Toute l'actualité

Ouvrir l'École sur l'Europe et le monde
Brève - Jean-Michel Blanquer
Ensemble pour l'école de la confiance : année scolaire 2018-2019
- 06/09/2018

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

La maîtrise des langues vivantes constitue un atout pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes, exporter notre savoir-faire en Europe et dans le monde et attirer des talents en France. Le président de la République, dans son discours du 20 mars 2018, a souligné la nécessité du plurilinguisme pour l’avenir de l’Europe.

Améliorer le niveau des élèves français

Selon l’enquête Cedre, depuis 2010, le niveau des élèves français en maîtrise de l’oral et de l’écrit dans les langues étrangères, particulièrement en anglais, progresse. Il reste néanmoins à positionner les élèves français parmi ceux qui obtiennent les meilleurs résultats en Europe.

Aussi, le ministre de l’Éducation nationale a confié à Chantal Manès, inspectrice générale de l’éducation nationale, et à Alex Taylor, journaliste, une mission dont les conclusions seront communiquées au cours du mois de septembre.

L’objectif est d’améliorer le niveau des élèves en anglais et, au moins, dans une seconde langue vivante. La maîtrise de l’expression orale est notamment un enjeu essentiel.


 

Développer l’offre d’enseignement en langues vivantes

Au collège, les classes bilangues continuent leur développement.

  • À la rentrée, 67 % des collèges proposeront l’enseignement d'une deuxième langue vivante en 6e contre 47 % en 2016.
  • La seconde langue est l’allemand pour 55 % des élèves qui entrent en classe bilangue, l’anglais pour 19 % d'entre eux et l’espagnol pour 14 %.

Les sections européennes, qui offrent un renforcement en langue, continuent à se développer : 30 % des collèges offrent ou envisagent d'ouvrir au moins un enseignement de langues et cultures européennes à la rentrée 2018.

La réforme du lycée renforce l’enseignement des langues vivantes :

  • deux langues vivantes sont prévues dans les enseignements communs
  • une spécialité, langues et littératures étrangères, comprend 4 h d'enseignement en 1re et 6 h en terminale
  • des enseignements optionnels permettent aux élèves de choisir une troisième langue

Dans ce nouveau cadre, les sections européennes, binationales et internationales vont se développer, au même titre que les enseignements en langue étrangère (par exemple, histoire géographie en anglais).

La place des langues vivantes régionales est, elle aussi, confortée dans le nouveau baccalauréat. Il est toujours possible de suivre cet enseignement au titre de la langue vivante B (avec un coefficient augmenté) ou C, ce qui permet de valoriser davantage encore les langues régionales au baccalauréat.

Renforcer l’évaluation des élèves

En articulation avec l'enseignement supérieur, la logique de certification internationale du niveau des élèves en langues vivantes est progressivement amplifiée. Les certifications s’appuient sur des organismes internationaux comme Cambridge Assessment English, l’Institut Cervantes ou la Kultusminister Konferenz.

Ainsi, dès la rentrée scolaire 2019, les élèves de Tle engagés dans un parcours linguistique spécifique (sections internationales, sections européennes et de langues orientales), ainsi que les étudiants des BTS tournés vers les métiers ouverts au commerce international, passeront des épreuves de certification.

Dans la perspective de la mise en oeuvre du nouveau baccalauréat en 2021, les modalités d’évaluation des épreuves de langues vivantes à cet examen seront révisées afin de renforcer leur lien avec le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Des écoles et des établissements ouverts sur l’Europe et le monde

Une offre d’enseignements internationaux et européens renforcée

En Île-de-France, conformément aux engagements du Premier ministre, le développement de sections binationales et internationales, ainsi que la création de nouvelles classes à parité horaire en langues, ont permis de renforcer notre offre scolaire internationale et de mieux répondre aux attentes des familles qui souhaitent s’installer en France.

La France porte auprès des instances européennes la candidature de deux nouvelles écoles européennes à Lille et à Courbevoie, pour la rentrée scolaire 2019.

Ce sont 1 000 places supplémentaires disponibles en école, collège et lycée publics et privés.

La création d’un label des écoles et des établissements scolaires d’Europe

L’engagement des écoles et des établissements scolaires dans de nombreux projets européens, dans l’organisation de voyages et de mobilités pour leurs élèves et leurs personnels, et l’accueil d’élèves européens sont propices à la pratique des langues, à la découverte d’autres cultures et environnements professionnels. Ces établissements participent ainsi à la construction d’une citoyenneté européenne.

Un label reconnaissant cet engagement va être mis en place par les académies au 1er semestre 2019, en cohérence avec leurs projets d’ouverture européenne et en partenariat avec les collectivités territoriales.

[Infographie] Des enseignements enrichis au collège

En savoir plus
Page à consulter

Les langues vivantes étrangères et régionales

  • À l'école
  • Au collège
  • Au lycée général, technologique et professionnel
  • Apprendre à communiquer en langue étrangère
  • Les niveaux de compétences européens cibles pour l’enseignement des langues en France
  • Des certifications en langues vivantes étrangères

Les langues vivantes étrangères et régionales

Mise à jour : septembre 2018

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

calendrier
 
 
     




Handicap, tous concernés

Le handicap





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter