Enseignements primaire et secondaire

Le Bulletin officiel de l'éducation nationale publie des actes administratifs : décrets, arrêtés, notes de service, etc. La mise en place de mesures ministérielles et les opérations annuelles de gestion font l'objet de textes réglementaires publiés dans des B.O. spéciaux.

 
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Actions éducatives

Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions (10 mai 2016)

NOR : MENE1609495N
note de service n° 2016-066 du 20-4-2016
MENESR - DGESCO B3-4


Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie ; aux vice-rectrices et vice-recteurs ; aux inspectrices et inspecteurs d'académie-directrices et directeurs académiques des services de l'éducation nationale

La Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions du 10 mai, a été instituée en référence à la date de l'adoption en dernière lecture par le Sénat de la loi du 21 mai 2001, tendant à la reconnaissance des traites et des esclavages comme crime contre l'humanité.

J'appelle votre attention sur l'importance de cet événement et la nécessité d'impliquer les classes qui auraient été plus particulièrement sensibilisées par leurs enseignants à ces questions et aux commémorations qui sont organisées à l'occasion de cette journée. Par ailleurs, d'autres dates commémoratives, rappelées dans la circulaire du Premier ministre du 29 avril 2008 (J.O.R.F. n° 0103 du 2 mai 2008), peuvent favoriser une réflexion approfondie des écoliers, des collégiens et des lycéens sur les traites, les esclavages et leurs abolitions.

   

Un travail d'histoire et de citoyenneté

Dès l'école élémentaire et le collège, les enseignements, en particulier d'histoire-géographie, permettent à tous les élèves d'acquérir des connaissances sur la question des traites, des esclavages et de leurs abolitions. Ces connaissances doivent leur permettre de comprendre la singularité d'une histoire longue et complexe et de ses héritages.

Elles peuvent aussi les aider à développer une réflexion civique toujours actuelle sur le respect de la dignité et de l'intégrité de l'être humain et sur la notion de crime contre l'humanité qui peut pleinement s'insérer dans le parcours citoyen tel qu'il est défini par la circulaire de rentrée 2015 (B.O.E.N. n° 23 du 4 juin 2015). Par ailleurs, la convention du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains, ratifiée par la France, rappelle la nécessaire promotion d'une approche préventive fondée sur les droits de la personne humaine.

Des ressources pédagogiques pour les équipes éducatives

Depuis 2011, la communauté éducative peut se référer aux ressources pédagogiques recensées sur Éduscol à l'adresse suivante : http://eduscol.education.fr/ressources-histoire-esclavage.

Les référents académiques « mémoire et citoyenneté » pourront aussi promouvoir auprès des équipes éducatives les ressources disponibles au sein des ateliers Canopé pour enseigner l'histoire des traites, des esclavages et de leurs abolitions, ainsi que les richesses culturelles et patrimoniales que constituent localement les services des archives ou les musées.

Je souligne l'importance, pour les enseignants, et tout particulièrement ceux du premier degré, d'être vigilants quant au choix des ressources utilisées en classe afin que celles-ci soient conformes aux programmes d'enseignement et bien adaptées à l'âge des élèves pour ne pas heurter leur sensibilité.

La valorisation des projets

Dans le cadre du concours scolaire intitulé « la Flamme de l'égalité », co-organisé avec le ministère des outre-mer et le Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage (CNMHE) lancé à la rentrée 2015-2016, les travaux lauréats nationaux seront valorisés lors de la cérémonie de commémoration qui se déroulera au Sénat le 10 mai 2016.

Les référents « mémoire et citoyenneté » veillent également au sein de leur académie à valoriser auprès de la communauté éducative, mais aussi d'un plus large public, les initiatives menées tout au long de l'année scolaire dans les écoles et les établissements sur l'histoire des traites, des esclavages et de leurs abolitions.

  

Je vous remercie de votre participation.

La note de service n° 2015-026 du 4 mars 2015 est abrogée.


Pour la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche
et par délégation,
La directrice générale de l'enseignement scolaire,
Florence Robine
ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET RECHERCHE

Retrouvez les textes réglementaires du Bulletin officiel de l'enseignement supérieur et de la recherche sur :
www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/bo

 
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre, nous contacter

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information