De la maternelle au baccalauréat

L'éducation prioritaire

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

La politique d’éducation prioritaire a pour objectif de corriger l’impact des inégalités sociales et économiques sur la réussite scolaire par un renforcement de l’action pédagogique et éducative dans les écoles et établissements des territoires qui rencontrent les plus grandes difficultés sociales

Refonder l'éducation prioritaire

Lancement de la refondation de l'éducation prioritaire : rencontre avec les 102 réseaux REP+ préfigurateurs

  • 102 réseaux REP+ préfigurateurs
  • Les mesures-clés
  • Un référentiel pour l'éducation prioritaire
  • Six priorités pour les réseaux d'éducation prioritaire
    1 - Garantir l'acquisition du "Lire, écrire, parler" et enseigner plus explicitement les compétences que l'école requiert pour assurer la maîtrise du socle commun
    2 - Conforter une école bienveillante et exigeante
    3 - Mettre en place une école qui coopère utilement avec les parents et les partenaires pour la réussite scolaire
    4 - Favoriser le travail collectif de l’équipe éducative
    5 - Accueillir, accompagner, soutenir et former les personnels
    6 - Renforcer le pilotage et l’animation des réseaux
  • Pour accompagner la refondation le site national éducation prioritaire se transforme

Dossier de présentation du 9 avril 2014

 

L’éducation prioritaire en 2013-2014

À la rentrée scolaire 2013, l’éducation prioritaire repose principalement sur deux dispositifs :

  • les écoles collèges lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite (Éclair), dont 73% des élèves ont des parents ouvriers ou inactifs, contre un tiers hors éducation prioritaire
  • les réseaux de réussite scolaire (RRS), qui bénéficient d’une certaine mixité sociale puisqu’ils accueillent 57% d’enfants d’ouvriers et d’inactifs

Ces écoles et collèges sont le plus souvent implantés dans des quartiers urbains défavorisés mais certaines zones rurales en relèvent également.

Éclair comme RRS constituent des réseaux réunissant écoles et collèges - et parfois lycées - pour favoriser la continuité des apprentissages tout au long de la scolarité obligatoire.

La dotation de moyens supplémentaires et l’accompagnement renforcé des équipes pédagogiques permettent l’évolution des organisations pédagogiques et le développement du travail collectif et facilitent le recours aux innovations pour mieux répondre aux besoins des élèves. Une attention particulière est portée à l'approche de l'élève dans sa globalité, grâce notamment à la nomination de préfets des études dans les collèges et lycées Éclair.

Une place particulière est faite aux relations avec les familles dans le cadre par exemple de l’opération "ouvrir l’École aux parents pour réussir l’intégration" ou de la "mallette des parents", qui constitue un appui méthodologique pour développer le dialogue avec les familles.

Ces réseaux travaillent avec les partenaires locaux et veillent à la cohérence des actions engagées dans le temps scolaire et hors temps scolaire.

L’inscription de l’éducation prioritaire dans le cadre de la politique interministérielle de la ville est un atout pour accroître l’efficacité de cette politique. Les réseaux de l’’éducation prioritaire s’appuient notamment sur une coopération forte avec les dispositifs de réussite éducative, partout où ils existent, et travaillent en cohérence avec la politique de la ville, partout où elle est présente.

Les cordées de la réussite, partenariat entre des établissements de l'enseignement supérieur et des lycées et collèges situés dans des quartiers prioritaires, sont l'un des dispositifs mis en œuvre pour favoriser une politique d’orientation ambitieuse.

La liste des établissements Éclair a été arrêtée au niveau national. Le classement des écoles et établissements en RRS relève du niveau académique. 18% des écoliers, 20% des collégiens et 2% des lycéens, soit environ 1 700 000 élèves sur les 11 800 000 élèves français, sont scolarisées en éducation prioritaire.

Des mesures de rentrée 2013 qui bénéficient prioritairement aux écoles et établissements accueillant les élèves les plus défavorisés

Les mesures de la rentrée 2013 concernent particulièrement les élèves scolarisés dans les écoles et établissements de l’éducation prioritaire.

Les créations de postes, le développement de la scolarisation des enfants de moins de trois ans, le dispositif "plus de maîtres que de classe", les nouveaux rythmes scolaires, l’intensification de la lutte contre le décrochage, les initiatives visant à renforcer les liens avec les parents ou encore l’effort sans précédent en matière de numérique éducatif sont autant d’exemples d’actions qui bénéficient d’abord aux écoles et établissements scolaires accueillant les élèves les plus défavorisés.

Les constats du diagnostic réalisé dans le cadre de la modernisation de l’action publique (MAP)

Les moyens supplémentaires en faveur de l’éducation prioritaire représentent aujourd’hui une enveloppe de près d’1,1 milliard d’euros. Ils sont essentiellement consacrés à :

  • la diminution du nombre d’élèves par classe
  • des indemnités versées aux personnels
  • la mise en place de dispositifs d’accompagnement

La carte de l’éducation prioritaire n’a pas cessé de s’étendre depuis la création des ZEP en 1981 au point de concerner aujourd’hui près de 20 % de la population scolaire.

Cependant, malgré les efforts des personnels, les mesures mises en œuvre n’ont pas permis d’obtenir les résultats attendus : la France est aujourd’hui classée dans le dernier quart des pays de l’OCDE pour ce qui est de l’équité de son système éducatif. Les résultats des élèves de l’éducation prioritaire sont globalement stables dans le premier degré sur les six dernières années et décevants dans le second degré puisqu’ils ont baissé significativement dans les collèges Éclair en français comme en mathématiques.

Les observations conduites dans les écoles et les établissements, les comparaisons internationales et la recherche ont permis d’identifier des réussites remarquables dans de nombreux territoires et de mettre en évidence un certain nombre de leviers particulièrement efficaces :

  • l’évolution des pratiques pédagogiques et éducatives
  • le renforcement de l’accompagnement et de la formation des personnels
  • le renforcement du pilotage de la politique
  • la révision des modes d’allocation des moyens

Des assises pour associer les acteurs de terrain

Au cours du mois d’octobre 2013, une demi-journée de concertation a été organisée dans chaque réseau de l’éducation prioritaire pour :

  • permettre de partager et compléter le diagnostic réalisé
  • étudier les conditions de faisabilité des leviers d’efficacité identifiés

Les responsables des réseaux ont fait la synthèse de ces contributions pour alimenter les assises organisées en novembre.

Ces assises étaient académiques à Créteil, Lille et Versailles. Elles étaient inter-académiques à Aix-Marseille, Bordeaux, Lyon,  Martinique, Nancy-Metz, Nantes, Réunion, Rouen, Toulouse, où elles ont regroupé les académies voisines. Elles ont permis :

  • la présentation de la contribution des réseaux 
  • la tenue de tables rondes sur les perspectives pédagogiques, éducatives et partenariales souhaitables en éducation prioritaire
  • l’organisation d’ateliers de réflexion sur les leviers d’efficacité identifiés 

À l’issue des assises et de l’élaboration du rapport final de la modernisation de l'action publique (MAP), les ministres ont proposé des orientations pour l’évolution de la politique de l’éducation prioritaire.

 

Éducation prioritaire
Éclair et RRS
  • Connaître les orientations actuelles, les données clés, les textes officiels, etc.
  • Agir : faire apprendre, aider et accompagner, évaluer les acquis, etc.
  • Échanger

 

    www.educationprioritaire.education.fr

     

     

     

    Chiffres clés

    18% des écoliers, 20% des collégiens et 2% des lycéens, soit environ 1 700 000 élèves sur les 11 800 000 élèves français, sont scolarisées en éducation prioritaire.

     
    Suivez l'actualité de l'éducation prioritaire

    #educationprioritaire

    Mise à jour : août 2014

    Partager cette page
    • Envoyer à un ami
    • Facebook
    • Twitter
    • Imprimer
    • Agrandir / réduire la police

    C'est officiel

    Consultez les dates des vacances scolaires.
    Le calendrier scolaire

    Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi.
    Le Bulletin officiel

    Nouveaux rythmes scolaires

    Votre enfant est à l'école primaire ? Vous avez des questions sur les nouveaux horaires à la rentrée 2014 ?

    Rendez-vous sur le site d'information

    5matinees.education.gouv.fr




    Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

    capture d'écran webreportage petit vivier

    5 matinées c'est mieux pour apprendre : les parents et les enseignants racontent

    Découvrez le webreportage