5 millions supplémentaires à destination du fonds pour le développement de la vie associative (FDVA)

L’effort de l’État en faveur du monde associatif est maintenu et renforcé en 2021. Voté dans le quatrième Projet de loi de finances rectificative, le budget du Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA) est augmenté de 5 millions d’euros, qui s’ajoutent aux 25 millions, déjà présents dans la loi de finances, et aux 15 millions issus des comptes bancaires inactifs.

Le monde associatif est durement touché par les effets de la Covid-19. Avec 21 millions d’adhérents, 12,5 millions de bénévoles et 1,8 million de salariés, les associations ont un rôle clé dans le fonctionnement de notre modèle de société et sont des acteurs économiques majeurs. En conséquence, un soutien massif du Gouvernement apparait indispensable. 

Le FDVA poursuit un double objectif : un soutien aux associations souhaitant développer la formation de leurs bénévoles et un soutien au fonctionnement, ainsi qu’aux projets innovants des associations. Avec cette hausse budgétaire, il est désormais ancré comme un outil pérenne de financement au service du maintien et du développement du tissu associatif au plus près des territoires. Le FVDA lancera sa campagne de soutien en février 2021. L'accompagnement des structures se fera, dans chaque département, par les services Jeunesse, Engagement et Sports des rectorats.

À l’augmentation du FDVA, s’ajoutent plusieurs mesures spécifiques au monde associatif. Le plan France Relance concerne les associations à hauteur de 1 milliard d’euros. 100 millions d’euros supplémentaires sont mobilisés pour renforcer leurs trésoreries et fonds propres. Développer son activité nécessite des ressources humaines et afin de permettre aux associations de recruter, 2 000 postes appelés "FONJEP" seront déployés en 2021 et 2022. 

"Les associations occupent une place essentielle dans la vie collective de la Nation et sont des ferments de notre cohésion territoriale. En plus des mesures économiques accessibles aux associations employeuses, il nous apparaissait également nécessaire d’apporter de l’aide aux petites associations, notamment non employeuses, afin de relancer leur activité dans les territoires. Le Fonds pour le Développement de la Vie Associative permet de toucher ces plus petites structures et de les soutenir", a déclaré Sarah El Haïry, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement. "

"La vie associative est ce qui permet de maintenir les liens qui font la richesse de nos territoires et plus largement de notre société", a expliqué Olivia Grégoire, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable. "Le renforcement du Fonds pour le Développement de la Vie Associative est un signe fort du Gouvernement pour marquer son attachement à cette économie de la solidarité dont nous aurons besoin pour faire face et pour surmonter la crise."

Mise à jour : novembre 2020