Toute l'actualité

Communication en conseil des ministres : l'éducation artistique et culturelle
Brève - Jean-Michel Blanquer - 14/09/2017

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

En savoir plus
Page à consulter

L'éducation artistique et culturelle

  • Objectifs de l'éducation artistique et culturelle
  • Le parcours d'éducation artistique et culturelle
  • Développer les pratiques artistiques à l'école et en dehors de l'école
  • Rencontrer les artistes et les œuvres, fréquenter les lieux culturels
  • L'enseignement généralisé d'histoire des arts
  • Former les enseignants à l'éducation artistique et culturelle

L'éducation artistique et culturelle

La ministre de la Culture et le ministre de l’Éducation nationale ont présenté, le jeudi 14 septembre 2017, une communication relative à l’éducation artistique et culturelle.

Le président de la République a fait de l’éducation artistique et culturelle une priorité et a fixé un objectif : 100 % des enfants touchés par les trois dimensions que sont la pratique artistique, la fréquentation des œuvres et la rencontre avec les artistes, l’acquisition de connaissances dans le domaine des arts et de la culture. Cette ambition répond à une vision qui fait de l’articulation entre raison et sensibilité, intelligence et émotion la substance du nouvel humanisme qui doit inspirer l’éducation au XXIe siècle.

Les deux ministres ont énoncé deux priorités : la pratique artistique, notamment dans le domaine de la musique et du théâtre, qui demeure inégale, et le livre et la lecture. Pour changer la donne, le chant, la pratique orchestrale et le théâtre vont faire l’objet d’un développement volontariste. Dans la suite de la "rentrée en musique", une chorale sera mise en place dans chaque établissement scolaire et les partenariats entre établissements scolaires, conservatoires et associations de pratiques orchestrales seront développés. Le goût de la pratique artistique passe également par la rencontre avec les œuvres et les artistes. C’est pourquoi, les résidences d’artistes seront développées, comme les dispositifs de découverte des lieux culturels et des œuvres in situ. La mobilisation des établissements publics culturels nationaux sera systématisée dans les zones d'éducation prioritaire. S’agissant du livre et de la lecture, les programmes d’incitation à la lecture et à l’expression orale seront renforcés en s’appuyant sur le réseau des bibliothèques et médiathèques. Le "rendez-vous en bibliothèque" sera rendu systématique et régulier.

Le foisonnement d’initiatives devra converger, pour que l’offre artistique et culturelle irrigue tous les temps et lieux de vie des enfants et des jeunes. Des leviers de transformation seront mobilisés à cette fin : l’utilisation du numérique ; la formation, les actions en dehors de l’école, la valorisation des bonnes pratiques.

L’identification des offres culturelles proposées par les institutions et les associations, la mise en relation des enseignants et des acteurs culturels et l’accompagnement de ces derniers dans la mise en œuvre de leurs projets seront améliorées.

Parallèlement, le ministère de la culture renforcera le référencement des ressources numériques pédagogiques des établissements culturels, et soutiendra la généralisation de kits ou mallettes pédagogiques. Des actions communes, en formation initiale comme en formation continue, seront développées pour former tous les personnels encadrant les enfants et les jeunes, en s’appuyant en particulier sur les écoles supérieures du professorat et de l’éducation, les centres de formation pour les musiciens intervenants, et les pôles de ressources pour l’éducation artistique et culturelle.

Les initiatives dans les autres temps de vie et d'accueil des enfants, seront accompagnées en développant les contrats locaux d’éducation artistique et culturelle. Enfin cette généralisation de l’éducation artistique et culturelle inclura les enfants et les jeunes en situation spécifique (handicap, décrochage scolaire, protection judiciaire de la jeunesse, etc.), et les tout jeunes enfants, dans les structures d’accueil "petite enfance". Le Haut Conseil à l’éducation artistique et culturelle récemment réinstallé sera notamment chargé de recenser et faire rayonner les meilleures pratiques développées dans les territoires, notamment à travers une politique de labellisation.

Le développement de l’éducation artistique et culturelle sera évalué chaque année. Le financement de la politique en faveur de l'éducation artistique et culturelle et les nouvelles actions qui seront menées en partenariat avec l'institution scolaire et les partenaires culturels constitueront une des priorités pour le prochain budget des deux ministères.

Source : Élysée

Mise à jour : septembre 2017

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre, nous contacter

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information