Bulletin officiel n°40 du 4 novembre 2010

Enseignements primaire et secondaire

Actions éducatives

Actions éducatives en faveur de la langue française

NOR : MENE1026442C
circulaire n° 2010-198 du 28-10-2010
MEN - DGESCO B3-4 / MCC / MAAP


Texte adressé aux directrices et directeurs régionaux des affaires culturelles ; aux rectrices et recteurs d'académie ; au directeur de l'académie de Paris ; aux directions régionales de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt ; aux services régionaux de la formation et du développement ; aux inspectrices et inspecteurs d'académie ; aux inspectrices et inspecteurs de l'enseignement agricole ; aux inspectrices et inspecteurs d'académie, directrices et directeurs des services départementaux de l'Éducation nationale ; aux inspectrices et inspecteurs pédagogiques régionaux de lettres ; aux délégués académiques à l'éducation artistique et à l'action culturelle ; aux délégués académiques aux relations internationales et à la coopération ; aux chargés de mission académiques et coordonnateurs départementaux « maîtrise de la langue » ; aux centres académiques pour la scolarisation des nouveaux arrivants et des enfants du voyage (Casnav) ; aux principales et principaux ; aux proviseures et proviseurs

Première compétence du socle commun de connaissances et de compétences, la maîtrise de la langue est au coeur des missions de l'École de la République : savoir lire, écrire et parler le français conditionne l'accès à tous les domaines du savoir et l'acquisition des autres compétences. L'ensemble des activités des élèves est concerné : les enseignements disciplinaires et les dispositifs transversaux, les actions éducatives proposées dans le cadre des projets de classe, d'école ou d'établissement, ou encore les activités périscolaires conduites en partenariat, tout comme l'accompagnement éducatif.
I - Opération nationale : « Dis-moi dix mots » - Thématique 2010-2011 : « Dis-moi dix mots qui nous relient »
« Dis-moi dix mots » est une opération nationale pilotée par le ministère de la Culture et de la Communication (délégation générale à la langue française et aux langues de France). Son objectif est de sensibiliser le grand public de façon ludique aux enjeux de la langue dans les différents secteurs de la société civile. Sur une période élargie de septembre 2010 à juin 2011, elle invite le public à célébrer notre langue, outil par excellence du lien social, de l'expression personnelle et de l'accès à la citoyenneté et à la culture.
Chaque année, dix mots sont choisis pour permettre de libérer l'imaginaire de ceux qui s'en emparent afin qu'ils s'expriment sur tous les modes : dix mots à lire, à écrire, à chanter, à dessiner, à filmer ou à danser. Ils sont l'occasion d'illustrer combien la langue est riche d'innovation, de poésie, d'inventivité.
En 2010-2011 sont mis à l'honneur dix mots qui illustrent le thème de la solidarité :
« accueillant, agapes, avec, chœur, complice, cordée, fil, harmonieusement, main, réseauter ».
À travers la langue française, c'est un ensemble d'imaginaires, de valeurs, de regards, de projets singuliers auxquels chacun peut avoir accès. Au-delà de l'espace francophone, il s'agit de faire apparaître qu'une langue partagée est le premier des liens sociaux. Les dix mots permettront ainsi aux pays qui ont le français en partage de mettre en avant, chacun à leur manière, le lien social que constitue notre langue.
Plusieurs outils pédagogiques sont mis à disposition des enseignants à partir d'octobre 2010 sur le site internet http://www.dismoidixmots.culture.fr/ ou sont adressés par courrier sur simple demande :
- le « livret des dix mots » qui illustre la thématique retenue et qui propose des définitions, des citations, des jeux ainsi que des textes écrits cette année par des auteurs francophones ;
- l'exposition ludique et pédagogique autour des dix mots « le français, langue de partage », associant des textes et des illustrations. Composée d'une douzaine de panneaux (60 x 90 cm), elle est diffusée gratuitement ;
- des fiches pédagogiques, accompagnées d'animations audiovisuelles et de chroniques audio sur les dix mots, réalisées par le Scéren-CNDP et téléchargeables sur le site http://www.dismoidixmots.culture.fr/
Les correspondants académiques concernés peuvent faire appel aux directions régionales des affaires culturelles (Drac) ainsi qu'à la délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF), notamment pour obtenir les outils pédagogiques produits dans le cadre de l'opération.
Tous les enseignants sont invités à se saisir de ces dix mots pour proposer aux élèves diverses activités qui encourageront leur créativité : activités orales (contes, chansons, mises en voix, etc.) ou écrites (poèmes, nouvelles, essais, correspondances, scénarios, récits de vie, etc.).
II - « Le concours des dix mots »
Dans le cadre de l'opération « Dis-moi dix mots », un concours national est organisé pour la cinquième année consécutive. Il est destiné aux classes des collèges, des lycées généraux et technologiques, des lycées professionnels et des lycées agricoles, y compris ceux relevant de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) et de la Mission laïque française (MLF).
Organisé en partenariat entre le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère de l'Éducation nationale et le ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche, avec l'appui du Scéren-CNDP et de l'association « Les Lyriades de la langue française », ce concours invite les élèves à réaliser à partir des dix mots une production littéraire dont la dimension artistique soit ancrée dans un réel travail sur la langue. Cette production doit être réalisée de manière collective, par des élèves d'une même classe.
Les productions sont conçues en classe entre octobre 2010 et mars 2011.
Pour les établissements de l'Éducation nationale, les professeurs de lettres sont à l'initiative des projets, sous l'impulsion des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux (IA-IPR) de lettres. Les enseignants d'autres disciplines et les professeurs documentalistes peuvent trouver toute leur place dans les différentes phases du travail.
Pour les établissements de l'enseignement agricole, les projets sont confiés aux enseignants de lettres et d'éducation socio-culturelle ainsi qu'aux professeurs documentalistes, dans le cadre des actions culturelles de l'établissement.
À partir des dix mots « qui nous relient », l'appropriation par les enseignants est libre : écritures brèves ou longues, références à différents domaines d'expression artistique (littéraire, pictural, musical, cinématographique, etc.), recherches lexicales et grammaticales autour des mots (étymologie, évolution sémantique, famille linguistique, contextes d'emploi, associations de mots), fictions narratives ou dramatiques, essais, poèmes, dossiers, montages de textes, panneaux illustrés, documents numériques, jeux de mots et d'esprit, etc. Au collège comme au lycée, la préparation du concours ouvre des pistes pédagogiques nouvelles : elle peut s'inscrire pleinement dans l'enseignement d'exploration « Littérature et société » ou dans le temps pédagogique de l'accompagnement personnalisé. Dans tous les cas, elle favorise l'accueil des élèves dans leur diversité, notamment quand ils utilisent la langue des signes française (LSF) ou le français langue seconde (FLS).
Toutes les démarches co-disciplinaires ainsi que l'ensemble des dispositifs transversaux, tels que les classes à projet artistique et culturel, les travaux personnels encadrés, les enseignements à l'initiative des établissements pour l'enseignement agricole, peuvent être exploités dans le cadre du concours. Il est également souhaitable de faire appel aux ressources disponibles dans et hors de l'établissement : centres de documentation et d'information, carte des ressources culturelles locales du Scéren-CNDP accessible sur le portail interministériel de l'éducation artistique et culturelle (http://www.education.arts.culture.fr/), bibliothèques publiques, médiathèques, sites, musées, etc.
La production de chaque classe participante doit être présentée sur support papier (plusieurs feuillets) - du format A4 (21 x 29,7 cm) au format raisin (50 x 60 cm) - et/ou sur support numérique (les séquences audio ou vidéo ne doivent pas excéder cinq minutes). Il est demandé aux professeurs de préciser dans le descriptif de la production les logiciels utilisés pour réaliser le projet et ceux requis pour sa lecture. Quelle que soit la forme adoptée pour présenter la production, des documents d'accompagnement doivent être joints à l'envoi. Ils comprennent quelques échantillons authentiques représentatifs du travail personnel des élèves et le projet pédagogique détaillé.
Les réalisations sont adressées directement par les établissements au comité de pilotage national avant le 31 mars 2011, le cachet de la poste faisant foi, à l'adresse suivante : « Concours des dix mots », Scérén-CNDP, Téléport 1@4, BP 80158, 86961 Futuroscope Cedex, à l'attention de Jacques Blanchard : jacques.blanchard@cndp.fr. Elles doivent obligatoirement être accompagnées d'une fiche de présentation (voir modèle joint au règlement sur le site Eduscol).
Il est à noter que les productions ne sont pas restituées ; il convient donc de prévoir des doubles pour l'établissement participant qui s'engage à fournir toutes les autorisations nécessaires (autorisation de diffusion des productions des élèves, droit à l'image, etc.).
Une fiche de préinscription est téléchargeable sur le site Eduscol du ministère de l'Éducation nationale et sur le site ChloroFil du ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche. Elle devra être retournée pour le 30 janvier 2011 à l'adresse indiquée sur la fiche.
Un jury composé de représentants des trois ministères concernés distinguera les réalisations les plus représentatives de l'esprit du concours. Les classes lauréates seront récompensées lors d'une cérémonie de remise des prix organisée à Paris en mai 2011, au cours de laquelle seront remis onze prix dotés par Le Robert et l'École des lettres. Les projets sélectionnés seront présentés sur les sites des partenaires du concours. Des productions, choisies pour leur intérêt pédagogique, seront mises en avant sur les sites mentionnés ci-après.
Les lauréats de l'année de référence ne concourent pas l'année suivante. Ils peuvent en revanche proposer leur réalisation la troisième année suivant l'année de référence.

III - Sites à consulter
Sites du ministère de la Culture et de la Communication :
Sites du ministère de l'Éducation nationale :
Sites du Scéren-CNDP:
Site du ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche : http://www.chlorofil.fr/
Site de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) : http://www.aefe.fr/
Site de la direction générale de la mondialisation, du développement et des partenariats du ministère des Affaires étrangères et européennes : http://www.latitudefrance.org/
Site de la Mission laïque française (MLF) : http://www.mlfmonde.org/
Site de l'École des lettres : http://www.ecoledeslettres.fr/
Site des Lyriades de la langue française : http://www.leslyriades.fr/

Pour le ministre de l'Éducation nationale, porte-parole du Gouvernement,
et par délégation,
Le directeur général de l'enseignement scolaire,
Jean-Michel Blanquer
Pour le ministre de la Culture et de la Communication
et par délégation,
Le délégué général à la langue française et aux langues de France,
Xavier North
Pour le ministre de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche
et par délégation,
La directrice générale de l'enseignement et de la recherche,
Marion Zalay
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale


DISPOSITIF VIGIPIRATE "ALERTE ATTENTAT"

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE