oui si" : 2 500 formations offriront un tel dispositif à la rentrée.

Source : Gouvernement

Mise à jour : février 2020