Lutte contre le harcèlement : Trouver nos partenaires et les associations

Nos partenaires et les associations qui s'engagent dans lutte contre le harcèlement.

Les acteurs et les partenaires de la lutte contre le harcèlement à l’école

Au niveau national
Le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, via la Mission en charge de la prévention des violences en milieu scolaire, au sein de la Direction générale de l’enseignement scolaire, et avec son opérateur le Centre pour l’éducation aux médias et à l’informations (CLEMI) – notamment en ce qui concerne le cyberharcèlement).

En académie
Les recteurs, les 310 référents académiques « harcèlement », les conseillers techniques médico-sociaux, les inspecteurs académiques et inspecteurs pédagogiques régionaux établissement et vie scolaire (IA-IPR EVS), les proviseurs vie scolaire (PVS), les groupes académiques « climat scolaire », les équipes mobiles de sécurité et tout autre personnel concerné.

À l’échelle départementale
Les inspecteurs d’académies-directeurs des services départementaux de l’éducation nationale (IA-Dasen), les référents départementaux harcèlement, les conseillers techniques, les inspecteurs de l’éducation nationale (IEN) et tout autre personnel concerné.

Dans les écoles et les établissements
Les équipes éducatives sous l’impulsion des inspecteurs de l’éducation nationale (IEN), des directeurs d’écoles et des chefs d’établissement.

Ouverture de la maison de Marion à Paris

Créée à l’initiative de "Marion, la main tendue", association agréée par le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, la Maison de Marion est une structure venant en aide aux jeunes victimes de harcèlement scolaire.
C’est une structure innovante qui entend lutter contre le harcèlement dans sa globalité en intervenant auprès des jeunes et du personnel éducatif.

En plus d’accueillir, prendre en charge et accompagner les jeunes victimes de harcèlement et leurs familles, la Maison de Marion propose également des activités de formation des enseignants, d’aide à la parentalité, et de lutte contre le décrochage scolaire, ainsi que des groupes de paroles.

Le jeudi 18 novembre 2021, à l’occasion de la journée de la lutte contre le harcèlement, la fondatrice Nora Fraisse inaugurera en présence du ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, une nouvelle maison de Marion à Paris dans le

13ème arrondissement. Le projet de l’association est d’offrir aux enfants et aux familles un tiers lieu sur l’ensemble du territoire.

Pour contacter la Maison de Marion : https://www.marionlamaintendue.com/l-association-marion-la-main-tendue/

Cette structure est ouverte à tous du lundi au vendredi, de 9h30 à 18h.
Pour prendre rendez-vous et recevoir la présentation des activités par mail, écrivez à : contact@marionlamaintendue.com. Ou téléphonez au 01 69 30 40.

Les footballeurs mobilisés pour lutter contre le harcèlement

Depuis plus de 3 ans, le harcèlement entre les élèves est une cause qui mobilise la communauté Players For Society®, ce qui a déjà permis de libérer et décloisonner la parole enfants/parents à la maison, de contribuer à faire émerger de nouvelles solutions, et de valoriser les élèves mobilisés partout en France dans la lutte contre le harcèlement.

Face au harcèlement entre élèves, véritable combat de société, les footballeurs et les footballeuses ont le pouvoir hors norme de captiver et fédérer très largement partout en France : ils veulent être des locomotives universelles, des boosters pour les ambassadeurs et un trait d’union avec les familles.

Le Dispositif "Tous capitaines"

"Tous capitaines" est un dispositif de terrain qui place les footballeurs en contributeurs actifs auprès des formateurs, au coeur des ateliers ambassadeurs du programme pHARe, tout au long de l’année scolaire dans les collèges. C’est une réponse supplémentaire qui contribue à faire bouger les lignes en soutien du programme pHARe.

Un collectif de joueurs et de joueuses engagés pour cette cause qui leur tient à coeur se mobilise ainsi dans plusieurs collèges de leur ville, partout en France : leur action a un impact pédagogique nouveau et complémentaire aux discours des experts et des formateurs. Les élèves investis sont valorisés par la remise d’un brassard de capitaine.

Ce symbole fort va procurer beaucoup de fierté et donner de la confiance à ces jeunes au rôle important pour les autres.

La présence des sportifs dans les ateliers permet de libérer la parole et de dynamiser les discours des jeunes, favorisant les retours d’expériences des élèves sur ce qu’ils vivent et ressentent au quotidien. Cet engagement en tant qu’adultes qui expérimentent tous les jours des valeurs collectives (esprit de groupe, entraide, confiance, résilience, etc.) permet également de valoriser le rôle des parents sur cette cause universelle dont les solutions passent aussi par l’éducation et le lien maison-école.

Ils nous soutiennent dans la lutte contre le harcèlement

MAE

Créée en 1932 par des enseignants et toujours dirigée par eux, la MAE, organisme à but non lucratif, est la mutuelle d’assurance solidaire Numéro 1 de l’assurance scolaire. Partenaire historique du monde de l’éducation, la MAE protège les élèves et accompagne parents et enseignants, en cas d’accident.

Agréée par le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, la MAE mène des interventions tout au long de l’année dans les établissements scolaires, de la maternelle au lycée. Ses chargés de Prévention et son réseau de militants interviennent auprès des élèves, des équipes pédagogiques et des familles pour les sensibiliser à différentes thématiques telles que : le harcèlement et le cyberharcèlement, les accidents de la vie courante, les gestes de premiers secours, l’éducation aux médias et la sécurité sur le chemin de l’école.

Autant de sujets abordés pour donner la parole aux enfants et les rendre directement acteurs de la prévention. Les actions mises en place par l’équipe Prévention, au sein d’un établissement scolaire, répondent à une démarche globale et continue de sensibilisation. L’objectif étant que toutes les classes d’un même niveau bénéficient de ces actions de prévention. À l’heure où des phénomènes tels que le harcèlement et le cyberharcèlement peuvent perturber l’équilibre familial, les rapports humains et les apprentissages au sein de l’école, il est du devoir de la MAE de poursuivre son engagement dans la lutte contre les violences en milieu scolaire.

Depuis 2013, la MAE s’engage aux côtés du ministère dans la lutte contre le harcèlement scolaire et soutient depuis son origine le Prix « Non Au Harcèlement ». Tous les ans, elle récompense ainsi à hauteur de 1 000 € chacun des 31 « Coups de Coeur Académiques » et attribue également la somme de 2 000 € à chacun des 10 lauréats nationaux sélectionnés par un jury co-présidé par Philippe BÉNET, Président de la MAE. Ces contributions ont pour objectif de permettre aux lauréats de réaliser, produire et mettre en place leurs projets pour lutter contre le harcèlement dans leur établissement scolaire. En parallèle, la MAE conçoit et met à disposition des enseignants de nombreux supports pédagogiques pour mener leurs propres interventions en classe.

C’est dans cet esprit que la MAE a créé, avec le soutien du ministère, le Jeu de l’Oie pour sensibiliser les élèves de cycle 4 aux risques engendrés par le harcèlement sexiste, sexuel et homophobe. Il permet de faire réagir les élèves face à ces violences, qu’elles soient physiques, verbales ou psychologiques et de leur rappeler qu’elles ne s’arrêtent pas à l’enceinte de l’établissement scolaire mais se poursuivent aussi sur les téléphones portables et les réseaux sociaux. Cet outil fait suite à la 1ère édition du Jeu de l’Oie créé par des élèves pour sensibiliser leurs pairs, de cycle 3, aux questions du harcèlement et leur apprendre à se positionner qu’ils soient victimes, auteurs ou témoins.

Voir le site

EPE - L'École des Parents et des éducateurs d'Île-de-France

Association loi 1901 créée en 1929 et reconnue d’utilité publique, elle a pour but :

  • d’aider les parents et les différents acteurs du soutien à la parentalité à créer les conditions du développement de l’enfant et de l’adolescent, en prenant en compte la dynamique des générations ainsi que le contexte culturel, économique et social ;
  • de concevoir des actions d’information et de prévention en direction des enfants, des adolescents et des jeunes, dont elle assure la mise en œuvre et l’évaluation ;
  • de donner les moyens d’acquérir des connaissances et de développer des compétences à tous ceux qui sont engagés dans la relation d’aide et l’accompagnement des personnes : professionnels, organismes publics ou privés, bénévoles etc.

Dans le cadre de la politique nationale de lutte contre le harcèlement, l’association gère notamment le 30 20.

Voir le site

e-Enfance

Créée en 2005 et reconnue d’utilité publique, l’association e-Enfance oeuvre depuis plus de douze ans en faveur de la protection des mineurs sur Internet. Agréée par le ministère de l’Éducation nationale, elle agit dans le cadre de l’éducation des jeunes pour leur permettre de développer un usage responsable de leurs outils numériques. Chaque année, l’association e-Enfance sensibilise près de 100 000 élèves, ainsi que leurs parents et les professionnels, en allant les rencontrer au sein même de leurs établissements scolaires partout en France.

Dans le cadre de la convention de lutte contre le cyberharcèlement signée le 6 juin 2011 avec le ministère de l’Éducation nationale, en présence de la CNIL et de Facebook, l’association e-Enfance agit contre le cyberharcèlement et contre toutes les formes de cyber-violences (injures, usurpation d’identité, diffamation, sextorsion, discrimination, incitation au suicide, discours de haine, "revenge porn"…) via ses ateliers de prévention et son service Net Écoute.

La ligne Net Écoute travaille en partenariat avec la plateforme officielle de signalement "Pharos" (www.internet-signalement.gouv.fr) et est membre fondateur du dispositif national d’assistance aux victimes de cyber-malveillances, ACYMA, (www.cybermalveillance.gouv.fr).

Membre du programme européen Safer Internet, l'association e-Enfance opère, avec le soutien de la Commission européenne, le numéro vert national Net Écoute 3018 dont la mission est d’aider, soutenir et assister les mineurs lors de leur utilisation d’internet et des outils de communication modernes.

Voir le site

La ligue de l’enseignement

Les questions soulevées localement par le harcèlement scolaire sont prises en charge par de nombreuses actions et dispositifs, développés dans le cadre du réseau de la Ligue de l'enseignement.

La Ligue s'attache à proposer des solutions pédagogiques et systémiques. Riche d'un tissu de 28 000 associations, réparties sur l'ensemble des territoires de la République, la Ligue fédère, propose et promeut des approches et des initiatives pédagogiques : en renforçant les apprentissages sociaux chez les jeunes, par l'engagement collectif et l'expérience de la coopération, ou de la solidarité, par l'initiation aux pratiques sportives, en misant sur l'inclusion dans toutes situations (un des points forts de l'USEP - sport scolaire de l’école publique - par exemple), en initiant au numérique, en développant des alliances éducatives avec les parents et les collectivités locales, les éducateurs travaillent sur les relations et les représentations juvéniles qui peuvent facilement être le terreau du harcèlement à bas bruit si les adultes n'y prêtent pas attention.

La collaboration avec les enseignants sera toujours recherchée pour des effets durables auprès des jeunes.

Voir le site

Aroeven

Mouvement d’éducation permanente, les Aroéven (Fédération des Œuvres Educatives et de Vacances de l’Education Nationale) sont engagées depuis plusieurs années dans le dispositif de médiation par les pairs. Elles conduisent des actions de sensibilisation, d’initiation et de formation auprès d’adultes dans le cadre de la formation initiale, de la formation continue en académie, des Projets éducatifs territoriaux (PEDT), et au sein d’une trentaine établissements scolaires tous les ans.

La Fédération des Aroéven a participé à la rédaction de la charte de qualité de la médiation par les pairs auprès de la délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences scolaires. Les Aroéven déploient des outils pédagogiques dont la création d’un DVD avec le concours du CRDP Bourgogne qui présente le procédé en alternant simulations de médiations et entretiens avec les différents acteurs : élèves, parents, CPE, principal, adultes médiateurs.

En 2015, la Fédération réalise un document "Talent éducatif" consacré à ce thème. Véritable manuel pratique, le livret présente le protocole et insiste sur les valeurs et les principes qui guident une médiation.La Fédération des Aroéven s’est par ailleurs engagée, avec un comité scientifique composé d’enseignants-chercheurs, dans une recherche-action afin d’éclaircir les différents impacts du dispositif et d’ouvrir des voies d’adaptation et d’évolution. Cette recherche-action s’appuie sur un échantillon de treize établissements répartis sur tout le territoire métropolitain.

Google & Youtube

Google est une entreprise de technologies dont l’objectif est d’améliorer l’accès de chacun à l’information. YouTube est un service d’hébergement en ligne de vidéos.

La protection des utilisateurs est une des priorités absolues de Google et YouTube. Son approche repose, d’une part, sur des solutions technologiques que l’on retrouve sur le centre d’aide en ligne destiné aux familles, d’autre part, sur le soutien apporté à des associations telles qu’e-Enfance pour sensibiliser les jeunes à un usage sûr et responsable d’internet.

Particulièrement vigilant sur l’enjeu du harcèlement en ligne sur Youtube, ce dispositif de signalement fonctionne en permanence et est activable en bas de chacune des vidéos, notamment pour les cas de harcèlement. Google et YouTube travaillent étroitement avec le ministère de l’Éducation nationale sur l’enjeu de sensibilisation des jeunes en participant à la campagne "Non au harcèlement" depuis 2015, et en réitérant leur engagement aux côtés du ministère et d’e-Enfance cette année, en soutenant la réalisation du clip vidéo par Rose Carpet.

Voir le site

France Télévisions

France Télévisions et plus particulièrement France 2, se mobilisent à nouveau contre le harcèlement scolaire. À l’occasion de la 3ème journée nationale "Non au harcèlement" organisée par le ministère de l'Éducation nationale, France 2 mobilise une nouvelle fois son antenne et ses programmes autour de cette question de société, dans la continuité des actions entreprises au niveau de France Télévisions ces dernières années, notamment avec le documentaire "Souffre Douleurs, ils se manifestent" diffusé en 2015. Tout au long de la journée du 18 novembre, les magazines de France 2 aborderont ce sujet au travers de témoignages, chroniques et autres éclairages.

"Ça commence aujourd’hui" y consacrera une émission spéciale ; "Télématin" et "C’est au programme" apporteront également leur contribution à cette nouvelle mobilisation de la chaîne. La rédaction de France Télévisions mobilisera toute la journée ses éditions autour de cette question de société. En complément, le clip de sensibilisation proposé par le ministère sera diffusé à plusieurs reprises sur l'ensemble des chaînes de France Télévisions. Les réseaux sociaux de France Télévisions seront associés à ce dispositif.

Voir le site

SFR

SFR est le deuxième opérateur télécoms en France avec un chiffre d'affaires de 11 milliards d'euros réalisé en 2015 et des positions d'envergure sur l'ensemble du marché, que ce soit auprès du grand public, des entreprises, des collectivités ou des opérateurs. Doté du premier réseau en fibre optique (FTTB/FTTH) avec 8,5 millions de prises éligibles, SFR entend rester en tête des déploiements avec pour objectif d'atteindre 22 millions de prises en 2022. Son réseau mobile de premier plan couvre plus de 99% de la population en 3G et 70% en 4G/4G+. Pour le grand public, le groupe commercialise ses offres sous les marques SFR et RED by SFR et pour l'entreprise, sous la marque SFR Business.

SFR s'inscrit également dans un nouveau modèle de plus en plus intégré autour de la convergence Accès-Contenus. Son nouveau pôle SFR Média est composée des entités SFR Presse qui regroupe l’ensemble des activités presse du groupe en France (Groupe L’Express, Libération, etc.), SFR RadioTV (détenu à 49%) qui regroupe les activités audiovisuelles du groupe en France (BFM TV, BFM Business, BFM Paris, RMC, RMC Découverte) et SFR Sport.

En tant qu'acteur engagé pour l’égalité des chances, SFR souhaite contribuer au changement apporté par le numérique dans la vie de chacun. La lutte contre le harcèlement en milieu scolaire est une des causes qu’il a souhaité soutenir aux côtés du ministère de l’Éducation nationale, en mettant à sa disposition son savoir-faire en matière de télécommunications avec la mise en place du numéro court à tarification gratuite 3020.

Voir le site

The Walt Disney Company France

The Walt Disney Company France, acteur majeur des médias et du divertissement confirme son engagement en soutenant la campagne du ministère de l’Éducation nationale, Non au harcèlement à l’école. Disney Channel chaîne thématique leader en France auprès des enfants et première destination digitale des jeunes mobilise l’ensemble de ses médias tout au long de l’année avec la diffusion du clip lauréat du concours national, et le développement d’un clip pour le soutien de la campagne ambassadeurs Non au Harcèlement.

Hélène Etzi, Présidente de The Walt Disney Company France déclare : "Nous créons et diffusons quotidiennement des contenus qui sensibilisent notre public aux enjeux sociétaux qui les touchent. Compte-tenu de la relation privilégiée qui nous lie à notre public, il nous semble essentiel de mobiliser l’ensemble de nos médias pour soutenir cette campagne nationale qui traite d’un sujet auquel il peut être confronté dès son plus jeune âge."

L’union nationale des footballeurs professionnels

À travers ses programmes uniques PlayersForSociety®, le mouvement sociétal Positive Football® initié par l’UNFP (Union Nationale des Footballeurs Professionnels) pense, rayonne et agit pour donner aux footballeur/euses le pouvoir de changer les choses.

Le mouvement accompagne ainsi chaque joueur dans sa démarche d’engagement sociétal, quel que soit son statut, son histoire ou encore la nature de son projet. Dans le cadre de cette Journée nationale de lutte contre toutes les formes de harcèlement, 4 footballeurs et footballeuses internationaux (Eugénie LE SOMMER, Amel Majri, Olivier Giroud et N’Golo Kanté) s’engagent pour sensibiliser le plus grand nombre aux dérives du harcèlement scolaire.

À travers une vision et une approche personnelle, ils transmettent un message nouveau auprès des jeunes. Ainsi, ils portent et symbolisent des solutions accessibles à tous, nées de gestes personnels simples qui ont encore plus d’impact dès lors qu’ils sont réalisés collectivement. Une promesse illustrée par la signature "Le harcèlement scolaire, quand on n’est pas la cible, on est la solution". Cette campagne PlayersForSociety® est relayée sur leurs réseaux sociaux ainsi que sur ceux de Positive Football® et des différents relais de cette journée nationale dédiée.

Internet Sans Crainte

Au sein des trois lignes d'action du Safer Internet France (soutenu par la Commission européenne), Internet sans Crainte est la campagne nationale pour accompagner les jeunes dans une meilleure maîtrise de leur vie numérique. Internet sans Crainte est est opéré par TRALALERE, créateur de ressources numériques pour l'éducation : des expériences engageantes s’adressant aux jeunes et à leurs médiateurs éducatifs (enseignants, éducateurs, parents) pour aborder les grands enjeux de société. Internet sans Crainte propose ainsi des ressources conçues notamment en coopération avec l'équipe "Non au harcèlement" :

  • "Vinz et Lou stoppent la violence" pour mener des ateliers sur le sujet pour les 7-12 ans
  • serious game "Stop la violence", pour décomposer le processus du harcèlement auprès des collégiens
  • Parcours numérique InfoHunter pour aborder la fabrique de l'information et les fake news
  • lancés au Safer Internet Day 2019, deux parcours numériques "les écrans, les autres et moi" pour questionner nos usages du numérique et co-construire des règles avec les jeunes.

Milan

Milan est un éditeur de presse éducative jeunesse qui accompagne les enfants dans leurs découvertes et leurs apprentissages, pour les aider à grandir et à se construire. Les équipes de spécialistes jeunesse conçoivent chaque mois avec passion 20 magazines de qualité, à destination de tous les enfants, depuis les tout petits jusqu’aux adolescents.

Ce qui guide l’action de Milan, c’est de créer et diffuser des supports éducatifs contribuant à l’épanouissement des enfants et à leur formation de futurs citoyens. Milan aborde la question du vivre ensemble dès le plus jeune âge, au travers de fictions ou de personnages issus de la vie quotidienne.  Ses magazines s’attachent à refléter la diversité de notre société et à promouvoir l’égalité et la tolérance. La formation à la citoyenneté est une valeur essentielle de Milan, qui répond à une aspiration forte de son public, qu’il s’agisse d’enseignants ou de parents.

Les magazines Milan offrent aux jeunes lecteurs des rendez-vous complices pour s’éveiller au monde et aux autres, découvrir, comprendre et agir. Les parents y puisent également de la lecture partagée et des possibilités d’échanges. Des ressources spécifiques adaptées à l’utilisation en classe sont également mises à la disposition des enseignants.

Milan, éditeur engagé pour tous les enfants, monte régulièrement de grandes opérations, pour mobiliser ses lecteurs sur des causes essentielles. En lien avec le tissu associatif, éducatif et périscolaire, l’éditeur s’est déjà engagé pour la défense du climat et de la biodiversité, pour promouvoir le vivre ensemble, ou encore la paix.

Dans la continuité de ses valeurs et de ses actions, Milan presse s’engage cette année au côté du ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse contre le harcèlement scolaire. Au mois de novembre, à l’occasion de la Journée nationale de lutte contre le harcèlement, Milan presse se mobilise donc avec toutes ses rédactions pour dire stop au harcèlement à l’école. Cinq titres emblématiques qui touchent plus de 150 000 enfants et adolescents lecteurs accordent une place conséquente au sujet du harcèlement à l’école dans leur parution.

Par ailleurs, Milan souhaite aider les familles et les écoles à libérer la parole des enfants en leur fournissant des ressources organisées par tranche d’âge rassemblées sur une plateforme digitale dédiée. Sur ce site, la manière d’aborder le thème du harcèlement a été adaptée en fonction de l’âge des enfants. Pour les plus jeunes, c’est la fiction qui a été privilégiée. Le harcèlement est ainsi abordé par le biais de l’imaginaire, sans choquer ni angoisser, tout en donnant les moyens d’ouvrir le dialogue avec les enfants. Pour les collégiens, des documentaires et des décryptages les informent et leur donnent des pistes pour se mobiliser.

Tous ces contenus éditoriaux sont disponibles sur www.stop-harcelement-scolaire.com

Ils nous soutiennent également 

Nos soutiens dans le cadre de Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l'école

Mise à jour : novembre 2021