De la maternelle au baccalauréat

Égalité des filles et des garçons

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
Journée internationale des droits des femmes 2017

Le 8 mars est une journée de sensibilisation et de mobilisation des élèves des écoles, collèges et lycées pour les droits des femmes et l'égalité hommes-femmes.
Journée internationale des droits des femmes

Filles et garçons sur le chemin de l'égalité, de l'école à l'enseignement supérieur

À l’occasion du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, cette série de données statistiques renseigne sur la réussite comparée des filles et des garçons depuis l’école jusqu’à l’entrée dans la vie active.
Filles et garçons sur le chemin de l'égalité

En savoir plus
Sites à consulter

Éduscol
dossier : l'égalité filles/garçons
missions du comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté

Outils pour l'égalité entre les filles et les garçons

  • Fondements et enjeux
  • Agir en classe
  • Agir dans l'école
  • Se former / S’informer

Outils pour l'égalité entre les filles et les garçons

Onisep

Des métiers et des formations ouverts aux filles comme aux garçons. Des infos et des témoignages de parcours réussis. Des séquences pédagogiques pour les équipes éducatives.

Égalité Filles - Garçons sur le site de l'Onisep

 

Textes de référence

Code de l'éducation
Article 121-1 du code de l'éducation

Loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République
Loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013

Bulletin officiel n° 6 du 7 février 2013
Convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif 2013-2018

Décret n° 2012-1097 du 28 septembre 2012
Décret relatif au comité interministériel aux droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes

Mise en œuvre de la politique éducative en faveur de l'égalité entre les filles et les garçons à l'École
circulaire n°2015-003 du 20 janvier 2015 

Programmes d'enseignement moral et civique
Bulletin officiel spécial n°6 du 25 juin 2015

L'École compte parmi ses missions fondamentales celle de garantir l'égalité des chances entre les filles et des garçons. À cette fin, elle veille à favoriser, à tous les niveaux, la mixité et l'égalité, notamment en matière d'orientation, ainsi qu'à prévenir les comportements sexistes et les violences qui peuvent en résulter.

Une politique éducative en faveur de l'égalité à l'école

La loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l'École rappelle que la transmission de la valeur d'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, se fait dès l'école primaire. Cette politique publique est une condition nécessaire pour que, progressivement, les stéréotypes s'estompent et que d'autres modèles de comportement se construisent sans discrimination sexiste ni violence. Elle a pour finalité la constitution d'une culture de l'égalité et du respect mutuel.

Les établissements sont invités à inscrire cette problématique dans leur règlement intérieur et à mettre en place, dans le cadre des comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), des actions de sensibilisation et de formation dédiées. Les écoles, collèges et lycées sont également incités à nouer des partenariats, notamment avec des acteurs du monde économique et professionnel ou du secteur associatif, pour développer des projets éducatifs autour de l'égalité. Pour ce qui concerne les contenus d'enseignement, le socle commun de connaissances, de compétences et de culture et le programme d'éducation civique et morale ainsi que les quatre parcours éducatifs de l'élève (parcours citoyen, parcours d'éducation artistique et culturelle, parcours éducatif de santé, parcours Avenir) identifient précisément le respect de l'autre sexe et le refus des stéréotypes parmi les compétences sociales et civiques que tout élève doit acquérir.

Socle commun de connaissances de compétences et de culture

Une situation contrastée

Les filles réussissent mieux que les garçons

Dès l'école primaire, les filles obtiennent de meilleurs résultats scolaires que les garçons. Elles redoublent moins, leur taux de réussite au diplôme national du brevet et au baccalauréat est plus élevé.

...mais n'ont pas les mêmes parcours scolaires

À la fin du collège, quels que soient leur milieu social d’origine ou leur réussite scolaire, les filles s’orientent davantage vers l’enseignement général et technologique que vers l’enseignement professionnel (et très rarement dans les sections industrielles).
Dans l’enseignement général et technologique, elles délaissent plus facilement les filières scientifiques et techniques. Elles choisissent également des options différentes des garçons.

Après le baccalauréat, dans les classes préparatoires aux grandes écoles, 74 % des élèves des filières littéraires sont des filles, pour 30 % des élèves de filières scientifiques. Seulement 29 % des diplômes d’ingénieurs sont délivrés à des femmes.

Les différences d’orientation entre filles et garçons ont des conséquences sur leur insertion dans l’emploi.

Filles et garçons intériorisent les stéréotypes

Filles et garçons continuent à se conformer à ce qui est présenté comme leur domaine respectif de compétence dans les schémas socioprofessionnels fortement stéréotypés. Cette persistance des choix sexués est autant le fait des garçons que des filles :

par exemple : 

  • quand ils se jugent très bons en mathématiques, huit garçons sur dix vont en filière scientifique
  • quand elles se jugent très bonnes en mathématiques, six filles sur dix vont en filière scientifique

Un objectif ambitieux : rééquilibrer les filières

En Europe, le processus de Lisbonne s’est fixé un objectif : l’excellence scientifique et technologique. Augmenter la part des femmes dans ces métiers est un des moyens d’y parvenir.

Le cadre : une convention interministérielle

La convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif (2013-2018) traduit la conviction selon laquelle la réussite de tous les élèves est liée à la manière dont l’École porte le message de l’égalité, l’incarne et en assure l’effectivité.

Destinée à ancrer l’égalité entre les filles et les garçons dans les pratiques des acteurs de l’école, cette convention ouvre trois chantiers prioritaires :

  • la transmission des valeurs d’égalité entre les filles et les garçons
  • le renforcement de l’éducation au respect mutuel et à l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes
  • l’engagement pour une mixité plus forte des filières de formation et à tous les niveaux d’étude

Ces trois chantiers se concrétisent, dans les académies, sous la forme d’actions pédagogiques et éducatives spécifiques. Les objectifs de la convention s’incarnent dans les projets d’école ou d’établissement, en articulation étroite avec les comités d’éducation  à la santé et à la citoyenneté et les instances de la vie lycéenne pour l’enseignement secondaire.

Le réseau des personnes chargées de mission académique "égalité filles-garçons" assure la coordination et le suivi des actions menées dans les écoles et les établissements scolaires. 

Les leviers de mise en œuvre

La mise en œuvre de la politique éducative en faveur de l’égalité entre les filles et les garçons à l’École repose à la fois sur la formation, initiale et continue, de l’ensemble des personnels, et sur la prise en compte de l'égalité au cœur des enseignements et de la pratique pédagogique.

Former les professionnels de l’éducation à promouvoir l’égalité

Les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) intègrent dans les enseignements du tronc commun la mobilisation contre les stéréotypes, notamment sexistes, et les discriminations ainsi que la promotion de l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes.

Un parcours de formation à distance sur l’égalité entre les filles et les garçons, disponible sur la plateforme M@gistère, est accessible aux enseignants et stagiaires inscrits en master "métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation".

Accompagner les membres de la communauté éducative à promouvoir l'égalité

Un site internet dédié met à disposition des "Outils pour l'égalité entre les filles et les garçons".

Réalisé par Canopé, l'opérateur de création et d'accompagnement pédagogiques du ministère, ce site est structuré autour de quatre rubriques : "Fondements et enjeux", "Agir en classe", "Agir dans l'école" et "Se former/S'informer". Il a été conçu pour s'adresser à tous les publics :

  • les personnels enseignants, qui y trouvent des pistes et des outils pour leur permettre de développer, en classe, des séquences pédagogiques enrichies 
  • les parents, qui peuvent s'informer et comprendre les fondements et enjeux de l'égalité en termes de réussite scolaire de leur enfant
  • les personnels de direction et les cadres, qui sont invités à inscrire la démarche dans les projets d'école et d'établissement, en fédérant tous les acteurs de la communauté éducative.
Outre les données factuelles (statistiques, textes juridiques) et les rapports publics pertinents, les contenus sont de plusieurs natures :
  • apports issus de la recherche : interviews et écrits d'universitaires faisant autorité sur les questions liées à la problématique ;
  • ressources produites dans les académies par les missions académiques chargées de l'égalité, les services académiques d'information et d'orientation (SAIO), ou les délégations régionales de l'ONISEP (DRONISEP)
  • outils d'analyse de situations, dans la classe et dans l'école, pouvant créer des inégalités entre les filles et les garçons (utilisation de l'espace, posture professionnelle).
  • pistes pédagogiques à mettre en œuvre dans le cadre des programmes existants ; ces pistes ne sont pas des séances "clés en mains". Elles apportent des références et des suggestions aux enseignants à qui il revient de construire les séquences en classe.
Site national dédié à l'égalité entre les filles et les garçons : www.reseau-canope.fr/outils-egalite-filles-garcons/


Promouvoir la mixité et de l'égalité professionnelle

L'action du ministère en matière de promotion de la mixité et de l'égalité professionnelle s'inscrit à la fois dans les objectifs de la plateforme d'actions pour la mixité des métiers et dans ceux du premier plan interministériel en faveur de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (2016/2020).

Un ensemble de ressources destinées à la fois aux personnels de direction et aux enseignants, mettant en valeur les approches disciplinaires et interdisciplinaires permet d'approfondir la mise en œuvre du parcours Avenir.

La coopération avec le monde professionnel et le partenariat avec les associations est renforcée : 52 accords-cadres et conventions  engagent le partenaire à participer à des actions corrigeant toutes les formes de discrimination dans la représentation sociale des métiers, notamment celles liées au sexe, et encouragent le développement de l'esprit d'initiative et du goût d'entreprendre, notamment pour les femmes. Ces coopérations peuvent prendre plusieurs formes :

  • valorisation de modèles de réussite dans des parcours atypiques
  • accompagnement par des actions de tutorat et de marrainage
  • rencontres et témoignages de professionnelles, salariées et entrepreneures
  • développement des expériences en milieu professionnel ouvertes aux jeunes filles (stages, périodes de formation en milieu professionnel, apprentissage)

Prévenir le harcèlement et les comportements et violences à caractère sexiste et sexuel

Outre le renforcement de la formation des personnels, le ministère met également à disposition des outils visant à prévenir les situations de harcèlement en y intégrant la prévention des violences et des discriminations à caractère sexiste ou sexuel.

  • Depuis la rentrée 2016, deux nouveaux guides sont disponibles :
- "Comprendre pour agir : l'homophobie et Prévention des cyberviolences en milieu scolaire" :ce guide intègre les spécificités du cyberharcèlement et du cybersexisme et relaie la campagne "Stop cybersexisme" du Centre Hubertine Auclert.
- "Comportements sexistes et violences sexuelles : prévenir, repérer, agir"
  • Les deux parcours M@gistère sur la prévention du harcèlement, l'un pour le 1er degré, l'autre pour le 2d, comportent des ressources sur l'égalité filles-garçons.
  • La catégorie spéciale "harcèlement sexiste et sexuel" du prix Non au harcèlement est reconduite pour l'année scolaire 2016-2017.

Renforcer l'engagement citoyen des élèves en faveur de l'égalité filles-garçons

La parité pour les représentants des élèves aux conseils académiques de la vie lycéenne (CAVL), Conseil national de la vie lycéenne (CNVL), conseils de vie collégienne (CVC) et Conseil supérieur de l'éducation (CSE) est instaurée grâce à la loi relative à l'égalité et à la citoyenneté du 27 janvier 2017. Un décret publié dans le courant du printemps 2017 doit préciser les modalités permettant d'atteindre la parité au sein des CAVL et CNVL.

L'introduction de la parité dans ces instances de la vie collégienne et lycéenne donne lieu à un accompagnement auprès des élèves et personnels. Les délégués académiques à la vie lycéenne souhaitent mettre la question de l'égalité entre les sexes à l'ordre du jour de l'installation des conseils académiques de la vie lycéenne. Ce nouveau contexte permet aux personnels de l'éducation de s'emparer de la question de la représentation démocratique, à l'échelle de l'établissement et dans l'ensemble de la société, notamment sous l'angle des inégalités entre les femmes et les hommes.

Une mise en œuvre qui permet d’ouvrir le dialogue avec les parents d’élèves

Dans la logique du renforcement du dialogue entre l’École et les parents, la mise en œuvre des actions pour l’égalité entre filles et les garçons à l’École doit faire l’objet d’une information complète aisément accessible et régulière auprès des parents et de leurs représentants qui siègent au Conseil d'École, dans les écoles maternelles et élémentaires, ou au Conseil d'Administration, dans les collèges et les lycées.

 

Mise à jour : mars 2017

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Réviser le bac



Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)

DISPOSITIF VIGIPIRATE
"sécurité renforcée - risque attentat "

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE