Afin de renforcer leur action dans la lutte contre le séparatisme, Sarah El Haïry, les associations et les fédérations de l'éducation populaire signent une déclaration d'intention commune

Sarah El Haïry, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, a réuni, ce mardi 20 octobre 2020, les principales associations et fédérations d’éducation populaire en vue de s’allier et de renforcer leurs actions dans la lutte contre tous les séparatismes.

Au lendemain de l’assassinat d’un enseignant, le Gouvernement, les associations, les fédérations et les services de l’État sont déterminés à faire bloc contre celles et ceux qui prêchent la haine et refusent les lois de la République.

L’éducation populaire est indissociable de la République. Ses associations et fédérations jouent un rôle essentiel, en complémentarité de l’Éducation nationale, dans l’éducation de nos jeunes, partout sur le territoire. Elles œuvrent, pour chaque génération, à trouver la voie de l’émancipation et contribuent au renforcement du lien social.

Sarah El Haïry et les acteurs de l’éducation populaire ont signé une déclaration d’intention commune visant à renforcer leurs efforts, notamment à destination des jeunes des quartiers prioritaires, pour transmettre les valeurs de la République, lutter contre l’endoctrinement religieux, la radicalisation et le rejet des lois de la République. Ils travailleront ensemble afin de : renforcer, par l’éducation, l’émancipation de tous, enraciner l’adhésion au socle républicain, promouvoir une coopération et une continuité éducative entre les différents acteurs et contribuer à lutter contre les inégalités sociales.

La réunion a permis de formuler des premières pistes de travail concrètes : le lancement d’une réflexion sur l’évolution du diplôme du BAFA ou sur la création d’outils pour équiper les animateurs dans les territoires confrontés à ces problématiques. Prochaine étape, les associations et fédérations sont invitées à envoyer, dans les quinze jours, des propositions concrètes permettant de renforcer leur présence et leurs actions auprès des jeunes.

« La République est forte de celles et ceux qui croient en elle et s’engagent pour elle. Aujourd’hui, nous nous engageons les uns envers les autres à unir nos forces pour lutter contre les velléités communautaristes qui bafouent notre Constitution et nos textes fondateurs. Nous travaillerons main dans la main pour des politiques publiques éducatives et de solidarité exigeantes », a déclaré Sarah El Haïry.

Mise à jour : octobre 2020