Enseignements secondaire et supérieur

  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
 

Écoles normales supérieures

Débouchés offerts à partir de la Banque d'épreuves littéraires - session 2012

NOR : ESRS1129967C
circulaire n° 2011-1022 du 9-11-2011
ESR - DGESIP A2


Texte adressé aux chefs d'établissement

La Banque d'épreuves littéraires (Bel) est constituée des épreuves d'admissibilité au concours lettres (A/L) de l'ENS (Ulm), au concours littéraire de l'ENS de Lyon et au concours « langues étrangères : anglais » de l'ENS de Cachan ; la voie lettres-sciences sociales (B/L) n'est pas concernée par le dispositif. Certaines épreuves sont, depuis 2009, communes aux trois écoles normales supérieures. Depuis la session de concours 2011, la Bel est ouverte à de nouvelles écoles et formations.
L'accord conclu entre les ENS et les écoles et formations partenaires a pour objectif de permettre à un plus grand nombre de candidats issus des classes préparatoires de lettres deuxième année d'intégrer des écoles ou formations variées, à partir de l'ensemble des épreuves écrites de l'ENS ou des ENS auxquelles ils se préparent. Les ENS restent organisatrices des concours et conceptrices des sujets et des programmes. Les contenus de formation dispensés dans les classes préparatoires littéraires ne connaissent aucun changement.
Les écoles et formations membres de la Bel prennent en compte les épreuves écrites de la banque comme l'une des composantes des voies d'admissibilité dans leurs cursus, selon des modalités présentées, pour chaque partenaire, dans les annexes ci-jointes. Elles peuvent maintenir, si elles le souhaitent, leurs propres voies et/ou épreuves de recrutement en parallèle de la banque d'épreuves.
Les candidats, en fonction de leurs résultats aux épreuves écrites de la Bel et aux autres éventuelles épreuves d'admissibilité, ont la possibilité de se présenter aux épreuves d'admission d'autres concours et formations, auxquels ils se seront préalablement inscrits. L'admission se fait au niveau L3 ou M1.
La liste de ces concours et formations est fixée, pour 2012, aux établissements suivants :
- Celsa (université Paris-Sorbonne)
- Concours BCE (25 écoles de management)
- Concours Écricome (6 écoles de management)
- École nationale des chartes
- École supérieure d'interprètes et de traducteurs (Ésit, université Sorbonne nouvelle-Paris 3)
- Instituts d'études politiques (IEP) d'Aix-en-Provence, de Lille, de Lyon, de Rennes et de Toulouse
- Isit (Institut de management et de communication interculturels)
- Institut supérieur du management public et politique (ISMaPP)
- Université Paris-Dauphine
 
1. Procédure d'inscription des candidats
Tous les candidats qui veulent bénéficier du dispositif de la Bel doivent s'inscrire aux concours d'entrée dans les ENS (via le serveur internet : http://www.concours-bce.com/index.php) et en passer les épreuves écrites : soit celles du concours A/L de l'ENS (Ulm), soit celles du concours littéraire de l'ENS de Lyon, soit les deux concours s'ils le souhaitent. Les candidats qui veulent bénéficier du dispositif via leur inscription au concours « langues étrangères : anglais » de l'ENS de Cachan doivent également s'inscrire au concours littéraire de l'ENS de Lyon - série langues vivantes - et en passer les épreuves écrites.
Les étudiants doivent en outre faire acte de candidature dans les écoles ou formations qui les intéressent. Les délais et procédures d'inscription sont décrits dans les fiches annexes.
L'inscription à certains concours autres que la Bel peut être payante. Les règlements des concours des différentes écoles peuvent prévoir la dispense des frais d'inscription pour les étudiants boursiers.
De nombreuses écoles et formations disposaient de voies ou d'épreuves permettant aux étudiants des CPGE littéraires d'intégrer leurs cursus. Ces voies d'accès ou épreuves sont parfois maintenues. Les inscriptions se font alors directement auprès des écoles et formations, lesquelles indiquent les conditions d'accès aux candidats.
 
2. Admissibilité
Les résultats des écrits des ENS sont transmis à une date convenue par les services compétents des ENS.
À partir de ces résultats, les écoles et formations partenaires de la Bel déterminent l'admissibilité dans leur propre voie de recrutement. Cette admissibilité peut supposer que les candidats passent des épreuves supplémentaires, définies par ces écoles et formations.
 
3. Admission
L'admission est décidée par les différentes écoles et formations, chacune organisant  les épreuves d'admission selon ses procédures propres, veillant à les faire connaître aux étudiants et à les conseiller.
L'attention des candidats est attirée sur le fait que les notes obtenues à la Bel leur seront communiquées postérieurement à la fin de l'ensemble des épreuves.
 
4. Intégration
Les écoles et formations offrent des voies d'accès, via la Bel, soit au niveau L3, soit au niveau master, soit aux deux niveaux.
L'accès au niveau L3 est ouvert à tous les étudiants des classes préparatoires de lettres deuxième année. L'année de L3 se fait dans l'école ou la formation d'accueil, ou sous sa responsabilité.
L'accès direct au niveau M1 est ouvert aux étudiants qui ont effectué une seconde ou une troisième année de classe préparatoire de lettres deuxième année. L'établissement d'accueil peut imposer des conditions particulières ou des épreuves complémentaires qui seront clairement portées à la connaissance des candidats au moment de leur inscription.
Certaines écoles et formations peuvent aussi accepter de « pré-admettre » en cycle master un étudiant de niveau L2, à charge pour cet étudiant de valider l'année suivante une L3, selon des modalités définies par l'école ou la formation.
 
5. Groupe de suivi
Un groupe de suivi réunissant un représentant de chacun des partenaires et des représentants des associations de professeurs et des proviseurs des lycées ayant des classes préparatoires se réunit deux fois par an dans le but de faire le bilan du concours précédent et de favoriser les échanges et la concertation autour de la Bel.


Pour le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche
et par délégation,
Le directeur général pour l'enseignement supérieur et l'insertion professionnelle,
Patrick Hetzel

Annexe 1
Celsa, université Paris-Sorbonne
 
Grande école rattachée à l'université Paris-Sorbonne, le Celsa dispense des formations professionalisantes de haut niveau en journalisme, communication, marketing, publicité et ressources hnumaines. Il délivre des diplômes de licence, master, doctorat, magistère et MBA.
Depuis le concours 2011, le Celsa propose deux voies d'accès à partir de la Bel, soit pour une entrée en troisième année de licence de l'information et de la communication du Celsa, soit pour une entrée en première année de master « information et communication », spécialité « journalisme ». Les candidats doivent témoigner d'un réel intérêt pour le journalisme.
Les étudiants intéressés par le Celsa se reporteront utilement à son site : http://www.celsa.fr
 
I - Entrée en troisième année de licence de l'information et de la communication
1. Procédure d'inscription des candidats
Pour la session 2012, les étudiants qui souhaitent passer le concours d'accès en troisième année de licence de l'information et de la communication du Celsa disposent de deux voies d'accès :
- soit en passant toutes les épreuves écrites et orales du concours organisé par le Celsa. Les étudiants s'inscrivent directement auprès du Celsa et ne cochent pas, dans le logiciel d'inscription à la Bel, la case « Celsa - concours d'entrée en L3 » ;
- soit après inscription et composition aux épreuves écrites de la Bel, en ne passant que les épreuves d'admission du concours du Celsa, selon la procédure d'admission décrite ci-dessous. Les étudiants souhaitant passer cette voie doivent cocher la case « Celsa - concours d'entrée en L3 » dans le logiciel d'inscription aux concours des ENS.
Tout étudiant qui se présenterait au concours écrit du Celsa et n'y serait pas admissible ne pourrait se prévaloir d'une admissibilité au concours des ENS pour passer les épreuves d'admission du Celsa.
2. Admissibilité
Au vu des résultats obtenus à la Bel, les candidats ayant obtenu à l'écrit des notes supérieures à un total défini par le Celsa seront déclarés admissibles au Celsa. Les admissibles s'inscriront directement auprès du Celsa pour passer les oraux de ce concours.
3. Admission
Lors de leur inscription aux épreuves d'admission, les admissibles devront choisir l'un des cinq parcours ouverts en troisième année de licence, à savoir :
- Communication des entreprises et des institutions
- Médias et communication
- Management de la communication
- Marketing, publicité et communication
- Ressources humaines et communication
Les épreuves d'admission consistent en :
- un entretien avec un jury correspondant au parcours choisi. Cet entretien a pour objectif d'apprécier la motivation du candidat et l'adéquation de son profil au parcours choisi ;
- un examen oral d'anglais visant à apprécier le niveau de compréhension auditive et l'expression orale des candidats.
 
II - Entrée en première année de master « information et communication », spécialité « journalisme »
Cette voie est réservée aux étudiants ayant effectué une seconde ou une troisième année de classe préparatoire de lettres deuxième année.
1. Procédure d'inscription des candidats
Les étudiants qui souhaitent passer le concours d'accès en première année de master « information et communication », spécialité « journalisme », et remplissent les conditions énoncées ci-dessus doivent passer les épreuves écrites de la Bel. Ils devront s'inscrire dans le logiciel d'inscription des ENS en cochant la case « Celsa - master 1 de journalisme ».
2. Admissibilité
Dès les résultats de l'écrit de la Bel connus, les candidats ayant obtenu des notes supérieures à un total défini par le Celsa s'inscriront auprès de ce dernier pour passer les épreuves d'admission organisées pour ce concours. Le Celsa convoquera à ces épreuves les candidats qui auront atteint le barème qu'il fixera pour cette voie spécifique.
3. Admission
Les épreuves d'admission de cette voie d'accès auront lieu courant juin 2012. Elles consisteront en :
- un entretien avec un jury composé d'universitaires et de journalistes, chargé d'apprécier la motivation et les aptitudes du candidat pour exercer le métier de journaliste ;
- une épreuve d'anglais (compréhension d'un texte oral et conversation) ;
- une épreuve écrite de questionnaire d'actualité.
Pour connaître le détail des épreuves, les étudiants intéressés sont invités à consulter le site du Celsa.
Le Celsa organisera une journée « portes ouvertes » le samedi 14 janvier 2012, de 13 h 30 à 17 h 30.
 
Annexe 2
Concours BCE
 
Administrée par la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, la BCE est la banque d'épreuves communes aux vingt-cinq grandes écoles de management suivantes : Audencia Nantes ; École de management (EM) de Normandie ; École de management (EM) de Strasbourg ; École des hautes études commerciales (EDHEC) ; École de management (EM) de Lyon ; École supérieure de commerce (ESC) d'Amiens Picardie ; École supérieure de commerce (ESC) de Bretagne Brest ; École supérieure de commerce (ESC) de Chambéry Savoie ; École supérieure de commerce (ESC) de Clermont ; École supérieure de commerce (ESC) de Dijon Bourgogne ; École supérieure de commerce (ESC) de Grenoble ; École supérieure de commerce (ESC) de La Rochelle ; École supérieure de commerce (ESC) de Montpellier ; École supérieure de commerce (ESC) de Pau ; École supérieure de commerce (ESC) de Rennes ; École supérieure de commerce (ESC) de Saint-Étienne ; École supérieure de commerce (ESC) de Toulouse ; École supérieure de commerce (ESC) de Troyes ; École supérieure de commerce de Paris (ESCP) Europe ; École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) ; Hautes études commerciales (HEC) Paris ; Institut des hautes études économiques et commerciales (Inseec) Paris Bordeaux ; Institut supérieur de commerce (ISC) de Paris ; Skema Business School (BS) ; Telecom École de management (EM).
Depuis le concours 2011, la voie d'accès que la BCE propose aux étudiants des classes préparatoires littéraires intègre les résultats obtenus aux concours de la Bel : concours A/L de l'ENS (Ulm), concours littéraire de l'ENS de Lyon, concours « langue étrangère : anglais » de l'ENS de Cachan.
Les étudiants intéressés par la BCE se reporteront utilement à son site : http://www.concours-bce.com
 
Procédure d'inscription des candidats
Les étudiants qui souhaitent passer le concours BCE doivent cocher, dans le logiciel d'inscription à la Bel, l'une des deux cases suivantes :
- BCE - Concours ENS (Ulm)
- BCE - Concours ENS de Lyon
Ils doivent également s'inscrire à la BCE, sur le site internet de la banque, et indiquer les concours auxquels ils souhaitent se présenter. Ils doivent également confirmer leur choix entre ENS (Ulm) et ENS de Lyon. Les candidats qui souhaiteraient présenter les deux concours, Ulm et Lyon, devront déterminer dès leur inscription les notes qui entreront dans le calcul de l'admissibilité aux écoles de la BCE. Ainsi, pour tout candidat qui aura coché « BCE - Concours ENS (Ulm) », ce seront les notes obtenues à ce concours qui seront prises en compte par la BCE ; pour tout candidat ayant coché « BCE - Concours ENS de Lyon », ce seront les notes de ce concours qui seront comptabilisées au moment de l'admissibilité.
Les candidats au concours « langues étrangères : anglais » de l'ENS de Cachan devront s'inscrire au concours littéraire de l'ENS de Lyon - série langues vivantes - en cochant la case « BCE - Concours ENS de Lyon », et passer l'intégralité des épreuves écrites de ce concours.
L'inscription aux concours de la BCE est payante, sauf pour les étudiants boursiers. Les candidats sont invités à consulter les tarifs appliqués sur le site internet de la BCE.
La BCE maintient, en parallèle des épreuves de la Bel, ses propres épreuves écrites :
- épreuves communes de contraction-résumé-synthèse et de langues vivantes 1 et 2 ;
- épreuves spécifiques à la voie littéraire de dissertation littéraire, dissertation philosophique, et histoire.
 
Admissibilité
Le jury réuni par chaque école arrête par ordre de mérite la liste des étudiants autorisés à passer les épreuves d'admission, en fonction du total de points obtenu à l'écrit. Dans ce total, on distingue :
- les notes obtenues aux épreuves écrites communes (obligatoires pour tous les concours) et spécifiques (facultatives) mentionnées ci-dessus ; chaque école affecte aux épreuves qu'elle a retenues pour son concours des coefficients qui lui sont propres ;
- la moyenne d'admissibilité (sur 20) obtenue par les candidats aux épreuves des concours d'entrée aux ENS, également affectée d'un coefficient modulé par chaque école ; une école peut également affecter un ou des coefficients directement à chacune des épreuves des concours d'entrée aux ENS.
Ce total est, dans la voie littéraire comme dans les autres voies, de 600 points au maximum (30 coefficients). Il permet l'interclassement des candidats des différentes voies.
Le détail des coefficients, pour chaque école, est consultable dans la brochure du concours 2012 et, en ligne, sur le site internet de la BCE.
 
Admission
Les candidats déclarés admissibles à l'un des concours BCE seront convoqués aux épreuves orales organisées par chacune des écoles aux concours desquelles ils se seront inscrits.
Les étudiants sont invités à prendre connaissance des modalités détaillées de concours (caractéristiques des épreuves, notamment) sur le site internet de la BCE : http://www.concours-bce.com
 
Annexe 3
Concours Écricome
 
Écricome est la banque d'épreuves communes à six grandes écoles de management :
- Bordeaux école de management (BEM) - Bordeaux Management School
- Euromed Management (Marseille)
- Institut commercial de Nancy (ICN) Business School (Nancy-Metz)
- Reims Management School
- Rouen Business School
- École supérieure de commerce et de management (ESCEM) (Tours-Poitiers).
Elle propose une gamme de concours ouverts à de nombreux profils, et notamment le concours Écricome, destiné aux élèves des classes préparatoires économiques et commerciales ou littéraires.
Écricome propose, à partir de la Bel, une voie d'accès aux étudiants des classes préparatoires littéraires.
Les étudiants intéressés par Écricome se reporteront utilement à son site : http://www.ecricome.org
 
1. Procédure d'inscription des candidats
Les étudiants qui souhaitent passer le concours Écricome doivent cocher, dans le logiciel d'inscription à la Bel, la case « Écricome ».
Ils doivent également s'inscrire dans le système d'information d'Écricome et déterminer les écoles auxquels ils souhaitent se présenter, ainsi que l'école qui constituera, en cas d'admissibilité, leur premier centre d'épreuves orales.
Les candidats qui souhaiteraient présenter les deux concours d'Ulm et de Lyon devront choisir, dès leur inscription dans le système d'information d'Écricome, le concours dont les notes entreront dans le calcul de l'admissibilité aux écoles d'Écricome.
Les candidats au concours « langue étrangère : anglais » de l'ENS de Cachan devront s'inscrire au concours littéraire de l'ENS de Lyon - série langues vivantes - et passer l'intégralité des épreuves écrites de ce concours.
L'inscription au concours Écricome est payante, sauf pour les étudiants boursiers.

2. Admissibilité
Les écoles d'Écricome fixent chacune leur barre d'admissibilité à partir des notes obtenues par les candidats à la Bel.
 
3. Admission
Les candidats déclarés admissibles seront convoqués aux épreuves orales suivantes :
- un oral d'anglais ;
- un oral dans une autre langue vivante, ou en latin ou en grec ;
- un entretien individuel.
Les épreuves de langues sont communes aux six écoles et ne se passent qu'une seule fois et dans une seule école. Chaque note obtenue est validée par les écoles concernées, chaque école appliquant son propre coefficient.
L'entretien se passe dans chacune des écoles où le candidat est admissible. Chaque école applique son propre coefficient.
Le candidat prend d'abord rendez-vous pour les épreuves de langues et l'entretien dans la première école qu'il avait choisie lors de son inscription comme centre d'épreuves orales, sous réserve d'y être admissible, ou dans l'école suivante où il est admissible. Il prend ensuite rendez-vous dans les autres écoles où il est admissible uniquement pour un entretien.
Les étudiants sont invités à prendre connaissance des modalités de ces épreuves orales sur le site internet d'Écricome.
 
Annexe 4
École nationale des chartes
 
Grand établissement, l'École nationale des chartes forme des responsables chargés de l'étude et de la diffusion du patrimoine conservé en archives, bibliothèques et musées. Elle participe aussi à la formation d'enseignants-chercheurs, notamment en histoire.
L'École nationale des chartes délivre trois diplômes :
- le master et le doctorat ;
- le diplôme d'archiviste paléographe, qui seul est concerné par la Bel.
La scolarité d'archiviste paléographe est de trois ans et forme des futurs conservateurs du patrimoine (archives, musée, monuments historiques, inventaire) et des bibliothèques. Sont recrutés des élèves fonctionnaires stagiaires ressortissants de l'UE, par le biais d'un concours national.
Ce concours d'entrée pour le diplôme d'archiviste paléographe distingue :
- un concours d'accès en première année, sur épreuves (24 postes d'élèves fonctionnaires stagiaires en 2011), subdivisé en deux voies : A (14 postes en 2011) et B (10 postes en 2011). Seule la voie B de ce concours est concernée par les épreuves de la Bel ;
- un concours d'entrée en deuxième année, sur titres (1 poste en 2011), qui n'est pas concerné par la Bel.
Les étudiants intéressés par l'École nationale des chartes se reporteront utilement à son site : http://www.enc.sorbonne.fr
 
1. Procédure d'inscription des candidats au concours d'accès en première année, voie B
Les candidats à la voie B s'inscrivent sur le même système d'inscription que celui des ENS.
Depuis 2010, deux épreuves écrites sur six sont communes à la Bel : histoire (pour laquelle l'École nationale des chartes participe à la correction aux côtés des ENS de Lyon et d'Ulm) et langue vivante 1 (LV1). Pour ces deux épreuves, l'École nationale des chartes prend les notes de la Bel. Les épreuves autres que l'histoire et la LV1 restent propres à l'École nationale des chartes.
 
2. Admissibilité au concours d'accès en première année, voie B
L'École nationale des chartes fixe sa barre d'admissibilité à partir des notes obtenues par les candidats aux épreuves d'histoire et de LV1 de la Bel et aux épreuves propres à l'école.

3. Admission
Les candidats déclarés admissibles seront convoqués aux épreuves orales organisées par l'École nationale des chartes.
Les étudiants sont invités à prendre connaissance des modalités des épreuves écrites et orales sur le site internet de l'école.
 
Annexe 5
École supérieure d'interprètes et de traducteurs (Ésit) de l'université Sorbonne nouvelle (Paris 3)
 
École autonome de l'université Sorbonne nouvelle-Paris 3, l'École supérieure d'interprètes et de traducteurs (Ésit) forme des interprètes de conférence, des traducteurs spécialisés, des interprètes en langue des signes française et des chercheurs. Elle est habilitée à délivrer un master de traduction et un master d'interprétation de conférence, ainsi que le master européen d'interprétation de conférence (EMCI). Elle est membre du réseau master européen de traduction (EMT).
Depuis la session 2011, l'Ésit propose une voie d'accès en master traduction à partir de la Bel.
Selon que l'étudiant aura effectué une ou plusieurs années en classe préparatoire de lettres deuxième année, son intégration à l'école sera différente : voir paragraphe « intégration à l'Ésit ».
Les étudiants intéressés par l'Ésit se reporteront utilement à son site : http://www.esit.univ-paris3.fr
 
1. Procédure d'inscription des candidats
Lors de leur inscription à la Bel, les étudiants cochent, dans le logiciel d'inscription, la case « Ésit ». Ils confirment par ailleurs leur inscription auprès de l'Ésit, via une page dédiée sur le site internet de l'école. Les étudiants ne peuvent choisir que le master traduction (aux étudiants intéressés par l'interprétation de conférence, il est conseillé de suivre, dans un premier temps, le master traduction, qui se révèle une excellente passerelle, avant de s'orienter vers la section interprétation de conférence).
Le français et l'anglais sont les deux langues obligatoires pour une combinaison linguistique trilingue.
Les combinaisons linguistiques bilingues, dont le français, sont ouvertes uniquement pour l'anglais, l'allemand, le chinois et l'arabe.
Les candidats ayant présenté aux concours ENS une ou deux épreuves de langue, pour lesquelles la section traduction de l'Ésit ne prévoit pas d'enseignement a minima en combinaison bilingue, ne seront pas retenus par le jury de l'Ésit.
 
2. Admissibilité
Au vu des résultats obtenus à la Bel, l'Ésit détermine la liste des candidats autorisés à se présenter aux épreuves d'admission.
 
3. Admission
Le jury de l'Ésit convoquera à une épreuve écrite (traduction) les candidats retenus. Les modalités de cette épreuve seront consultables sur le site internet de l'Ésit.
L'admission sera prononcée par le jury de l'Ésit au vu des résultats obtenus dans cette épreuve.
 
4. Intégration à l'Ésit
Les candidats de niveau L2 admis à l'Ésit conserveront pour un an le bénéfice de leur admission. Pour entrer définitivement à l'Ésit, l'étudiant devra avoir validé une L3 dans une université française ou étrangère, ou avoir effectué une seconde année de classe préparatoire de lettres deuxième année.
L'attention des étudiants est attirée sur le bénéfice que peut constituer, pour leur future formation, un séjour prolongé à l'étranger.
En cas de réussite aux épreuves d'admission, les candidats ayant effectué une deuxième ou une troisième année de classe préparatoire de lettres deuxième année seront admis en première année de master.
L'Ésit organisera des journées « portes ouvertes » au mois de décembre 2011. Une documentation spécialement destinée aux étudiants des classes littéraires sera mise en ligne courant novembre 2011.
 
Annexe 6
Instituts d'études politiques
 
Cinq instituts d'études politiques (IEP) proposent aux étudiants des classes préparatoires littéraires, à partir de la Bel et de l'École nationale des chartes (concours B), une voie d'accès en cycle master. Cette voie s'ajoute aux autres procédures déjà existantes et qui sont maintenues. Elle concerne les candidats à la Bel qui, à l'issue des épreuves, seront déclarés admissibles ou sous-admissibles aux ENS.
Ces cinq IEP sont :
- l'IEP d'Aix-en-Provence
- l'IEP de Lille
- l'IEP de Lyon
- l'IEP de Rennes
- l'IEP de Toulouse
Les étudiants intéressés par ces IEP se reporteront utilement à leurs sites :
- IEP d'Aix-en-Provence : http://www.iep.univ-cezanne.fr
- IEP de Lille : http://www.sciencespo-lille.eu
- IEP de Lyon : http://www.sciencespo-lyon.fr
- IEP de Rennes : http://www.sciencespo-rennes.fr
- IEP de Toulouse : http://www.sciencespo-toulouse.fr
 
1. Procédure d'inscription des candidats
Les étudiants qui souhaitent passer le concours d'accès en première année du cycle master des IEP cités ci-dessus disposent de deux voies d'accès :
- soit en suivant la procédure d'admissibilité en quatrième année des IEP, organisée par chaque IEP. Les étudiants s'inscrivent alors directement auprès des IEP et ne cochent pas, dans le logiciel d'inscription à la Bel, la case « IEP » ;
- soit, après inscription à la Bel et composition aux épreuves écrites, en ne passant que les épreuves orales d'admission propres aux IEP. Les étudiants souhaitant suivre cette voie doivent cocher la case « IEP » dans le logiciel d'inscription à la Bel. Ils devront ensuite s'inscrire directement à la procédure d'admission de l'IEP demandé, en indiquant pour quel cycle de master ils font acte de candidature.
Les étudiants sont invités à opter pour l'une ou l'autre de ces deux voies d'accès.
 
2. Admissibilité
Chaque IEP fixe, à partir des notes obtenues par les candidats à la Bel, parmi les admissibles ou sous-admissibles des ENS, une barre d'admissibilité qui correspond à trois fois le nombre de places proposées au recrutement par cette voie (5 x 20 places au maximum par IEP, en 2012).
 
3. Admission
Chaque IEP convoque les candidats déclarés admissibles pour un entretien de motivation. Le jury vérifie l'adéquation entre le profil des candidats et celui des spécialités ou des majeures demandées dans les IEP.
Lors des résultats d'admission, deux listes seront établies : une principale et une complémentaire.
 
4. Intégration aux IEP
Les candidats de niveau L2, admis à l'un des cinq IEP cités plus haut, conserveront pendant un an le bénéfice de leur admission. Celle-ci ne sera définitive qu'après une année supplémentaire effectuée selon les conditions posées par le jury de l'IEP dans lequel le candidat sera intégré en 2013. Le candidat devra, en particulier, obligatoirement s'inscrire dans l'IEP où il aura été admis et valider 60 crédits ECTS, en interne au sein de l'IEP, ou dans le cadre d'une L3 universitaire du site de l'IEP concerné.
En fonction des résultats obtenus, l'admission sera définitivement validée et cette validation interviendra lors du jury d'admission au concours 2013.
Si le candidat concerné a effectué une deuxième ou une troisième année de classe préparatoire de lettres deuxième année, le jury de l'IEP pourra déclarer son admission dès la rentrée suivante ou la reporter à la rentrée 2013.
Les renseignements sur l'organisation des voies d'admission et la présentation des cycles de master seront disponibles, à partir de janvier 2012, sur les sites internet des IEP concernés.
Certains IEP organiseront des journées « portes ouvertes » :
- l'IEP de Lille, le 28 janvier 2012 ;
- l'IEP de Lyon, les 25 et 26 janvier 2012, de 16 h à 18 h ;
- l'IEP de Rennes, le 17 mars 2012.
 
Annexe 7
Isit (Institut de management et de communication interculturels)
 
L'Isit est une association loi 1901 créée en 1957 pour former les traducteurs et les interprètes de conférence pour les organisations internationales (Commission européenne, Unesco, OCDE, Onu, etc.). Les compétences professionnelles attendues des diplômés correspondent aux exigences de ces organisations. L'Isit forme à la traduction, avec trois programmes spécialisés de niveau master (management interculturel, communication interculturelle et traduction, master européen en traduction spécialisée) et à l'interprétation de conférence. Ses diplômes bac + 5 sont visés par l'État. Ses diplômés ont vocation à travailler dans les organisations internationales et les entreprises comme traducteurs et interprètes, mais aussi comme spécialistes de la communication, du marketing ou des ressources humaines, dans les services internationaux des grandes entreprises françaises et étrangères.
Depuis la session 2011, l'Isit propose deux voies d'accès à partir de la Bel, soit pour une entrée en troisième année de licence, soit pour une entrée en première année de master, voie réservée aux étudiants ayant effectué une seconde ou une troisième année de classe préparatoire de lettres deuxième année.
Les étudiants intéressés par l'Isit se reporteront utilement à son site : http://www.isit-paris.fr
 
I - Entrée en troisième année de licence
1. Procédure d'inscription des candidats
Les étudiants qui souhaitent entrer en troisième année de licence à l'Isit disposent de deux voies d'accès :
- sur dossier, dans le cadre de la convention passée avec la CPGE dans laquelle ils sont inscrits ;
- après inscription à la Bel et composition aux épreuves écrites, en ne passant que les épreuves d'admission propres à l'Isit. Les candidats cochent, lors de leur inscription aux concours des ENS, la case « Isit - Concours d'entrée en L3 ». Ils s'inscrivent par ailleurs auprès de l'Isit, en téléchargeant le dossier sur le site internet de l'institut et en le déposant avant le 5 mars 2012 minuit. Les candidats devront porter une attention particulière à la combinaison de langues dans laquelle ils choisiront de composer aux concours d'entrée dans les ENS. En effet, si ces langues ne correspondent pas aux langues de formation de l'Isit (voir liste sur le site), ils devront passer, pour être admissibles, une ou deux épreuve(s) complémentaire(s) de traduction vers la langue A et vers la langue B (deux heures par épreuve, sans document, à partir de textes généralistes sur un sujet d'actualité de la presse nationale et internationale). Les modalités de ces épreuves sont disponibles sur le site internet de l'Isit.
Les étudiants peuvent être autorisés à tenter l'admission par les deux voies.
2. Admissibilité
Au vu des résultats obtenus à la Bel et aux épreuves complémentaires, les candidats ayant obtenu à l'écrit des notes supérieures à un total défini par l'Isit seront déclarés admissibles à l'Isit.
3. Admission
L'admission est prononcée par le jury de l'Isit, après examen du dossier et au vu des résultats obtenus dans les différentes épreuves. Les dates de résultats seront précisées sur le site de l'Isit.
 
II - Entrée en première année de master
Cette voie est réservée aux étudiants ayant effectué une seconde ou une troisième année en classe préparatoire de lettres deuxième année.
1. Procédure d'inscription des candidats
Les étudiants qui souhaitent passer le concours d'accès en master de l'Isit s'inscrivent à la Bel. Ces candidats doivent impérativement passer, lors des épreuves de la Bel, des épreuves écrites dans deux des langues de formation de l'Isit (voir liste sur le site). En effet, si ces langues ne correspondent pas aux langues de formation de l'Isit, ils devront passer, pour être admissibles, une ou deux épreuve(s) complémentaire(s) de traduction vers la langue A et vers la langue B (deux heures par épreuve, sans document, à partir de textes généralistes sur un sujet d'actualité de la presse nationale et internationale). Les modalités de ces épreuves sont disponibles sur le site internet de l'Isit.
Les candidats qui remplissent les conditions cochent, lors de leur inscription à la Bel, la case « Isit - Concours d'entrée en master ». Ils s'inscrivent par ailleurs auprès de l'Isit, en téléchargeant le dossier sur le site de l'Isit et en le déposant avant le 5 mars 2012 minuit.
2. Admissibilité
Au vu des résultats obtenus à la Bel et aux épreuves complémentaires, les candidats ayant obtenu à l'écrit des notes supérieures à un total défini par l'Isit seront déclarés admissibles à l'Isit.
3. Admission
Le jury de l'Isit examinera les dossiers des candidats qui présenteront les conditions ci-dessus énoncées. Il pourra proposer à certains candidats dont les résultats ne lui sembleraient pas suffisants la possibilité d'être admis en troisième année de l'Isit et non en master. Les dates de résultats seront précisées sur le site de l'Isit.
L'Isit organisera une journée « portes ouvertes » pour les élèves de CPGE le 3 décembre 2011 et une journée « portes ouvertes » générale le 11 février 2012.
Adresse électronique pour toutes questions générales : contact@isit-paris.fr
 
Annexe 8
Institut supérieur du management public et politique (ISMaPP)
 
L'inscription au concours d'entrée de l'ISMaPP dans le cadre de la Bel se fait en même temps que celle aux concours d'entrée dans les écoles normales supérieures. La date limite d'inscription des candidats est fixée au 10 janvier 2012 minuit. Au-delà de cette date, aucune demande d'inscription ou de modification ne sera acceptée.
Les candidats doivent également confirmer leur choix entre ENS (Ulm) et ENS de Lyon.
Les candidats qui souhaiteraient présenter les deux concours, Ulm et Lyon, devront déterminer, dès leur inscription, les notes qui entreront dans le calcul de l'admissibilité à l'ISMaPP.
Les candidats au concours « langue étrangère : anglais » de l'ENS de Cachan devront s'inscrire au concours littéraire de l'ENS de Lyon - série langues vivantes - en cochant la case « ISMaPP - Concours ENS de Lyon », et passer l'intégralité des épreuves écrites de ce concours.
L'ISMaPP prend en compte la totalité des épreuves écrites de la Bel comme l'une des composantes des voies d'admissibilité dans son cursus, selon des modalités présentées ci après.
L'ISMaPP propose deux voies d'accès à partir de la Bel, soit pour une entrée en première année (3ème année de licence ISMaPP en science politique et management public), soit pour une entrée en deuxième année (1ère année du master ISMaPP en stratégie et décision publique et politique).
Les candidats doivent témoigner d'un réel intérêt pour la sphère publique.
Les étudiants intéressés par l'ISMaPP se reporteront utilement à son site : http://www.ismapp.com
 
I - Entrée en première année (3ème année de licence ISMaPP en science politique et management public)
1. Procédure d'inscription des candidats
Les étudiants qui souhaitent passer le concours d'accès en première année (3ème année de licence ISMaPP en science politique et management public) s'inscrivent et composent aux épreuves écrites de la Bel. Ils sont dispensés des épreuves écrites du concours de l'ISMaPP et n'en passent que les épreuves d'admission selon la procédure décrite ci-dessous. Les étudiants souhaitant passer par cette voie doivent cocher la case « ISMaPP - concours d'entrée en L3 » dans le logiciel d'inscription aux concours des ENS.
2. Admission
Les candidats qui auront confirmé leur inscription, en renvoyant à l'ISMaPP le « dossier d'expression d'intérêt » qui leur aura été adressé, seront convoqués aux épreuves orales du concours.
Les épreuves orales devant jury consisteront en :
- un entretien sur un sujet de société ;
- un entretien de sensibilité aux enjeux de la sphère publique.
Ces entretiens visent à apprécier la motivation du candidat et l'adéquation de son profil à la formation envisagée.
Seront déclarés admis les candidats ayant obtenu un total écrit (notes de la Bel) et oral supérieur au total défini par l'ISMaPP en fonction du nombre de places mises au concours.
 
II - Entrée en deuxième année (1ère année de master ISMaPP en stratégie et décision publique et politique)
Cette voie est réservée aux étudiants ayant effectué une seconde ou une troisième année de classe préparatoire de lettres deuxième année.
1. Procédure d'inscription des candidats
Les étudiants qui souhaitent passer le concours d'accès en première année de master stratégie et décision publique et politique et remplissent les conditions énoncées ci-dessus doivent passer les épreuves écrites de la Bel. Ils devront s'inscrire dans le logiciel d'inscription des ENS en cochant la case « ISMaPP- master 1 ».
2. Admission
Les candidats qui auront confirmé leur inscription, en renvoyant à l'ISMaPP le « dossier d'expression d'intérêt » qui leur aura été adressé, seront convoqués aux épreuves orales du concours.
Les épreuves orales devant jury consistent en :
- un entretien sur un sujet de société ;
- un entretien de sensibilité aux enjeux de la sphère publique.
Ces entretiens visent à apprécier la motivation du candidat et l'adéquation de son profil à la formation envisagée.
Seront déclarés admis les candidats ayant obtenu un total écrit (notes de la Bel) et oral supérieur au total défini par l'ISMaPP en fonction du nombre de places mises au concours.
L'ISMaPP organisera deux journées « portes ouvertes » les samedis 3 décembre 2011 et 4 février 2012, de 10 h à 15 h.
 
Annexe 9
Université Paris-Dauphine
 
L'université Paris-Dauphine, grand établissement d'enseignement supérieur depuis 2004, a pour ambition d'être une université de référence dans le champ des sciences des organisations et de la décision, tant sur le plan national qu'international. Certifiée Equis, elle est l'une des universités leaders en Europe dans son domaine.
L'université Paris-Dauphine propose aux élèves des classes préparatoires de lettres deuxième année, à partir de la Bel, une voie d'accès en troisième année de licence de sciences de l'organisation des marchés, mention sciences de la société et mention gestion. Lors de leur inscription aux concours d'entrée dans les ENS, les candidats sont invités à faire connaître leur choix entre ces deux mentions, en cochant la case « Paris-Dauphine - L3 mention sciences de la société » ou la case « Paris-Dauphine - L3 mention gestion ».
Les étudiants intéressés par l'université Paris-Dauphine se reporteront utilement à son site : http://www.dauphine.fr
 
1. Procédure d'inscription des candidats
Les candidats intéressés cocheront la case Paris-Dauphine sur le site d'inscription à la Bel, au moment de leur inscription aux concours des ENS. Ils adresseront, par ailleurs, avant le 5 mars 2012 minuit, une confirmation de leur inscription ainsi qu'une lettre de motivation à l'université Paris-Dauphine, à l'attention du président (adresse : université Paris-Dauphine, service présidence, place du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny 75775 Paris cedex 16).
 
2. Admissibilité
L'université Paris-Dauphine fixe, à partir des notes obtenues par les candidats à la Bel, une barre d'admissibilité qui correspond à cinq fois le nombre de places offertes. Le nombre de places proposées au recrutement est fixé à 30 pour la session 2012 (15 par mention).
 
3. Admission
Les admissibles seront avisés par courrier et convoqués par l'université pour un entretien.

 

  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale