Retour sur les Journées européennes du patrimoine au 110 bis

En 2018, en plus de l’Hôtel du Ministre (Hôtel de Rochechouart) et du village des métiers du patrimoine, les visiteurs ont pu découvrir le “110 bis : lab d’innovation de l’Education nationale” qui accueillait pour l’occasion des enseignants, élèves, chercheurs, associations, etc. venus présenter une dizaine de dispositifs innovants de préservation et de valorisation du patrimoine. L’esprit des journées du patrimoine 2018 autour du thème “l'art du partage” était bien présent au 110 bis tout au long du week-end.

Pour sa première participation aux journées européennes du patrimoine, le lab 110 bis a souhaité mettre en avant l’existence de différentes formes de patrimoine : matériel, naturel, immatériel, etc.  Nous souhaitions donner à voir un patrimoine immersif, vivant et non figé. Nous avons donc invité un panel varié d’acteurs ayant déployé des dispositifs innovants de (re)constitution et de préservation du patrimoine sous toutes ses formes.

Près de 5700 visiteurs ont donc défilé au lab tout le week-end : l’occasion pour petits et grands de découvrir des approches dynamiques et participatives de connaissance du patrimoine, de tester et de jouer avec les dispositifs présents au lab et d’échanger avec les exposants qui ont eu à coeur de partager leur passion et leurs savoir. Un week-end qui a vu naître aussi  de belles rencontres et donc de belles perspectives pour de nouveaux projets communs !

Retrouvez ci-dessous les témoignages des exposants, le détails de leurs projets et quelques tweets et images du week-end !

 

 

 

Retour sur les projets présentés

Des projets pédagogiques

  • Lycée européen de Villers-Cotterêts : les lycéens s’engagent dans un projet de partage de connaissances autour du patrimoine local  dans le cadre d’un enseignement d’exploration. Au passage, ils améliorent leur maîtrise du français et leur utilisation des outils numériques. En savoir plus sur le projet.

  • Lycée polyvalent d'Altitude (Briançon) : En 2008, le défi était de réparer l’horloge mécanique Paget Francis du lycée de Briançon. Progressivement, d’autres activités se sont développées en associant élèves, professeurs et agents du lycée. C’est un projet pluriannuel qui sollicite l’ensemble des sections scientifiques, technologiques et professionnelles du Lycée d’Altitude, projet largement ouvert sur la ville, la région et l’Italie voisine. “En particulier, nous privilégions notre filière Maintenance : CAP MBC, Bac Pro MEI, Bac STI2D et BTS MS. Nous avons établi des partenariats avec d’autres établissements de formation : écoles primaires, lycées, ENSAM et Compagnons du devoir. L’ensemble du projet est mené avec l’aide des services techniques du lycée, des entreprises partenaires, de la mairie de Briançon et d’amis experts dans leur domaine.” Denis Vialette, initiateur et coordonnateur du projet. En savoir plus sur le projet.

  •  Association des vieilles maisons françaises (VMF) : VMF, association nationale reconnue d’utilité publique, œuvre depuis près de 60 ans à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine bâti et paysager. L’une de ses missions principales est de transmettre sa passion aux plus jeunes. En 2016, une opération de grande envergure « Le Patrimoine, toute une histoire ! » a été lancée. Elle vient offrir aux enseignants des outils pédagogiques inédits et gratuits pour permettre aux enfants d’étudier le patrimoine français, en le reliant à l’histoire et à l’histoire des arts. Découvrir l'association. 

Des projets issus de la recherche 

  • “Ca s’est passé ici”, EHESS et CNRS : des séries sonores immersives dans la ville qui racontent l'Histoire à l'endroit où elle a eu lieu, en explorant un quartier, une rue, un bâtiment et en donnant la parole - grâce aux archives - à ceux qui l'ont vécue. En savoir plus sur le projet et écouter les séries.
  • IGN, Institut national de l'information géographique et forestière : présentation de la photogrammétrie qui permet la modélisation 3D à partir de photos terrestres et aériennes. En savoir plus sur l'IGN.
  • Labex “Les passés dans le présent”, Ministère de la Culture :  présentation de la collection "Grands sites archéologiques" et de dispositifs de reconstitution 3D du patrimoine archéologique. Présentés sous forme de parcours accessibles à tous, le travail des chercheurs effectué à partir de  fonds d’archives de fouilles archéologiques vous permet de vous balader de la grotte Chauvet aux monuments les plus emblématiques du Proche-Orient comme la mosquée des Omeyyades de Damas tout en explorant ces lieux mythiques grâce à toute la documentation scientifique numérique embarquée dans ces parcours. Découvrir les parcours et les ressources.

Des projets culturels 

  • Gallica, BnF : Gallica est la bibliothèque numérique de la BnF et de ses partenaires. Elle compte aujourd’hui plus de 4,8 millions de documents numérisés et libres de droits. Vous pouvez explorer des collections patrimoniales très riches et très variées :  des manuscrits anciens enluminés, des éditions patrimoniales mais aussi des collections iconographiques, cartographiques, sonores, audiovisuelles... La numérisation permet de préserver les documents patrimoniaux et de les rendre accessibles à tous. A partir de ces collections numérisées dans Gallica, de nombreux projets ont été développés. Découvrir Gallica
  • Le Forum des images : Créé en 1988 pour constituer la mémoire audiovisuelle de Paris, le Forum des images célèbre le cinéma - tous les cinémas - et l’image animée sous toutes ses formes. A l’occasion des JEP 2018 au ministère, ils ont proposé une visite inédite de Paris vu de la Seine et une autre du musée d’Orsay grâce à un dispositif de réalité virtuelle. Découvrir le forum des images.

Des projets de sciences participatives 

  • Vigie-nature, Muséum national d’histoire naturelle : Vigie-nature est un programme de sciences participatives ouvert à tous les curieux de nature. Rendez-vous sur le terrain, en ville comme à la campagne, pour participer à ce programme de recherche national et devenir un observateur de la biodiversité. Découvrir Vigie-nature.
  • Astrolabe Expéditions : Des expéditions scientifiques en mer accessibles à tous, c'est possible !  Pour collecter des données en grand nombre et à grande échelle, l'association Astrolabe Expéditions a eu l'idée de transformer les voyages de plaisanciers volontaires en expéditions scientifiques qui entrent dans le cadre de programmes de sciences participatives. Tout citoyen peut ainsi devenir acteur de la connaissance et de la protection du milieu marin. Découvrir Astrolabe Expeditions.

Mise à jour : mai 2020