De la maternelle au baccalauréat

Les langues vivantes étrangères et régionales
à l'école, au collège, au lycée

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Comité stratégique pour les langues

Le comité stratégique pour les langues, mis en place le 4 avril 2011, a remis le rapport "Apprendre les langues - Apprendre le monde", le 7 février 2012.

Le rapport "Apprendre les langues - Apprendre le monde"

Les nouvelles cartes académiques des langues vivantes

Elle indiquer, pour chaque école et chaque collège, les langues offertes aux élèves et permet d'assurer une continuité de l'offre du cours préparatoire jusqu'à la terminale dans toutes les voies d'enseignement.
Information du 9 septembre 2016

Cadre européen commun de référence pour les langues
  • 5 niveaux européens peuvent être atteints pendant l’enseignement scolaire, dans l’ordre de progression : A1, A2, B1, B2, C1 (pour l’enseignement renforcé)
  • des compétences précises à acquérir pour chaque niveau
  • des situations concrètes d'utilisation de la langue

Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR)

En savoir plus
Pages à consulter


[Infographies] L'apprentissage des langues vivantes à la rentrée 2016
Brève du 6 juin 2016

L'option internationale du baccalauréat (O.I.B.)
Un baccalauréat qui intègre l'option internationale et se prépare uniquement dans les sections internationales.
L'option internationale du baccalauréat

Les sections internationales

  • Quelles sont les spécificités des sections internationales ?
  • Comment s'inscrire ?
  • Où trouver les sections internationales ?

Les sections internationales à l'école primaire
Les sections internationales au collège
Les sections internationales au lycée

Site à consulter

Eduscol
Portail national des professionnels de l'éducation
eduscol.education.fr/langues

Textes de référence

Loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école
Loi du 23 avril 2005

Rénovation de l'enseignement des langues vivantes étrangères
Circulaire n°2006-093 du 31 mai 2006

Poursuite du plan de rénovation de l'enseignement des langues vivantes
Circulaire n° 2008-042 du 4 avril 2008

Langues vivantes au lycée d’enseignement général et technologique
circulaire n°2010-008 du 29 janvier 2010

La carte des langues vivantes
circulaire n° 2015-173 du 20 octobre 2015

Sites partenaires

Scéren-CNDP et France 5
L'espace vidéo des enseignants et des élèves
www.lesite.TV 

La commission européenne
Actualités et reportages sur les questions relatives à l'UE
www.ec.europa.eu/

Le portail européen eTwinning
Assistance, outils et ressources pour faciliter la coopération pédagogique en Europe
www.etwinning.fr

Primlangues
Les langues à l'école primaire : séquences pédagogiques, médiathèque polyglotte, conseils pour les activités, etc.
www.primlangues.education.fr

Emilangues
Actualité des sections européennes ou langues orientales
www.emilangues.education.fr

British Council
Contacts, conseils, informations sur la société britannique
www.britishcouncil.org

Office franco-allemand pour la jeunesse (Ofaj)
Séjours linguistiques, découverte de l'Allemagne, jobs, bons plans, etc.
www.ofaj.org/

Clé des langues
Cultures et langues étrangères : ressource
http://cle.ens-lyon.fr

L’Europe, c’est pas sorcier



Graine d’Europe associe sa démarche de sensibilisation à l’Europe à la philosophie de l’émission "C’est pas sorcier" pour créer avec elle le concept "L’Europe, c’est pas sorcier".

"L’Europe, c’est pas sorcier" est une opération multimédia, interactive et intergénérationnelle produite en partenariat avec France 3 et le ministère des Affaires étrangères.

Fred et Jamy y expliquent l'Europe: son histoire, les gens qui y vivent et ceux qui la font, les institutions, leur rôle, les commissaires, les ministres et les députés, les traités, etc.

www.leuropecestpassorcier.eu

Chaque élève doit être capable de communiquer dans au moins deux langues vivantes à la fin de l’enseignement secondaire. Pour atteindre cet objectif, l’enseignement des langues s’inscrit dans une perspective européenne commune forte. Les élèves sont sensibilisés à une langue étrangère dès le CP et la pratique de l'oral est prioritaire à tous les niveaux de l’école au lycée. L’amélioration des compétences des élèves français en langues vivantes est une priorité. L’apprentissage des langues tient une place fondamentale dans la construction de la citoyenneté, dans l’enrichissement de la personnalité et dans l’ouverture au monde. Il favorise également l’employabilité des jeunes en France et à l’étranger.

Stratégie langues vivantes : retrouvez le dossier complet
  • Les nouvelles cartes academiques des langues vivantes
  • Mieux apprendre les langues vivantes
  • Mieux enseigner les langues vivantes
  • Dynamiser la mobilite internationale des eleves au service de leur reussite

Dossier de presse du 22 janvier 2016

[Infographies] L'apprentissage des langues vivantes à la rentrée 2016
Brève du 6 juin 2016

 



Mieux apprendre les langues vivantes

L’amélioration des compétences en langues vivantes des élèves français est une priorité car leur maîtrise constitue un atout pour l’avenir.
L’apprentissage des langues tient en effet une place fondamentale dans la construction de la citoyenneté, dans l’enrichissement de la personnalité et dans l’ouverture au monde. Il favorise également l’employabilité des jeunes en France et à l’étranger.

Des langues vivantes apprises plus tôt, avec des horaires renforcés et de nouveaux programmes

C’est parce que la maîtrise des langues vivantes est un atout pour l’avenir que la première langue vivante est apprise dès le cours préparatoire et la deuxième langue vivante dès la classe de cinquième depuis la rentrée 2016.

  • L’introduction de l’apprentissage d’une première langue vivante dès le cours préparatoire et le maintien des horaires de la langue vivante 1 au collège augmentent l’exposition des élèves sur l’ensemble de la scolarité obligatoire. La première langue vivante dès le cours préparatoire, ce sont 54 heures de plus de langue vivante 1 au cours de la scolarité obligatoire.
  • L’apprentissage par tous les élèves d’une deuxième langue vivante dès la classe de cinquième se fait à raison de deux heures et demi hebdomadaires de la cinquième à la troisième, soit 54 heures de plus de langue vivante 2 au cours de leur scolarité au collège. Les élèves qui ont appris en primaire une autre langue vivante que l’anglais peuvent par ailleurs commencer l’anglais dès la classe de sixième dans le cadre de dispositifs bilangues.
    Sur l’ensemble de la scolarité obligatoire, la stratégie langues vivantes c’est :
  • La nouvelle organisation des enseignements au collège offre de plus à tous les élèves la possibilité d’un véritable renforcement linguistique avec la présence des langues vivantes étrangères et régionales dans les enseignements pratiques interdisciplinaires sur le modèle de la discipline non linguistique dans les sections européennes de lycée.

Les nouveaux programmes d’enseignement de langues vivantes, entrés en vigueur à la rentrée 2016, sont conçus par cycle et proposent un cadre commun pour l’ensemble des langues vivantes étrangères et régionales. Adossés au cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL), ils déclinent les compétences travaillées, les activités langagières ainsi que les connaissances culturelles et linguistiques.

Ces nouveaux programmes communs aux trois cycles de la scolarité obligatoire favorisent une meilleure lisibilité pour les enseignants polyvalents du premier degré et permettent de concevoir plus aisément un enseignement progressif. L’accent mis sur la prise en compte des acquis des élèves tout au long de leur scolarité obligatoire afin de conforter leur motivation, la mise en confiance pour susciter leur envie et le plaisir d’apprendre les langues vivantes ainsi que sur la progressivité des attendus est un gage de réussite pour un meilleur apprentissage des langues vivantes. Ils participent également à la construction de la citoyenneté.

 
 
Zoom sur le rapport "langues et employabilité"

Objectifs

Faire connaître et comprendre aux élèves les enjeux de la maîtrise des langues vivantes dans le monde professionnel.

Ressources

Des vidéos avec des témoignages de jeunes en mobilité à l’étranger et de professionnels utilisant les langues étrangères dans leur métier s’intègrent dans cette campagne de sensibilisation ;

un film d’animation à destination des élèves et des parents, réalisé par l’Onisep, vise à sensibiliser les jeunes et leur famille à l’importance de l’apprentissage des langues vivantes étrangères en termes d’ouverture culturelle, d’ouverture aux autres, de mobilité et d’accès à l’emploi.

[Sur le site de l'Onisep] Les langues vivantes étrangères : un atout pour l'emploi

À l'école

À l'école maternelle

C’est à l’école maternelle que les élèves forgent leurs premières compétences langagières. À trois, quatre et cinq ans, l’oreille est sensible aux différences de prononciation. C’est aussi à cet âge que se fixe la façon de prononcer et d’articuler, et que les enfants ont le plus de facilité à reproduire des sons nouveaux. Au cours de cette période, les références culturelles, lexicales et phonologiques, qui serviront d’appui à l’apprentissage de la langue, se déterminent naturellement.

L’enseignant prépare les enfants aux séances d’apprentissage du CP :

  • en leur faisant entendre une autre langue
  • par le chant et les comptines
  • en leur proposant de petites interactions verbales

À l'école élémentaire

Une langue vivante est enseignée une heure et demie par semaine aux élèves de l'école élémentaire.

La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de la République (8 juillet 2013) précise que :
"Tout élève bénéficie, dès le début de sa scolarité obligatoire, de l'enseignement d'une langue vivante étrangère" et que "L'enseignement de langue vivante sera désormais obligatoire dès le CP".

Parcours spécifiques

Les enseignements de langue et de culture d’origine (Elco) évoluent à la rentrée 2016 vers un dispositif inspiré des sections internationales existant dans le premier degré. Désormais, l’apprentissage de ces langues est offert dans le cadre d’enseignements internationaux de langues étrangères (Eile), facultatifs et ouverts à tous les élèves volontaires des écoles les proposant à partir de la classe de CE1, à raison d’1 heure 30 chaque semaine, en plus des 24 heures hebdomadaires. Les compétences acquises par les élèves seront systématiquement évaluées. L’enseignementest assuré par des enseignants mis à disposition par les pays partenaires et parlant parfaitement le français. L’attention portée à la qualité des enseignements est renforcée. S’ils le souhaitent, les élèves ont la possibilité d’approfondir leur apprentissage de ces langues au collège dans le cadre des enseignements de langues vivantes de droit commun.

Une offre linguistique diversifiée

Plus de 5 500 écoles élémentaires proposent un enseignement de langue vivante autre que l’anglais à la rentrée 2016, soit 1 200 écoles supplémentaires.

La circulaire relative à la carte des langues vivantes du 20 octobre 2015 a fixé un double objectif aux nouvelles cartes académiques des langues : proposer une offre linguistique diversifiée et veiller à la cohérence et à la lisibilité des parcours linguistiques des élèves. La carte des langues a pour objectif de favoriser la pluralité des langues enseignées dans le système éducatif et la continuité des parcours linguistiques de l’école au lycée. Les réseaux d’éducation prioritaire (REP et REP+) ont constitué une cible prioritaire pour le développement d’une offre linguistique diversifiée dans le premier degré et la mise en place de dispositifs bilangues de continuité au collège. Une carte de géolocalisation de l’offre de langues vivantes des collèges est mise à disposition sur le site de l’Onisep.

Plus de 3 800 écoles élémentaires proposent un enseignement d’allemand à la rentrée 2016, soit 1 000 écoles supplémentaires.

Le lien école - collège

À la fin de l’école élémentaire, les élèves doivent avoir acquis le niveau A1 du CECRL, c’est-à-dire être capables de communiquer simplement avec un interlocuteur qui parle distinctement.

Pour une meilleure continuité des apprentissages entre l’école élémentaire et le collège, les équipes enseignantes du premier et du second degrés sont amenées à travailler en commun sur les acquis du niveau A1 avant l’entrée en sixième. Les professeurs du collège abordent ainsi le plus tôt possible l’acquisition du niveau A2, sans recommencer ce qui a été vu à l’école.

Au collège

L’apprentissage de la langue étrangère commencé à l’école élémentaire se poursuit en 6e.
La deuxième langue vivante est généralement introduite en classe de cinquième.

Un enseignement adapté

Au collège, les professeurs peuvent constituer des groupes de compétences. Ces groupes prennent plus efficacement en compte les acquis de l’école primaire et permettent de mettre en place des activités adaptées aux besoins des élèves.

Parcours spécifiques

Les classes bilangues permettent de commencer la deuxième langue dès la classe de 6e.
Les sections européennes ou de langues orientales, généralement proposées en classes de 4e et de 3e, proposent un enseignement de langue renforcé de 2 heures hebdomadaires.
Des ateliers de pratique de la langue ont lieu dans le cadre de l’accompagnement éducatif.

L’expérimentation de la globalisation des horaires de langues vivantes dans les collèges

La globalisation des horaires de langues est l’occasion d’envisager d’une manière nouvelle le parcours de l’élève sur les quatre années de scolarité au collège. Elle permet une souplesse de l’organisation du temps scolaire qui s’adapte aux différents besoins des élèves et à leurs rythmes d’apprentissage. Elle permet également de préserver et d’enrichir la diversité des langues enseignées.

Les établissements engagés dans cette expérimentation peuvent proposer à chaque élève soit de commencer plus tôt l’apprentissage d’une deuxième langue vivante soit de renforcer celui de la langue vivante étrangère dont l’étude a commencé à l’école primaire.

Des modes d’enseignement différents peuvent également être proposés, par exemple sous la forme de périodes intensives d’enseignement qui permettent la conduite de projets plus ambitieux ou encore de cours hebdomadaires à la durée limitée mais dont la régularité facilite les apprentissages. Ils trouvent leur prolongement dans les pratiques des ateliers mis en place pour l’accompagnement éducatif.

L’organisation en groupes de compétences est aussi privilégiée. Ces groupes sont constitués à partir d’une évaluation des acquis linguistiques des élèves qui sont indépendants de l’organisation par classe.

Un effort exceptionnel en faveur de l'apprentissage de l'allemand

  • Près de 4 700 collèges proposent l’allemand en LV2 à la rentrée 2016, soit près de 700 collèges supplémentaires.

Le traité de l’Élysée signé le 22 janvier 1963 par le Général de Gaulle et le Chancelier Adenauer, qui a scellé la réconciliation et l’amitié franco-allemande, prévoyait une coopération renforcée entre la France et l’Allemagne, notamment en matière d’éducation. C’est en effet tout particulièrement par la coopération dans les domaines de l’éducation et de la jeunesse que nos deux pays ont su établir et développer une étroite relation, unique en son genre. Dans ce cadre, la connaissance réciproque de la langue du partenaire est essentielle. Les nouvelles cartes académiques des langues favorisent l’apprentissage de l’allemand dès le plus jeune âge et renforcent l’offre de l’allemand en langue vivante 2 à partir de la classe de cinquième.

Le latin et le grec au collège

Le latin et le grec sont ouverts à un plus grand nombre d’élèves, les langues et cultures de l’Antiquité étant l’un des huit EPI proposés.
Un enseignement complémentaire de latin d’une heure en cinquième et de deux heures en quatrième et en troisième est proposé dans la plupart des collèges.

Le diplôme national du brevet

L’attribution du diplôme national du brevet nécessite l’acquisition du niveau A2 dans une langue vivante, au choix de l’élève, qui peut-être la langue commencée à l’école ou la seconde langue.

Au lycée général, technologique et professionnel

La pratique orale est accentuée

La pratique orale est intégrée aux épreuves obligatoires de langues du baccalauréat, pour toutes les séries générales et technologiques, depuis la session 2013. Les épreuves des séries TMD, STAV et hôtellerie ne sont pas modifiées.

Les élèves des séries ES, S, STG, STD2A, STI2D, STL, ST2S seront évalués :

  • à l’oral en classe terminale dans le cadre normal de la scolarité avec une évaluation de la compréhension de l’oral à partir du second trimestre et de l'expression orale au troisième trimestre.
  • une épreuve écrite terminale en juin

Les élèves de la série L seront évalués à l’oral et à l’écrit dans le cadre d’une épreuve finale.

Cette nouvelle évaluation de la pratique orale s’accompagne de changements importants dans l’enseignement des langues au cycle terminal. Un nouveau programme commun à l’ensemble des langues vivantes étrangères et régionales met l’accent sur la communication orale et vise des niveaux de compétences à atteindre par les lycéens qui prennent appui sur le Cadre européen commun de référence pour les langues.

La diversité des parcours des élèves est prise en compte par la mise en place de groupes de compétences. Les élèves ayant un profil linguistique similaire sont regroupés et les activités sont adaptées à leurs besoins. La pratique de l’expression orale est aussi facilitée par ces regroupements.

L’accent est porté dans les établissements sur l’usage des technologies du numérique qui permettent aux élèves d’entretenir un contact direct avec la langue qu’ils étudient. Les baladeurs numériques (mp3, mp4), les tablettes, etc. leur offrent plus d’autonomie dans la pratique de la langue en leur permettant de télécharger des émissions en langue étrangère, de réécouter des documents étudiés en classe et de s’enregistrer.

À ce sujet, les ressources en langue anglaise offertes par le British Council sur la plateforme English by Yourself du CNED pourront leur être très utiles.

Proposé en série littéraire, l’enseignement approfondi de LV1 ou de LV2 ne met plus l’accent sur la dimension littéraire, désormais laissée à l’enseignement obligatoire de littérature étrangère en langue étrangère. L'ensemble de ces enseignements accorde toute sa place à l’oral et encourage les modalités de travail innovantes.

L’enseignement en langues étrangères s’élargit à de nouvelles disciplines

Le nouveau lycée élargit les possibilités d’apprentissage des langues étrangères dans certaines séries.

En série littéraire : s’imprégner de la culture de la langue étudiée

Un enseignement de littérature étrangère en langue étrangère est désormais proposé en série L.
Il a pour ambition de donner aux élèves le goût de lire en langue étrangère et de leur fournir des repères culturels et artistiques. Il s’appuie notamment sur des adaptations ou des interprétations au théâtre, au cinéma ou à l’opéra. La pratique de l’oral est inscrite au coeur de ce nouvel enseignement.

En séries STI2DSTL et STD2A : l'utilisation des langues vivantes dans les enseignements technologiques

Pour préparer les élèves aux études supérieures, un enseignement technologique en langue étrangère leur est proposé, une heure par semaine. Ils peuvent ainsi apprendre à communiquer sur un sujet technologique et apprendre à mener un projet en langue étrangère.

Une offre d’enseignements en langues plus riche

L'enseignement de deux langues vivantes obligatoires est en cours de généralisation dans toutes les séries générales et technologiques.

Trois langues vivantes peuvent être étudiées, de la classe de seconde au cycle terminal des séries générales, ainsi que dans les séries technologiques STG et hôtellerie.

La nouvelle série littéraire propose un nouvel enseignement obligatoire de littérature étrangère en langue étrangère et propose un enseignement de spécialité de langue vivante 1 ou 2 approfondie.

Les lycées français partenaires d’établissements scolaires étrangers

Au nouveau lycée, chaque établissement s’engage à entrer dans un partenariat ou un jumelage avec un établissement d’enseignement étranger.

Parcours spécifiques

Les sections européennes ou de langues orientales offrent un enseignement disciplinaire en langue étrangère (histoire et géographie, mathématiques...) sur une partie de l’horaire de cette discipline.

Les sections binationales visent, par un cursus spécifique, l’obtention de deux diplômes de fin d’études secondaire : le baccalauréat français et son équivalent national dans le pays concerné par la langue de la section (allemand, italien, espagnol).

Des sections de langues et cultures méditerranéennes sont expérimentées dans plusieurs académies. Elles proposent un enseignement conjoint de la langue arabe et des langues et cultures de l’Antiquité (latin et grec). Ces sections doivent permettre aux élèves de découvrir la richesse des travaux et des projets scientifiques et culturels du bassin méditerranéen (archéologie, muséographie, agronomie...).

Des stages gratuits d'anglais peuvent être proposés aux élèves volontaires pendant les vacances scolaires.

Les langues vivantes au lycée professionnel

La langue vivante fait partie des enseignements obligatoires dans toutes les formations de C.A.P. et de baccalauréat professionnel. La maîtrise d'une ou de plusieurs langues fait partie intégrante des compétences professionnelles que doivent acquérir les élèves. Depuis 2009, une deuxième langue vivante est obligatoire pour les baccalauréats professionnels du secteur des services.

Les épreuves de langues vivantes étrangères au baccalauréat

Les candidats ne sont pas tenus de passer les épreuves de LV1, de LV2 et de LV3 dans les langues qu'ils ont étudiées pendant leur cursus. Ils peuvent choisir la langue dans laquelle ils souhaitent être évalués à ces épreuves du baccalauréat. Une trentaine de langues étrangères et régionales peuvent être présentées au titre des épreuves obligatoires de LV1, LV2 et LV3 et une cinquantaine de langues étrangères et régionales au titre des épreuves facultatives de langues vivantes.

Depuis la session 2013 du baccalauréat, l’évaluation des langues vivantes 1 et 2 prend en compte les compétences écrites et orales des élèves en conformité avec le CECRL.

Pour les séries ES, S et technologiques (hors STAV, TMD et hôtellerie), elle prend la forme :

  • d’une évaluation en cours d’année en deux temps des compétences orales : évaluation de la compréhension et de l’expression orale
  • d’une évaluation des compétences écrites en ponctuel terminal

L’évaluation en cours d’année est réalisée de préférence par l’enseignant de l’élève dans le cadre normal de la formation. Elle est intégrée dans l’emploi du temps des élèves. Cela implique un engagement fort des établissements et de leur équipe pédagogique et une anticipation de la charge organisationnelle.

La série littéraire, qui s’affirme comme une série d’excellence en langues vivantes, bénéficie de modalités d’évaluation différentes avec une partie orale et une partie écrite en épreuves ponctuelles terminales.

Apprendre à communiquer en langue étrangère

La pratique de l'oral est prioritaire dans l'apprentissage des langues étrangères en classe. Les élèves doivent être capables de communiquer pour favoriser leur mobilité en Europe et dans le monde.

Des efforts sont fournis pour renforcer l'exposition à la langue :

  • 4469 assistants de langue venant de 48 pays étrangers interviennent dans leur langue maternelle dans les établissements scolaires à la rentrée 2014.

  • Ciné lycée propose 1000 films du patrimoine mondial en version originale dans tous les lycées

  • Visioconférences dans les écoles pour favoriser le contact avec des locuteurs natifs dans l'apprentissage des langues

  • Échanges à distance avec d'autres établissements européens : programme européen "eTwinning", échanges virtuels entre les sections européennes françaises et des "Specialist Schools" anglais.

  • Mobilité des élèves avec les programmes communautaires (Comenius et Leonardo da Vinci pour la formation professionnelle) ou les accords bilatéraux signés avec certains pays comme l'Allemagne, l'Angleterre, l'Écosse, l'Espagne, les États-Unis, etc.

  • Possibilité pour les élèves germanistes de passer l'année de seconde en Allemagne. Cette année peut être validée en France sous réserve des résultats scolaires obtenus.

Les niveaux de compétences européens cibles pour l’enseignement des langues en France

Le Cadre européen commun de référence offre une base commune pour l’élaboration de programmes de langues vivantes, de référentiels, d’examens, de manuels, etc. en Europe. Il décrit aussi complètement que possible ce que les apprenants d’une langue doivent apprendre afin de l’utiliser dans le but de communiquer. Il définit les niveaux de compétence qui permettent de mesurer le progrès de l’apprenant à chaque étape de l’apprentissage et à tout moment de la vie.

L'utilisateur élémentaire

Niveau A1 : niveau cible pour la fin de l'école élémentaire.
Peut communiquer de façon simple si l'interlocuteur parle lentement et distinctement et se montre coopératif.

Niveau A2  : niveau cible pour l'obtention du socle commun.
Peut échanger des informations simples sur des sujets familiers et habituels.

L'utilisateur indépendant

Niveau B1  : niveau cible pour la fin de scolarité obligatoire.
Peut se débrouiller dans la plupart des situations rencontrées en voyage, raconter un événement, une expérience, défendre un projet ou une idée.

Niveau B2  : niveau cible pour l'épreuve du baccalauréat.
Peut comprendre l'essentiel d'un sujet concret ou abstrait dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité. Il peut communiquer avec un degré de spontanéité et d'aisance, par exemple une conversation avec un locuteur natif. L'élève peut émettre un avis sur un sujet d'actualité et en débattre.

Des certifications en langues vivantes étrangères

L'une des mesures du plan de rénovation de l'enseignement des langues vivantes est de proposer gratuitement une certification en langue vivante étrangère adossée au Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) de niveau B1 avec obtention possible du niveau A2 selon les résultats.

Les élèves volontaires anglicistes et hispanistes scolarisés en sections européennes en classe de seconde ou de première année de lycée professionnel sont concernés. La certification en allemand est ouverte à un public plus large.

Les quatre compétences testées sont :

  • compréhension de l'oral
  • compréhension de l'écrit
  • expression écrite
  • expression orale

Le ministère en charge de l'éducation nationale a confié la rédaction des sujets à des organismes délivrant des certifications étrangères internationalement reconnues : le Cambridge ESOL pour l'anglais, l'Institut Cervantes pour l'espagnol, la KMK (Conférence permanente des ministres de l'Éducation des Länder) pour l'allemand.

Les élèves germanistes qui s'inscrivent à la certification B1 en allemand peuvent, s'ils le souhaitent, participer à l'échange de 3 à 6 semaines en Allemagne.

L'enseignement des langues vivantes étrangères dans le système scolaire français : la brochure à feuilleter


accompagner son enfant tout au long de l'année

Mise à jour : septembre 2016

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE