Tous les rapports

Le traitement de la grande difficulté au cours de la scolarité obligatoire
Rapport conjoint IGEN / IGAENR - Novembre 2013

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

La grande difficulté concerne des élèves très différents les uns des autres, dès avant l'entrée en sixième pour certains.

À l'école primaire, c'est d'abord dans la classe ordinaire que se révèle la situation de "grande difficulté" et que les réponses sont apportées. Des aides complémentaires sont mises en place, parfois surabondantes, parfois limitées au seul soutien apporté par le maître. Parmi les aides, les RASED constituent une ressource importante, mais encore trop éloignée de ce qui se joue dans la classe.

L'entrée au collège est, plus encore que pour les autres, une rupture pour l'élève en grande difficulté. La SEGPA constitue une filière à part, dérogatoire et peu inclusive, mais qui réussit à remobiliser les élèves en restaurant leur confiance en eux-mêmes et en préparant leur orientation vers la voie professionnelle.

À tous les niveaux, les professeurs apparaissent démunis et expriment leur attente d'un appui et, surtout, d'une formation.

Le traitement de la grande difficulté au cours de la scolarité obligatoire télécharger (2.08 Mo, pdf)

Mise à jour : mars 2014

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)

DISPOSITIF VIGIPIRATE
"sécurité renforcée - risque attentat "

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE