Toute l'actualité

Les réseaux d'éducation prioritaire (REP) dans l'académie de Clermont-Ferrand
Information - 17/12/2014

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Cliquez sur la carte pour accéder directement à la liste des REP de votre département

Clermont-Ferrand Allier Puy-de-Dôme Cantal Haute-Loire

Retrouvez les collèges des réseaux d'éducation prioritaire de l'académie de Clermont-Ferrand pour l'année 2015-2016.

Département de l'Allier (03)

Collège Maurice-Constantin-Weyer à Cusset

Collège André-Boutry à Lurcy-Lévis

Collège Jean-Zay à Montluçon (REP+)

Collège Jules-Verne à Montluçon (REP+)

Collège Emile-Guillaumin à Moulins

Collège Jules Ferry à Vichy

Département du Cantal (15)

Il n'y a pas de collèges des réseaux d'éducation prioritaire dans le Cantal

Département de Haute-Loire (43)

Il n'y a pas de collèges des réseaux d'éducation prioritaire dans la Haute-Loire

Département du Puy-de-Dôme (63)

Collège Albert-Camus à Clermont-Ferrand (REP+)

Collège Charles-Baudelaire à Clermont-Ferrand (REP+)

Collège La Charme à Clermont-Ferrand (REP+)

Collège de la Durolle à Monnerie-le-Montel (La)

Collège Antoine-Audembron à Thiers

Donner à l'école les moyens de faire réussir tous les élèves

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a présenté la réforme de l’allocation des moyens et la nouvelle carte de l’éducation prioritaire, mercredi 17 décembre 2014. Ces mesures marquent une avancée décisive pour que l’École offre à tous les élèves des chances égales de réussite.

 



Mise à jour : décembre 2014

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre, nous contacter

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information












NOUS CONTACTER

Nous contacter

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE