Toute l'actualité

Concours général des lycées et des métiers 2019

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

La cérémonie de remise des prix du Concours général 2019 se tient le jeudi 11 juillet en Sorbonne. Jean-Michel Blanquer a félicité les lauréats. Chaque année, cette compétition prestigieuse distingue les meilleurs élèves de première et de terminale. Sélectionnés par leurs professeurs pour l'excellence de leurs résultats scolaires, les candidats ont été évalués sur des sujets conformes aux programmes officiels, mais dans le cadre d'épreuves plus exigeantes et plus longues que l'examen du baccalauréat. 49 disciplines étaient proposées aux 16 495 candidats, en France et à l'étranger.

Présentation du Concours général

Institué en 1744 par l’Université de Paris, le Concours général des lycées et des métiers distingue les meilleurs élèves des lycées d'enseignement général, technologique et professionnel. Le Concours général évalue les candidats sur des sujets conformes aux programmes officiels mais dans le cadre d’épreuves plus exigeantes et plus longues que l’examen du baccalauréat. Les candidatures des élèves sont proposées par leurs professeurs au cours du premier trimestre de l'année scolaire. Les épreuves ont lieu au cours du deuxième trimestre.

Depuis 2015, les copies des épreuves écrites sont dématérialisées et mises numériquement à disposition des jurys sur une application. Le Concours général s’est ainsi modernisé, créant un pont entre les traditions d’hier et les méthodes innovantes de gestion d’aujourd’hui. Les lauréats, qui symbolisent l’excellence, sont ainsi récompensés dans le cadre d’un concours qui a su évoluer avec son temps et qui saura s’inscrire dans l’avenir.

49 disciplines sont proposées aux candidats :

  • 31 disciplines pour le Concours général des lycées
  • 18 spécialités de baccalauréat professionnel pour le Concours général des métiers

Depuis plus de deux siècles, le Concours général suit l’évolution de l’Éducation nationale et de la société :

  • 1744 : l'Université de Paris institue le Concours général pour distinguer les meilleurs élèves, à l'initiative de l'abbé Legendre
  • 1747 : les premiers prix sont décernés en Sorbonne
  • 1924 : ouverture aux élèves de province et aux filles. Il s'adresse à l'origine aux garçons des lycées parisiens
  • 1981 : ouverture aux disciplines technologiques. Le Concours général est initialement limité au français, au latin, au grec, à l'histoire, aux mathématiques et à la physique
  • 1995 : ouverture aux disciplines de l'enseignement professionnel
  • 2015 : le Concours général des métiers fête ses 20 années d’existence

Les lauréats d'aujourd'hui ont d'illustres prédécesseurs :

  • Des hommes politiques : Jean Jaurès, Léon Blum, Georges Pompidou, Jean-Pierre Chevènement, Jean-Louis Bianco
  • Des scientifiques : Marcellin Berthelot, Louis Pasteur, Laurent Schwartz
  • Des philosophes, des hauts fonctionnaires et des chefs d’entreprise : Jules Michelet, Jorge Semprún, Régis Debray, Jacqueline de Romilly, Charles de Croisset, Laurence Giovacchini, Daniel Bouton, Philippe Camus, Raymond Lévy
  • Des écrivains : Charles Baudelaire, Victor Hugo, Eric-Emmanuel Schmitt

Le Concours général 2019 en chiffres

Les candidats

16 495 candidats   

  • 14 780 au Concours général des lycées
  • 1 715 au Concours général des métiers

Les candidats des pays étrangers  

  • 43 pays inscrits, soit 1 214 lycéens
  • 8 prix décernés à des élèves de 4 pays

Le Concours général des métiers n’est pas ouvert à l’étranger.

Les lauréats

Le plus jeune et le plus âgé

  • Le plus jeune lauréat primé : 15 ans
  • Le plus âgé lauréat primé : 24 ans

143 prix attribués à 142 lauréats (1 candidat recevra deux prix)

Autres distinctions   

  • 136 accessits
  • 125 mentions
  • Au total : 403 candidats récompensés

Les disciplines

49 disciplines

  • 31 disciplines pour le Concours général des lycées
  • 8 disciplines pour le Concours général des métiers
  • 8 disciplines présentées en classe de première
  • 2 en classes de première et de terminale
  • 41 en classe de terminale

Les disciplines

Concours général des lycées

Disciplines générales

Les élèves de première peuvent concourir en :

  • français
  • histoire
  • géographie
  • arts plastiques
  • éducation musicale
  • version latine
  • thème latin
  • version grecque

Les élèves de terminale peuvent concourir :

  • dissertation philosophique
  • sciences de la vie et de la terre
  • mathématiques
  • physique-chimie
  • sciences de l'ingénieur
  • sciences économiques et sociales
  • allemand
  • anglais
  • arabe
  • chinois (depuis 2007)
  • espagnol
  • hébreu
  • italien
  • portugais
  • russe

Classes de première et terminale :

  • arts plastiques
  • éducation musicale
Disciplines technologiques
  • sciences et technologies industrielles et du développement durable
  • biotechnologies, sciences physiques et chimiques en laboratoire
  • sciences et techniques sanitaires et sociales
  • management et sciences de gestion
  • sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration

Concours général des métiers

Classes terminales professionnelles :

  • commerce
  • commercialisation et services en restauration
  • cuisine
  • électrotechnique énergie équipements communicants
  • fonderie
  • maintenance de véhicules
  • maintenance des matériels : option a : agricoles, option b : travaux publics et manutention, option c : parcs et jardins
  • menuiserie aluminium-verre
  • métiers et arts de la pierre
  • métiers de la mode - vêtements
  • plastiques et composites
  • technicien d'usinage
  • technicien en chaudronnerie industrielle
  • technicien menuisier agenceur
  • transport
  • travaux publics
  • vente (prospection, négociation, suivi de clientèle)

Brevet des métiers d'art :

  • ébéniste
Les jurys de chaque discipline du Concours général peuvent attribuer les récompenses suivantes, par ordre de mérite décroissant :
  • des prix : 1er prix, 2e prix, 3e prix, avec éventuellement des ex-æquo

Les candidats récompensés par un "prix" sont dits "primés" : eux seuls sont invités à la cérémonie en Sorbonne.

  • des accessits, jusqu’à cinq, avec classement
  • des mentions, jusqu’à dix, avec classement

Le jury étant souverain, il n’est toutefois pas tenu de distribuer toutes ces récompenses.

 

Quelques exemples de sujets

Composition française

"La poésie digne de ce nom s’évalue au degré d’abstention, de refus qu’elle suppose et ce côté négateur de sa nature exige d’être tenu pour constitutif : elle répugne à laisser passer tout ce qui peut être déjà vu, entendu, convenu, à se servir de ce qui a servi, si ce n’est en le détournant de son usage préalable." André Breton, préface à l’édition de 1947 du Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire.

Vous analyserez et discuterez cette réflexion en vous appuyant sur des exemples précis.

Dissertation philosophique séries ES et S

Sujet : Que peut‐on s’approprier ?

Dissertation philosophique série L

Oublier.

Histoire

L'année 1945.

Sciences économiques et sociales

La croissance économique est-elle limitée ?

Géographie

Les littoraux en France : des espaces convoités et aménagés.

Technologies et gestion hôtelières

L’hôtelier restaurateur est plus que jamais soumis aux mutations de son environnement. Usages numériques, digitalisation ... il doit désormais faire face à la montée en puissance de la technologie de l’intelligence artificielle amenant avec elle son lot de promesses et de craintes.

Les implications sont multiples et entrainent les professionnels à réfléchir aux modifications qu’elle pourrait apporter aux métiers de l’accueil et du service ainsi qu’à la relation client.

À l’aide de vos connaissances, de votre expérience et du dossier documentaire joint, présentez votre réflexion dans un développement structuré.


Œuvres réalisées dans le cadre du Concours général des métiers

Spécialité artisanat et métiers d’art – Option : arts de la pierre

Président : Brigitte Flamand, inspectrice générale à l’éducation nationale
Vice-président : Pierre Baptiste, inspecteur de l’éducation nationale et enseignement technique

Thème : Plateau de jeu évolutif
Objectif : réaliser un plateau de jeux évolutif

La pièce réalisée est un plateau de jeu évolutif avec un support et un plateau réversible, présentant d’un côté un jeu d’échec et de l’autre un jeu de dame.
Le support est réalisé en pierre de Lens, elle mesure 60 x 60 x 4 cm et le plateau réversible en pierre de Tavel Bleu mesure 32 x 32 x 2 cms.
Le support comprend deux entailles pour permettre de retourner le plateau de jeu.
L’épreuve finale s’est déroulée du 14 au 17 mai 2019 au lycée professionnel "Les Alpilles" à Miramas.

Sur 12 inscrits et 5 candidats finalistes, le jury a décerné deux prix :

  • 1er prix à Célia Gosset du lycée professionnel de l’Acheuléen à Amiens (Amiens)
  • 2e prix à Flora Barozzi du lycée professionnel Camille Claudel à  Remiremont (Nancy-Metz)

Spécialité métiers de la mode – vêtements

Président : Norbert Perrot, inspecteur général de l’éducation nationale
Vice-président : Francine Deneuville Slominski, inspectrice de l’éducation nationale et enseignement technique

Thème : Ensemble "Joutes"
Objectif : réaliser l’ensemble "Joutes" composé d’une robe et d’une veste.

Le grade de qualité demandé était celui d’un prêt-à-porter haut de gamme et les matières utilisées sont naturelles ce qui les rend agréables à porter.
L’épreuve finale s’est déroulée du 13 au 16 mai 2019 à la SEP du Lycée polyvalent René Char à Avignon (académie d’Aix-Marseille). Sur 56 inscrits et 11 candidats finalistes, le jury a décerné trois prix :

  • 1er prix à Maxime Canihac du lycée des métiers Gabriel Peri à Toulouse (Toulouse)
  • 2e prix à Eléa Operti du lycée des métiers Toulouse-Lautrec à Albi (Toulouse)
  • 3e prix à Mélissa Bringer du lycée des métiers Marie Laurencin à Riom (Clermont-Ferrand) 

Spécialité  Artisanat et métiers d’art – Option : Ebéniste

Président : Brigitte Flamand, Inspectrice générale de l’éducation nationale Design et Métiers d’art
Vice-président : Corinne Pontieux, Inspectrice de l’éducation nationale, Sciences et Techniques Industrielles, Arts appliqués et Métiers d’art

Thème : "la Montagne"
Objectif : le pupitre "Ligne de crête" est destiné à la consultation de livres sur "la montagne", une thématique commune aux sous-épreuves d’arts appliqués et pratique, des épreuves d’admission. Il est conçu pour suggérer une possible ligne de crête de cet élément paysager et la lecture d’ouvrages qui lui sont dédiés.

Il est constitué :

  • d’un piètement-façade / support de lecture, formé de 17 strates en frêne massif assemblées par tourillons. Chacune est composée de 2 pièces chantournées et assemblées par faux tenons.
  • de deux feuillets de 4 panneaux en MDF (médium), collés et galbés, assemblés au piètement-façade par vis mécaniques et inserts. Façade et chants du feuillet intermédiaires sont plaqués en noyer clair, ceux du feuillet extérieur de noyer foncé.

Les dimensions : Largeur : 38,2 cm X Profondeur : 68,6 cm X Hauteur : 112,7 cm

L’épreuve finale s’est déroulée du 20 au 24 mai 2019 au lycée des métiers des arts du bois Pierre Vernotte, à Moirans-en-Montagne. Sur 35 inscrits et 10 candidats finalistes, le jury a décerné 3 prix:

  • 1er prix à Guillaume Faivre du LPO Pierre et Marie Curie à Neufchateau (Nancy-Metz)
  • 2e prix à Rosalie Colman-Schaefer du lycée des métiers François Mitterrand à Château-chinon (Dijon)
  • 3e prix à Enzo Bru du LP Poinso-Chappuis à Marseille (Aix-Marseille)

Spécialité Technicien en chaudronnerie industrielle

Président : Jean-Marc Desprez, inspecteur général de l’éducation nationale
Vice-président : Stéphane Le Gal, inspecteur de l’éducation nationale

Thème:  "Boîte anti-retour"
Une entreprise de chaudronnerie industrielle a en charge la réalisation de l’aspiration des poussières dans un atelier de production de découpe du bois et de panneaux stratifiés. Elle installe donc toutes les aspirations nécessaires à tous les postes de travail. Les poussières aspirées par le cyclo-filtre dépoussiéreur  passent d’abord par une boite anti-retour. En effet, les poussières très inflammables pourraient exploser.

Objectif : le boitier anti-retour évite le retour de flamme du côté des opérateurs.

L’épreuve finale de 28 heures s’est déroulée du 14 au 17 mai 2019 au lycée Paul Cornu à Lisieux (académie de Caen).

À l’issue de l’épreuve, sur 57 inscrits et 10 candidats finalistes, le jury a décerné trois prix :

  • 1er prix à Zachary Deleau du lycée des métiers Jean Lurçat à Fleury les Aubrais (Orléans-Tour)
  • 2e prix à Cédric Brun du lycée privé des métiers La Mâche à Lyon (Lyon)
  • 3e prix à Théo Delalande du lycée des métiers Edmond Doucet à Cherbourg en Cotentin (Caen)

Spécialité Maintenance des matériels : Option A, B, C

Président : Pascale Costa, inspectrice générale de l’éducation nationale
Vice-président : Patrick Ajasse, inspecteur de l’éducation nationale

Objectif : présentation d’une épreuve pratique du concours général des métiers en maintenance des matériels, afin que le jeune technicien puisse expliquer comment se met en place une démarche de diagnostic et d’intervention sur un matériel.

Le jeune présentera les outils à sa disposition qui lui permettent de se connecter directement au cœur du matériel et des hautes technologies qui le constituent et d’analyser les codes pannes, afin d’intervenir de façon précise, rapide et efficace sur le problème rencontré.

Mise en avant des :

  • nouvelles technologies sur les matériels
  • outils de diagnostic modernes
  • contextes de travail atelier/ extérieur avec une forte exigence de rapidité d’intervention car impact direct sur la productivité des clients professionnels
  • compétences acquises dans le bac pro maintenance des matériels

Sur place : quatre miniatures de matériels, une vidéo de l’épreuve de rapidité (moins d’une minute), une valise de diagnostic avec tablette pour montrer des résultats et un stand parapluie.

À l’issue de l’épreuve, sur 152 inscrits et 9 candidats finalistes, le jury a décerné 3 prix :

  • 1er prix:  Evan Raymond - Maison Familiale de Métiers - CFA de Mécanique à Saint Martin en Haut (Lyon)
  • 2e prix : Rémi Bernier - Ecole d'application aux métiers des travaux publics à Egletons (Limoges)
  • 3e prix : Arnaud Grataloup -  Maison Familiale de Métiers - CFA de Mécanique à Saint Martin en Haut (Lyon)

Spécialité Fonderie

Président : Jean-Marc Desprez, inspecteur général de l’éducation nationale
Vice-président : Frédéric Dedeken, inspecteur de l’éducation nationale, enseignement technique

Thème : Buste de De Vinci

Objectif : "Viva Da Vinci", c’est le nom choisi pour désigner les commémorations du 500ème  anniversaire de la Renaissance en Région Centre-Val de Loire.
La numérisation de l’œuvre a permis dans un premier temps d’imprimer les modèles en « 3D ».
Pour un meilleur état de surface, les modèles ont été usinés sur machines à commande numérique, puis dupliqués à l’aide d’un moulage en silicone.
Dans un deuxième temps, les candidats ont été appelés à réaliser ce « buste » par le procédé de fonderie.
L’effet stylistique cubique recherché se traduit par des difficultés techniques qui exigent un réel savoir-faire, une dextérité et quelques astuces que les candidats ont eu à mettre en œuvre pour réaliser cette œuvre.

Le premier jour d’épreuve il a été demandé aux 11 finalistes d’effectuer le moulage de la pièce, de réaliser le dispositif de remplissage et d’effectuer la coulée en fonte dans le moule. Le décochage et le parachèvement de la pièce se sont poursuivis lors de la deuxième journée d’épreuve.

L’épreuve finale s’est déroulée du 22 au 23 mai 2019 dans les ateliers entièrement rénovés du lycée polyvalent Henri Bisson de Vierzon dans le département du Cher (académie d’Orléans Tours).

À l’issue de l’épreuve des 11 finalistes, le jury a décerné 4 prix dont 2 ex-aequo :

  • 1er prix à Romeo Ticier du lycée des métiers Marie Curie à Nogent-sur-Oise (académie d’Amiens)
  • 2e prix à Tom Martin du lycée des métiers Henri Brisson à Vierzon (académie Orléans-Tour)
  • 3e prix EX-AEQUO à Romain Sagan du lycée des métiers Marie Curie à Nogent-sur-Oise (Amiens)
  • 3e prix EX-AEQUO à Claude Dubois du lycée des métiers Henri Brisson à Vierzon (Orléans –Tour)

Pièce en bronze offerte et remise par les lauréats à Monsieur le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Spécialité Arts plastiques

Président : Philippe Galais, inspecteur général de l’éducation nationale
Vice-président : Michel Gravot, inspecteur d’académie – inspecteur pédagogique régional

Inscrits : 375
Sujet 2019 :  isoler, prélever, ordonner ?

En vous appuyant sur l’incitation et le document visuel, proposez une réalisation plastique qui affirme un parti pris plasticien. Votre production, figurative ou non, sera bidimensionnelle et au format raisin (65 x 50 cm). Les techniques employées sont laissées à votre libre choix. Vous respecterez toutefois les consignes indiquées par le centre d’examen, relatives au support fourni, aux quelques techniques interdites, ainsi qu’aux outils et aux matériels informatiques autorisés.
Les deux éléments à votre disposition, la proposition inductrice du sujet et l’image, sont destinés à vous servir de source d’inspiration et à orienter le sens de la production plastique. Cette production sera appréciée selon les critères suivants : la prise en compte effective des éléments proposés, l’opportunité et la singularité de la réponse imaginée sur la base de diverses articulations (plastiques, sémantiques, iconiques), la maîtrise technique. 

Document : photo anonyme, Maeur Park, Marché aux puces - Quartier de Prenzlauerberg à Berlin

Les lauréats

Les plus jeunes lauréats

Le plus jeune des lauréats primés au Concours général des lycées
Audrey Zarkua, 15 ans (21/01/2004), du lycée général et technologique Teilhard de Chardin à Saint-Maur-des Fossés - 3e prix en géographie

Le plus jeune des lauréats primés au Concours général des métiers
Yaissa Lemee, 17 ans (24/05/2002), du lycée des métiers Sadi Carnot-Jean Bertin à Saumur - 1er prix en métiers de l’électricité et ses environnements connectés

Le lauréat primé le plus âgé au Concours général des métiers 
Nicolas Routier, 24 ans, (20/05/1993), du lycée des métiers Jules Vernes à Étaples - 3e prix en menuiserie- aluminium-verre

Les lauréats récompensés plusieurs fois

Jean-Baptiste Launay du lycée privé Stanislas à Paris

  • 3e prix en thème latin
  • 2e prix en version grecque

Télécharger le palmarès national par discipline

Concours général des lycées et des métiers 2019

Accéder à l'album complet sur Flickr

En savoir plus
Page à consulter

Le concours général des lycées et des métiers : un prix d'excellence
Le concours général des lycées et des métiers distingue les meilleurs élèves des lycées d'enseignement général, technologique et professionnel. Il valorise des travaux qui peuvent servir de référence à l'ensemble des classes, tout en suivant l'évolution de l'éducation nationale. Les candidats composent sur des sujets conformes aux programmes officiels mais dans le cadre d'épreuves plus exigeantes et plus longues que celles du baccalauréat.
Le concours général des lycées et des métiers : un prix d'excellence

Dossier de presse - Jean-Michel Blanquer
Cérémonie de remise des prix du jeudi 11 juillet 2019
- 11/07/2019
Mise à jour : juillet 2019
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

Handicap, tous concernés

Le handicap


calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants