Les publications de la Depp

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

La direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance [DEPP] conçoit et produit des données et indicateurs sur la situation du système éducatif français.

Les publications du ministère présentent des données complètes et actualisées. Elles sont l'aboutissement d'enquêtes systématiques ; elles comportent aussi des séries d'indicateurs analytiques, des études ciblées ou des réflexions méthodologiques.

  

 

Recherche

Les indicateurs de résultats des lycées

Effectuez une recherche par ville, établissement et voie de formation
Les indicateurs de résultats des lycées

  • Cedre 2016 Espagnol en fin de collège Les dossiers de la DEPP
    Le dossier de la DEPP n° 211 développe l’analyse des résultats obtenus en espagnol en 2016 dans le cadre du cycle des évaluations disciplinaires réalisées sur échantillon (Cedre).Il fait le point sur les acquisitions en fin de collège au regard des objectifs fixés par les programmes officiels.Il propose un bilan des compétences et des connaissances des élèves et rend compte de leur évolution entre 2010 et 2016.Ce dossier éclaire également sur les attitudes et représentations des élèves vis-à-vis de la discipline et interroge sur les pratiques d’enseignement.Une analyse de certains items « ouverts » est aussi proposée.Cet ensemble de ressources intéresse tous les acteurs pédagogiques du système éducatif, des décideurs aux enseignants de terrain, en passant par les formateurs.
    mars 2019

  • Education in Europe: key figures - ed. 2018 Statistiques - publications annuelles
    Education in Europe: Key figures presents a hundred European statistical indicators on education and training. The publication offers data on various dimensions of education through 33 factsheets including texts, methodological focuses, graphs, tables and maps.
    mars 2019

  • Résultats définitifs de la session 2018 du baccalauréat : l'effectif de bacheliers poursuit sa progression Note d'information
    Avec 767 600 candidats et 677 300 bacheliers, le taux de réussite atteint 88,2 % à la session 2018 : 91,0 % en général, 88,8 % en technologique et 82,8 % en professionnel. Il augmente légèrement dans la voie générale et diminue dans la voie technologique. Dans la voie professionnelle, il progresse irrégulièrement depuis 2013. Les effectifs de candidats et de bacheliers des voies générale et technologique continuent d’augmenter, plus particulièrement en 2018 avec l’arrivée de la « génération 2000 ». Avec 79,9 %, la proportion de bacheliers dans une génération augmente de 1,2 point à la session 2018, sous l’impulsion de la voie générale et, dans une moindre mesure, de la voie technologique.En 2018, l’espérance d’obtenir le baccalauréat pour un élève de sixième sous statut scolaire est la plus forte dans les académies d’Ile-de-France, de Guadeloupe, de Lyon, de Nancy-Metz, de Rennes et de Toulouse. Dans toutes les académies, les voies générale et technologique sont prépondérantes dans l’accès au baccalauréat pour les élèves de sixième.Les candidats, sous statut scolaire, sont en moyenne les plus jeunes, quelle que soit la voie. Dans les voies générale et technologique, ils obtiennent plus souvent leur baccalauréat que les autres candidats. Ceux en apprentissage ou en formation continue sont uniquement dans la voie professionnelle. Les candidats en formation continue, qui sont en moyenne les plus âgés, décrochent le plus souvent le diplôme dans la voie professionnelle.
    mars 2019

  • La motivation et le sentiment d'efficacité des élèves baissent de façon socialement différenciée au cours du collège Note d'information
    Le panel d’élèves du second degré suivi par la DEPP en 2007 offre l’opportunité de mettre en perspective des dimensions non cognitives avec des informations d’ordre social ou contextuel et de suivre leur évolution. Les analyses mettent en évidence une dégradation de la motivation et du sentiment d’efficacité scolaire des élèves au cours du collège.Ces résultats sont, pour partie, socialement déterminés. Ainsi, si la motivation envers les activités scolaires est peu différenciée socialement en sixième, elle baisse ensuite davantage parmi les élèves les plus défavorisés.Le sentiment d’efficacité scolaire des collégiens, différencié socialement en sixième, baisse lui aussi nettement par la suite.Néanmoins, cette tendance est relativement comparable quelles que soient les caractéristiques individuelles des élèves.
    mars 2019

  • Première évaluation des acquis des élèves en situation de handicap Note d'information
    Pour la première fois, la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) a mis en place un dispositif d’évaluation permettant de mesurer le niveau des acquis d’élèves en situation de handicap. Les élèves présentant des troubles intellectuels ou cognitifs (TIC) sont plus souvent en difficulté, même si plus d’un tiers d’entre eux atteint le niveau attendu à leur âge. Parmi ceux atteints de troubles physiques, les élèves déficients visuels présentent les meilleures performances.Le niveau de scolarisation est en cohérence avec le niveau constaté de l’élève. Les performances varient selon l’origine sociale, notamment parmi les élèves présentant des troubles physiques. Enfin, hormis en calcul, les écarts entre sexes sont peu marqués.
    Février 2019

  • Liste thématique des Notes d'Information année 2018 Note d'information
    Chaque Note d'information fait le point sur l'un des aspects du système éducatif français. Elle actualise les données statistiques disponibles et donne l'essentiel des dernières exploitations d’enquêtes ou d’études. D
    Décembre 2018

  • Résultats de l'enquête de climat scolaire et victimation auprès des lycéens pour l'année scolaire 2017-2018 Note d'information
    En 2018, 94 % des lycéens déclarent se sentir bien dans leur établissement. Ce taux est stable depuis 2011, quelle que soit la population interrogée (lycéens ou collégiens). Toutefois, l’indice de climat scolaire connaît une légère baisse qui est en partie due à une opinion un peu moins favorable pour les filles. Le recul des opinions positives se constate pour les questions relatives à la sécurité à l’extérieur du lycée. La nature des violences subies n’a pas changé : les vols de fournitures, les mises à l’écart et les surnoms désagréables sont toujours les atteintes les plus citées. De façon globale, le pourcentage d’élèves déclarant une multivictimation allant de modérée à forte reste stable depuis 2015 (de l’ordre de 5 %).La forte multivictimation touche plus souvent les élèves de lycées professionnels mais autant les filles que les garçons.
    décembre 2018

  • L'égalité entre les filles et les garçons, entre les femmes et les hommes, dans le système éducatif - vol. 3 Revue Éducation et formations
    Le numéro 98 de la revue Éducation & formations est le troisième volume consacré à la thématique de l’égalité entre les filles et les garçons, entre les femmes et les hommes, dans le système éducatif. Il fait suite aux n° 96 et n° 97 respectivement publiés en mars et en septembre 2018. Ainsi, six nouvelles contributions s’ajoutent aux 16 articles déjà parus. Elles sont axées sur la non-mixité en cours d’EPS, sur le sexisme dans les albums jeunesse, sur la question de l’égalité entre les filles et les garçons dans les politiques éducatives, sur la place des femmes dans les programmes et les manuels d’histoire du collège, sur l’insertion professionnelle des femmes et des hommes à l’issue de master selon les disciplines, ou à l’issue d’un doctorat.
    n° 98, décembre 2018

  • Résultats de l'enquête Sivis 2017-2018 Note d'information
    Au cours de l’année scolaire 2017-2018, les chefs d’établissement du second degré public ont déclaré en moyenne 13,4 incidents pour 1 000 élèves. Environ un établissement sur cinq ne signale aucun acte grave. Une telle situation est plus fréquente dans les collèges et dans les lycées généraux et technologiques. De même, les établissements de petite taille sont relativement épargnés.La violence scolaire se manifeste principalement par des atteintes aux personnes. Ces incidents correspondent surtout à des violences verbales et atteignent autant le personnel que les élèves.Deux incidents graves sur trois se produisent au collège. Les auteurs de ces incidents sont plus souvent âgés de 14 ans, comparativement à l’ensemble des collégiens.Au collège, plus les actes graves sont commis à un âge avancé, plus ils correspondent à de la violence verbale envers les personnels, et plus ils sont sanctionnés, par une exclusion ou un conseil de discipline par exemple.Au lycée, les incidents graves sont commis par des auteurs plutôt jeunes, en comparaison de l’âge moyen des lycéens.
    décembre 2018

 
Études et statistiques de la Depp

  • Publications
  • Données publiques
  • Diffusion de l'information statistique
  • Définitions des termes et indicateurs statistiques

Études et statistiques de la Depp
 

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

calendrier
 
 
     




Handicap, tous concernés

Le handicap





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter