Guide concours personnels enseignants, d'éducation et d'orientation des collèges et lycées

Conditions d'inscription au concours interne de recrutement de conseillers principaux d'éducation

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Pour se présenter au concours interne de recrutement de conseillers principaux d'éducation (CPE), le candidat doit remplir les conditions générales d'accès à un emploi public (nationalité, droits civiques, aptitude physique...) et remplir plusieurs conditions particulières : être fonctionnaire ou agent non-titulaire exerçant des fonctions d'éducation, avoir accompli trois années de services publics et être titulaire d'une licence ou d'un titre équivalent.

Conditions générales d'accès à la fonction publique

Aucune limite d'âge n'est imposée mais, pour pouvoir concourir, le candidat ne devra pas avoir dépassé la limite d'âge légale au moment de la titularisation, après accomplissement du stage d'un an.

Le candidat doit, au plus tard le jour de la première épreuve d'admissibilité :

  • posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un autre État membre de l'Union européenne ou partie à l'accord sur l'Espace économique européen, ou d'Andorre ou de Suisse,
  • jouir de ses droits civiques,
  • ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l'exercice des fonctions,
  • être en position régulière au regard des obligations du service national,
  • justifier des conditions d'aptitude physique requises.

Conditions spécifiques au concours interne de recrutement de Cpe

Toutes les conditions spécifiques s'apprécient à la date de publication des résultats d'admissibilité.

Condition de titre ou de diplôme

Le candidat doit justifier :

  • d'une licence,
  • ou d'un titre ou diplôme sanctionnant un cycle d'études postsecondaires d'au moins trois années, acquis en France ou dans un autre État, et attesté par l'autorité compétente de l'État considéré,
  • ou d'un titre ou diplôme classé au moins au niveau II du répertoire national des certifications professionnelles.

Il est reconnu justifier de la condition de titre ou de diplôme s'il a ou a eu la qualité :

  • de fonctionnaire titulaire dans un corps de personnels enseignants ou d'éducation,
  • ou de personnel enseignant de catégorie A.

Les mères ou pères d'au moins trois enfants et les sportifs de haut niveau sont dispensés de diplômes.

Condition de qualité

Le candidat doit être :

  • fonctionnaire de l'une des trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) ou des établissements publics qui en dépendent,
  • ou enseignant de catégorie A (stagiaire ou titulaire) quel que soit le département ministériel ou la collectivité territoriale dont il dépend,
  • ou agent non-titulaire exerçant des fonctions d'éducation dans un établissement d'enseignement public,
  • ou agent non titulaire exerçant des fonctions dans le cadre de la Mission générale d'insertion (MGI) de l'Éducation nationale,
  • ou assistant d'éducation recruté en application de l'article L 916.1 du code de l'éducation,
  • ou maître d'internat ou surveillant d'externat dans un établissement d'enseignement public relevant du ministre chargé de l'éducation.
  • ou militaire.

Le candidat peut également se présenter au concours si :

  • il a eu la qualité de personnel non titulaire exerçant des fonctions d’éducation (CPE non titulaire) dans les établissements d'enseignement publics pendant tout ou partie de la période comprise entre le 1er septembre de l'une des six dernières années scolaires et la date des résultats d'admissibilité,
  • il a eu la qualité d'assistant d'éducation recruté en application de l'article L 916.1 du code de l'éducation, de maître d'internat ou de surveillant d'externat dans les établissements d'enseignement publics relevant du ministre chargé de l'éducation nationale pendant tout ou partie de la période comprise entre le 1er septembre de l'une des six dernières années scolaires et la date des résultats d'admissibilité,
  • il a accompli des services dans une administration, un organisme ou un établissement d'un État membre de l'Union européenne ou d'un État partie à l'accord sur l'Espace économique européen autres que la France, dont les missions sont comparables à celles des administrations et des établissements publics dans lesquels les fonctionnaires exercent leurs fonctions en France. Si le régime de droit commun de recrutement applicable au personnel de cette administration, organisme ou établissement relève d'un statut de fonctionnaire ou d'un régime d'emploi contractuel de droit public ou d'un contrat de travail de droit privé à durée indéterminée ou renouvelable sans limite, il sera soumis aux conditions d'inscription applicables aux agents titulaires. Dans le cas contraire, il sera soumis à celles applicables aux agents non titulaires.

Le candidat ne peut pas s'inscrire si il bénéficie d'un contrat aidé (contrat d'avenir, adultes-relais...) relevant du code du travail.

Position administrative

Position administrative des agents titulaires

La candidature de tout fonctionnaire est recevable quelle que soit la position statutaire dans laquelle il est placé.

Un fonctionnaire en congé de longue maladie, de longue durée ou en disponibilité d'office à l'expiration d'un congé de longue maladie peut concourir. Toutefois, il ne pourra pas être nommé fonctionnaire stagiaire et perdra le bénéfice du concours s'il n'a pas obtenu du comité médical compétent un avis favorable à sa réintégration au 1er septembre qui suit l'admission.

Position administrative des agents non titulaires

Le candidat est admis à s'inscrire si :

  • il est agent non titulaire exercant des fonctions d'éducation, remplit la condition de qualité et est en activité ou bénéficie d'un congé régulier (y compris le congé pour convenances personnelles) conformément aux dispositions réglementaires le régissant, à la date de publication des résultats d'admissibilité,
  • il est enseignant stagiaire qui effectue son stage ou qui, au cours de ce stage, bénéficie d'un congé en application des dispositions du décret n° 94-874 du 7 octobre 1994 fixant les dispositions communes applicables aux stagiaires de l'État et de ses établissements publics,
  • il bénéficie d'un congé de grave maladie. Toutefois, il ne pourra pas être nommé fonctionnaire stagiaire et perdra le bénéfice du concours s'il n'a pas obtenu du comité médical compétent un avis favorable à sa réintégration au 1er septembre qui suit l'admission.

Les ressortissants communautaires ne doivent pas être nécessairement en fonction dans l'administration de leur État d'origine à la date de publication des résultats du concours.

Condition de services

Le candidat doit avoir accompli trois années de services publics ou de services d'enseignement dans les établissements scolaires français à l'étranger.

Les services publics sont tous les services accomplis en qualité d'agent public (fonctionnaire ou agent non titulaire bénéficiant d'un contrat de droit public), relevant de de l'une des trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) ou des établissements publics qui en dépendent.

Services publics pouvant être pris en compte 
  • les services en qualité de fonctionnaire stagiaire,
  • les périodes de congés (congé de formation, congés de maternité, de paternité, d'adoption rémunérés ou indemnisés, congé de présence parentale, congé parental),
  • les services accomplis en qualité d'agent non titulaire de l'État,
  • les services accomplis à l'étranger,
  • le service national.
Calcul de la durée des services 

Les services à temps partiel ou les services incomplets ou discontinus sont totalisés dans le cadre de l'année scolaire.

  • les services à temps partiel (50 % et au-delà) sont considérés comme des services à temps plein,
  • les services discontinus sont considérés comme des services à temps plein dès lors qu'ils représentent au moins 50 % d'un équivalent temps plein,
  • les services incomplets inférieurs à 50 % ou les services discontinus représentant moins de 50 %, sont comptabilisés forfaitairement pour la moitié d'une année quelle que soit la quotité de temps travaillé.
En savoir plus
Texte de référence

Décret relatif au statut particulier des conseillers principaux d'éducation

Décret n°70-738 du 12 août 1970 modifié

Pages à consulter

Fiche métier : conseiller principal d'éducation

Missions, carrière, rémunération

Conseiller principal d'éducation

Conditions d'inscription aux concours 

Descriptif des conditions permettant de s'inscrire aux différents concours de l'enseignement du second degré public et privé

Conditions d'inscription aux concours du second degré

Épreuves des concours

Contenu des épreuves des concours du second degré

Épreuves des concours du second degré

Calendrier des concours

Inscriptions, épreuves d'admissibilité et d'admission, résultats

Calendrier des concours du second degré

Mise à jour : septembre 2015

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

 
Rentrée 2015
Suivez-nous