Tous les rapports

Note du Comité national de suivi du dispositif "Plus de maîtres que de classes"
Rapport - 10/01/2017

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Le comité national de suivi "Plus de maîtres que de classes " a remis sa note à la ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem le mardi 10 janvier 2017.

Mis en place en janvier 2014, le comité national de suivi est composé de représentants de l'ensemble des acteurs de l'éducation nationale : inspection générale de l'éducation nationale, directions du ministère (DGESCO, DGRH, DEPP), IA-DASEN, IEN, conseillers pédagogiques de circonscription, enseignants-chercheurs, professeurs des écoles (maître supplémentaire, maître spécialisé, directeur d'école), cellules académiques recherche et développement en innovation et en expérimentation, représentants des organisations syndicales.

Ce dispositif emblématique de la priorité donnée à l'école primaire depuis 2012 a pour objectif de prévenir la difficulté scolaire, en permettant de nouvelles organisations pédagogiques, au sein même de la classe pour mieux remédier aux difficultés d'apprentissage et conduire chaque élève à la maîtrise des connaissances et des compétences de base, dans le cadre du socle commun.

 

Plus de maîtres que de classes : reportage dans l'école élémentaire Jean Jaurès de Persan

Matthieu Siad est maître supplémentaire dans l'école élémentaire Jean Jaurès de Persan, située en éducation prioritaire. Il intervient auprès des classes de CP, CE1, et CE2. Sa mission s'inscrit dans le dispositif "Plus de maître que de classes" qui doit permettre de consolider les acquis fondamentaux des élèves répartis en petits groupes ou en coanimation avec l'enseignant responsable de la classe.

 

Remise de la note du Comité national de suivi du dispositif "Plus de maîtres que de classes"

En septembre 2015, le comité national de suivi avait remis un rapport final établissant une liste de recommandations pour une mise en œuvre efficace du dispositif. A la suite de ce rapport, la ministre avait demandé au comité de poursuivre ses travaux sur l'accompagnement du dispositif, notamment en éducation prioritaire et de recueillir les pratiques mises en place par les acteurs afin de les diffuser. C'est ce travail que présentera Marie-Danièle Campion, présidente du comité national de suivi et recteur de l'académie de Clermont-Ferrand à la ministre.

 

Le discours de Najat Vallaud-Belkacem

 

La synthèse des préconisations

L’accompagnement et le pilotage
Rendre plus lisible le dispositif de prévention et de lutte contre la difficulté scolaire

Le comité national de suivi recommande de rendre plus lisible la dimension de prévention et de lutte contre la difficulté scolaire du dispositif "Plus de maîtres que de classes" par le rappel, aux différents niveaux de pilotage :

  • du sens de ce dispositif et de son objectif : réduire le nombre d’élèves en difficulté
  • de sa contribution à la réduction à moins de 10% des écarts de réussite scolaire entre les élèves de l’éducation prioritaire et les autres élèves, définie par la loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 pour la refondation de l’École
  • du maintien de la priorité d’enseignement du maître supplémentaire au cycle 2 et plus particulièrement au CP et au CE1

Par ailleurs, le comité relève que les maîtres supplémentaires interviennent, parfois, sur de nombreuses écoles, du fait de la petite taille de certaines d’entre elles. Il rappelle que si l’utilisation des postes maîtres supplémentaires en service partagé entre plusieurs écoles n’est pas proscrite, cette modalité rend difficile un réel travail d’équipe. Il recommande donc qu’elle n’aille pas au-delà de deux écoles.

Concevoir un cadrage efficace et adapté, grâce à un pilotage rigoureux et coordonné aux différents échelons

A l’échelon académique

Afin d’éviter une trop grande disparité entre les départements, le pilotage du dispositif requiert un cadrage du mouvement des personnels sur les postes d’enseignants supplémentaires, dans le respect de la réglementation et en référence aux recommandations nationales.

A l’échelon départemental

Le comité recommande la mise en place d’un comité de suivi départemental pluri-catégoriel, l’élaboration d’un cahier des charges, la définition de critères d’implantation des postes de maîtres supplémentaires, en priorité au cycle 2.

Il préconise l’établissement, pour chaque dispositif implanté dans une école, d’une fiche descriptive (cf. rapport du comité de septembre 2015), afin de permettre aux enseignants intéressés par un poste de maître supplémentaire ou demandant à être nommés dans l’école, lors du mouvement départemental, d’être pleinement informés de l’existence et de la nature de ce dispositif.

A l’échelon des circonscriptions

Le comité préconise l’identification des besoins des écoles, l’accompagnement à l’élaboration et au suivi des projets et leur formalisation écrite, sur la base d’un cahier des charges départemental. Il recommande l’articulation du pilotage du dispositif "Plus de maîtres" avec celui de l’éducation prioritaire et avec l’action du réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED).

Directeurs d’école

L’importance de l’engagement pédagogique des directeurs dans la mise en œuvre du dispositif était déjà mentionnée dans le rapport de septembre 2015. Il convient véritablement de renforcer leur rôle d’animateurs pédagogiques de l’équipe enseignante et de pilotes de proximité favorisant la coordination, la régulation et l’évaluation du dispositif avec le soutien et la participation de l’équipe de circonscription et des coordonnateurs REP.

La formation
Mutualisation, harmonisation et diffusion des outils conçus aux divers niveaux de pilotage
  • Formalisation et organisation de temps d’échanges pour construire, suivre et faire vivre le projet d’école et pouvoir ajuster l’acte pédagogique et didactique aux besoins réels des élèves.
  • Recensement des traces et écrits relatifs au dispositif, mis en œuvre dans les écoles afin de mutualiser et de partager les pratiques d’équipes (journal de bord par exemple) et de construire une "mémoire" professionnelle d’équipe.
Renforcer la formation adossée à la recherche : formation didactique et accompagnement de la co-intervention et du co-enseignement

Concernant le dispositif "Plus de maîtres que de classes", l’implication des Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) dans la recherche et la formation est très variable d’un département à un autre.

Le comité recommande le renforcement de la formation adossée à la recherche en mobilisant davantage les ESPE ; toutes les équipes d’école mettant en œuvre le dispositif "Plus de maîtres que de classes" doivent pouvoir bénéficier d’apports pédagogiques et didactiques sur des temps de formation continue formalisés.

Le comité préconise ainsi la conception d’actions de formations ciblées portant sur l’amélioration des compétences didactiques des enseignants, le suivi du projet des élèves et l’évaluation des pratiques professionnelles induites par la co-intervention et le co-enseignement :

  • organisation du travail en équipe du binôme maître de classe/maître supplémentaire pour des regards croisés sur les gestes professionnels
  • analyse de situations d’apprentissage
  • organisation des stages d’équipe et d’école
  • maillage des formations proposées dans le cadre du REP avec celles accompagnant le dispositif

Il rappelle que les recommandations du jury de la conférence de consensus sur la lecture de mai 2016 à l’institut français de l’éducation (IFE) de Lyon peuvent utilement être communiquées, ainsi que la synthèse du rapport de la recherche "Lire-Ecrire", coordonnée par Roland Goigoux.

De même, les recommandations de la conférence du Conseil national d’évaluation du système scolaire de novembre 2015 sur la numération peuvent servir de support à des formations.

Enfin, la priorité n°1 du référentiel de l’éducation prioritaire, "Garantir l’acquisition du "Lire, écrire, parler" et enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maîtrise du socle commun", peut être un point d’appui pour construire les formations didactiques.

 

 

Consulter l'intégralité de la note

Note du Comité national de suivi du dispositif "Plus de maîtres que de classes"

  • Point d’étape sur le déploiement du dispositif
  • Des points de tension à résoudre
  • Un dispositif en cours d’évaluation nationale
  • Recommandations du comité national de suivi du dispositif

Note du Comité national de suivi du dispositif "Plus de maîtres que de classes"

 

Rapport du comité national de suivi du dispositif "Plus de maîtres que de classes"
Brève du 1er janvier 2015

Le mardi 29 septembre 2015, Najat-Vallaud Belkacem s'est vue remettre le rapport du comité national de suivi du dispositf "Plus de maîtres que de classes". Conscient des enjeux du dispositif, à savoir réduire les disparités de réussite scolaire et induire une évolution des pratiques enseignantes, le comité a centré ses travaux sur les dimensions didactiques et pédagogiques pour une meilleure efficacité des enseignements.

Rapport du comité national de suivi du dispositif "Plus de maîtres que de classes"

Mise à jour : mars 2017

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

calendrier
 
 
     




Handicap, tous concernés

Le handicap





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter