bo Le Bulletin officiel de l'éducation nationale

Le Bulletin officiel de l'éducation nationale publie des actes administratifs : décrets, arrêtés, notes de service, etc. La mise en place de mesures ministérielles et les opérations annuelles de gestion font l'objet de textes réglementaires publiés dans des BO spéciaux.

Informations générales

Vacance de poste

Secrétaire général de la Commission nationale française pour l'Unesco

NOR : MENC1000301V

MEN - DREIC 2A

 
Le poste de secrétaire général de la Commission nationale française pour l'Unesco (CNFU) est actuellement vacant.
Contexte
L'Acte constitutif de l'Unesco prévoit la création de commissions nationales dans chacun de ses États membres. À ce titre, et en application du décret n° 2008-1400 en date du 19 décembre 2008 qui renouvelle sa composition (Journal officiel en date du 26 décembre 2008), la CNFU a pour mission de renforcer l'influence d'ordre intellectuel de la France à l'Unesco, de promouvoir l'influence de l'Unesco au sein de la société française, et de mener des projets dans les domaines de compétence de cette organisation, conformément aux priorités du Gouvernement. Placée auprès des ministères chargés des Affaires étrangères, de la Culture, de l'Écologie, de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, la CNFU exerce une fonction de veille et d'éclairage en amont de la décision politique.
Présidée par une personnalité de haut niveau, composée de 66 membres bénévoles, la CNFU constitue un réservoir d'expertise, ainsi qu'un lieu d'échange d'idées et d'élaboration de propositions destinées à nourrir, à enrichir et à renouveler les programmes de l'Unesco, qui concernent notamment l'éducation pour tous, l'enseignement supérieur, la recherche scientifique, la bioéthique, l'environnement, le développement durable, la promotion de la diversité culturelle, l'information et communication ou la sauvegarde du patrimoine sous toutes ses formes. Elle mène des actions d'information et de sensibilisation sur l'Unesco et sur les grands débats qui s'y déroulent. Dans cette perspective, elle impulse des coopérations, en particulier avec le milieu associatif et le secteur privé, et contribue à l'animation, sur le plan national, des réseaux mis en place par l'Unesco (écoles associées, chaires Unesco, etc.).
Missions
Le secrétaire général est nommé, après consultation du président de la commission, par arrêté du Premier ministre pour une durée de trois ans renouvelable une fois. Sous l'autorité du président, et en étroite concertation avec la délégation permanente de la France auprès de l'Unesco, les ministères de tutelle et l'Unesco, il est notamment chargé des questions administratives, budgétaires et financières et dirige les travaux du secrétariat. Il participe à ce titre aux travaux et aux réunions de la commission.
Compte tenu des missions assignées à la CNFU, le secrétaire général devra plus particulièrement :
- participer activement à l'installation de la nouvelle commission telle qu'issue du décret du 19 décembre 2008 ;
- animer la commission, en favorisant notamment la circulation de l'information entre ses membres et entre les différents comités spécialisés ;
- mettre en place une stratégie de mobilisation de la société civile ;
- renforcer le rayonnement et l'image de marque de la commission ;
- promouvoir des partenariats stratégiques avec les entreprises et autres partenaires, incluant la recherche de financement, dans les différents secteurs d'activités ;
- consolider le fonctionnement interne de la commission ;
- mettre en œuvre un système de contrôle de gestion et de qualité du travail.
Conditions
Ce poste de responsabilité requiert un fort engagement, une disponibilité importante, de solides qualités personnelles, relationnelles et professionnelles, ainsi que la maîtrise de l'anglais. Une expérience réussie de conception et de gestion de projets importants dans le réseau de coopération français à l'étranger ou en France, ainsi que la maîtrise d'autres langues étrangères constituent des atouts supplémentaires.
Le secrétaire général est mis à disposition de la commission par le ministère de l'Éducation nationale, à compter du 1er septembre 2010. Basé à Paris, ce poste est destiné en priorité à un enseignant du second degré ou à un fonctionnaire de catégorie A expérimenté.
Compétences requises
Dans ce contexte, des compétences affirmées sont souhaitées dans les domaines suivants :
- solides acquis en matière de gestion administrative, budgétaire et financière ;
- capacité affirmée de conception et de gestion de projet ;
- aptitude prononcée pour l'animation d'équipe ;
- sens aigu des relations publiques et de la représentation dans un contexte national et international complexe incluant des acteurs et des logiques multiples ;
- excellente aptitude à communiquer avec les partenaires associatifs, institutionnels et privés comme avec les publics actuels et potentiels de la commission ;
- expérience internationale ;
- expérience et savoir-faire confirmé dans la recherche de sponsors ;
- connaissance des outils bureautiques et des moyens électroniques de communication ;
- solides compétences de rédaction et de communication ;
- sens du service public, dynamisme et créativité.
La connaissance du système des Nations unies serait appréciable.
Modalités de candidature
Les dossiers, constitués d'une lettre de motivation, d'un curriculum vitae et de toutes pièces justificatives, doivent être adressés directement à la directrice des relations européennes et internationales et de la coopération, 110, rue de Grenelle, 75357 Paris SP 07, avec copie par voie hiérarchique dans un délai de 2 mois à compter de la date de publication du présent avis aux Bulletins officiels de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.