Le ministère et les organismes internationaux

Le ministère et la Francophonie

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
La Francophonie à travers le monde

Site de la documentation française
Carte de l'organisation internationale de la francophonie

En savoir plus
Textes de référence

Charte de la francophonie

www.diplomatie.gouv.fr/

Sites à consulter

Portail jeunesse de la francophonie
Chaque mois, une association vedette de jeunes francophones animent le portail. Un répertoire des associations à travers le monde. Les actualités des actions des jeunes francophones.
http://jeunesse.francophonie.org/

Médiaterre
Système d'informations mondiales francophones pour le développement durable. En temps réel, les initiatives prises par les pays membres.
www.mediaterre.org/international

Une version du site Médiaterre pour les jeunes. Le lien le plus visité :  l'évolution des gaz à effet de serre sur 800 000 ans.
www.mediaterre.org/jeunes

Jouer.francophonie
site de jeux culturels sur les curiosités, le patrimoine des pays francophones.
http://jouer.francophonie.org

250 millions de personnes parlent le français sur les cinq continents. Sur la base de cette langue en partage, le mouvement francophone a donné naissance à une organisation internationale de la francophonie. Les principaux thèmes promus par la Francophonie aujourd'hui : enracinement de la démocratie, promotion de la diversité culturelle, développement durable et solidaire. 

La francophonie aujourd'hui

84 États et gouvernements

L'Organisation internationale de la francophonie (OIF) regroupe 84 États et gouvernements (dont 54 membres de plein droit, 4 membres associés et 26 observateurs), soit plus du tiers des États membres des Nations Unies.

Sa Secrétaire générale est Mme Michaëlle Jean (Canada).

Le dispositif institutionnel de la francophonie

L'instance suprême de l'OIF est le Sommet des chefs d'États et de gouvernements ayant le français en partage, qui se réunit tous les deux ans.

Les autres opérateurs sont :

  • l'Agence universitaire de la francophonie (AUF)
  • l'Association internationale des maires francophones (AIMF)
  • TV 5 Monde
  • l'Université Senghor d'Alexandrie

La Charte de la Francophonie reconnaît également un caractère permanent à la Conférence des ministres de l'éducation des États et gouvernements de la Francophonie (Confemen) et à la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (Confejes).

La France est le premier contributeur de la francophonie.
Le ministère soutient les actions de la Francophonie en matière d'éducation, d'enseignement supérieur et de recherche. Il participe notamment à la définition des objectifs et au suivi des activités et programmes des institutions francophones actives dans les domaines de l'éducation et de la recherche (OIF, Confemen, AUF, AIMF ainsi que la Fédération internationale des professeurs de français).

Les acteurs de la francophonie

Organisation internationale de la francophonie (OIF)

Implantée à Paris, l'Organisation internationale de la Francophonie cumule une double mission :

  • politique
  • opérationnelle

Depuis 2006, l'OIF a assimilé l'ex-Agence intergouvernementale de la Francophonie et repris les quatre objectifs que lui avait assignés en 2004 le Sommet de Ouagadougou :  

  • promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique
  • promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l'Homme
  • appuyer l'éducation, la formation, l'enseignement supérieur et la recherche
  • développer la coopération au service du développement durable et de la solidarité

La programmation en matière d'éducation et de formation s'inscrit dans sa mission "appuyer l'éducation, la formation, l'enseignement supérieur et la recherche" et sa "Stratégie jeunesse 2015-2018" adoptée en 2014, lors du XVe Sommet de la Francophonie à Dakar. Elle est structurée autour de deux axes :

  • contribuer à l'effort international pour permettre aux États et gouvernements d'assurer l'accès de tous les enfants à un cycle complet d'études primaires en éliminant les disparités entre sexes
  • favoriser l'enseignement, la formation et la recherche orientés vers le développement et l'emploi

Ces deux axes font partie de l'objectif de développement durable sur l'éducation (ODD4) "assurer l'accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d'égalité et à promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie", un des 17 objectifs pour le développement durable adoptés par les Nations-Unies pour les quinze prochaines années (New York, septembre 2015).

Lors du XVe Sommet de la Francophonie en 2014, à Dakar, la création de l'Institut de la Francophonie pour l'éducation et la Formation (IFEF), organe subsidiaire de l'OIF, a été décidée. Il s'agit d'un instrument technique pour la mise en œuvre des programmes en matière d'éducation et de formation : "ELAN", programme conjoint OIF/AUF sur l'enseignement des langues et "IFADEM", programme conjoint OIF/AUF sur la formation des maîtres. Basé à Dakar, l'Ifef travaillera en lien avec la Confemen.

www.francophonie.org

Association internationale des maires francophones (AIMF)

L'AIMF, créée en 1979, est un réseau associatif de 266 villes entièrement ou partiellement francophones, dans 50 pays. C'est un opérateur de la francophonie. Elle a son siège à Paris. L'association développe les capacités de gestion des collectivités locales. Dans le domaine de l'éducation et de la formation, l'AIMF mène des actions en faveur de la formation :

  • des personnels municipaux
  • des responsables d'établissements scolaires
  • des écoles normales d'instituteurs
  • des établissements scolaires

L'AIMF s'est fixée pour priorité de favoriser la diffusion électronique de notre savoir-faire et de notre langue.

Depuis 2012, l'AIMF apporte son appui aux universités françaises - en liaison avec l'Association pour la promotion de l'enseignement et de la recherche en aménagement et en urbanisme (APEREAU), l'Université numérique francophone mondiale (UNFM) et le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) - en mettant son expertise et son réseau de diffusion pour le développement de programmes de formation.

www.aimf.asso.fr

La Conférence des ministres de l'éducation des États et gouvernements de la Francophonie (Confemen)

Créée en 1960, la Conférence des ministres de l'éducation des États et gouvernements de la Francophonie est l'instance de concertation et de liaison entre 44 ministres francophones de l'éducation. Elle constitue l'instrument privilégié qui permet aux États et gouvernements du Nord et du Sud de conjuguer leurs efforts en vue de développer leurs systèmes éducatifs. La Confemen est en relation étroite avec l'ensemble des instances de la Francophonie. Son siège est à Dakar.

Ses trois missions sont :

  • informer ses membres sur l’évolution des sytèmes éducatifs et les réformes en cours
  • nourrir la réflexion sur des thèmes d'intérêt commun
  • animer la concertation entre les ministres et les experts en vue de formuler des recommandations pour appuyer les politiques régionales et internationales en matière d'éducation..

Les sessions ministérielles, organisées tous les deux ans sur un thème choisi par les ministres de la Confemen, ont pour objectif d'orienter les politiques éducatives dans les pays de la Confemen, à travers des décisions et des recommandations.

Entre deux sessions ministérielles, la Confemen se réunit en formation restreinte : "le Bureau", comprenant 15 pays dont la France.

Le réseau des correspondants nationaux des 44 États et gouvernements membres de la Confemen assure le lien avec le Secrétariat technique permanent de la Confemen. Il contribue aux différentes activités de la Confemen et à la préparation des différentes rencontres.

Le programme phare de la Confemenest le PASEC (programme d'analyse des systèmes éducatifs des pays de la Confemen). Il permet d'évaluer la performance des systèmes éducatifs par la mesure et l'analyse des acquis scolaires des élèves et d'identifier des facteurs influant sur la qualité des apprentissages. En 2012, les ministres de la Confemen ont souhaité positionner le PASEC comme programme international proposant, au-delà des enquêtes nationales, une analyse internationale et comparée de la performance des systèmes éducatifs des pays de la Confemen. Les résultats de la première enquête internationale (PASEC 2014) ont été présentés à Dakar, en décembre 2015 et publiés dans un rapport international.

En 2016, les ministres de la Confemen, ont décidé la mise en place d'un Observatoire de la qualité de l'éducation qui permettra à la Confemen de renforcer son rôle et sa place dans l'atteinte de l'objectif de développement durable relatif à l'éducation (ODD4).

www.confemen.org

Fédération internationale des professeurs de français (FIPF)

La FIPF regroupe plus de 186 associations de professeurs de français dans 140 pays. Elle compte environ 80 000 membres, soit près d'un professeur de français sur dix dans le monde. Elle existe depuis 1961 et siège à Sèvres. Son objectif est la diffusion de la langue française et de la francophonie dans le souci du plurilinguisme, la mutualisation des savoirs et des compétences au niveau mondial.

Ses publications : 

  • six numéros par an de la revue "Le français dans le monde"
  • deux numéros annuels spéciaux de didactique "Recherches et application"
  • deux CD avec livret d'accompagnement
  • deux suppléments "Francophonies du sud"
  • ouvrages de réflexion "Dialogues et cultures"
  • bulletin trimestriel "Échange"
  • annuaire des associations de professeurs de français dans le monde

Ses manifestations : un congrès mondial tous les quatre ans.

Un lieu d'accueil : la FIPF a ouvert à Paris, au cœur du Quartier latin, un lieu d'accueil et d'information pour les professeurs de français de passage à Paris.

La FIPF a ouvert en mai 2011 une plate forme collaborative destinée aux associations de professeurs de français. Cette plate forme est accessible à tous les professeurs de français dans le monde : 800 000 dont 450 000 enseignants de français langue étrangère.

Deux autres sites accompagnent dans leurs recherches les professeurs de français dans le monde 
www.fdlm.org
www.franc-parler.org

Agence universitaire de la Francophonie (AUF)

Créée en 1961, cet opérateur de la Francophonie, contribue à la construction d'un vaste espace francophone de recherche et de formation. Elle est ainsi devenue la plus importante des associations d'établissements d'enseignement supérieur et de recherche au monde. L'AUF fédère à ce titre plus de 800 établissements d'enseignement supérieur et de recherche (dont 195 en France) dans plus de 100 pays.

L’AUF appuie particulièrement les dispositifs visant au décloisonnement des universités des pays du Sud, à la coopération interuniversitaire, à la bonne gouvernance, à la création de filières francophones, de campus numériques et de pôles d’excellence régionaux, ainsi qu’à la mobilité.

Mise à jour : mars 2017

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Réviser le bac



Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE