Les langues anciennes : un enjeu défendu par l'Europe

En compagnie d’homologues européens, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, a appelé au lancement d’une alliance européenne pour l’enseignement des langues anciennes à l’occasion du colloque "Europe et langues anciennes : nouvelles questions, nouvelles pratiques" organisé mardi 16 novembre au lycée Louis-le-Grand, à Paris.

Un colloque pour le renforcement des liens entre pays européens par le biais de l'apprentissage des langues anciennes

Cette alliance européenne autour des langues a pour vocation d'éclairer les élèves, futurs citoyens européens, de donner un élan nouveau à l'éducation européenne et de renforcer les liens entre les pays européens par les échanges et la mobilités des élèves et des professeurs. Ce partage de compétences et d'expérience en terme d'enseignement participe à l'enrichissement des pratiques éducatives et à la promotion de la recherche européenne sur les langues et les cultures de l'Antiquité, socle de la construction historique européenne. 

C'est en renforçant la coopération autour du latin et du grec ancien que l'on rappelle le rôle structurant joué par ces deux langues dans la culture européenne. Afin d'affirmer cet objectif, les participants ont acté la reconduction annuelle de ce colloque européen, dans un autre pays européen chaque année.

Les engagements pris en France sont : 

  • La création du projet Mare Nostrum qui favorisera l'apprentissage d'une langue ancienne
  • L'ouverture de l'enseignement optionnels de langues et cultures de l’Antiquité (LCA) aux séries technologiques
  • Le développement au collège de l'enseignement de français et culture antique en 6e
  • La création dans les académies françaises à la rentrée 2022, d'une mission d'accompagnement des enseignants dans l'enseignement du latin et du grec dans leur établissements

Apporter une culture humaniste à chaque élève

Ce colloque s'ancre dans la mission de l'Éducation Nationale d'apporter une culture humaniste à tous les élèves par le biais de l'éducation artistique et culturelle et la valorisation des enseignements de langues et cultures de l'antiquité.

Depuis la rentrée 2019, les élèves ont dès la classe de seconde la possibilité de choisir l'enseignement l’enseignement optionnel de langues et cultures de l’Antiquité (LCA), puis en première et terminale générale et technologique, l’enseignement de spécialité de littérature, langues et cultures de l’Antiquité (LLCA). C'est la complémentarité des spécialités humanités, littérature et philosophie qui permet le développement d'un enseignement de la culture humaniste.

À la rentrée 2021, plus de 280 établissements sont engagés pour permettre aux élèves de 6e de bénéficier d’un enseignement facultatif de français et culture antique (FCA). Cet enseignement permettra aux élèves de consolider et d’approfondir leur maîtrise de la langue française et leur culture par l'apprentissage des langues anciennes.

Retour en images sur le colloque "Europe et langues anciennes : nouvelles questions, nouvelles pratiques" au lycée Louis Le grand

Mise à jour : novembre 2021