Évaluation et statistiques

Les actes de violence contre les filles sont plus fréquents dans les lycées professionnels comptant le plus de garçons
Écoles, établissements, climat scolaire  - Note d'information - N° 30 - novembre 2016

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
Note d'information

Les actes de violence contre les filles sont plus fréquents dans les lycées professionnels comptant le plus de garçons 

Les actes de violence contre les filles sont plus fréquents dans les lycées professionnels comptant le plus de garçons

Télécharger la version imprimable

Télécharger les données : tableaux et graphiques au format Excel

En savoir plus
Glossaire

Définition des notions et indicateurs statistiques

Page à consulter

Climat scolaire et prévention des violences

Sites à consulter

Éduscol

Prévenir la violence

Agir contre la violence

Observatoire international de la violence à l'école

observatoire-violence

Cette ONG encourage les études scientifiques pluridisciplinaires du phénomène de violence en milieu scolaire, élabore des propositions concrètes pour des actions de terrain, aide à la formation des enseignants et des professionnels.

Le site de l’Observatoire international de la violence à l’École

Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales

observatoire-delinquance

Département de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales recueille l’ensemble des données statistiques relatives à la délinquance.

Le site de l’ONDRP

Qu'est-ce qu'une Note d'information ?

Chaque Note d’information présente les résultats les plus récents issus des exploitations d’enquêtes et d’études statistiques. Cette publication apporte l’éclairage de la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) à la compréhension et à l’analyse du système éducatif français. Elle est disponible en ligne, sous la forme de fichiers imprimables à télécharger, accompagnés de tableaux de données chiffrées et de graphiques.
e-ISSN 2431-7632

Consulter la liste des Notes d’information

En savoir plus sur les missions de la DEPP

Rester informé
Consulter l’actualité de la DEPP et s’abonner à la liste de diffusion

Les établissements publics du second degré ont déclaré en moyenne 12,8 incidents graves pour 1 000 élèves en 2015-2016, un chiffre comparable à celui de l’année précédente. Les garçons sont plus souvent auteurs d’incidents graves que les filles. Les actes de violence qu’ils commettent relèvent plus souvent de la violence physique quand ils concernent un garçon, de la violence verbale quand ils concernent une fille. En lycée professionnel, les filles sont plus souvent victimes de violence dans les établissements où elles sont moins nombreuses.

Auteur : Marianne Juillard, DEPP-B3

L’infographie

Évolution du nombre d’incidents graves pour 1 000 élèves par type d’établissement

Le taux d’incidents en 2015-2016 est comparable à celui enregistré en 2014-2015 quel que soit le type d’établissement. Les variations observées, la baisse en lycée professionnel (LP) notamment, ne sont pas statistiquement significatives. Les lycées professionnels restent les établissements les plus affectés par les faits de violence, avec 22,5 incidents pour 1 000 élèves. Les lycées d’enseignement général et technologique (LEGT) et lycées polyvalents (LPO) déclarent un taux d’incidents de seulement 5 ‰ en 2015-2016 ; il s’élève à 13,5 ‰ en moyenne en collège.

L’essentiel

La violence en milieu scolaire se compose principalement d’atteintes aux personnes, qui regroupent 80,4 % des incidents déclarés. Les atteintes aux biens représentent 8,2 % des faits, et les atteintes à la sécurité 11,4 %.

La plupart des incidents graves déclarés relèvent des violences verbales, qui comptent pour 41,8 % des faits, dont plus de la moitié à l’encontre des enseignants. Viennent ensuite les violences physiques, généralement entre élèves, qui représentent 30,9 % des incidents. Les atteintes à la sécurité correspondent à des comportements illégaux ou à risque, n’impliquant généralement aucune victime. Ces actes incluent notamment la consommation de stupéfiants, dont la part déclarée baisse d’un point par rapport à l’an dernier et retrouve son niveau d’il y a trois ans à 2,8 %.

La plupart des actes de violences sont le fait des élèves (90 %). Les garçons sont plus souvent auteurs d’incidents graves : 17,3 incidents par établissement pour 1 000 garçons, contre 4,8 incidents pour 1 000 filles.

La violence entre élèves se caractérise principalement par des violences physiques (58 % des actes commis par les filles et 61 % des actes commis par les garçons). Les garçons s’en prennent la plupart du temps à d’autres garçons, et usent plus souvent à leur encontre de violence physique (70 % de leurs victimes garçons contre 41 % de leurs victimes filles). À l’inverse, les violences verbales et les violences sexuelles sont proportionnellement beaucoup plus fréquentes lorsque la victime est une fille.

Les violences entre élèves sont liées à une situation de harcèlement dans 34 % des cas. Filles et garçons sont inégalement touchés par le phénomène : environ 25 % des actes dont la victime est un garçon relèvent de harcèlement, contre 38 % des actes visant les filles.

En lycée professionnel, le nombre d’incidents graves est d’autant plus important que la proportion de garçons est grande. Ainsi, les lycées professionnels où la proportion de filles est la plus faible (moins de 12 %) déclarent en moyenne 30 incidents pour 1 000 élèves, quand ceux qui comptent plus de 62 % de filles en déclarent deux fois moins.

Repères

Lutter contre la violence en milieu scolaire
L'objectif est de restaurer le respect dû aux personnes, en particulier aux professeurs et aux victimes de violence, et d'aider les personnels en poste dans des établissements ou environnements difficiles. La lutte contre la violence repose sur le respect des règles de vie dans les établissements. La lutte contre l'échec scolaire et pour l'égalité des chances constitue la première des préventions.

Le système d’information et de vigilance sur la sécurité scolaire
L’enquête SIVIS est protégée par le secret statistique. Les données ne peuvent être exploitées que dans un but statistique, ce qui exclut toute comparaison entre des établissements identifiables.

Afin de garantir l’homogénéité des données recueillies entre établissements, l’enquête est centrée sur les actes les plus graves. Ainsi, pour certains types de faits n’impliquant que des élèves, seuls les incidents présentant un caractère de gravité suffisant au regard des circonstances et des conséquences de l’acte (motivation à caractère discriminatoire, situation de harcèlement, etc.) sont enregistrés. Par ailleurs, par l’atteinte grave qu’ils représentent à l’institution scolaire, tous les incidents impliquant un personnel de l’établissement sont retenus.

Approfondissement

Télécharger la Note d’information

Les actes de violence contre les filles sont plus fréquents dans les lycées professionnels comptant le plus de garçons
Note d'information n° 30, novembre 2016

Archives sur le même thème

Les signalements d’incidents graves dans le second degré public sont stables en 2014-2015
Note d'information n° 49, décembre 2015

Augmentation des actes de violence dans les lycées professionnels
Note d'information n° 38, novembre 2014

Des actes de violence fortement concentrés sur une minorité d’établissements
Note d'information n° 13.32, décembre 2013

La perception du climat scolaire par les collégiens reste très positive
Note d'information n° 13.26, novembre 2013

Les actes de violence recensés dans les établissements publics du second degré en 2011-2012
Note d'information n° 12.18, novembre 2012

Résultats de la première enquête nationale de victimation au sein des collèges publics au printemps 2011
Note d'information, n° 11.14, octobre 2011

Les actes de violence recensés dans les établissements publics du second degré en 2010-2011
Note d'information n° 11.13, octobre 2011

Les actes de violence recensés dans les établissements publics des premier et second degrés en 2009-2010
Note d’information n° 10.20, novembre 2010

Les actes de violence recensés dans les établissements publics du second degré en 2008-2009
Note d’information n° 09.22, octobre 2009

Mise à jour : novembre 2016

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE