Bulletin officiel n°10 du 10 mars 2011

Personnels

Agrégation du second degré

Programmes des concours externes - session 2012

NOR : MENH1103762N
note de service n° 2011-029 du 21-2-2011
MEN - DGRH D1
 
La présente note de service complète la note de service n° 2010-253 du 31 décembre 2010 publiée au Bulletin officiel spécial n° 1 du 27 janvier 2011.
Les programmes d'autres sections feront l'objet de publications ultérieures.
Sections et options susceptibles d'être ouvertes à la session 2012
GRAMMAIRE
Programme de littérature française
- Béroul, Le Roman de Tristan. Classiques français du Moyen Âge (édition Champion, revue par L. M. Deffourques).
- François Rabelais, Quart Livre, in Les Cinq Livres, La Pochotèque, éd. J. Céard, G. Defaux et A. Simonin, 1994, p. 871 à 1231.
- Jean de La Fontaine, Fables, livres I à VI, éd. Jean-Charles Darmon, Les classiques de poche, n° 1198, 2002 (compris les « Dédicace », « Préface », « Vie d'Ésope » et « À Monseigneur le Dauphin », pages 35-61)
- Saint-Simon, « Intrigue du mariage de M. le duc de Berry », Mémoires, avril-juillet 1710 (P. Dandrey et G. Gicquiaud), GF Flammarion, n° 1248, 2005.
- Guy de Maupassant, Contes du jour et de la nuit, éd. P. Reboul, Folio classique, 1984. La Maison Tellier, une partie de campagne et autres nouvelles, éd. L. Forestier, Folio classique, 1995.
- Jean- Luc Lagarce, Derniers remords avant l'oubli, Juste la fin du monde, Besançon, Les Solitaires intempestifs, 2004 et 2005.
Programme de littératures grecque et latine
Auteurs grecs
- Apollonios de Rhodes, Argonautiques, III (CUF, édition postérieure à 1993).
- Eschyle, Les Sept contre Thèbes (CUF).
- Xénophon, Le Banquet - Apologie de Socrate (CUF), É conomique  (CUF).
- Achille Tatius, Le Roman de Leucippé et Clitophon (CUF).
Auteurs latins
- Horace, Satires, I et II, 1 à 3 inclus (CUF).
- Ovide, Les Métamorphoses, XIV (CUF).
- Tacite, Annales, I et II (CUF, édition postérieure à 1990).
- Boèce, La Consolation de Philosophie, traduction J.-Y. Tilliette, Le Livre de poche (« Lettres gothiques », 2005) ; Boethius, De consolatione philosophiae, éd. C. Moreschini, Munich, K.G. Saur, 2005 (Leipzig, 2002), livres I-III.
NB - Pour l'épreuve écrite de linguistique (composition principale et composition complémentaire) et pour l'exposé oral de grammaire et linguistique, le programme ne comporte que les textes suivants :
Français
- Béroul, Le Roman de Tristan, du vers 581 « A la cort avoit trois barons » jusqu'au vers 2662 « Vit le terme d'acordement ».
- François Rabelais, Le Quart Livre : « Prologue de l'autheur », p. 886 à 909, chapitres 18 à 62 inclus : de la page 992 : « Comment Pantagruel evada une forte tempeste en mer » à la page 1189, fin du chapitre « Comment Gaster inventoit art et moyen de non estre blessé ne touché par coups de Canon ».
- Jean de La Fontaine, Fables, Livres III / IV/ V, de la page 111 à 179.
- Saint-Simon, « Intrigues du mariage... » : texte donné en entier.
- Guy de Maupassant, La Maison Tellier : de la page 72 à 184 incluant : « Sur l'eau », « Histoire d'une fille de ferme », « En famille », « Le papa de Simon », « Une partie de campagne », « Au printemps », « La femme de Paul ».
- Jean- Luc Lagarce, Juste la fin du monde en entier.
Latin et grec
Auteurs grecs
- Apollonios de Rhodes, Argonautiques, III, v. 1-739 (CUF, édition postérieure à 1993).
- Xénophon, É conomique (CUF).
- Eschyle , Les Sept contre Thèbes, v. 526 à la fin (CUF).
- Achille Tatius, Le Roman de Leucippé et Clitophon, livres I à IV inclus (CUF).
Auteurs latins
- Horace, Satires I, Satires 1 à 6 incluse (CUF).
- Ovide, Les Métamorphoses, XIV, v. 441-851 (CUF).
- Tacite, Annales, II (CUF, édition postérieure à 1990).
- Boèce, La Consolation de Philosophie, traduction J.-Y. Tilliette, Le Livre de poche (« Lettres gothiques », 2005) ; Boethius, De consolatione philosophiae, éd. C. Moreschini, Munich, K.G. Saur, 2005 (Leipzig, 2002), livres I-II inclus.
LETTRES CLASSIQUES
Programme de littérature française
- Béroul, Le Roman de Tristan. Classiques français du Moyen Âge (édition Champion, revue par L. M. Deffourques).
- François Rabelais, Quart Livre, in Les Cinq Livres, La Pochotèque, éd. J. Céard, G. Defaux et A. Simonin, 1994, p. 871 à 1231.
- Jean de La Fontaine, Fables, livres I à VI, éd. Jean-Charles Darmon, Les classiques de poche, n° 1198, 2002 (compris les « Dédicace », « Préface », « Vie d'Ésope » et « À Monseigneur le Dauphin », pages 35-61)
- Saint-Simon, « Intrigue du mariage de M. le duc de Berry », Mémoires, avril-juillet 1710 (P. Dandrey et G. Gicquiaud), GF Flammarion, n° 1248, 2005.
- Guy de Maupassant, Contes du jour et de la nuit, éd. P. Reboul, Folio classique, 1984. La Maison Tellier, une partie de campagne et autres nouvelles, éd. L. Forestier, Folio classique, 1995.
- Jean- Luc Lagarce, Derniers remords avant l'oubli, Juste la fin du monde, Besançon, Les Solitaires intempestifs, 2004 et 2005.
Programme de littératures grecque et latine
Auteurs grecs
- Apollonios de Rhodes, Argonautiques, III (CUF, édition postérieure à 1993).
- Eschyle, Les Sept contre Thèbes (CUF).
- Xénophon, Le Banquet - Apologie de Socrate (CUF), Économique (CUF).
- Achille Tatius, Le Roman de Leucippé et Clitophon (CUF).
Auteurs latins
- Horace, Satires, I et II,1 à 3 inclus (CUF).
- Ovide, Les Métamorphoses, XIV (CUF).
- Tacite, Annales, I et II (CUF, édition postérieure à 1990).
- Boèce, La Consolation de Philosophie, traduction J.-Y. Tilliette, Le Livre de poche (« Lettres gothiques », 2005) ; Boethius, De consolatione philosophiae, éd. C. Moreschini, Munich, K.G. Saur, 2005 (Leipzig, 2002), livres I-III.
LETTRES MODERNES
Programme de littérature française
- Béroul, Le Roman de Tristan. Classiques français du Moyen Âge (édition Champion) revue par L. M. Deffourques.
- François Rabelais, Quart Livre, in Les Cinq Livres, La Pochotèque, éd. J. Céard, G. Defaux et A. Simonin, 1994, p. 871 à 1231.
- Jean de La Fontaine, Fables, livres I à VI, éd. Jean-Charles Darmon, Les classiques de poche, n° 1198, 2002 (compris les « Dédicace », « Préface », « Vie d'Ésope » et « À Monseigneur le Dauphin », pages 35-61)
- Saint-Simon, « Intrigue du mariage de M. le duc de Berry », Mémoires, avril-juillet 1710 (P. Dandrey et G. Gicquiaud), GF Flammarion, n° 1248, 2005.
- Guy de Maupassant, Contes du jour et de la nuit, éd. P. Reboul, Folio classique, 1984. La Maison Tellier, une partie de campagne et autres nouvelles, éd. L. Forestier, Folio classique, 1995.
- Jean- Luc Lagarce, Derniers remords avant l'oubli, Juste la fin du monde, Besançon, Les Solitaires intempestifs, 2004 et 2005.
Littérature générale et comparée
I. Théâtre et violence
- William Shakespeare, Titus Andronicus, in Œuvres complètes, Tragédies I, éd. Laffont (coll. Bouquins), 1995.
- Pierre Corneille, Médée, Théâtre II, GF Flammarion, 2006.
- Botho Strauss, Viol , traduction frrançaise M. Vinaver et B. Grinberg, L'Arche, 2005.
- Sarah Kane, Anéantis, traduction frrançaise L. Marchal, L'Arche, 1995.
II. Fictions du savoir, savoirs de la fiction
- Johann Wolfgang Goethe, Les Affinités électives traduction frrançaise. Pierre du Colombier, Paris, Gallimard, « Folio classique », 1980.
- Herman Melville, Mardi, traduction française Rose Celli, Paris, Gallimard, « Folio », 1968.
- Gustave Flaubert, Bouvard et Pécuchet, Paris, Gallimard, « Folio », 1980.
Pour l'épreuve d'étude grammaticale d'un texte antérieur à 1500
- Béroul, Le Roman de Tristan, du vers 581 « A la cort avoit trois barons » jusqu'au vers 2662 « Vit le terme d'acordement ».
Pour l'épreuve d'étude grammaticale d'un texte postérieur à 1500
- François Rabelais, Le Quart Livre : « Prologue de l'autheur » p. 886 à 909, chapitres 18 à 62 inclus : de la page 992 : « Comment Pantagruel evada une forte tempeste en mer » à la page 1189, fin du chapitre « Comment Gaster inventoit art et moyen de non estre blessé ne touché par coups de Canon ».
- Jean de La Fontaine, Fables, Livres III / IV/ V, de la page 111 à 179.
- Saint Simon, « Intrigue du mariage... » : texte donné en entier.
- Guy de Maupassant, La Maison Tellier : de la page 72 à 184 incluant : (« Sur l'eau », « Histoire d'une fille de ferme », « En famille », « Le papa de Simon », « Une partie de campagne », « Au printemps », « La femme de Paul »
- Jean-Luc Lagarce, Juste la fin du monde en entier.
MUSIQUE
Dissertation
Le quatuor à cordes aux XIXème et XXème siècles : les avatars d'une figure tutélaire ?
On s'interrogera sur la constitution et le devenir d'une figure singulière de la culture musicale européenne. Comment situer la production, la pratique et la réception du quatuor à cordes, de l'Opus 133 à Ainsi la nuit, dans les transformations du « musée imaginaire » de la musique occidentale ?
La chanson de variété en France à l'ère du microsillon
À l'heure où le paradigme discographique tend à l'obsolescence, on analysera, dans les limites du corpus de la chanson française, ce qu'ont été les effets de la diffusion massive par le disque (création, interprétation, publics, histoire des représentations, évolutions des milieux professionnels liés à la chanson, etc.).
Frontières du chant et de la parole
Depuis les tragédies grecques jusqu'au slam en passant par la seconda prattica , les occasions d'interroger les spécificités de la voix chantée au regard de la voix parlée/déclamée ont été nombreuses. Selon les périodes ou les genres, ces deux vecteurs de profération textuelle ont été rapprochés, confondus ou radicalement distingués. L'analyse de l'évolution de leurs frontières communes sera menée en référence à l'histoire des arts, des idées et des sociétés.
Écriture pour une formation donnée à partir d'une ligne mélodique d'environ trente mesures
- Pièce en référence à l'écriture des sonates en trio de Corelli, pour deux violons et basse continue.
- Pièce pour piano et clarinette Sib dans le style de Schumann.
PHILOSOPHIE
Écrit
2ème épreuve. Composition de philosophie se rapportant à une notion ou à un couple ou groupe de notions.
L'animal.
3ème épreuve. Épreuve d'histoire de la philosophie.
Plotin.
Rousseau : Discours sur les sciences et les arts. Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes. Discours sur l'économie politique. Lettre à d'Alembert sur les spectacles. Du Contrat social. Émile ou De l'éducation. Lettre à Christophe de Beaumont. Lettres écrites de la Montagne.
Oral
1ère leçon. Domaine : Les sciences humaines.
Textes français ou traduits en français
Arnauld et Nicole, La Logique ou l'art de penser. Édition de P. Clair et F. Girbal, rééd. Paris, Vrin, 1993.
Hegel, Principes de la philosophie du droit. Traduction de J.-F. Kervégan, Paris, Puf, 2ème éd., coll. Quadrige, 2003.
Texte grec
Sextus Empiricus, Esquisses pyrrhoniennes, livre III. Édition de P. Pellegrin, Paris, Point-Seuil, 1997, p. 354-524 (pages paires).
Texte latin
Boèce, De consolatione philosophiae (La Consolation de Philosophie), édition de C. Moreschini, Paris, Le Livre de Poche, 2008, livres III à V, p. 134-320 (pages paires).
Texte allemand
M. Heidegger, Was heisst Denken ?, zweiter Teil (Die Vorlesung im Sommersemester 1952), Tübingen, Niemeyer, 1954 ; 5ème tirage, 1997, p. 79-175.
Texte anglais
N. Goodman, Ways of Worldmaking, Indianapolis, Hackett Publishing Company, 1978.
Texte arabe
Al-Shahrastani, Ilâhiyyât Ibn Sînâ [L'enseignement d'Avicenne en métaphysique], dans Al-milal wa-al-nihal, éd. A. F. Muhammad, Dar al-Kutub al-'ilmiyya, Beyrouth, s.d., p. 549-601 [= 1081-1153 Badran]
Texte italien
B. Castiglione, Il Libro del Cortegiano, édition de N. Longo, Milan, Garzanti, I Grandi Libri, 2007, livre IV, p. 363-456.

RUSSE
I - Littérature
A. Radishchev, Puteshestvie iz Peterburga v Moskvu
A. Pushkin, Mednyj vsadnik
F. Dostoevskij, Idiot
V. Nabokov, Dar
V. Makanin, Kavkazskij plennyj
II - Civilisation
1. Patriotisme et nationalisme d'Alexandre III à Poutine
2. Oppositions, résistances et dissidences en URSS, de 1917 à 1991
Cadrage des questions de civilisation et bibliographie indicative
1. Patriotisme et nationalisme d'Alexandre III à Poutine
Les acceptions des termes « patriotisme » et « nationalisme » seront d'abord relevées dans les dictionnaires et encyclopédies russes et français, depuis les articles de V. Solov'ev dans l'encyclopédie Brockhaus-Efron jusqu'à nos jours. Leur expression et leurs manifestations seront étudiées en priorité dans le domaine des idées, de l'idéologie et de la culture (la politique extérieure n'entrant pas dans cette question de civilisation).
Bibliographie indicative
Sources primaires
- L'Art russe dans la seconde moitié du XIXème siècle en quête d'identité. Musée d'Orsay, Paris, 19 septembre 2005-8 janvier 2006. P., Réunion des musées nationaux, 2005, 464 p.
- Bakounine M., Fédéralisme, socialisme et antithéologisme : Lettres sur le patriotisme. P., Stock, 1972 (œuvres, t. 1).
- Berdiaev N., L'Idée russe. P., Mame, 1969, 274 p.
- Il'in I., O russkom nacionalizme. M., Ross. Fond kul'tury, 2006, 150 p.
- Klioutchnikov You. V. (dir), Le Changement de jalons. Traduit et présenté par Yves-Marie Cosson, L'Age d'homme, 2005, 248 p.
- Kovalevskij P. I., Russkij nacionalizm i nacional'noe vospitanie v Rossii [1912], M., Knizhnij mir, 2006, 259 p.
- Soljénitsyne A., Des voix sous les décombres. P., Le Seuil, 1974. Id., Nos pluralistes. P., Fayard, 1984 ; Id., Le Problème russe à la fin du XXème siècle. Fayard, 1994, 168 p.
- Struve P., Patriotica [1911] SPb., RXGI, 2000, 349 p.
- Tolstoj L., « Xristianstvo i patriotizm » (1894, t. 39/90), « Patriotizm i pravitel'stvo » (1900, t. 90).
Études
- Agurskij M., Ideologija nacional-bol'shevizma. P., YMCA-Press, 1980.
- Anderson B., L'Imaginaire national : réflexions sur l'origine et l'essor du nationalisme. P., La Découverte, 2002, 212 p.
- Bensidoun Sylvain, Alexandre III. 1881-1894, P., Sedes, 1990, 338 p.
- Berdiaev N., Constantin Leontiev. P., Berg international, 1993, 188 p.
- Brandenberger D., National Bolshevism. Stalinist Mass Culture and the Formation of Modern Russian National Identity, 1931-1956. Cambridge & Londres, Harvard University Press, 2002 (traduction russe, SPb., Akademicheskij proekt, 2009, 416 p.).
- Brudny Yitzak, Reinventing Russia : Russian Nationalism and the Soviet State, 1953-1991, Cambridge, Harvard University Press, 1998.
- Culture militaire et nationalisme dans la Russie d'aujourd'hui (dir. A. Le Huérou, E. Sieca-Kozlowski), P., Karthala, 2006, 230 p.
- Dunlop J.-B., The New Russian Nationalism. New York, Praeger, 1985, 106 p.
- L'Europe des nationalismes aux nations (éd. B. Michel, N. Pietri, M.-P. Rey), P., Sedes, 1996, 319 p.
- Frolova-Walker M., Russian music and nationalism : from Glinka to Stalin. New haven, Yale UP, 2007, 402 p.
- Gellner E., Nations et nationalisme. P., Payot, 1983, 208 p.
- Janov A., Rossija i Evropa. Kn. 3 : Drama patriotizma v Rossii, 1855-1921. M., Novyj xronograf, 2009, 687 p.
- Kappeler A., La Russie multi-ethnique. P. Institut d'études slaves, 1994, 416 p.
- Laqueur W., Histoire des droites en Russie. Des centuries noires aux nouveaux extrémistes. P., Michalon, 1996, 338 p.
- Larjuel' M., Russkii natsionalizm : Social'nyi i kul'turnyi kontekst. M. : Novoe literaturnoe obozrenie, 2008, 448 p.
- Laruelle M., L'Idéologie eurasiste russe ou comment penser l'Empire. L'Harmattan, 1999, 423 p.
- Laruelle M., La Quête d'une identité impériale. Le néo-eurasisme dans la Russie contemporaine. P., Éditions Pétra. Paris, 2007, 316 p.
- Laruelle M. (dir.), Le Rouge et le Noir. Extrême-droite et nationalisme en Russie. P., CNRS Éditions, 2007, 262 p.
- Lestoquoy J., Histoire du patriotisme en France des origines à nos jours. P. A. Michel, 1968, 353 p.
- Miller Aleksej, Imperija Romanovyx i nacionalizm. M. Novoe Literaturnoe obozrenie, 2006, 242 p.
- Miller Alexey, « Natsiia, Narod, Narodnost' in Russia in the 19th Century : Some Introductory Remarks to the History of Concepts », Jahrbücher für Geschichte Osteuropas, 2008, vol. 56, no 3, p. 379-390.
- Mitroxin N., Russkaja partija. Dvizhenie russkix nacionalistov v SSSR 1953-1985 gody. M. Novoe Literaturnoe obozrenie, 2003, 618 p.
- La Question russe. Essais sur le nationalisme russe (dir. M. Niqueux), P., Éditions universitaires, 1992, 216 p.
- Rabow-Edling S., Slavophile thought and the politics of cultural nationalism. New York, New York State University press, 2006, 183 p.
- Russian nationalism, past and present (eds G. Hoskijng, R. Service). Londres, 1958, 217 p.
- Soxrjakov Ju. I., Nacional'naja ideja v otechestvennoj publicistike XIX-nachala XX vv. M., Nasledie, 2000, 256 p.
- Thaden E. C., Conservative Nationalism in Nineteeth-Century Russia. Seattle, Univ. of Washington Press, 1964, 271 p.
- Thiesse A.-M., La Création des identités nationales. Europe, XVIIIème-XXème siècles. P., Seuil, 2001, 307 p.
- Yanov A., The Russian New-Right. Right-wing Ideologies in the Contemporary USSR. Berkeley, University of California, 1978, 185 p.
2. Oppositions, résistances et dissidences en URSS, de 1917 à 1991
Le pouvoir soviétique a été confronté, dès son instauration, à des résistances, des oppositions et des contestations qui ne se limitent pas à la guerre civile - grèves ouvrières de 1918, révoltes paysannes de 1919-1921, réticences de nombreux intellectuels, etc. - et lui-même a désigné des individus et des catégories sociales comme ses ennemis. Matées par la force, des résistances persistent, notamment au sein du monde ouvrier dans les années 20 et 30 (« révoltes de la faim »), mais elles sont entourées de silence, car elles vont à l'encontre du discours officiel d'un État qui se veut celui « des ouvriers et des paysans ». Parallèlement, des pratiques religieuses combattues se maintiennent, mais plongent dans les « catacombes », tandis que des intellectuels et des artistes choisissent ce que certains appelleront la « dissidence intérieure ».
Par la suite, la résistance est importante, armée et parfois longue dans les territoires annexés (Pays baltes, Ukraine occidentale). Après la mort de Staline, des émeutes explosent au Goulag, puis de nouvelles contestations voient le jour. Tue pendant des décennies, la révolte de Novotcherkassk (1962) prouve que des insatisfactions existent et demeurent dans la population. Des intellectuels tentent d'obtenir le droit à une expression plus libre, et la dissidence apparaît, en Russie, mais aussi dans d'autres républiques soviétiques. Elle souligne les défauts, mais aussi les mensonges du pouvoir, tout en mettant en évidence la diversité des populations, de leurs croyances, aspirations et convictions. Des comportements « déviants » par rapport à la norme proclamée se développent : attitude face au travail, alcoolisme, marchés noir et gris, trafics divers. Sont-ils des formes d'opposition ou des « soupapes » permettant, tant bien que mal, le fonctionnement général ? Sous la perestroïka, la contestation - nationale, ouvrière, religieuse et intellectuelle - qui existait depuis des décennies prend de l'ampleur. Après la chute de l'URSS, l'ouverture, même partielle, des archives permet de prendre conscience de l'ampleur des résistances, actives et passives, tout au long de la période soviétique.
Il s'agit de connaître ces phénomènes et de réfléchir à leurs spécificités, de s'interroger sur le sens des termes « opposition », « résistance » et « dissidence » (« inakomyslie » et « dissidentstvo »), d'étudier les réactions du pouvoir, ses actes et ses discours. Cette question de civilisation n'inclut pas les luttes de pouvoir ayant eu lieu au sein même des élites politiques dirigeantes.
Bibliographie indicative
- Tous les livres (y compris autobiographiques) d'Andrej Saxarov, Aleksandr Solzhenicyn et Vladimir Bukovskij.
- Alekseeva, Ljudmila. Istorija inakomyslija v SSSR - Novejshij period. Benson, Vermont, USA : Xronika Press, 1984. 427 p. : index (ou éditions de 1992 ou 2006)
- Alexeyeva, Ludmilla ; Goldberg, Paul. The Thaw Generation - Coming of Age in the Post-Stalin Era. Boston : Little, Brown and Company, 1990. 339 p. : bibliogr., index. (Il y a une édition en russe)
- Amal¿rik, Andrej. Prosushchestvuet li Sovetskij Sojuz do 1984 goda ? Amsterdam : Fond imeni Gercena, 1970. 71 p.
- Associacija « Rossijskaja politicheskaja ènciklopedija » (Rosspèn). Vlast' i oppozicija - Rossijskij politicheskij process XX stoletija. Moskva : Rosspèn, 1995. 400 p. : index.
- Bernshtam, M.S. (sost.). Nezavisimoe rabochee dvizhenie v 1918 godu. Parizh : YMCA Press, collection : Issledovanija novejshej russkoj istorii, 1981. 327 p.
- Bobkov, Filipp. KGB i vlast'. Moskva : Izdatel'stvo : « Veteran MP », 1995. 384 p.
- Boukovski, Vladimir. Jugement à Moscou - Un dissident dans les archives du Kremlin. Paris : Robert Laffont, 1995. 616 p. : index. (édition poche : collection Pluriel)
- Chalidze, Valerij (sostavitel'). SSSR - Rabochee dvizhenie ? New-York : Izdatel'stvo « Xronika », 1978. 166 p.
- Chiama, Jean. Soulet, Jean-François. Histoire de la dissidence - Oppositions et révoltes en URSS et dans les démocraties populaires de la mort de Staline à nos jours. Paris : Le Seuil, 1982. 420 p. : index.
- Depretto, Jean-Paul. Les Ouvriers en URSS - 1928-1941. Paris : Publications de la Sorbonne, Institut d'Études slaves, 1997. 424 p. : bibliogr.
- Fletcher, William C. L'Église clandestine en Union soviétique. Paris : Éditions Alain Moreau, 1971. 370 p. : bibliogr. index.
- Heller, Michel. La Machine et les rouages. Paris : Calmann-Lévy, 1985 - réimprimé chez Gallimard, collection Tel. 322 p. : index.
- Kozlov, V.A. ; Mironenko, S.V. ; Èdel¿man, O.V. ; Zavadskaja, È.JU. Kramola. Inakomyslie v SSSR pri Xrushcheve i Brezhneve (1953-1982 g.). Moskva : Materik, 2005. 430 p.
- Kozlov, V.A. Neizvestnyj SSSR. Protivostojanie naroda i vlasti (1953-1985). Moskva : Olma-Press, 2006. 447 p.
- Nauchno-prosvetitel'skij centr Ètika Nenasilija. Opyt nenasilija v XX stoletii. Moskva : Izdatel'stvo « Aslan », 1996. 288 p. (surtout les pages 167-234)
- Novak, Miroslav. Du printemps de Prague au printemps de Moscou. Les formes d'opposition en Union soviétique et en Tchécoslovaquie de janvier 1968 à janvier 1990. Genève : Georg éditeur SA, 1990. 486 p. : bibliographie.
- Pospielovski, Dimitri ; Roberti, Jean-Claude ; Struve, Nikita ; Zielinski, Vladimir. Histoire de l'église russe. Paris : Nouvelle Cité, 1989. 229 p.
- Rittersporn, Gabor Tamas. Simplifications staliniennes et complications soviétiques - Tensions sociales et conflits politiques en URSS 1933-1953. Paris : Éditions des Archives Contemporaines, 1988. 383 p. : index.
- Struve, Nikita. Les Chrétiens en URSS. Paris : Le Seuil, 1963. 373 p : index.
- Vaissié, Cécile. Pour votre liberté et pour la nôtre. Le combat des dissidents de Russie. Paris : Robert Laffont, 1999, 444 p. : index, bibliographie.
- Vaissié, Cécile. Une femme en dissidence - Larissa Bogoraz. Paris : Plon, 2000, 298 p.
- Werth, Nicolas. Moullec, Gaël. Rapports secrets soviétiques. La société russe dans les documents confidentiels. Paris : Gallimard, 1994. 700 p.
- Kommunisticheskij rezhim i narodnoe soprotivlenie v Rossii 1917-1991. Moskva : Posev, Bibliotechka rossievedenija n°1, 1998. 78 p. : bibliogr.
SCIENCES PHYSIQUES, OPTION CHIMIE
I. Épreuves écrites d'admissibilité
Première épreuve : composition de chimie (durée cinq heures).
Troisième épreuve : problème de chimie (durée six heures).
Elles portent sur :
1. Les enseignements en relation avec la chimie des programmes de physique-chimie, appliqués à la rentrée scolaire de l'année où est ouvert le concours, des classes :
- de seconde générale et technologique ;
- de première S ;
- de terminale S, y compris l'enseignement de spécialité ;
- de première et terminale sciences et technologies de laboratoire (STL).
2. Les programmes de chimie appliqués à la rentrée scolaire de l'année où est ouvert le concours :
- des classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles ;
Classes de première année : MPSI (mathématique, physique et sciences de l'ingénieur), PCSI (physique, chimie et sciences de l'ingénieur), BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre), TPC (technologie, physique et chimie).
Classes de seconde année : MP, MP*, PC, PC*, BCPST, TPC.
- des sections préparatoires au BTS chimiste ;
- des enseignements constitutifs du niveau L des cycles des études universitaires.
Ces épreuves sont envisagées au niveau le plus élevé et au sens le plus large du programme ainsi fixé.
Deuxième épreuve : composition de physique (durée cinq heures).
Elle porte sur.
1. Les enseignements en relation avec la physique des programmes de physique-chimie, appliqués à la rentrée scolaire de l'année où est ouvert le concours, des classes :
- de seconde générale et technologique ;
- de la classe de première S ;
- de la classe terminale S, y compris l'enseignement de spécialité.
2. Les programmes de physique, appliqués à la rentrée scolaire de l'année où est ouvert le concours, des classes préparatoires :
- aux grandes écoles ;
- classes de première année :
. BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre),
. PCSI (physique, chimie, sciences de l'ingénieur) : on se limitera aux contenus de la partie intitulée « III : Approche théorique : D) Électromagnétisme) »,
- classes de deuxième année :
. BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la terre),
. PC (physique, chimie) : on se limitera aux contenus de la partie intitulée « I : Approche théorique : B) électromagnétisme »,
- au BTS chimiste
II. Épreuves orales et pratiques d'admission
Chacune des trois épreuves orales et pratiques d'admission a lieu après quatre heures de préparation surveillée.
1. Première épreuve : leçon de chimie (durée une heure vingt minutes)
Elle porte sur le programme défini pour les première et troisième épreuves écrites d'admissibilité.
2. Deuxième épreuve :
L'épreuve se déroule en deux parties :
- Première partie (durée une heure vingt minutes) : leçon de physique
- Deuxième partie (durée vingt minutes) : interrogation sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ».
Première partie : Leçon de physique
Elle porte sur le programme défini pour la deuxième épreuve écrite d'admissibilité.
Thèmes de la leçon de physique :
1. Thème : l'Univers. Analyse de la lumière provenant des étoiles (seconde).
2. Thème : la santé. Ondes et diagnostic médical (seconde).
3. Thème : la pratique du sport. Actions mécaniques, effets d'une force sur le mouvement d'un corps (seconde).
4. Observer, couleurs et images. L'oeil (première S).
5. Observer, couleurs et images. Couleur des objets et vision des couleurs (première S).
6. Observer, couleurs et images. Sources de lumière colorée (première S).
7. Comprendre, lois et modèles. Interactions fondamentales (première S).
8. Comprendre, lois et modèles. Notion de champ: approche historique et mise en évidence expérimentale (première S).
9. Comprendre, lois et modèles. Formes de l'énergie. Principe de sa conservation (première S)
10. Agir, défis du XXIème siècle. Production de l'énergie électrique ; puissance. Conversion d'énergie dans un générateur, un récepteur. (première S).
11. Ondes mécaniques progressives ; périodicités ; dispersion (terminale S).
12. La lumière, modèle ondulatoire (terminale S).
13. Noyaux, masse, énergie (terminale S).
14. Oscillations libres dans un circuit RLC. série (terminale S).
15. Les lois de Newton (terminale S).
16. Études de cas : chutes verticales avec ou sans frottements (terminale S).
17. Satellites et planètes (terminale S).
18. Systèmes oscillants mécaniques. Le phénomène de résonance (terminale S).
19. Énergie mécanique d'un système (terminale S).
20. L'atome et la mécanique de Newton : ouverture au monde quantique (terminale S).
21. Applications de l'évolution temporelle des systèmes à la mesure du temps (terminale S).
22. Deuxième principe de la thermodynamique. Bilans d'entropie (BCPST 1).
23. Action d'un champ magnétique sur une particule électrisée en mouvement dans le vide et dans un milieu matériel (effet Hall) (BTS chimiste).
24. RMN Principe physique ; interaction spin/champ ; noyaux étudies en RMN ; noyau s = 1/2 ; fréquence de Larmor; les deux catégories d'appareils (BTS chimiste).
25. Spectroscopie I.R. Notions sur la théorie classique et quantique des vibrations dans l'IR ; spectres de raies et spectres de bandes ; principes des spectromètres IR (BTS chimiste).
26. Interface liquide-solide. Phénomène de mouillage : angle de raccordement, condition de Young. Ascension capillaire: loi de Jurin (BTS chimiste).
27. Interface liquide pur-gaz (BTS chimiste).
28. Bilan d'énergie mécanique du point matériel. équilibre et voisinage de l'équilibre (BCPST 1).
29. Présenter et illustrer la théorie élémentaire du phénomène de transport suivant : conduction thermique (BCPST 2).
30. Machines thermiques (BCPST 1).
31. Changement d'état des corps purs et applications (BCPST 2). Rappels sur les états de la matière vus en BCPST 1.
32. Potentiels thermodynamiques et applications. (BCPST 2).
33. Présenter et illustrer la théorie élémentaire du phénomène de transport suivant : diffusion de particules (BCPST 2).
34. Interférences non localisées en lumière monochromatique (BCPST 2).
35. Diffraction à l'infini par un réseau plan. Spectroscope à réseau (BCPST 2).
36. Électrocinétique et électronique : filtres passifs ; applications (BCPST 2).
37. Électrocinétique et électronique : filtres actifs utilisant l'amplificateur opérationnel idéal dans son domaine linéaire ; applications (BCPST 2).
38. Statique des fluides : milieux continus ; théorème d'Archimède ; équation de la statique des fluides. Mesures de pressions (BCPST 1).
39. Dynamique des fluides : énergie mécanique ; relation de Bernoulli ; charge en un point; applications (BCPST 2).
40. Viscosité des fluides newtoniens et conséquences. Notion de viscosité ; loi de Poiseuille ; nombre de Reynolds (BCPST 2).
41. Viscosité des fluides newtoniens. Écoulements rampants (BCPST 2).
3. Troisième épreuve : Montage de chimie (durée une heure vingt minutes)
Deux sujets sont proposés au choix des candidats. Chaque sujet s'appuie sur tout ou partie d'un ou plusieurs thèmes pris dans la liste proposée ci-après.
Cette liste est divisée en trois parties : chimie générale, chimie inorganique, chimie organique, mais il va de soi qu'il n'existe pas de cloisons étanches entre elles, et le candidat est invité à concevoir son montage en conséquence.
Les expériences présentées doivent être conduites à leur terme ; elles doivent permettre d'illustrer les principales orientations de la chimie (analyse chimique et physico-chimique, mécanismes réactionnels, synthèses, matériaux) et donner lieu, le cas échéant, à des exemples d'applications particulièrement intéressantes, tant en chimie organique qu'en chimie inorganique.
Thèmes du montage de chimie
Chimie générale
- Équilibres hétérogènes
- Équilibres homogènes
- Équilibres en solution aqueuse : acide-base ; équilibre d'oxydoréduction ; complexations
- Électrolytes : mobilité des ions, conductibilité; électrolyse
- Influence du solvant sur les réactions chimiques. Solvatation
- Acides et bases de Lewis
- Indicateurs de pH ; indicateur d'oxydoréduction
- Polyacides et monoacides
- Potentiel d'électrode ; potentiel redox ; piles électrochimiques
- Vitesse de réaction ; catalyse
- Séparation et purification des constituants d'un mélange : aspects analytiques et préparatifs
- Application en chimie des différentes spectroscopies
- Photochimie
- Électrochimie : applications en chimie analytique et en synthèse organique et inorganique
- Structures moléculaires et cristallines
- Méthodes usuelles d'analyse
- Utilisation de l'informatique en chimie
Chimie inorganique
- Halogènes, soufre, azote, phosphore, carbone, silicium et leurs composés
- Oxygène ; ozone ; oxydes ; peroxydes
- Hydrogène
- Eau ; peroxyde d'hydrogène
- Éléments de transition : étude des métaux et de leurs composés
- Magnésium, aluminium, étain, plomb : étude du métal et de ses composés
- Illustration expérimentale des principes de l'élaboration des métaux
- Illustration expérimentale de la synthèse des composés minéraux H2SO4, HN03
Chimie organique
- Présentation des principales fonctions de la chimie organique présentes dans les composés suivants : hydrocarbures éthyléniques, acétyléniques, aromatiques ; alcools, phénols ; amines ; dérivés halogénés des hydrocarbures ; organométalliques ; composés carbonylés ; acides carboxyliques et dérivés ; diazoïques ; hétérocycles à caractère aromatique
- Interactions fonctionnelles prises dans les exemples suivants : diènes ; diols ; composés dicarbonylés ; aminoacides ; acides-alcools ; diacides ; oses
- Mécanismes réactionnels : réactions hétérolytiques, homolytiques et péricycliques. Réarrangements
- Transformations fonctionnelles : oxydation ; réduction ; passage entre fonctions
- Formations de liaisons simples et de liaisons doubles carbone-carbone, carbone-oxygène, carbone-azote
- Hétérocycles à un seul atome d'azote ou d'oxygène
- Analyse et dosage de composés organiques et de mélanges.
SCIENCES PHYSIQUES, OPTION PHYSIQUE
I. Épreuves écrites d'admissibilité
Première épreuve : composition de physique (durée cinq heures).
Troisième épreuve : problème de physique (durée six heures).
Elles portent sur :
1. Les enseignements en relation avec la physique des programmes de physique-chimie appliqués à la rentrée scolaire de l'année où est ouvert le concours des classes :
- de seconde générale et technologique
- de première S
- de terminale S, y compris l'enseignement de spécialité
- de première STL, spécialité PCL
2. Les programmes de physique appliqués à la rentrée scolaire de l'année où est ouvert le concours des classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles :
- classes de première année : MPSI (mathématique, physique et sciences de l'ingénieur), PCSI (physique, chimie et sciences de l'ingénieur), PTSI (physique, technologie et sciences de l'ingénieur), BCPST1 (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre), TSI1 (technologie et sciences de l'ingénieur)
- classes de seconde année : MP, PC, PT, PSI, BCPST2, TSI2
3. les points de physique développés en annexe du programme des épreuves écrites paru au B.O. n° 25 du 19 juin 1997, et qui complètent ou précisent les alinéas précédents.
La première épreuve pourra comporter des questions axées sur des connaissances d'ordre expérimental requises pour la troisième épreuve. Les outils mathématiques nécessaires aux développements théoriques des programmes susmentionnés doivent être maîtrisés, de même que certaines notions de base de l'analyse physique des phénomènes : mesures, traitement du signal, analyse statistique des résultats, unités, analyse dimensionnelle.
Pour l'ensemble du programme, le niveau retenu est celui du diplôme universitaire requis pour être admis à se porter candidat aux épreuves de l'agrégation.
Deuxième épreuve : composition de chimie (durée cinq heures)
Elle porte sur :
1. Les enseignements en relation avec la chimie des programmes de physique-chimie appliqués à la rentrée scolaire de l'année où est ouvert le concours des classes :
- de seconde générale et technologique
- de la classe de première S
- de la classe terminale S, y compris l'enseignement de spécialité
- de la classe terminale ST2S
- de la classe de première STL, spécialité PCL
2. Les programmes de chimie appliqués à la rentrée scolaire de l'année où est ouvert le concours des classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles :
- classes de première année : PCSI (physique, chimie et sciences de l'ingénieur) et BCPST1 (biologie, chimie, physique et sciences de la terre)
- classes de deuxième année : PC et BCPST2 (biologie, chimie, physique et sciences de la terre)
Pour l'ensemble du programme, le niveau retenu est celui du premier cycle universitaire et des classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles.
II. Épreuves orales et pratiques d'admission
Chacune des trois épreuves orales et pratiques d'admission a lieu après quatre heures de préparation surveillée.
1. Première épreuve : Leçon de physique (durée une heure vingt minutes)
La leçon de physique porte sur le programme défini pour les première et troisième épreuves écrites d'admissibilité. Elle est à traiter au niveau des classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles ou au niveau de la licence de physique.
Sujets de la leçon de physique :
Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Applications au glissement et au roulement.
Caractère non galiléen du référentiel terrestre. Conséquences.
Mouvement d'un solide autour d'un axe fixe. Équilibrage statique et dynamique. Exemples.
Approximation gyroscopique. Effets dans les domaines macroscopique et microscopique.
Exemples d'utilisation des lois de conservation en dynamique des systèmes.
Principes de la cinématique relativiste. Conséquences.
Dynamique relativiste. Exemples.
Notion de viscosité d'un fluide. Écoulements visqueux. Nombre de Reynolds. Exemples simples.
Modèle de l'écoulement parfait d'un fluide ; validité. Relation de Bernoulli ; limites et applications.
Phénomènes interfaciaux impliquant des fluides : applications.
Modèle du gaz parfait.
Fonctions d'état caractéristiques d'un système à l'équilibre thermodynamique. Identités thermodynamiques. Applications.
Évolution et condition d'équilibre d'un système thermodynamique fermé. Potentiels thermodynamiques. Exemples.
Thermodynamique des phénomènes irréversibles.
Application des deux premiers principes de la thermodynamique au fonctionnement des machines thermiques.
Étude thermodynamique d'un système constitué par un corps pur sous plusieurs phases. Exemples.
Notion d'état microscopique. Interprétation statistique de l'entropie. Exemples.
Introduction au facteur de Boltzmann à partir d'un exemple au choix.
Rayonnement d'équilibre thermique. Corps noir. Application aux transferts thermiques radiatifs.
Phénomènes de transport. Illustration(s).
Conversion de puissance électromécanique. Exemples et applications.
Induction électromagnétique. Applications.
Résonance magnétique. Exemples et applications.
Systèmes bouclés. Applications.
Traitement analogique d'un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications.
Exemples de phénomènes de propagation unidimensionnels. Ondes progressives, ondes stationnaires. Aspects énergétiques.
Ondes acoustiques dans les fluides.
Propagation dans un milieu dispersif : vitesse de phase, vitesse de groupe. Paquets d'ondes planes et évolution. Exemples.
Propagation guidée. Exemples et applications.
Dispersion et absorption d'une onde électromagnétique plane dans un milieu diélectrique. Modélisation microscopique.
Effet de peau. Comportement d'une onde électromagnétique à la surface d'un conducteur.
Propriétés et applications du rayonnement dipolaire électrique.
Présentation de l'optique géométrique à l'aide du principe de Fermat. Exemples.
Applications des lois de l'optique à l'étude d'un instrument d'optique au choix.
Obtention d'interférences à deux ondes en optique. Notion de cohérence.
Interféromètres à division d'amplitude. Applications.
Diffraction de Fraunhofer. Applications.
Diffraction par des structures périodiques dans différents domaines de la physique.
Absorption, émission spontanée ou induite du rayonnement. Caractéristiques et applications.
Aspects corpusculaires du rayonnement. Notion de photon.
Aspects ondulatoires de la matière. Notion de fonction d'onde.
Exemples de phénomènes quantiques.
Confinement de l'électron et quantification de l'énergie. Exemples.
Effet tunnel. Applications.
Le noyau : stabilité, énergie. Applications.
Oscillateurs à deux degrés de liberté en mécanique classique : modes propres. Systèmes à deux niveaux d'énergie en physique quantique. Analogies et différences.
La molécule : stabilité, énergie. Applications.
Cohésion de la matière condensée.
Chaîne unidimensionnelle infinie d'oscillateurs harmoniques. Approximation des milieux continus.
Capacités thermiques : description, interprétations microscopiques.
Paramagnétisme, ferromagnétisme : approximation du champ moyen.
Propriétés macroscopiques des corps ferromagnétiques. Applications.
Mécanismes de la conduction électrique. Loi d'Ohm. Effet Hall. Applications.
Phénomènes de résonance dans différents domaines de la physique.
Exemple d'effets de non linéarité sur le comportement d'un oscillateur.
Illustration de l'intérêt de la notion de symétrie dans différents domaines de la physique.
2. Deuxième épreuve (durée une heure quarante minutes) : 
L'épreuve se déroule en deux parties :
- Première partie (durée une heure vingt minutes) : Leçon de chimie
- Deuxième partie (durée vingt minutes) : Interrogation sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ».
Première partie : Leçon de chimie
Elle porte sur les programmes de chimie appliqués à la rentrée scolaire de l'année où est ouvert le concours
1. Des classes :
- de seconde générale et technologique
- de la classe de première S
- de la classe terminale S, y compris l'enseignement de spécialité
- de la classe terminale ST2S
- de la classe de première STL, spécialité PCL
2. Des classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles
- classes de première année : MPSI (mathématique, physique et sciences de l'ingénieur), PTSI (physique, technologie et sciences de l'ingénieur), TSI 1(technologie et sciences de l'ingénieur)
- classes de deuxième année : MP, PSI, PT et TSI2
Sujets de la leçon de chimie :
Solutions électrolytiques ; mise en solution d'espèces ioniques ou moléculaires (L)
Le squelette carboné des hydrocarbures : relation structure - propriétés (nomenclature exclue). (L)
Molécules de la sante : acides aminés et peptides. (L)
Principes et applications de la spectrophotométrie. (L)
Équilibre chimique en solution aqueuse : cas des couples acido-basiques. (L)
Indicateurs colorés acido-basiques : étude, choix pour un dosage acide-base. (L)
Cinétique de réaction (catalyse exclue). (L)
Catalyse et catalyseurs ; applications. (L)
Estérification et hydrolyse des esters. (L)
Saponification des esters ; applications. (L)
Synthèse et dosage d'un composé d'usage pharmaceutique. (L)
Piles : mise en jeu de transformations chimiques spontanées. (L)
Électrolyses et accumulateurs : mise en jeu de transformations chimiques forcées. (L)
Étude qualitative et quantitative des espèces acido-basiques dans les liquides alimentaires et dans les liquides ménagers. (L)
Contrôle de qualité des produits de la vie courante. (L)
Colorants et pigments : extraction, synthèse, identifications. (L)
Arômes et conservateurs : extraction, synthèse, dosage. (L)
Dosages directs et indirects. (L)
Étude expérimentale du caractère évolutif des propriétés physico-chimiques dans la classification périodique. (CP)
Illustrations expérimentales des relations structure - propriétés des molécules. (CP)
Cristaux ioniques : du modèle à la réalité. (CP)
Métaux et alliages : structures. (CP)
Enthalpie de réaction : mesures et applications. (CP)
Illustrations expérimentales et applications des réactions de complexation. (CP)
Illustrations expérimentales et applications des réactions de précipitation. (CP)
Principe et illustrations des dosages potentiométriques (pH-métrie exclue). (CP)
Cinétique homogène : étude expérimentale. (CP)
Mécanismes réactionnels en cinétique homogène : illustrations. (CP)
Illustrations expérimentales et applications des lois de déplacement des équilibres. (CP)
Mélanges binaires : équilibres liquide-vapeur ; applications (liquides non miscibles exclus). (CP)
Lecture et illustration des diagrammes d'Ellingham ; application à la pyrométallurgie. (CP)
Hydrométallurgie. (CP)
Applications des diagrammes potentiel-pH (construction exclue). (CP)
Applications des courbes intensité - potentiel. (CP)
Corrosion humide et protection des métaux contre la corrosion. (CP)
Exemples de mécanismes en chimie organique : additions électrophiles sur la double liaison carbone - carbone. (CP)
Conformations et configurations ; illustrations expérimentales. (CP)
Macromolécules. (CP)
Deuxième partie : interrogation portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable » (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
La question de cette seconde partie de l'épreuve est la suivante :
« À partir d'activités prenant appui sur le sujet de votre leçon et qui pourraient être mises en œuvre par des élèves ou par leur professeur de sciences physiques, illustrer la compétence : "Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable" ».
L'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs est mis à disposition des candidats ainsi, éventuellement, que d'autres documents.
3. Troisième épreuve : Montage de physique (durée une heure vingt minutes)
Deux sujets sont proposés au choix des candidats. Au cours de l'épreuve, les candidats présentent, réalisent et exploitent quelques expériences qui illustrent le sujet retenu.
Sujets du montage de physique :
Quantité de mouvement, moment cinétique et énergie de mécanique classique.
Phénomènes de surface.
Dynamique des fluides.
Thermométrie.
Transitions de phase.
Instrument(s) d'optique.
Interférences lumineuses ; conditions d'obtention.
Diffraction des ondes lumineuses.
Spectrométrie optique.
Milieux optiquement actifs : biréfringence et pouvoir rotatoire.
Production et analyse d'une lumière polarisée.
Émission et absorption dans le domaine optique.
Lasers.
Photorécepteurs.
Production et mesure de champs magnétiques.
Milieux magnétiques.
Métaux.
Matériaux semi-conducteurs.
Condensateurs et effets capacitifs. Applications.
Induction, auto-induction.
Conversion de puissance électrique-électrique.
Exemples de conversion électrique-mécanique.
Capteurs et transducteurs.
Mesures électriques (mesure des fréquences exclue).
Amplification de signaux.
Mise en forme, transport et détection de l'information.
Acquisition, analyse et traitement des signaux.
Mesure des fréquences temporelles (domaine de l'optique exclu).
Mesure de longueurs.
Systèmes bouclés (oscillateurs exclus).
Instabilités et phénomènes non-linéaires.
Ondes : propagation et conditions aux limites.
Ondes acoustiques.
Résonance.
Oscillateurs auto-entretenus.
Couplage des oscillateurs.
Filtrage des signaux.
Régimes transitoires.
Phénomènes de transport.
Phénomènes dissipatifs.
SCIENCES PHYSIQUES, OPTION PHYSIQUE APPLIQUEE
Les programmes de l'agrégation de sciences physiques, option physique appliquée, se réfèrent aux sciences physiques pour l'ingénieur. À ce titre, ils correspondent à la physique générale et à ses applications dans les sciences de l'ingénieur en incluant des notions fondamentales de chimie. La référence à la physique et à ses méthodes dans le traitement de l'ensemble des épreuves, écrites et orales, constitue la particularité essentielle de cette agrégation. La physique appliquée, thème principal d'une épreuve d'admissibilité, associe à la maîtrise des phénomènes physiques fondamentaux, une méthode générale d'analyse et de modélisation des systèmes physiques complexes, inspirée de la théorie des systèmes, afin de les concevoir et de maîtriser leur fonctionnement et leur commande.
Les systèmes physiques complexes intègrent l'électronique, l'électrotechnique, la physique des matériaux (semi-conducteurs, isolants, matériaux magnétiques), la physique des capteurs et l'instrumentation ; ils peuvent en outre faire appel, pour la compréhension de certains de leurs mécanismes élémentaires, à des applications de la physique, à des concepts de physique avancée ou encore à d'autres disciplines des sciences pour l'ingénieur comme la thermique, la mécanique ou la mécanique des fluides. En particulier, les principes généraux et lois fondamentales de la chimie, compléments indispensables d'une solide formation en physique générale et appliquée, font dorénavant partie du corpus minimal de connaissances pour aborder en toute sérénité les épreuves du concours d'agrégation de physique appliquée.
La spécialité EEA, est déclinée en six grands domaines, à savoir l'électronique, l'électrotechnique et l'électronique de puissance, l'automatique, le traitement du signal et la Physique des matériaux pour l'ingénierie électrique. Bien que la connaissance des technologies d'actualité soit nécessaire et appréciée, particulièrement dans le domaine expérimental, la maîtrise des savoirs fondamentaux dans ces grands domaines sera privilégiée, tant pour les épreuves d'admissibilité que d'admission.
1. Programme de physique
Le programme de physique de l'option C (physique appliquée) de l'agrégation de sciences physiques, valable pour la composition de physique (épreuve écrite d'admissibilité A1) et pour le problème de physique appliquée, de traitement du signal et d'automatique (épreuve écrite A3) est constitué par l'ensemble des contenus des programmes de physique des classes dont la liste est donnée ci-dessous, en cours pendant l'année scolaire de la session. Les éventuelles restrictions apportées par les commentaires des programmes ne s'appliquent pas. Les sujets abordés dans les épreuves écrites peuvent, dans leur développement, être menés au plus haut niveau de connaissance.
Classes préparatoires aux grandes écoles :
PCSI, MPSI, PTSI, PC, PSI, MP, PT, TSI 1 et 2
Le programme des épreuves écrites A1 et A3 comporte une ouverture vers la chimie, constituée par les contenus des programmes en vigueur des classes de seconde, première S et terminale S, y compris l'enseignement de spécialité « physique-chimie ».
2. Programme d'électronique, d'électrotechnique, d'automatique et de traitement du signal
La composition d'électronique et d'électrotechnique (épreuve écrite d'admissibilité A2) et le problème de physique appliquée, de traitement du signal et d'automatique (épreuve écrite d'amissibilité A3) portent sur les programmes d'électricité, d'électronique, d'électrotechnique, d'automatique et de traitement du signal en cours dans les classes suivantes :
a. départements de génie électrique et informatique industrielle des IUT ;
b. sections de techniciens supérieurs systèmes électroniques et électrotechnique ;
c. sections de techniciens supérieurs contrôle industriel et régulation automatique.
Les épreuves écrites A2 et A3 peuvent en outre porter sur :
- la commande vectorielle des machines synchrones et asynchrones ;
- les différents types d'actionneurs ;
- les matériaux isolants et diélectriques, les matériaux magnétiques ;
- la production et le stockage de l'énergie électrique ;
- les fonctions électroniques non linéaires (mélange, multiplication, division de fréquence, oscillation, détection) ;
- les différents types de diodes et de transistors en comportements linéaire et non linéaire, en régimes de basses, moyennes et hautes fréquences ;
- les capteurs et leur instrumentation ;
- l'adaptation d'impédance en puissance aux fréquences très élevées et les circuits d'adaptation correspondants ;
- l'optoélectronique pour les télécommunications (composants passifs et actifs) ;
- la représentation d'état des systèmes linéaires;
- l'analyse et la correction des systèmes linéaires discrets ;
- les correcteurs numériques ;
- les méthodes d'identification ;
- l'analyse de la robustesse et la synthèse de correcteurs robustes.
Les sujets abordés dans les épreuves écrites A2 et A3 sont tirés des programmes et de l'additif cités ci-dessus, mais, dans leur développement, ils peuvent être menés au plus haut niveau de connaissance.
Sujets de leçons de physique appliquée, d'électronique, d'électrotechnique, d'automatique et de traitement du signal. Épreuve B1.
Composants, capteurs, modèles et applications
1 - Semi-conducteurs : matériaux intrinsèques et extrinsèques, structure de bandes; conduction électrique. Étude de la jonction PN (BTS).
2 - Semi-conducteurs : le transistor bipolaire en hautes fréquences ; modèles et applications (IUT).
3 - Semi-conducteurs : établissement d'un schéma équivalent en basse-fréquence d'un transistor à effet de champ MOS (IUT).
4 - Interaction lumière-semi-conducteur : applications aux conversions d'énergie (cellule photovoltaïque et DEL) et à la commande d'un signal électrique par un signal optique (IUT).
5 - Architecture des circuits CMOS : conception, consommation statique, puissance dissipée, rapidité (IUT).
6 - Traitement analogique du signal fourni par un capteur : conditionnement et amplificateurs d'instrumentation (BTS).
7 - Capteurs piézorésistifs : principe de mesure, technologie de mise en œuvre, conditionnement du signal et applications métrologiques (BTS)
Électronique analogique
8 - Amplification de puissance classe A, B et AB : choix de l'amplification selon l'application (BTS)
9 - Réponse en fréquence des montages amplificateurs à amplificateurs opérationnels : stabilité, bande passante et vitesse de balayage (IUT).
10 - Le quartz : un composant piézoélectrique. Utilisation dans un oscillateur (IUT).
11 - Oscillateurs quasi-sinusoïdaux : condition de démarrage des oscillations ; stabilisation de l'amplitude et distorsion (BTS).
Systèmes asservis
12 - Boucle à verrouillage de phase : structure, modélisation non-linéaire, équilibre statique, modèle linéarisé, fonctionnement dynamique (BTS).
13 - Stabilité d'un système bouclé analogique en régime linéaire : définitions, critères algébriques et graphiques (IUT).
14 - Correction d'un système bouclé analogique en régime linéaire : performances (BTS).
15 - Correction des systèmes discrets : stabilité, précision, rapidité et application à la correction à temps de réponse fini et à réponse pile (IUT).
16 - Correcteurs PID et à avance de phase : structures analogiques et numériques ; principe et procédures de synthèse (IUT).
Théorie du signal, filtrage, bruit
17 - Échantillonnage des signaux : principe, spectres et exemple de structure (BTS)
18 - Représentation fréquentielle d'un signal et filtrage analogique (BTS)
19 - Filtres numériques non récursifs : principe, propriétés et synthèse (BTS)
20 - Bruits et perturbations dans les chaînes d'acquisition (BTS)
Transmissions des signaux, électronique hautes fréquences
21 - Modulation et démodulation de phase analogique (BTS).
22 - Réception superhétérodyne : principe, critères de choix, applications (BTS).
23 - Modulations de phase numériques et démodulations (IUT).
24 - Propagation guidée d'une onde électromagnétique : principe, canaux de transmission, modèles de la ligne de transmission, adaptation (BTS).
25 - Émission et réception de signaux hautes fréquences par antennes : diagramme de rayonnement, bilan de liaison, réalisation (BTS).
Réseaux électriques
26 - Puissances en régime sinusoïdal et non sinusoïdal sur les réseaux monophasés. Notion de facteur de puissance et importance dans la gestion des réseaux. (IUT).
27 - Harmoniques dans les réseaux électriques : Caractérisation, effet des harmoniques, conséquence sur le dimensionnement des équipements. (IUT).
28 - Solutions de réduction des harmoniques sur les équipements électriques. (IUT).
29 - Les convertisseurs statiques alternatif-continu. Application aux stations de redressement des lignes de transmission à courant continu. (BTS).
Synthèse, dimensionnement et refroidissement des convertisseurs statiques
30 - Règles d'association des sources dans les convertisseurs statiques d'énergie électrique. Application à la synthèse de convertisseurs continu-continu réversibles ou non. (BTS).
31 - Alimentation à découpage isolée à un seul interrupteur commandé, dimensionnement du circuit magnétique, avantages et inconvénients pour les applications industrielles. (IUT)
32 - Principes physiques des échanges de chaleur par convection avec et sans changement de phase liquide-vapeur. Application au refroidissement des convertisseurs de l'électronique de puissance. (IUT).
33 - L'équation de la chaleur en régime instationnaire. Modèle électrique équivalent et choix d'un dissipateur pour composant électronique dans le cas d'une injection de puissance de faible durée. (IUT).
Le stockage et la production d'énergie électrique
34 - Rôle et dimensionnement des inductances et des condensateurs dans les convertisseurs statiques. Apport des structures d'électronique de puissance entrelacées. (BTS).
35 - Composants électrochimiques : accumulateurs et supercondensateurs. Principe de fonctionnement, dimensionnement en puissance et en énergie. (BTS).
36 - Principe et technologie des piles à combustible haute et basse température. Comparaison, pertinence vis-à-vis de l'application. (IUT).
Circuits magnétiques et machines électriques
37 - Étude d'un circuit magnétique à 2 enroulements : application au transformateur monophasé. (BTS).
38 - Circuits magnétiques incluant des aimants permanents : application aux machines électriques. (IUT).
39 - Moteurs pas à pas : principe de fonctionnement et exemples d'utilisation. (IUT).
40 - Asservissement de vitesse d'une machine à courant continu dont l'induit est alimenté par un hacheur quatre quadrants, boucles de courant et de vitesse. (IUT).
41 - Machine synchrone autopilotée : principe de fonctionnement, commande, choix du convertisseur statique, formes d'onde, caractéristiques. (BTS).
42 - Contrôle électronique du couple des machines asynchrones triphasées à cage. Autopilotage. (BTS).
Conversion électromécanique de l'énergie
43 - Principe de la conversion d'énergie des machines à courant continu. Couple. (BTS).
44 - Bilan de puissance d'un moteur électrique : application à la machine asynchrone et à ses différents modes de fonctionnement. (BTS).
45 - Introduction aux transducteurs piézoélectriques : principes généraux et présentation de deux applications simples (une pour la conversion électrique/mécanique et une pour la conversion mécanique / électrique) pour des déformations suivant une dimension. (IUT).
46 - Application des lois de la mécanique au dimensionnement d'un moteur électrique à partir d'une chaîne cinématique comportant des mouvements de rotation et de translation. (BTS).
47 - Champs tournants, création d'un couple électromagnétique. Application aux machines synchrone et asynchrone. (BTS).
Systèmes énergétiques
48 - Dimensionnement d'une installation de pompage : application du théorème de Bernoulli, pertes de charge, choix des sections de canalisation et de la pompe. (BTS).
49 - Centrale de traitement d'air : grandeurs régulées, principe des actionneurs utilisés. (BTS).
50 - Le chauffage par induction et ses applications. Alimentation en puissance par onduleur à résonance. (BTS).
Sujets de leçons de physique et applications. Épreuve B2.
Mécanique
M1 - Mouvement d'une particule chargée dans un champ électrique uniforme et permanent. Spectromètre de masse : mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique uniforme et permanent dans le cas particulier où la vitesse initiale est orthogonale au champ magnétique. (PCSI)
M2 - Oscillateur mécanique à une dimension soumis à un frottement visqueux. Régimes libres, coefficient d'amortissement. Exemples et applications. (PCSI)
M3 - Mouvement d'un point matériel dans un potentiel newtonien ; lois de Kepler (PCSI). Applications aux mouvements des satellites terrestres.
M4 - Oscillations forcées d'un système à un degré de liberté. Résonance. Facteur de qualité. Analogie électromécanique. (PCSI)
M5 - Étude mécanique des machines tournantes : solide en rotation autour d'un axe fixe dans le référentiel d'étude, théorème du moment cinétique projeté sur l'axe de rotation, théorème de l'énergie cinétique, équation horaire du mouvement. (PT)
M6 - Applications des équations dynamiques locales pour les écoulements parfaits - Relation de Bernoulli pour les écoulements incompressibles et homogènes. Mesure d'un débit. (PC)
Thermodynamique
T1 - Éléments de statique des fluides dans le champ de pesanteur uniforme : relation fondamentale de la statique des fluides ; cas d'un fluide incompressible. Poussée d'Archimède. Modèle d'atmosphère isotherme. (PCSI)
T2 - Machine thermique : thermodynamique des fluides en régime stationnaire d'écoulement unidimensionnel. Formulation des principes. (PT)
T3 - Second principe de la thermodynamique : évolutions réversibles et irréversibles, entropie S, entropie créée, entropie échangée. Exemples. (PTSI)
T4 - Machine thermique motrice ou réceptrice. Théorème de Carnot. Applications industrielles. (PTSI)
T5 - Rayonnement d'équilibre thermique - Bilans radiatifs et effet de serre. (PC)
T6 - Étude descriptive du corps pur en équilibre : diagramme [P, T], enthalpie et entropie de changement de phase, diagrammes [P, v] et [h, s] (dit diagramme de Mollier) dans le seul cas de l'équilibre liquide-vapeur. (PT)
Optique - Ondes
O1 - Spectrométrie optique : dispersion de la lumière par un prisme et diffraction par un réseau. Exemples pratiques. (PCSI - PC)
O2 - Étude d'un instrument d'optique : illustration des lentilles minces dans l'approximation de Gauss. (PCSI)
O3 - Applications des interférences à deux ondes lumineuses aux mesures interférométriques. (PC)
O4 - Diffraction à l'infini d'une onde plane par une pupille rectangulaire ; cas d'une fente. Pouvoir séparateur d'un instrument d'optique : conséquences pour l'observation d'objets lointains (PC).
O5 - Propagation guidée d'ultrasons. Généralisation aux phénomènes de propagation unidimensionnels non dispersifs. Applications. (PSI)
Électromagnétisme
E1 - Électrostatique dans le vide : champ électrostatique, potentiel électrostatique. Propriétés de symétrie du champ électrostatique. Théorème de Gauss. Exemples. (PTSI.)
E2 - Guide d'ondes infini à section rectangulaire (limité au cas du mode TE) : propagation d'une onde EM guidée. (MP)
E3 - Phénomènes d'induction électromagnétique : loi de Lenz Faraday, force électromotrice d'induction pour un circuit filiforme. Induction propre, induction mutuelle de deux circuits. (PT)
E4 - Le haut-parleur électrodynamique. Modélisation ; validation ; bilan énergétique. (PSI)
E5 - Propagation d'une onde électromagnétique dans un plasma (milieu conducteur dilué). Application à l'ionosphère. (MP)
E6 - Énergie du champ électromagnétique. Bilan local d'énergie électromagnétique. Applications (cas non statique). (MP-PC)
Chimie
C1 - Étude cinétique d'une réaction chimique par conductimétrie ou spectrophotométrie : vitesse volumique de réaction ; temps de demi-réaction. (Terminale S)
C2 - Réactions totales ou limitées ; équilibre chimique. Détermination expérimentale du pKa d'un couple acido - basique. (Terminale S)
C3 - Piles : transformation chimique et bilan de matière. (Terminale S)
C4 - Synthèse organique. Réactions de polymérisation. Applications des polymères. (Première S)
C5 - Réactions d'oxydo-réduction - Détermination expérimentale de la concentration d'un produit usuel (Terminale S)
Sujets de montages de physique appliquée, d'électronique, d'électrotechnique, d'automatique et de traitement du signal - Épreuve B3
Électronique analogique, transducteurs et amplifications
1 - Mesure d'une température : capteur, conditionneur, amplificateur d'instrumentation.
2 - Mesure d'intervalles de temps à l'aide de composants et de systèmes électroniques : principe, précision, application à la télémétrie par ultrasons.
3 - Caractérisation expérimentale d'un haut parleur électrodynamique : modèle comportemental ; comparaison au modèle de connaissance.
4 - Amplificateurs à détection synchrone : principe, application à la mesure d'accélération et de déplacement.
5 - Performances des amplificateurs de puissance de classe A, B et AB : rendement, distorsion, aspect thermique; choix de la classe selon les applications.
6 - Oscillateurs commandés en tension : principes, domaine de validité et applications.
7 - Diodes et transistors en commutation : modèle de comportement ; lien avec les phénomènes physiques au sein des composants semi-conducteurs.
8 - Illustration des interactions lumière-matière dans les composants optoélectroniques : source de lumière (DEL, diode Laser, etc.) et récepteurs de lumière (photodiode, phototransistor, photorésistance, etc.) ; application à une transmission par fibre optique.
Théorie du signal, filtrage, bruit
9 - Application du traitement du signal à l'analyse vibratoire à partir d'une mesure accélérométrique.
10 - Translation de fréquence : principe, réalisation et fonction d'appareil d'un analyseur de spectre.
11 - Filtrage du signal à l'aide de filtres actifs : avantages par rapport aux filtres passifs, choix de la structure, synthèse à partir d'un gabarit. Application à la réalisation d'un filtre anti-repliement.
12 - Filtres actifs à capacités commutées : principe de fonctionnement et performances ; application à la mesure d'un taux de distorsion d'un signal audio fréquence.
13 - Numérisation d'images par capteurs CCD : principe et mise en œuvre ; quantification par un Can.
14 - Filtres numériques : synthèse et caractérisation. Applications.
15 - Le signal audiofréquence : caractéristiques ; acquisition, traitement numérique et restitution ; applications.
16 - Filtrage optique d'une image : principe, mise en évidence et application à la strioscopie et au détramage ; comparaison avec la simulation.
Asservissements
17 - Oscillateurs quasi-sinusoïdaux à boucle de rétroaction : condition de démarrage des oscillations, stabilisation de l'amplitude et distorsion.
18 - Boucle à verrouillage de phase : mise en évidence des comportements non-linéaires, fonctionnement dynamique, application à la synthèse de nouvelles fréquences.
19 - Asservissement analogique d'un processus à temps continu : structure, stabilité et précision. Exemple de l'asservissement de position d'un moteur à courant continu.
20 - Asservissement numérique d'un processus à temps continu : structure de la boucle et du correcteur, limites des approximations, exemple de l'asservissement de vitesse d'une machine à courant continu de faible puissance (inférieure à 100W).
Transmissions des signaux, électronique hautes fréquences
21 - Modulation et démodulation de fréquence.
22 - Transmissions numériques sur fréquence porteuse : FSK, PSK.
23 - Lignes en régime impulsionnel et transmission numérique en bande de base : adaptation, codage, occupation spectrale.
24 - Caractérisation HF de composants passifs (lignes, condensateurs, filtres, antennes) à l'aide d'un analyseur de spectre et d'un pont de réflectométrie.
Électromagnétisme
25 - Transformateur monophasé industriel : étude du circuit magnétique, essais de caractérisation, schéma équivalent, rendement.
26 - Champ et induction magnétique : analyse des performances de différents matériaux. Application aux composants magnétiques à basse et moyenne fréquence.
27 - Mise en évidence de courants induits dans les matériaux conducteurs. Application au chauffage par induction, réglage de la puissance par onduleur à résonance.
28 - Mise en évidence expérimentale de couplages magnétiques et capacitifs. Application aux courants de mode commun dans les convertisseurs statiques.
Conversion électromécanique d'énergie
29 - Actionneurs à base de matériaux piézo-électriques : application de l'interférométrie à la mesure de la déformation.
30 - Mise en évidence du champ tournant et de la création d'un couple dans une machine synchrone. Application à une machine synchrone autopilotée par onduleur de tension.
31 - Machine synchrone couplée au réseau : modes de fonctionnement et échanges de puissances.
32 - Machine asynchrone triphasée à cage alimentée par un onduleur de tension : mise en évidence des caractéristiques à fréquence variable. Autopilotage.
Électronique de puissance
33 - Mise en évidence des phénomènes liés à la présence d'harmoniques de courant sur le réseau. Comparaison entre redresseur monophasé avec filtre capacitif et redresseur monophasé à absorption sinusoïdale de courant (structure mono-interrupteur ou en pont complet)
34 - Mise en évidence et estimation expérimentales de l'énergie magnétique stockée dans une inductance. Application au hacheur à accumulation inductive avec ou sans isolement.
35 - Mise en évidence et mesure des pertes dans les interrupteurs électroniques. Application au dimensionnement du dissipateur pour une application hacheur série
36 - Mise en évidence des variations des propriétés électriques des composants semi-conducteurs de puissance avec la température : conséquences sur le dimensionnement du refroidisseur et/ou utilisation comme capteur de température.
Production d'énergie électrique
37 - Pile à combustible : principe, potentiel de Nernst et tension à vide. Caractéristiques statiques et rendement. Exemple d'utilisation de l'énergie électrique.
38 - Interaction lumière-matière d'une cellule photovoltaïque. Application au générateur photovoltaïque, étude du rendement en fonction du point de fonctionnement. Utilisation pour la charge d'une batterie d'accumulateurs par un convertisseur DC/DC.
39 - Conversion de l'énergie cinétique en énergie mécanique dans un moteur éolien.
40 - Génératrice asynchrone à vitesse variable couplée au réseau avec injection de courants rotoriques. Mise en évidence du principe de conversion d'un générateur d'éolienne.
Systèmes énergétiques
41 - Mesures d'efficacité d'un système d'éclairage. Comparaison lampes à décharge fluorescentes, lampes à incandescence. Facteur de puissance.
42 - Mesure de débit, de température et de pression en différents points d'un circuit d'eau comportant une source chaude et une source froide (puissance échangée limitée à quelques dizaines de Watt). Bilans de puissance et rendements.
43 - Moteur Stirling: principe et caractéristiques de fonctionnement.
44 - Bilan énergétique d'une pompe à chaleur, diagramme de Mollier.
Automatique et régulation de systèmes
45 - Identification paramétrique électrique et mécanique d'une machine à courant continu (de quelques kilowatts) en régime dynamique. Application à la régulation de vitesse de la machine à courant continu.
46 - Régulation de température sur un système physique simple : identification, détermination et mise en œuvre d'un correcteur.
47 - Régulation de niveau sur un système physique simple : identification, détermination et mise en œuvre d'un correcteur.
48 - Régulation de débit sur un système physique simple : modèle de connaissance, représentation d'état et synthèse d'un correcteur.
49 - Régulation de pH sur un système physicochimique simple : modèle de comportement autour d'un point de fonctionnement, détermination et mise en œuvre d'un correcteur.
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE