Évaluation et statistiques

Les enseignants remplaçants du second degré public
Personnels  - Note d'information - N° 12.26 - décembre 2012

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
En savoir plus
Qu'est-ce qu'une Note d'information ?

Chaque Note d’information présente les résultats les plus récents issus des exploitations d’enquêtes et d’études statistiques. Cette publication apporte l’éclairage de la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance à la compréhension et à l’analyse du système éducatif français.

Consulter la liste des titres parus

L’éducation nationale dispose en 2011-2012 d’un vivier de 28 500 enseignants pour pallier les absences de leurs collègues du second degré public, soit un peu moins de 8 % des enseignants en poste. Ces titulaires sur zone de remplacement (TZR) sont le plus souvent des professeurs certifiés, plus jeunes que la moyenne et au début de leur carrière. Cette affectation est rarement un premier choix.

 

L’essentiel

La proportion de TZR parmi les enseignants est passée de 9,8 % en 2007-2008 à 8 % en 2011-2012. Ils représentent 76 % des enseignants affectés sur zone de remplacement. La diminution significative du nombre des TZR affecte surtout les disciplines générales, à l’exception de la physique-chimie.

Près de 40 % des néo-titulaires sont affectés en zone de remplacement. Cette étape fréquente en début de carrière peut être relativement courte : en 2011-2012, les TZR en activité y enseignaient en moyenne depuis moins de quatre ans. Plus de 70 % des TZR demandent une nouvelle affectation l’année suivante, ce qui représente 30 % des demandes de mutation inter académique.

La répartition des TZR est variable selon les disciplines : ils sont proportionnellement près de trois fois plus nombreux en langues (hors anglais) et physique-chimie qu’en mathématiques, une des disciplines les plus faiblement dotées.

Un tiers des TZR sont affectés à l’année dans un ou plusieurs établissements, pour au moins 90 % de leur obligation règlementaire de service. Environ la moitié d’entre eux consacrent la totalité de leur service à des remplacements de plus courte durée.

 

Chiffre-clé

28 500
nombre d’enseignants titulaires sur zone de remplacement en 2011-2012

 

L'infographie

Évolution du taux de TZR dans les principales disciplines générales entre 2004 et 2012

Graph-NI-12.26-les-enseignants-remplacants
Note de lecture : la diminution du nombre de titulaires sur zone de remplacement entre 2004 et 2012 dépasse 4 points en éducation physique et sportive ; elle est supérieure à 2,5 points en lettres et en langues (hors anglais). Les langues sont particulièrement bien dotées, avec plus de 13 % de leurs enseignants sont affectés sur zone de remplacement. En revanche, les TZR de mathématiques représentent moins de 5 % des effectifs de cette discipline.

 

Repères

Les enseignants titulaires sur zone de remplacement (TZR)
Ils sont chargés de pallier les absences d’une durée supérieure à deux semaines en remplaçant des agents en congés maladie, en congé de maternité, en formation, ou qui libèrent leur poste en cours d’année scolaire suite à la prise d’un temps partiel ou à un départ en retraite, par exemple. Les TZR disponibles peuvent également effectuer des remplacements de courte durée, habituellement pris en charge à l’intérieur même de l’établissement concerné. Les TZR qui ne sont pas affectés à l’année sont rattachés à un établissement scolaire dans lequel ils sont susceptibles d’assurer des activités de nature pédagogique.

Durée de remplacement
Un TZR peut être affecté à l’année pour assurer le service d’un titulaire absent pendant toute l’année scolaire ou occuper un poste resté vacant à l’issue du mouvement. Il peut aussi reprendre le service d’un enseignant pour une période pouvant aller de quelques semaines à plusieurs mois. Dans ce cas, il enchaîne, en général, plusieurs remplacements au cours de l’année scolaire dans des établissements appartenant à sa zone de remplacement ou à proximité de celle-ci.

Les zones de remplacement
L’étendue du territoire où peut être affecté un TZR dépend des disciplines et des académies : depuis le niveau infra-départementales, la zone peut atteindre la taille d’un département ou se confondre avec l’académie. Plus une discipline est rare et plus la zone de remplacement associée est vaste.

Les autres personnels remplaçants
Les TZR ne sont pas suffisamment nombreux pour couvrir les besoins de remplacement. Sont aussi susceptibles d’être affectés à titre provisoire sur une zone de remplacement des enseignants stagiaires, des fonctionnaires dont la mutation ou le retour de disponibilité ont été tardifs, des enseignants bénéficiant d’un contrat à durée indéterminée (CDI). Pour compléter le dispositif, les recteurs recrutent des enseignants sur contrat à durée déterminée et des vacataires rémunérés à l’heure.

 

Approfondissement

Télécharger la dernière Note d'information
Les enseignants remplaçants du second degré public
Note d’information n° 12.26, décembre 2012
 
Le remplacement des enseignants absents, Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche
Rapport n° 2011-056, juin 2011

Mise à jour : février 2016

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)

DISPOSITIF VIGIPIRATE
"sécurité renforcée - risque attentat "

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE