Le portail mobilité des enseignants

Préparer sa mobilité
Portail mobilité

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
Portail mobilité des enseignants

Découvrez les possibilités d'évolution de carrière et retrouvez informations et services pour accompagner votre projet.

Portail mobilité des enseignants

Vos outils de mobilité

Plusieurs dispositifs d'aides à la formation et à la mobilité peuvent accompagner votre démarche.

Aides à la formation

Le droit individuel à la formation
Le congé de formation professionnelle

Aides à la mobilité

Le détachement
L'indemnité de départ volontaire

Aides à la candidature

Faire son C.V.
Rédiger une lettre de motivation

Vous êtes le principal acteur de votre projet de mobilité. Cette démarche repose sur un investissement personnel fort, qui est une condition de votre réussite. Retrouvez les informations et les outils pour être accompagné dans votre projet et réussir votre mobilité.

Un accompagnement académique

Vos interlocuteurs : les conseillers mobilité carrière

Vous êtes enseignant, titulaire ou non, et vous souhaitez :

  • étudier l'éventualité d'une mobilité professionnelle, être conseillé pour l'élaboration de votre projet professionnel
  • faire un point sur votre carrière, en dresser le bilan et explorer ses possibilités d'évolution
  • être informé sur les filières et dispositifs d'aide à la formation ou aux concours
  • mieux connaître les techniques de recherche d'emploi

Votre rectorat a mis en place une cellule ou pôle d'information "conseil carrière et accompagnement professionnel". Le conseiller mobilité carrière qui l'anime est un spécialiste de la gestion des ressources humaines en capacité de vous conseiller. Il est tenu à une obligation de confidentialité et de neutralité par la charte déontologique qui encadre sa mission. Il peut, en fonction de votre besoin et hors temps de travail, vous proposer des entretiens individuels.

Contactez votre conseiller académique

Vous souhaitez être conseillé ou accompagné ? Contactez le conseiller de votre académie.

Académie d'Aix-Marseille mission.conseil.drrh@ac-aix-marseille.fr
Académie d'Amiens  conseil.mobilite.carriere@ac-amiens.fr
Académie de Besançon catherine.duroy@ac-besancon.fr
Académie de Bordeaux ce.accompagnementdrh@ac-bordeaux.fr
Académie de Caen claire.vanier@ac-caen.fr
Académie de Clermont-Ferrand caroline.tessier@ac-clermont.fr
Académie de Corse christine.levy@ac-corse.fr
Académie de Créteil mobilite.carriere@ac-creteil.fr
Académie de Dijon anne-marie.laporte@ac-dijon.fr
Académie de Grenoble philippe.richard@ac-grenoble.fr
Académie de Guadeloupe maddly.deblaciat@ac-guadeloupe.fr
Académie de Guyane murielle-lawrence@ac-guyane.fr
Académie de La Réunion mialy.viallet@ac-réunion.fr
Académie de Lille francine.tenaillon@ac-lille.fr
Académie de Limoges marya.khales@ac-limoges.fr
Académie de Lyon dirh@ac-lyon.fr
Académie de Martinique regine.chadet@ac-martinique.fr
Académie de Montpellier pascale.ligozat@ac-montpellier.fr
Académie de Nancy-Metz ce.drh@ac-nancy-metz.fr
Académie de Nantes florence.laine@ac-nantes.fr
Académie de Nice cmc@ac-nice.fr
Académie d'Orléans-Tours cmc@ac-orleans-tours.fr
Académie de Paris cmc@ac-paris.fr
Académie de Poitiers ce.cmc@ac-poitiers.fr
Académie de Reims johanny.benard@ac-reims.fr
Académie de Rennes marie.mear@ac-rennes.fr
Académie de Rouen fabienne.nassik@ac-rouen.fr
Académie de Strasbourg martine.dupont@ac-strasbourg.fr
Académie de Toulouse sgdrh@ac-toulouse.fr
Académie de Versailles cmc@ac-versailles.fr

Les dispositifs d'aides à la formation et à la mobilité

 Vous avez besoin d'adapter ou de perfectionner vos connaissances ? Vous aspirez à réorienter votre vie professionnelle ? Plusieurs dispositifs de formation et d'aides à la mobilité accompagnent votre démarche.

Le droit individuel à la formation

Le congé de formation professionnelle

Les aides à la mobilité

Le détachement

L'indemnité de départ volontaire

Les aides à la candidature

Faire son curriculum vitae
Rédiger une lettre de motivation

 Témoignages de mobilité

Départ à l'étranger, évolution ou réorientation professionnelle, etc. Des enseignants ou anciens enseignants témoignent de leur expérience de mobilité.

Ils ont enseigné autrement

À l'École normale en 1978, Isabelle a commencé par effectuer quelques remplacements, avant de partir en 1981 en Grande-Bretagne comme assistante de français au collège. "Cette expérience me permettait de satisfaire mon goût pour le voyage et m'a placée dans les meilleures conditions d'apprentissage de l'anglais".
Affectée en maternelle en 1981, Isabelle passe le Certificat d'Aptitude aux Fonctions d'Instituteur Maître Formateur option musique en 1989.

"Soucieuse de prendre le recul théorique par rapport à ma pratique, le CAFIMF me permet de m'impliquer dans la formation initiale des professeurs d'école à l'IUFM".

Reçue à l'entretien de sélection des directeurs d'école, elle assure en 2000 un intérim dans son école d'application, puis est prise à l'essai en 2003 dans une classe d'intégration scolaire (CLIS ).

Isabelle passe le CAPA-SH en 2004. Les formateurs régionaux lui proposent - en raison de la double spécialisation CAFIMF et CAPA-SH - d'intervenir dans la formation. Elle devient personne ressource dans sa circonscription sur les questions de relation école/famille, de maltraitance et de promotion de la bien-traitance. Elle contribue par ailleurs à la formation des professeurs des écoles à l'IUFM.

Isabelle cultive en même temps son goût pour l'international : cheville ouvrière d'un projet de coopération pédagogique avec le Niger, elle associe depuis une dizaine d'année, des volontaires à des échanges professionnels avec les enseignants locaux avec  "le pari qu'on ne peut plus enseigner autrement en revenant d'Afrique avec cette expérience humaine et pédagogique".

Isabelle vient de prendre la direction de son école maternelle d'origine et va s'impliquer dans le suivi des stages des futurs professeurs d'école. "Faire et réfléchir ensemble, être sans cesse en appétit et en mouvement", tel semble être l'axe structurant du parcours d'Isabelle.

Ils ont évolué au sein de l'Éducation nationale

Sylvie

Sylvie était professeur de communication administrative et bureautique dans les classes préparant au BEP dans un lycée professionnel. Elle avait auparavant exercé dans le secteur privé et dans le domaine de la formation pour adultes au sein du ministère de l'Éducation nationale.

Sa demande de réorientation professionnelle, en 2007, correspondait à une volonté d'utiliser dans un autre secteur d'activité ses compétences acquises dans ses différents métiers. Affectée dans des fonctions d'attachée dans une agence comptable d'un établissement scolaire, Sylvie se consacre désormais à la gestion du personnel, à la gestion matérielle (suivi de travaux, entretien, maintenance, sécurité) et à la comptabilité.

"Le poste est riche et varié et demande une grande polyvalence, une réactivité et des qualités en communication et organisation" déclare-t-elle. Elle poursuit en se disant "ravie d'avoir fait ce choix professionnel et satisfaite d'avoir été entendue dans sa demande de réorientation professionnelle".

Béatrice, 37 ans

Professeur certifié d'économie-gestion, Béatrice appréciait "le fait de travailler pour la réussite des élèves" mais était à la recherche d'un autre projet professionnel après avoir exercé pendant près de dix ans.

Depuis 2006, elle occupe la fonction d'adjointe au secrétaire général d'une inspection académique. Elle est notamment sollicitée sur "le bilan social des enseignants du premier degré, les contrats aidés, les relations avec la presse et les partenaires extérieurs, la protection juridique des fonctionnaires."

Très satisfaite de son insertion professionnelle, elle insiste sur les compétences développées dans son métier d'enseignante et réinvesties dans ses nouvelles fonctions : "compétences organisationnelles, rédactionnelles, traitement de l'information (recueillir, analyser, synthétiser), conduite d'une réunion, encadrement des personnels, communication, travail en équipe."

Thierry

Titulaire d'une maîtrise d'administration économique et sociale, Thierry a enseigné dans le premier degré durant 23 ans. Il a aussi exercé la fonction de directeur d'école pendant 5 ans dont 4 ans dans une école qui participait à Socrates, un projet européen.

"La gestion du projet européen occupait une part très importante de mon temps,d'autant plus que je continuais à enseigner à mi-temps.
J'ai eu ensuite l'envie de m'investir à temps complet dans la gestion d'un établissement. La possibilité d'un détachement, en 2008, dans le corps des attachés du ministère de l'Éducation nationale m'est apparue comme répondant pleinement à mes aspirations.

Aujourd'hui, je suis intendant dans un lycée du Val-d'Oise. Cette réorientation implique une remise en cause personnelle importante et un investissement particulier mais je bénéficie d'une formation continue organisée par le rectorat de Versailles. L'assistance hebdomadaire d'une tutrice chevronnée m'est également très utile.

"Je suis très satisfait d'avoir osé le changement et donné une nouvelle orientation à ma carrière tout en restant dans le domaine de l'éducation."

Chantal, 53 ans

Reçue à l'agrégation d'anglais, Chantal décide en 1981, par goût pour l'innovation pédagogique, d'enseigner dans un collège expérimental. Elle participe ensuite à la création du lycée expérimental de Paris dont elle assure la direction en gardant ses fonctions enseignantes. "Je me suis très tôt passionnée pour les pratiques alternatives aux formes traditionnelles de scolarité notamment en faveur des élèves peu disposés à s'accommoder de ces dernières".

Forte d'une double compétence pédagogique et administrative, elle est reçue au concours d'accès au cycle préparatoire à l'ENA  en 1986 mais échoue au concours de l'ENA. Elle se tourne alors vers le secteur privé en tant que salariée dans une entreprise familiale de mécanique où elle exerce des fonctions essentiellement commerciales.

Après six ans de disponibilité, elle décide de revenir à l'enseignement dans un collège d'Île-de-France en s'investissant tout particulièrement sur les TICE comme aide à l'enseignement des langues étrangères. Elle accepte ensuite la responsabilité du groupe d'expérimentation pédagogique en langues vivantes du CRDP jusqu'en 1999 tout en continuant d'enseigner. En 1999, cette expérience lui permet d'obtenir un poste de chargée de mission "TICE et langues" au ministère de l'Éducation nationale.

En 2001, elle obtient un détachement au ministère des Affaires Etrangères  en tant qu'attachée culturelle à l'ambassade de France à Washington, responsable du service "Éducation".

"L'Éducation nationale m'a permis de partir, de revenir... Elle a patiemment accompagné un parcours quelque peu erratique et j'ai souhaité lui marquer ma reconnaissance en mettant un terme à mon détachement aux affaires étrangères et en passant le concours des IA-IPR "anglais" en valorisant mon expérience de l'expatriation". Reçue au concours, elle est nommée dans un rectorat en tant qu'IA-IPR langues et DAREIC en 2005.

Depuis le début 2009, Chantal s'occupe des affaires européennes et multilatérales au ministère de l'Éducation nationale. "Je considère a posteriori que les langues vivantes, les TICE, l'innovation pédagogique et l'attrait de l'international restent les constantes structurantes de mon parcours même s'il apparaît quelque peu débridé !"

Alain, 50 ans

Professeur d'EPS affecté dans un établissement de psychiatrie infantile en 1983, Alain s'intéresse aux politiques publiques d'éducation et à leur évaluation. Il réussit le concours de recrutement des Inspecteurs de l'Éducation nationale en 1989, il obtient un 1er poste d'inspection auprès de l'antenne départementale d'un IUFM. Il apporte alors sa contribution à la formation initiale des professeurs des écoles et des professeurs des collèges et lycées tout en animant une circonscription : "cette affectation m'a permis d'articuler dans la même mission et vision d'ensemble les problématiques de la formation initiale, de l'inspection et de la formation continue. Cette fonction, originale par sa transversalité, m'a aussi permis de participer à divers groupes de pilotage départementaux".

Suite à son investissement en tant qu'élu dans diverses structures mutualistes (Autonome Solidarité, MAE), il prend conscience de la richesse de ce secteur et saisit l'opportunité d'un détachement dans une section départementale MGEN où il occupe successivement le poste de directeur adjoint puis de directeur.

"Grand écart entre le secteur éducatif et celui de l'économie sociale en général, de la mutualité en particulier, entre politique publique d'éducation et politique publique de santé..." Avec l'acquisition de quelques compétences dans le "management des hommes et des projets", il obtient un master d'administration d'entreprise délivré par une validation des acquis de l'expérience (VAE).

Alain vient de réintégrer l'Éducation nationale pour une mission à l'administration centrale.

Pour en savoir plus

Les métiers exercés par des enseignants détachés sur des fonctions non enseignantes - année 2010

 

Ils ont évolué hors de l'Éducation nationale

Marie-Claude, 45 ans

Professeur certifié de sciences économiques et sociales, Marie-Claude a souhaité en 2007, après quinze ans de services d'enseignement, s'orienter vers des postes concernant la mise en œuvre des politiques sociales et de l'emploi.

Elle souligne que les postes auxquels elle pouvait prétendre correspondaient à des "emplois d'encadrement, de pilotage de projet et de gestion administrative et financière des budgets (rédaction de cahiers des charges, de conventions partenariales, contrôle de réalisation et vérification budgétaire)."

Marie-Claude a suivi des stages au sein de son nouveau ministère. Elle insiste sur la culture et la logique de fonctionnement de chaque ministère : consultation de nombreux échelons hiérarchiques, prise en compte des enjeux politiques locaux.
"La forte composante administrative et financière de mes tâches a été assez lourde à gérer mais la rencontre avec les partenaires locaux : associations, missions locales; structures de soutiens aux publics fragiles a été passionnante."

Marie-Claude prépare une nouvelle mobilité pour l'Institut national d'études démographiques et sa revue "Population", ce qui lui permettra, selon elle, de valoriser ses différentes expériences professionnelles.

Jean-Luc, 50 ans

Professeur des écoles à l'origine, Jean-Luc est détaché depuis le 1er janvier 2008 dans le corps des attachés d'administration du ministère de la Culture et de la Communication. Il a, en dehors de l'enseignement, été responsable du service culture et communication de l'IIUFM  de l'académie de Lyon et directeur d'une association complémentaire de l'école publique. Jean-Luc souhaitait prolonger ces activités et pouvoir relier, dans de nouvelles fonctions, les domaines éducatifs et artistiques et les politiques locales.

Dans le cadre de son métier de conseiller artistique et culturel à la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) de Rhône-Alpes, il favorise le développement de l'éducation artistique en milieu scolaire, conseille les équipes artistiques et les structures culturelles, conduit les politiques artistiques et culturelles dans un cadre territorial et finance les actions artistiques.

Jean-Luc se déclare très satisfait de son insertion dans son nouveau milieu professionnel et souligne la "qualité des relations partenariales entre l'Éducation nationale et la DRAC de la région Rhône-Alpes".

Thomas

Professeur certifié de mathématiques, Thomas a été recruté à compter du 1er septembre 2007 en qualité de responsable du bureau logistique et finances de la direction départementale de l'équipement de Haute-Marne. Ses activités concernaient la gestion du budget de fonctionnement de la DDE, la gestion du patrimoine et l'encadrement d'une quinzaine d'agents.

"J'ai pu m'intégrer de façon satisfaisante en m'appuyant sur quelques collaborateurs expérimentés et en suivant des stages de formation sur le management et les marchés publics."

Désormais responsable du bureau de l'ingénierie financière, il instruit, en particulier, les demandes d'aide du Fonds européen agricole pour le développement régional au sein de la direction départementale de l'équipement et de l'agriculture (DDEA).

Thomas conclut : "Je suis très satisfait de ma seconde carrière. J'ai découvert une nouvelle culture, très différente de celle de l'Éducation nationale. J'ai un métier riche et varié qui nécessite des compétences techniques et humaines. Je suis également très satisfait du dispositif de formation continue du ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire qui permet d'exercer de nouveaux métiers dans les DDEA.

Mes compétences d'enseignant m'ont servi sur le plan humain : elles m'ont sans doute aidé à écouter mes collègues. Mes compétences mathématiques me servent aussi beaucoup."

Christine

Après avoir exercé, au sein d'une grande entreprise publique, des fonctions de programmeur et de responsable des systèmes d'information et des infrastructures techniques, Christine est devenue professeur certifiée en économie et gestion par désir de partager et de transmettre le savoir.

Ses affectations étant trop éloignées de son domicile, elle a souhaité engager une nouvelle procédure de réorientation professionnelle.

"Forte d'une double compétence en informatique et en gestion, très motivée à l'idée de donner une nouvelle dimension à ma carrière, j'ai présenté ma candidature au poste de responsable de l'administration générale de la direction départementale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle de l'Oise."

Sa candidature ayant été retenue en 2008, Christine est désormais détachée dans le corps des attachés d'administration des affaires sociales.

"Je suis très heureuse dans mes nouvelles fonctions qui enrichissent mon parcours professionnel. Elles m'offrent l'opportunité de découvrir une nouvelle administration dont les missions sont essentielles au maintien et au développement de l'emploi et de l'activité économique, departiciper à la prise de décision en qualité de membre de l'équipe de direction et de travailler en étroite collaboration avec les autres administrations de l'État : préfecture, directions de l'équipement et de l'agriculture, trésorerie générale.

Elles me permettent aussi de développer des compétences dans différents domaines : mise en place de la LOLF, gestion comptable et financière, contrôle de gestion, achats, ressources humaines, informatique, logistique."

Philippe, 48 ans

Après dix années d'enseignement dans le premier degré, Philippe a été détaché dans un emploi de collaborateur parlementaire. À cette occasion, il a notamment traité des dossiers liés à la fonction publique hospitalière et a noué des contacts professionnels.

En 2007, il s'est vu proposer un poste de chargé de mission pour le pôle gériatrie, neurologie et rééducation au centre hospitalier intercommunal de Poissy-Saint-Germain. Il est désormais détaché sur un poste d'attaché principal d'administration hospitalière.

"L'organisation en différents pôles au sein de l'hôpital public m'amène à travailler au plus près du terrain avec les médecins, les personnels paramédicaux, les techniciens et l'ensemble du personnel administratif et des directeurs des services qui, au côté du directeur général, font "tourner" un hôpital.
Mon travail s'oriente autour de deux thèmes : la préparation et la mise en œuvre de conventions, l'amélioration du processus d'intégration des cinq établissements médico-sociaux du centre hospitalier."

Philippe est donc appelé à développer des projets et à proposer des réorganisations de services.

"Ces projets vont aboutir et d'importantes restructurations architecturales et organisationnelles (animations en faveur des personnes âgées, créations d'environnements adéquats) vont être réalisées pour le bien des personnes qui nous sont confiées."

Philippe inscrit son activité dans le prolongement de son ancien métier d'instituteur.

Valérie

Professeur certifiée de lettres modernes, titulaire d'un DEA de langue et littérature françaises et d'une licence d'histoire de l'art et d'archéologie, Valérie a, après huit années d'enseignement été détachée au CRDP de Lorraine en qualité de responsable de projets éditoriaux. Elle a aussi obtenu un master de management du tourisme et de la culture à l'Institut d'administration des entreprises de l'université de Bourgogne.

Depuis janvier 2008,Valérie est conseillère en éducation artistique et culturelle à la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) de Lorraine. Elle initie et gère des projets interministériels faisant intervenir des professionnels, durant le temps scolaire et hors temps scolaire, avec le partenariat des collectivités territoriales.

Valérie a toujours souhaité évoluer professionnellement par curiosité intellectuelle mais aussi par recherche d'épanouissement personnel. Son parcours témoigne de son vif intérêt pour la culture, et notamment pour la littérature, le patrimoine et l'archéologie.
Àses yeux, le changement demande une réflexion approfondie. "On doit s'interroger à propos de ses aspirations, de l'évolution qu'on envisage, de l'énergie et des moyens à mettre en œuvre."

Très satisfaite du nouveau métier qu'elle exerce, Valérie tient "à témoigner toute sa reconnaissance aux personnes et aux structures qui lui ont donné sa chance."

Éric, 43 ans

Après 20 ans d'enseignement dans différentes écoles et à différents niveaux, Eric a décidé de se réorienter professionnellement.

"Le dispositif seconde carrière mis en place par l'administration m'a permis d'accéder à différentes propositions de postes de catégorie A pour lesquels il m'était donc permis de postuler en qualité de professeur des écoles.

C'est ainsi, qu'après consultation de ces offres, je choisis en 2008 de participer à un entretien de recrutement auprès des services de la direction régionale de la jeunesse et des sports de Picardie.

Dans mes fonctions antérieures de professeur des écoles, j'encadrais notamment les activités sportives de mes élèves et j'étais très investi dans plusieurs associations sportives.

Après les différentes phases de la procédure de recrutement, j'obtins finalement un emploi de conseiller d'animation sportive dans le corps des professeurs des sports du ministère de la Santé et de la Jeunesse et des Sports.

Depuis, une période d'adaptation de quelques semaines effectuée, je me sens complètement épanoui dans l'accomplissement de mes nouvelles tâches. Mon nouveau métier me conduit à mettre en œuvre la politique sportive voulue par les pouvoirs publics et plus particulièrement à accompagner le développement et le fonctionnement des associations sportives (subventions, orientations). Je demanderai, d'ici peu, à l'issue de l'année de détachement prévue par le dispositif, mon intégration définitive dans mon nouveau corps".

 Rémi, 54 ans

Entré à l'école normale en 1978, Rémi prend son premier poste d'instituteur en élémentaire. Quatre ans après, il devient directeur d'école et le reste jusqu'en 1999. Rémi se découvre le goût pour la formation d'adulte, développe des compétences informatiques, cultive de nombreux partenariats autour de l'école.
"Cette longue expérience de direction me permet de m'affirmer dans l'animation d'équipes et l'accompagnement du changement". J'aime particulièrement créer de la synergie entre les personnes, notamment dans la construction de projets communs".

Il obtient en 1999 un détachement auprès de l'Autonome Solidarité de son département pour développer le site internet de la structure autour des thématiques de la responsabilité (morale, éducative, administrative, civile, pénale), construire des modules de formations sur la prévention des difficultés professionnelles, et accompagner les enseignants en difficulté.

Après 4 ans d'engagement à l'Autonome, durant lesquels il crée les conditions de nombreux rapprochements avec d'autres organisations (MAE, MAIF, MGEN, PEP...) pour l'organisation d'actions de formation communes, il rejoint la MGEN de son département comme adjoint au directeur puis comme directeur depuis 2005.

Pour en savoir plus

Les métiers exercés par des enseignants détachés sur des fonctions non enseignantes - année 2010

 

Portail mobilité des enseignants

Le portail mobilité permet un accès rapide à des outils, des services et des informations pratiques. Cet espace est destiné à accompagner les enseignants qui souhaitent évoluer dans leur carrière ou se réorienter professionnellement.

Il recense notamment les différentes possibilités d'évolution de carrière : enseigner ailleurs ou autrement, exercer d'autres fonctions à l'Éducation nationale ou hors de l'Éducation nationale.

 

Mise à jour : décembre 2013

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires.
Le calendrier scolaire

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi.
Le Bulletin officiel

CAFÉ DES PARENTS

Faites nous part de vos suggestions, posez vos questions, participez à un café des parents !

education.gouv.fr/
cafedesparents

Le ministère chargé de la santé vous informe

Toutes les informations sur la maladie à virus Ebola
www.ebola.sante.gouv.fr




Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

 
À la une
Suivez-nous