bo Le Bulletin officiel de l'éducation nationale

Le Bulletin officiel de l'éducation nationale publie des actes administratifs : décrets, arrêtés, notes de service, etc. La mise en place de mesures ministérielles et les opérations annuelles de gestion font l'objet de textes réglementaires publiés dans des BO spéciaux.

Enseignements élémentaire et secondaire

Baccalauréat

Épreuve de spécialité de cinéma-audiovisuel de la série littéraire à compter de la session 2009

NOR : Mene0800736n

MEN - DGESCO A1-3

Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie ; au directeur du service interacadémique des examens et concours d'Ile-de-France ; aux inspectrices et inspecteurs pédagogiques régionaux ; aux professeures et professeurs
Les dispositions concernant les modalités d'évaluation de l'épreuve obligatoire de spécialité cinéma-audiovisuel de la série littéraire, prévues par la note de service n° 2008-025 du 25 février 2008 et applicables à compter de la session 2009 de l'examen du baccalauréat général, sont complétées par l'indication de la répartition des points sur les deux parties de l'épreuve. Le paragraphe « Modalités d'évaluation » (B.O. n° 10 du 6 mars 2008 : page 423 - colonne de gauche) est donc remplacé par le paragraphe suivant :
 
« Modalités d'évaluation
Partie écrite : les copies sont notées sur 20 avec la répartition suivante :
Sujet 1
- 10points pour la note d'intention ;
- 10 points pour le scénario.
Sujet 2
- 10 points pour la note d'intention ;
- 10 points pour le découpage technique.
Partie orale : la prestation orale est notée sur 20 avec la répartition suivante :
- 10 points pour l'analyse ;
- 10 points pour l'échange avec le jury.
Les candidats sont évalués conjointement par un professeur ayant eu en charge un enseignement de cinéma et audiovisuel en classe terminale et par un partenaire professionnel qui est intervenu régulièrement dans l'enseignement en application des articles D. 334-21 et D. 336-20 du code de l'éducation. Toutefois, si le partenaire est dans l'impossibilité de participer à l'évaluation, le jury peut délibérer valablement. Les frais de déplacement des partenaires sont à la charge des rectorats et doivent être calculés sur la base des remboursements consentis aux personnels de l'Éducation nationale.»
 
Pour le ministre de l'Éducation nationale

et par délégation,

le directeur général de l'enseignement scolaire

Jean-Louis Nembrini