Évaluation et statistiques

Au lycée, les filles s'impliquent davantage dans leur travail
Écoles, établissements, climat scolaire  - Note d'information - N° 31 - novembre 2016

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
Note d'information

 Au lycée, les filles s’impliquent davantage dans leur travail 

Au lycée, les filles s’impliquent davantage dans leur travail

Télécharger la version imprimable

Télécharger les données : tableaux et graphiques au format Excel

En savoir plus
Glossaire

Définitions des notions et indicateurs statistiques

Pages à consulter

Climat scolaire et prévention des violences

Prévention et traitement de la cyberviolence entre élèves
Guide de prévention de la cyberviolence

Sites à consulter

Éduscol

Prévention de la violence en milieu scolaire

Prévenir la violence
Agir contre la violence
Le harcèlement en milieu scolaire

Canopé
Un site spécialisé qui propose des ressources scientifiques et pratiques pour comprendre, diagnostiquer et agir
Climat scolaire

Qu'est-ce qu'une Note d'information ?

Chaque Note d’information présente les résultats les plus récents issus des exploitations d’enquêtes et d’études statistiques. Cette publication apporte l’éclairage de la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) à la compréhension et à l’analyse du système éducatif français. Elle est disponible en ligne, sous la forme de fichiers imprimables à télécharger, accompagnés de tableaux de données chiffrées et de graphiques.
e-ISSN 2431-7632

Consulter la liste des Notes d’information

En savoir plus sur les missions de la DEPP

Rester informé
Consulter l’actualité de la DEPP et s’abonner à la liste de diffusion

Interrogés pour la première fois en 2015 dans le cadre d’une enquête nationale de victimation et de climat scolaire au lycée, les lycéennes ont une opinion sur le climat scolaire plus favorable que les lycéens, mais elles sont autant concernées par les problèmes de violences. Il s’agit plutôt d’une violence psychologique, alors que les garçons sont deux fois plus souvent victimes de violences physiques. La cyber-violence concerne un peu plus les filles que les garçons. Les différences les plus importantes au lycée concernent le vécu scolaire. L’enquête montre une plus forte adaptation scolaire pour les filles avec une attention plus importante en classe et un plus grand nombre d’heures travaillées en dehors du temps scolaire.
 

Auteur : Tamara Hubert, DEPP-B3

L’essentiel

Dans leur grande majorité, les lycéens sont satisfaits de l’ambiance dans leur établissement, estiment vivre de bonnes relations avec les enseignants et se sentent en sécurité. La perception du climat scolaire des filles est meilleure que celle des garçons : elles sont 80 % à déclarer au moins 13 réponses positives contre 77 % des garçons. La perception des élèves est équivalente entre les garçons et les filles en lycée professionnel (LP), alors que des différences significatives apparaissent pour les lycées d’enseignement général et technologique (LEGT) (2 points) et les lycées polyvalents (3 points), avec une vision plus positive pour les filles.

Cette vision plus positive ne se retrouve pas dans toutes les dimensions du bien-être. En effet, l’opinion des lycéennes est un peu moins favorable sur la question de la sécurité dans le quartier ou dans les transports : plus de 85 % des garçons s’y sentent en sécurité contre moins de 80 % des filles. En revanche, le sentiment de sécurité dans les établissements est aussi élevé pour les filles que pour les garçons (autour de 95 %).

Les violences physiques au lycée concernent plus souvent les garçons : 6 % des lycéens déclarent des violences physiques répétées contre 3 % des lycéennes. En revanche, les filles sont beaucoup plus concernées par la violence verbale : 26 % d’entre elles ont indiqué des victimations psychologiques contre 23 % des garçons. Les garçons sont toutefois plus nombreux à cumuler les deux types de violence. Lorsque les garçons ont déclaré 5 violences psychologiques, ils sont deux fois plus nombreux à déclarer des violences physiques associées (20 % contre 10 % pour les filles).

Les filles sont un peu plus exposées au cyber-harcèlement que les garçons : 16 % des lycéennes déclarent au moins une de ces violences contre 14 % des lycéens. Un lien fort apparaît entre cyber-violence et les autres formes de violences, qu’elles soient psychologiques ou physiques. Cela est d’autant plus vrai pour les garçons qui sont en situation de harcèlement : un tiers des garçons qui ont déclaré un cyber-harcèlement ont aussi déclaré une multivictimation forte contre 22 % des filles.

Au lycée, les filles ont un meilleur ressenti que les garçons vis-à-vis de leur expérience scolaire. Les deux tiers d’entre elles consacrent au moins deux heures hebdomadaires à leur travail scolaire à la maison contre la moitié des garçons ; 86 % jugent important de prendre des notes en classe contre 71 % des garçons ; elles sont aussi beaucoup plus souvent attentives en cours (83 % contre 76 % des garçons). Les écarts sont moindres en ce qui concerne l’attitude des enseignants (le fait qu’ils les félicitent ou s’intéressent à leur avenir).

Repères

L’enquête nationale de climat scolaire et de victimation
Elle recueille les points de vue des élèves du lycée sur l’ambiance dans l’établissement, la qualité des relations entre jeunes et adultes, leur sentiment de sécurité, les atteintes verbales et physiques et les vols dont ils ont pu être victimes. Elle est confidentielle. Les informations recueillies ne permettent en aucune manière d’identifier les personnes qui subissent ou qui font subir des violences.

Quel est le but de l’enquête de victimation ?
Conduite tous les deux ans par le ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, en alternance dans les collèges et les lycées, l’enquête mesure l’étendue, la nature et la fréquence des violences dans les établissements, y compris celles qui n’ont pas fait l’objet d’un signalement administratif. Elle vise à prévenir et lutter contre la violence en milieu scolaire. Elle associe l’Observatoire de la délinquance et des réponses pénales, des chercheurs de l’université, les fédérations de parents d’élèves et les syndicats de personnels enseignants et non enseignants. Elle a permis la mise en place de nouvelles mesures : information des élèves et des parents, formation des enseignants, traitement des actes de violence, réforme des procédures et sanctions disciplinaires, orientations en matière de politique éducative de santé.

La violence en milieu scolaire
Elle désigne les violences physiques, psychologiques, les atteintes aux biens et le harcèlement subis au sein de l’établissement ou aux alentours de l’établissement et dans les transports scolaires depuis le début de l’année scolaire.

Le harcèlement
Moins visible que les agressions, atteintes aux biens ou intrusions, le harcèlement est un comportement d’intimidation qui répète des micro-violences, moqueries et humiliations. Il mine de manière insidieuse et durable le climat au sein des établissements scolaires. Ses conséquences sont extrêmement dommageables, tant pour les victimes que pour les auteurs : souffrance émotionnelle, isolement social de la victime, problèmes de santé psychosomatiques, décrochage scolaire, absentéisme, conduites suicidaires.

Approfondissement

Télécharger la Note d’information

Au lycée, les filles s’impliquent davantage dans leur travail
Note d’information n° 31, novembre 2016

Archives sur le même thème

Neuf élèves sur dix déclarent se sentir bien dans leur lycée
Note d’information n° 50, décembre 2015

Un collégien sur cinq concerné par la cyberviolence
Note d’information n° 39, novembre 2014

Des actes de violence fortement concentrés sur une minorité d’établissements
Note d'information n° 13.32, décembre 2013

La perception du climat scolaire par les collégiens reste très positive
Note d’information n° 13.26, novembre 2013

Climat scolaire et violence dans les collèges publics perçus par les filles et les garçons
Note d'information n° 12.20 - décembre 2012

Le climat scolaire et les actes de violence déclarés par les élèves des collèges publics au printemps 2011
Note d'information n° 11.14, octobre 2011

Conditions et inégalités du bien-être des élèves au début du collège
Note d'information n° 97.37, août 1997

Mise à jour : novembre 2016

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE