1ère université École-Entreprise : Des actions pour rapprocher le monde de l'éducation et celui du travail

Dans le cadre de la forte reprise de notre économie, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, a organisé ces 7 et 8 octobre à Poitiers la première édition de l’université École-Entreprise, pour consolider les liens entre le monde de l’éducation et le monde du travail, et pour mieux accompagner le parcours des jeunes vers la vie active, en partenariat avec les collectivités territoriales. 

La réforme du baccalauréat général et technologique et la transformation du lycée professionnel, lancées en 2018, ainsi que le développement des Campus des métiers et des qualifications, ont permis de construire des parcours adaptés à chaque lycéen tout en développant les compétences essentielles pour leur vie future.

Ces évolutions et la loi « Avenir professionnel », ont permis d’inscrire pour la première fois un temps exclusivement dédié à l’orientation dans la grille horaire au collège et au lycée (toutes voies confondues). Les entreprises ont ainsi l’occasion d’informer les jeunes sur leurs métiers, de déconstruire certains préjugés, d’échanger autour des compétences actuelles et futures. 

Nouveau : dédiée aux entreprises, une seule adresse dans chaque académie pour entrer facilement en contact, poser des questions, proposer une offre, un projet : ecoleentreprise@ac-nomdel’academie.fr

En lycée professionnel, les périodes de formation en milieu professionnel (PFMP), sont des immersions en entreprise qui permettent à l’élève de mettre en pratique les acquis de sa formation et d’acquérir des compétences nouvelles. Parties intégrantes du diplôme professionnel, elles représentent environ 25 % de la grille horaire (entre 12 à 22 semaines) et sont constitutives du modèle d’alternance scolaire.

Nouveau : une réflexion est engagée dans le cadre du Comité national de suivi de la réforme et doit se poursuivre entre l’éducation nationale, les organisations syndicales et les partenaires professionnels, afin de mieux adapter la programmation des stages professionnels aux besoins et aux contraintes des entreprises du territoire, mieux associer les tuteurs en entreprise au processus de formation, et mieux valoriser l’expérience professionnelle de l’élève acquise lors de son stage.

Les diplômes professionnels de l’éducation nationale sont en constante évolution afin d’adapter leur contenu aux changements technologiques et aux compétences attendues, et de prendre en compte les mutations technologiques et économiques liées aux enjeux du numérique, du développement durable
et de la transition énergétique. Chaque année, de nombreux diplômes sont créés, modifiés ou abrogés à la demande des professionnels qui siègent en commissions professionnelles consultatives (CPC). 

Nouveau : un ensemble de trois baccalauréats professionnels de la famille de métiers des transitions
numérique et énergétique est mis en place à la rentrée 2021 :

  • installateur en chauffage, climatisation et énergies renouvelables ;
  • maintenance et efficacité énergétique ;
  • maintenance des systèmes de production connectés.

Pour répondre à des besoins de recrutement ponctuels à différents niveaux d’emplois et sur des compétences qui émergent dans un délai court, les académies construisent aussi avec les acteurs locaux des actions dans le cadre d’un diplôme professionnel, dites "colorations", ou bien mettent en place des formations complémentaires d’initiative locale (FCIL), ou encore organisent des réseaux d’établissements dont les modalités de gouvernance, comme celles des Campus des métiers et des qualifications, font toute leur place aux professionnels.

Nouveau : en 2020, 23 spécialités de baccalauréats professionnels, 13 spécialités de BTS et 10 spécialités de CAP ont été colorées et 181 FCIL recensées. En 2021 : une coloration « secteur sportif » est déployée sur l’ensemble du territoire national pour 6 spécialités de baccalauréat professionnel, permettant l’obtention d’unités du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport et donnant accès aux fonctions d’animateur ou d’éducateur sportif.

Les régions pilotent avec les régions académiques l’élaboration de la carte des formations professionnelles en lycées, en lien avec les branches professionnelles et les CARIF-OREF (Centre animation ressources d’information sur la formation - Observatoire régional emploi formation), afin d’adapter l’offre de formation aux besoins en emplois et compétences des territoires et des entreprises.

Nouveau : le ministère achève actuellement la réalisation d’une carte interactive en données ouvertes à tous, qui permettra aux décideurs, à tous les niveaux territoriaux, de croiser des données sur l’orientation des jeunes, les effectifs et le taux de réussite par secteur et diplôme ou encore, les taux d’insertion.

Les partenariats École-Entreprises apportent aux personnels de l’éducation une meilleure connaissance de l’entreprise et de son environnement, avec la possibilité de faire des stages en entreprise pour développer ou perfectionner leur connaissance d’un secteur professionnel donné. 

Nouveau : démultiplier les offres de journées en immersion, chaque professeur pouvant bénéficier d’une offre par an.

Le développement des formations en apprentissage est devenu depuis 2018 un axe essentiel dans la politique d’information des jeunes. Toutes les formations offertes en apprentissage par les CFA sont maintenant intégrées dans l’application Affelnet-lycée par chaque académie, permettant ainsi un recensement des candidats à l’apprentissage (+ 82 % en 4 ans de demandes vers l’apprentissage).

Nouveau : dans le cadre de la campagne d’affectation 2021, le téléservice intègre les données du catalogue apprentissage alimenté directement par les CFA, sous la direction du réseau des CARIF-OREF. Ce catalogue a vocation, dès la campagne 2022, à être la référence nationale de l’offre de formation en alternance.

A l’occasion de l’université École-Entreprise, quatre conventions ont été signées/renouvelées entre Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, et :

  • L’institut de l’entreprise qui produit des ressources pédagogiques sur l’économie ;
  • L’association 100 000 entrepreneurs qui œuvre pour la sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat ;
  • Euro-France pour valoriser les vidéos « Je filme mon métier » ;
  • L’association Jeunesse et Entreprises qui développe le mentorat et les stages de 3ème.

Mise à jour : octobre 2021