Bulletin officiel n°12 du 25 mars 2010

Enseignements secondaire et supérieur

Brevet de technicien supérieur

Thèmes concernant l'enseignement de « culture générale et expression » en deuxième année de BTS

NOR : ESRS1005322N
RLR : 544-4a
note de service n° 2010-0007 du 10-2-2010
ESR - DGESIP


Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie, chancelières et chanceliers des universités ; aux vice-recteurs ; aux inspectrices et inspecteurs d'académie, directrices et directeurs des services départementaux de l'Éducation nationale ; au directeur du service interacadémique des examens et concours ; au directeur du Centre national d'enseignement à distance ; aux chefs d'établissement

L' arrêté du 16 novembre 2006 définissant les objectifs, les contenus de l'enseignement et le référentiel des capacités du domaine de la culture générale et expression pour les brevets de technicien supérieur paru au Journal officiel de la République française le 29 novembre 2006 prévoit que deux thèmes sont étudiés en deuxième année de BTS.
L'intitulé, la problématique et les indications bibliographiques de chacun des deux thèmes prévus pour la session 2011 sont présentés en annexe.
 
Pour la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche,
et par délégation,
Le directeur général pour l'enseignement supérieur et l'insertion professionnelle,
Patick Hetzel


Annexe
Thèmes - Session 2010-2011
Thème n° 1 : Génération(s)
Problématique
« Génération grand bleu », « génération du baby boom », « nouvelle génération », etc., le terme « génération » parcourt les ondes, les articles de presse, les slogans publicitaires et politiques, où il est décliné sous toutes les formes.
 
Qu'est-ce qui définit une génération ? Une année de naissance, l'air du temps, un événement majeur ou marquant de l'Histoire, le partage de goûts, de modes, de références, de façons de parler ? Au temps du brouillage générationnel, quand s'estompent les frontières entre les âges, au temps des familles recomposées où les générations les plus diverses se côtoient, dans quelle mesure une tranche d'âge possède-t-elle encore des traits identitaires qui n'appartiennent qu'à elle ?
 
Qui définit une génération ? Les biologistes, les historiens, les sociologues, voire les publicitaires pour en faire un argument de vente ? Ou la génération qui précède pour parler de celle qui suit, pour la critiquer souvent parce qu'elle ne lui ressemble pas dans ses goûts, dans ses valeurs, dans ses engagements ? Ou la génération concernée pour se démarquer de celle qui la précède, et se définir dans l'immédiateté comme une génération particulière ? Ou les générations suivantes, quand la distance et la nostalgie entraînent la construction, après coup, du mythe d'une génération ?
 
Comment définir les liens entre les générations ? Les liens intergénérationnels s'inventent-ils de façon particulière aujourd'hui ? Les relations entre générations sont-elles nécessairement de l'ordre de l'opposition et du conflit ? N'y a-t-il pas aussi des liens de transmission, un souci de la génération qui suit à laquelle on a le devoir de transmettre un patrimoine, une histoire, une culture, une société bien organisée, un environnement bénéfique ? N'y a-t-il pas aussi des liens d'héritage, quand la mémoire, voire la faute des générations précédentes influe sur la vie des descendants ? Peut-on participer volontairement à la construction d'une nouvelle génération ?
 
Comment se situe-t-on par rapport à sa propre génération ? Y a-t-il une fatalité de la génération à laquelle on n'échapperait pas ? L'appartenance à une génération est-elle un confort ou un carcan ? Se sent-on appartenir à sa génération, ou bien préfère-t-on se marginaliser, sur un mode ludique, ironique ou sérieux ?
Qu'est-ce qui relève de l'individuel et du collectif dans l'identité d'une personne ? L'identité individuelle se construit-elle par rapport à sa génération, la génération de ses parents, une civilisation chargée d'une histoire longue de deux à trois mille ans ?
 
Indications bibliographiques
Ces indications ne constituent en aucun cas un programme de lectures. Elles proposent des pistes et des suggestions pour permettre à chaque enseignant de s'orienter dans la réflexion sur le thème et d'élaborer son projet pédagogique.
 
Littérature
Dino Buzzati, Le K : «  Chasseurs de vieux »
Aimé Césaire, Cahier d'un retour au pays natal
Driss Chraïbi, Succession ouverte, La Civilisation, Ma mère
Pierre Corneille, Horace
Annie Ernaux, La Place
Laurent Gaudé, La Mort du roi Tsongor
Sylvie Germain, Magnus
Bernard-Marie Koltès, Retour au désert
Roy Lewis, Pourquoi j'ai mangé mon père
Mauriac, Le Noeud de vipères
Molière, Les Fourberies de Scapin, L'École des femmes
Toni Morrison, Beloved
Musset, La Confession d'un enfant du siècle (première partie, chapitres 1 et 2)
Philip Roth, La Pastorale américaine
Shakespeare, Le Roi Lear
Vallès, Le Bachelier
Vitrac, Victor ou les enfants au pouvoir
G. Brassens, Le boulevard du temps qui passe
J. Brel, Les Bourgeois
Simple Plan, Generation
The Who, My generation 

Essais
C. Attias-Donfut, Sociologie des générations : l'empreinte du temps, PUF, 1988 ; Les Solidarités entre générations. Vieillesse, familles, état, Nathan, 1999.
C. Baudelot et R. Establet, Avoir 30 ans en 1968 et en 1998 ; collection L'épreuve des faits, Le Seuil 2000.
R. Barthes, Mythologies, 1957.
P. Bourdieu, La Misère du monde, 1993, dont «  Paysans Aveyronnais », «  L'Émancipation », et «  La Malédiction ».
F. Cusset, La Décennie ou le grand cauchemar des années 80, La Découverte, « Cahiers libres », 2006.
A. Dister, La Beat generation, la révolution hallucinée, « Découvertes », Gallimard, 1997.
Famille et société, les solidarités entre générations, ministère de la Santé, La Documentation française, 2006.
S. Freud, Totem et tabou, 1913.
K. Mannheim, Le Problème des générations, 1928.
B. Préel, Le Choc des générations, La Découverte, 2000.
F. de Singly, Libres ensemble : l'individualisme dans la vie commune, Pocket, 2003.
Revue Sciences humaines, hors série n° 4, sept-nov 2006, « Une société face à sa jeunesse » et n°193, mai 2008, « Qui sommes-nous ? les âges de la vie bouleversés ».
 
Films, documents iconographiques, bandes dessinées
De l'autre côté, F. Akin, 2007.
Les invasions barbares, D. Arcand, 2003.
Good bye Lenin !, W. Becker, 2003.
Tanguy, E. Chatilliez, 2001.
La Vie moderne, R. Depardon, 2008.
La Graine et le mulet, A. Kechiche, 2007.
Persépolis, M. Satrapi et V. Paronnaud, 2007.
Paranoïd Park, G. Van Sant, 2007.
Les Témoins, A. Téchiné, 2007.
Les Plages, A. Varda, 2008.
David, Le Serment des Horaces, 1784.
Goya, Saturne dévorant un de ses enfants (1820-1823).
Gainsborough, La Famille Gravenor (1754).
Greuze, Le Fils ingrat (1777), Le Fils puni (1778).
Frans Hals, Famille dans un paysage (1630-1635).
Louis Le Nain, La Famille heureuse ou Le retour du baptême (1642).
Michel-Ange, Plafond de la chapelle Sixtine, «  La création de l'homme » (1508-1512).
Winterhalter, La Famille de la reine Victoria (1846).
Robert Capa, Mort d'un Républicain, 1936.
Gilles Caron, Daniel Cohn-Bendit, 1968.
Walker Evans, Bud Fields et sa famille en Alabama, 1935.
Stuart Franklin, Place Tian An Men, 1989.
Korda, Che Guevara, 1960.
Thomas Struth, The Smith Family, 1989.
Claire Brétécher, Agrippine et l'ancêtre (2007).
Lauzier, Souvenirs d'un jeune homme (1983).
Wolinski, Sales Gosses (1999).
 
Sites et documents internet, médias
INAG (l'Institut universitaire âges et générations)  http://www.cours-inag.ch/fr/bienvenue/
François de Singly : Famille, première et deuxième modernité, UTLS http://www.canal-u.tv/
Revue en ligne : Label France : n°51 (2003) Dossier : France : la nouvelle génération http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/
Retraite et société n° 35 Conflits de générations ? (2002) numéro en ligne ou à la Documentation française : http://www.cnav.fr/
Émission « Les maternelles » de France 5 - dossier sur le rôle des grands-parents : les-maternelles.france5.fr
Un jour une photo : les années hippies, Paris Première en association avec Paris Match, émission hebdomadaire à partir de janvier 2009
 
Mots clés
Avenir - projet - passé - mémoire - souvenirs - histoire - musée - archives départementales
Transmission - succession - héritage - dette - tradition - filiation
Compagnonnage - société - collectivité - communauté
Conflit de générations - continuité - rupture - amour paternel - amour filial - crise d'adolescence
Ancêtre - descendant - hérédité - généalogie - famille - famille recomposée
Histoire individuelle - histoire collective - intégration - inconscient collectif
Modes - codes - références culturelles - film culte, chanson culte, livre culte, objet culte - lectures et relectures
Thème n° 2 : Rire : pour quoi faire ?
Problématique
Rien ne semble plus spontané que le rire : on éclate de rire, on rit aux larmes, on en rit encore, on rit pour un rien. N'y-a-t-il dans le rire rien de sérieux, rien de sensé, aucune intention ?
« Rire, boire et chanter ! » : on rit pour se distraire, on détend ses muscles et ses zygomatiques. L'image du rieur est celle d'un bon vivant qui sait conjuguer les plaisirs du corps et ceux de l'esprit.
« Plus on est de fous, plus on rit ! » : on rit douze fois moins seul qu'en présence d'autres personnes, signe que le rire a une fonction sociale. On rit pour communiquer, pour échanger, on invente des blagues et des mots d'esprit dans une connivence joyeuse, on fait rire pour séduire. Dérider autrui est une façon d'humaniser les rapports inter-personnels.
« C'est vraiment pour rire ? » : du rire collectif au rire d'exclusion, il n'y a qu'un pas. Le rire est souvent un rire contre autrui. Un groupe trouve volontiers sa cohésion dans l'exclusion railleuse et aime à désigner un bouc émissaire qui essuiera ses plaisanteries.
« Ah, je ris de me voir si belle en ce miroir ! » : la comédie et les humoristes nous offrent un reflet de nous-mêmes, de nos petits travers, et nous aident à porter un autre regard sur nous-mêmes. Castigat ridendo mores, disent les anciens.
« Battez-moi plutôt, et me laissez rire tout mon soûl ! » (Molière, Le Bourgeois gentilhomme) : rire offre un refuge salutaire à l'individu qui un jour a besoin de mettre une barrière entre le monde et lui. Rire manifeste une force de subversion qui s'oppose à un pouvoir abusif qui veut tout contrôler
Manifestation de sagesse individuelle et collective, rire ne permet-il pas en définitive de se construire ? Savoir rire de soi, accepter qu'on rie de soi, ne serait-ce pas autant de promesses d'une vie sociale apaisée ?
 
Indications bibliographiques
Ces indications ne constituent en aucun cas un programme de lectures. Elles proposent des pistes et des suggestions pour permettre à chaque enseignant de s'orienter dans la réflexion sur le thème et d'élaborer son projet pédagogique.
 
Littérature
Aristophane, Lysistrata.
Coluche, Et vous trouvez ça drôle ?
Pierre Dac, Dico franco-loufoque.
Pierre Desproges, Le Petit Reporter, Le Tribunal des flagrants délires.
Feydeau, La Dame de chez Maxim.
Flaubert, Madame Bovary ( première partie, chapitre 1, les élèves et la casquette de Charles Bovary).
Hugo, L'Homme qui rit (livre II, chapitre 2 ; livre VIII, chapitre 7 ; livre IX, chapitre 2).
Hugo, Notre-Dame de Paris (livre I, chapitre 5).
Jarry, Ubu Roi.
Molière, Le Malade imaginaire, Le Bourgeois gentilhomme.
Rabelais, Gargantua.
Voltaire, Dictionnaire philosophique, article Foi, section III.
Zola, Nana ( chapitre 1).
 
Essais
Héliane Bernard, Alexandre Faure, C'est quoi le rire ? (2009).
Raymond Devos, Matière à rire (2006).
Sigmund Freud, Le Mot d'esprit et sa relation avec l'inconscient (1905).
Aymar du Chatenet, Caroline Guillot, René Goscinny, Faire rire, quel métier ! (2009).
Jim Holt, Petite Philosophie des blagues et autres facéties (2008).
Georges Minois, Histoire du rire et de la dérision (2000).
Olivier Mongin, Éclats de rire. Variations sur le corps comique (2001).
Valère Novarina, Pour Louis de Funès (1989).
Robert Provine, Le Rire, sa vie, son œuvre : le plus humain des comportements expliqué par la science (2003).
Jean-Michel Ribes, Le Rire de Résistance, de Diogène à Charlie Hebdo (2007).
Éric Smadja, Le Rire, Que sais-je ? (1993).

Films, documents iconographiques, bandes dessinées
D. Boon, Bienvenue chez les Ch'tis (2008).
C. Chaplin, Le Dictateur (1940).
B. Edwards, The Party (1968).
M. Hazanavicius, OSS117 Rio ne répond plus (2008).
G. Lautner, Les Tontons flingueurs (1963).
P. Leconte, Les Bronzés (1978), Ridicule (1995).
J. Lewis, Docteur Jerry et Mister Love (1963).
E. Lubitsch, To be or not to be (1942).
G. Oury, Les Aventures de Rabbi Jacob (1973).
J.-M. Poiré, Le père Noël est une ordure (1982).
F. Veber, Le Dîner de cons (1998).
J. Tati, Les Vacances de Monsieur Hulot (1953), Mon oncle (1958).
L. Tirard, Le Petit Nicolas (2009).
B. Wilder, Certains l'aiment chaud (1959).
Caricaturistes du XIX° siècle : Daumier, A. Gill.
Dessins de presse contemporaine : Cabu, Siné, Plantu, Wolinski.
Bandes dessinées humoristiques : Astérix (R. Goscinny, A. Uderzo), Titeuf (ZEP).
 
Sites et documents internet, médias
Captations de spectacles d'humoristes : Florence Forestie, Elie Kakou, Anne Roumanoff, Elie Semoun.
Chorégraphie : Ha ! Ha ! (Maguy Marin, 2006, Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape).
Émissions TV : Les Guignols de l'info ; Les Têtes à claques ; Les Jackass ; Les films en 5 secondes (par exemple «  Amadeus en 5 secondes »).
Presse satirique : Charlie-Hebdo, Le Canard Enchaîné.
« Mourir de rire ! » Courrier international, supplément au n°978-979-980 du 1er au 18 août 2009.
« Pourquoi les Français ont besoin de rire », Le Figaro magazine, 3-03-2008
Vidéo INA : « Essayons de ne pas rire avant la fin d'Hamlet », La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède - 13-02-1984
 
Mots clés
Fou rire - éclats de rire - rire aux anges - rire à chaudes larmes - mourir de rire - rire sous cape - rire du bout des lèvres - rire à gorge déployée - rire jaune.
Pince-sans-rire - boute-en-train - bouffon
Divertissement - allégresse - joie - euphorie - exultation - bonheur - insouciance - gaieté - hilarité
Comédie - farce - ironie - satire - dérision - autodérision - subversion - contestation - caricature
Se moquer - blaguer - plaisanter - caricaturer
Esprit de sérieux - sens de l'humour
Rire est le propre de l'homme - Jean qui rit, Jean qui pleure - Mieux vaut en rire qu'en pleurer - Qui rit vendredi, dimanche pleurera - Rira bien qui rira le dernier
Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires.
Le calendrier scolaire

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi.
Le Bulletin officiel

RECRUTEMENT

Les inscriptions aux concours de la session 2015  sont ouvertes : n'attendez pas les derniers jours pour vous inscrire !

Inscrivez-vous aux concours enseignants




Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

 
Votre enfant est à l'école primaire ? Vous avez des questions sur les nouveaux horaires à la rentrée 2014 ?

Rendez-vous sur le site d'information

5matinees.education.gouv.fr

 
LE MINISTÈRE RECRUTE
Suivez-nous