Remise À Sarah El Haïry du rapport du député François Pupponi et de l'entrepreneur Emmanuel Amon sur la sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat

En mars 2021, Sarah El Haïry confiait au député François Pupponi et à l’entrepreneur Emmanuel Amon l’élaboration d’un rapport sur la sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat au cours de leur scolarité comme à l’entrée dans la vie adulte, mais également sur les potentielles actions collectives afin d’empêcher que les jeunes limitent leurs propres ambitions par méconnaissance de leur champ des possibles ou par un phénomène d’autocensure. Les deux rapporteurs ont remis leurs conclusions à la secrétaire d’État.

Ce rapport poursuit plusieurs enjeux essentiels pour notre jeunesse, notre économie, notre société et notamment :

  • L’émancipation des jeunes et leur faculté à être "entrepreneurs de leur vie" ;
  • L’égalité des chances et l’inclusion sociale en particulier pour les jeunes en décrochage scolaire et ceux issus de quartiers prioritaires de la ville ou de territoires ruraux isolés ;
  • La capacité des jeunes à être acteurs de la société, au service notamment de la transition écologique, du vivre-ensemble et de l’émergence d’une société de l’engagement ;
  • La lutte contre les plafonds de verre dans le monde du travail ;
  • L’émergence d’une économie plurielle, donnant toute sa place aux modèles associatifs et coopératifs.

Dans un sondage, élaboré par l’association 100 000 entrepreneurs et le cabinet KPAM, dans le cadre de ce rapport, plus d’un jeune sur quatre mentionne le projet de créer son entreprise. Mais pour 96% d’entre eux, c’est une possibilité qui est évoquée de façon abstraite, avec une implication modérée. Ils sont 91% à trouver cela difficile, ce qui démontre leur manque de connaissances ou d’accompagnement.

C’est pourquoi, à travers des solutions concrètes, ce rapport parvient à construire une réponse globale répondant tant aux enjeux de parcours des élèves et des jeunes que de gouvernance de ce champ éducatif.

Sarah El Haïry a décidé de reprendre immédiatement la proposition de "promouvoir la création d’une structure fédérant les associations d’entrepreneurs et les associations de jeunesse et d’éducation populaire pour faciliter les coopérations et le dialogue avec l’État". Un premier comité entrepreneuriat des jeunes s’est réuni mercredi 29 septembre 2021 avec plus d’une vingtaine d’associations issues de l’éducation populaire et de l’entrepreneuriat pour lancer avec eux les fondements de ce nouveau collectif.

Plusieurs de ces mesures, comme la création de modules entrepreneuriat au lycée professionnel ou le lancement d’un programme "Vis ma vie" entre enseignants et dirigeants d’entreprise, feront par ailleurs l’objet d’études complémentaires.

Mise à jour : septembre 2021