Les publications

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Les publications du ministère présentent des données complètes et actualisées sur le système éducatif français. Elles sont l'aboutissement d'enquêtes systématiques ; elles comportent aussi des séries d'indicateurs analytiques, des études ciblées ou des réflexions méthodologiques.


Recherche

Moteur de recherche

Vous pouvez également effectuer votre recherche à partir de mots clés.

Le moteur de recherche

  • La scolarisation à deux ans : en éducation prioritaire, un enfant sur cinq va à l'école dès deux ans Note d'information
    Les écoles publiques et privées accueillent 93 600 enfants de deux ans à la rentrée 2015, soit 11,5 % des enfants de cet âge. L’accueil différé des enfants de deux ans permet de scolariser environ 20 000 élèves supplémentaires entre la rentrée et la fin de l’année scolaire. Dans l’Ouest et le Nord de la France, ainsi que dans le Massif central, le taux de scolarisation à deux ans est toujours plus important que dans le reste du territoire.
    juin 2016

  • Évaluation numérique des compétences du socle en début de sixième : des niveaux de performance contrastés selon les académies Note d'information
    Pour la première fois en France, une évaluation des attendus du socle commun a été conduite en 2015 auprès d’un très large échantillon d’élèves représentatif de chacune des académies (160 000 élèves de sixième). À l’entrée en sixième, huit élèves sur dix ont assimilé les compétences et connaissances exigées en maîtrise de la langue et sept sur dix en mathématiques et sciences. Les disparités entre académies sont importantes et certaines se distinguent par de meilleurs résultats que ceux escomptés. L’analyse des écarts de réussite entre élèves selon leur origine sociale révèle que certaines académies parviennent à combiner efficacement performance et équité.
    juin 2016

  • Parmi les élèves qui étaient en difficulté scolaire en troisième, un sur deux a obtenu son baccalauréat Note d'information
    Un élève en difficulté scolaire sur deux obtient le bac cinq ans après son entrée en classe de troisième. Alors que les disparités académiques pour l'accès au bac sont peu significatives pour les élèves ayant le niveau scolaire le plus élevé, pour les plus faibles en troisième, la probabilité d’obtenir le bac varie fortement d’une académie à l’autre. C’est surtout la répartition entre les différents baccalauréats qui diffère : dans l’académie de Rennes, quatre lauréats sur cinq le sont dans la voie professionnelle alors qu'en Corse seul un bachelier sur deux est dans ce cas.
    juin 2016

  • Les conditions de mise en œuvre des projets linguistiques des jeunes sourds et la qualité de leurs parcours Rapport IGEN
    La loi du 11 février 2005 accorde aux parents la possibilité d’effectuer le choix du mode de communication de leur enfant, donc de leur parcours éducatif et scolaire : en plus du français écrit, apprentissage du français oral, aidé ou non du code que constitue la langue française parlée complétée (LPC), ou de la langue des signes française (LSF). Une connaissance effective du nombre de jeunes scolarisés en LSF est nécessaire afin de bâtir ou de consolider des parcours cohérents en relation avec le nombre d’élèves ayant effectué ce choix. Le rapport souligne la place reconnue qu’occupe désormais la LSF dans l’éducation et la scolarité des enfants et jeunes sourds et recommande, d’une part de privilégier un enseignement du français oral et du français écrit pour les jeunes sourds s’exprimant en LSF, d’autre part, d’organiser des temps de communication hebdomadaires en LSF pour tous les enfants sourds dès le plus jeune âge et tout au long de la scolarité. Éducation nationale, établissements et services médico-sociaux, formation et recherche doivent collaborer autour du nouveau CAPES de LSF et des organisations souples de la scolarité permettant aux élèves d’évoluer dans leurs choix linguistiques (dispositifs PASS).
    Mars 2016

  • Concours enseignants 2015 du secondaire public : 20 % d'admissions en plus aux concours externes rénovés Note d'information
    Près de 17 600 postes ont été ouverts au recrutement d’enseignants du second degré public en 2015 pour la France entière, dont 72 % par la voie externe, 12 % par la voie interne et 16 % par la voie réservée. Entre les sessions 2014 et 2015 rénovées, les admissions aux concours externes ont progressé de 20 %, au même rythme que les postes. Elles restent toutefois inférieures de 13 % à l’offre, avec des déficits concentrés sur quelques disciplines. Près d’un admis sur deux est un étudiant issu des écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPÉ).
    mai 2016

  • Concours de professeurs des écoles dans l'enseignement public : 40 % de recrutements externes en plus en 2015 Note d'information
    Un peu plus de 12 000 postes ont été ouverts au recrutement d’enseignants du premier degré public à la session 2015, dont 97,3 % aux concours externes. Pour ces derniers, le nombre d’admis a fortement augmenté, de 40 %, au même rythme que les postes ouverts. Les étudiants issus des ESPÉ constituent le vivier principal des recrutements externes. Ils ont en moyenne 25,7 ans, pour 28,2 ans tous lauréats confondus. Les recrutements externes restent très largement féminisés (86 %).
    mai 2016

  • Rapport sur la mise en œuvre des conventions ruralité Rapport
    À l'occasion du 3e comité interministériel aux ruralités, Alain Duran, sénateur de l'Ariège, a remis son rapport sur la mise en oeuvre des conventions ruralité, le 20 mai 2016, au Premier ministre Manuel Valls, en présence de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et de Patrick Kanner, ministre de la Ville de la Jeunesse et des Sports. Ce rapport présente 12 recommandations pour une contractualisation efficace entre l'éducation nationale et les élus locaux en intégrant l'ensemble des problématiques auxquelles sont confrontés les territoires ruraux et de montagne.
    20 mai 2016

  • Rythmes scolaires : rapport sur la mise en place des projets éducatifs territoriaux (PEDT) Rapport
    À l'occasion du 3e comité interministériel aux ruralités, Françoise Cartron, sénatrice de la Gironde, a remis son rapport sur la mise en place des projets éducatifs territoriaux (PEDT), le 20 mai 2016, au Premier ministre Manuel Valls, en présence de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et de Patrick Kanner, ministre de la Ville de la Jeunesse et des Sports. Ce rapport identifie 25 propositions concrètes pour mieux accompagner encore les petites communes et communes rurales dans la mise en place de la réforme des rythmes scolaires.
    20 mai 2016

  • Journée Défense et Citoyenneté 2015 : un jeune Français sur dix en difficulté de lecture Note d'information
    Évalués dans le cadre de la Journée Défense et Citoyenneté en 2015, 80,7 % des jeunes Français et Françaises de 17 ans maîtrisent les apprentissages fondamentaux de la langue française. Près de 10 % des jeunes sont des lecteurs inefficaces. Pour une partie d’entre eux (4,3 % de l’ensemble), ces difficultés s’apparentent à un handicap.
    mai 2016

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale


DISPOSITIF VIGIPIRATE "ALERTE ATTENTAT"

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE