Concours interne de recrutement de conseiller technique et pédagogique supérieur (CTPS)

Le conseiller technique et pédagogique supérieur (CTPS) est un cadre supérieur du ministère en chargé de la jeunesse et des sports exerçant, à partir d’un domaine d’activités ou d’un champ disciplinaire, des fonctions d’expertise technique et pédagogique, de coordination et de recherche, de formation, d’ingénierie, de conception et d’évaluation de la mise en œuvre de politiques publiques dans le domaine de la jeunesse, de l’éducation populaire, de la vie associative ou le domaine du sport.

Les CTPS sont recrutés par un concours interne

Temps de lecture 3 minutes

Les CTPS sont recrutés par un concours interne qui peut être organisés dans 2 domaines :

  • le domaine du sport
  • le domaine de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative

Conditions d’accès au concours

Pour vous inscrire au concours interne de CTPS, vous devez remplir :

  • les conditions générales d'accès à la fonction publique,
  • les conditions spécifiques propres au concours.

Conditions générales d'accès à la fonction publique

Pour vous inscrire au concours interne, vous devez, à la date de clôture du registre d'inscription :

  • posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un État membre de l'Union européenne, d’un État partie à l'accord sur l'Espace économique européen, de la principauté d’Andorre, de la Confédération Suisse ou de la principauté de Monaco,
  • jouir de vos droits civiques et ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l'exercice des fonctions d’enseignant,
  • être en position régulière au regard des obligations du service national.

Conditions spécifiques

Vous devez, à la date de clôture du registre d'inscription :

  • être fonctionnaire appartenant à un corps, à un cadre d’emploi ou à un emploi classé en catégorie A ou de même niveau, ou agent non titulaire du niveau de la catégorie A  
  • justifier, de quatre ans de services publics en l’une ou l’autre de ces qualités.

Vous devez être en position d’activité (qui englobe notamment les congés de maladie ou pour formation, le service à mi-temps thérapeutique n’étant pas considéré comme interrompant l’activité) ou de détachement ou de congé parental. Vous ne pouvez pas vous présenter au concours si vous êtes en disponibilité.

Par services publics, il faut entendre les services accomplis en qualité d’agent public de catégorie A, c’est-à-dire de fonctionnaire ou d’agent titulaire ou non titulaire, de l’État, des collectivités territoriales, de la fonction publique hospitalière ou des établissements publics qui en dépendent.

Ne sont pas des services publics :

  •  les services effectués pour le compte d’un établissement public à caractère industriel ou commercial en qualité d’agent de droit privé (Sécurité sociale, EDF, GDF, SNCF, RATP, UGAP ….) ou des sociétés nationales (CEA…) 
  • les services effectués auprès des fédérations et associations,
  • les services accomplis dans un établissement d’enseignement liés à l’Etat par un contrat simple,
  • les périodes accomplies dans le cadre d’un contrat aidé,
  • les activités accomplies durant les périodes passées en disponibilité.

Épreuves du concours

Le concours interne de recrutement des CTPS comporte, pour les deux domaines, une phase d’admissibilité et une phase d’admission. Il est attribué à chacune des épreuves une note de 0 à 100. Chaque note est multipliée par son coefficient. L’épreuve d’admissibilité fait l’objet d’une double correction.

Épreuve d’admissibilité

  • Coefficient 3

L'épreuve d'admissibilité consiste en l'étude par le jury d’un dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (Raep) établi au regard du référentiel métier défini en annexe de l'arrêté du 1er juillet 2008 fixant les modalités du concours interne de recrutement des CTPS et selon le domaine de recrutement choisi par le candidat au moment de son inscription.

Épreuve orale d’admission

  • Durée de la préparation : 45 minutes
  • Durée de l'épreuve : 1 heure (exposé du candidat : 15 minutes maximum, échange avec le jury 45 minutes)
  • Coefficient 5

L'épreuve d'admission consiste en une audition par le jury des candidats admissibles ayant pour point de départ le dossier de candidature basé sur la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle élaboré pour l' épreuve d’admissibilité.

Cette audition se déroule en deux temps :

  •  le premier, d’une durée de quinze minutes maximum, permet au candidat de soutenir son dossier de candidature,
  • le second, d’une durée de quarante-cinq minutes, consiste pour le candidat à échanger avec le jury en répondant à trois questions destinées à approfondir les éléments contenus dans le dossier ; ces questions formulées par le jury auront été soumises au candidat au début du temps de préparation.

Textes de référence

 

Mise à jour : mars 2021