Les concours et recrutements

Les épreuves du troisième concours de conseillers principaux d'éducation (CPE)

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Le troisième concours de conseillers principaux d'éducation (CPE) comporte une épreuve d'admissibilité (étude de dossier portant sur les politiques éducatives) et une épreuve orale d'admission (épreuve d'entretien sur dossier).

Le troisième concours de recrutement de CPE n'est pas organisé à la session 2017

Les épreuves sont notées de 0 à 20. Pour toutes les épreuves, la note zéro est éliminatoire.

Le fait de ne pas participer à une épreuve ou à une partie d'épreuve, de s'y présenter en retard après l'ouverture des enveloppes contenant les sujets, de rendre une copie blanche, d'omettre de rendre la copie à la fin de l'épreuve, de ne pas respecter les choix faits au moment de l'inscription ou de ne pas remettre au jury un dossier ou un rapport ou tout document devant être fourni par le candidat dans le délai et selon les modalités prévues pour chaque concours entraîne l'élimination du candidat.

L'ensemble des épreuves du concours vise à évaluer les capacités des candidats au regard des dimensions scientifiques, techniques et professionnelles des situations éducatives.

Une bibliographie indicative destinée à approfondir les thèmes abordés par le concours, périodiquement mise à jour, est publiée sur le site internet du ministère chargé de l'Éducation nationale.

Épreuve écrite d'admissibilité : étude de dossier portant sur les politiques éducatives

(Seconde épreuve d'admissibilité du concours externe)

  • Durée : 5 heures
  • Coefficient : 1

À partir de l'analyse de documents d'origine et de statuts variés, le candidat élabore une note de synthèse répondant à un questionnement précis.

Cette épreuve vise à mesurer la pertinence de l'approche qu'ont les candidats de la fonction de conseiller principal d'éducation, de ses responsabilités éducatives et de son positionnement dans et hors de l'établissement scolaire, notamment dans le domaine du pilotage de la vie scolaire, de la mise en œuvre du projet de vie scolaire, de la conduite de projets et de la maîtrise des fonctions de régulation et de médiation dans l'établissement. Elle vise aussi à s'assurer de la capacité du candidat à mobiliser ses connaissances du rôle du conseiller principal d'éducation au sein de l'institution scolaire, à manifester un recul critique vis-à-vis des ces savoirs et à les mettre en perspective.

Elle évalue également les capacités d'analyse, de synthèse, de problématisation, de construction et d'organisation du propos, dans un contexte professionnel.

Épreuve orale d'admission : épreuve d'entretien sur dossier

(Seconde épreuve d'admission du concours externe)

  • Durée de la préparation : 1 heure 30
  • Durée de l’épreuve : 1 heure (exposé : 20 minutes, entretien : 40 minutes)
  • Coefficient : 1

L'épreuve prend appui sur un dossier de cinq pages maximum, composé d'un ou plusieurs documents remis par le jury et traitant d'une problématique éducative que le candidat devra approfondir par une recherche personnelle pour laquelle il dispose d'un ordinateur connecté à l'internet.
Le candidat développe les éléments constitutifs de la problématique. Cette partie de l'épreuve est suivie d'un entretien avec le jury qui prend notamment appui sur l'exposé du candidat et s'élargit pour aborder des situations professionnelles et éducatives diversifiées.

L'entretien avec le jury permet de mesurer la capacité du candidat à s'exprimer avec clarté et précision ainsi que sa maîtrise scientifique et sa réflexion relativement aux champs cognitifs concernés. L'entretien permet aussi d'évaluer, notamment à partir des réponses aux questions et aux situations proposées par le jury, la capacité du candidat à tenir compte du contexte des acquis, des besoins et des attentes des élèves.

L'épreuve permet au candidat d'exposer les éléments de sa réflexion personnelle et d'évaluer son aptitude au dialogue et au recul critique. Elle évalue en outre la capacité du candidat à se mettre en situation dans la diversité des conditions d'exercice du métier, à connaître de façon réfléchie son contexte institutionnel, dans ses différentes dimensions (classe, vie scolaire, équipe éducative, établissement, institution scolaire, société) et les valeurs qui le portent, dont celles de la République.

En savoir plus
Pages à consulter

Les concours de recrutement de conseillers principaux d'éducation

Calendrier, conditions d'inscription, épreuves, programmes...

Les concours de recrutement de CPE

Les conditions d'inscription au troisième concours de recrutement de conseillers principaux d'éducation

les conditions générales d'accès à un emploi public et les conditions spécifiques au troisième concours

Conditions d'inscription au troisième concours de CPE

Les sujets et les rapports des jury des concours de recrutement de conseillers principaux d'éducation

Annales depuis la session 2011

Les sujets et les rapports de jury des concours de CPE

Les données statistiques des concours de recrutement de conseillers principaux d'éducation

Statistiques depuis la session 2008

Les données statistiques des concours de CPE

Fiche métier : conseiller principal d'éducation

Missions, carrière, rémunération

Conseiller principal d'éducation

Mise à jour : juillet 2016

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)

DISPOSITIF VIGIPIRATE
"sécurité renforcée - risque attentat "

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE