Le financement de l'éducation

En 2017, la dépense d'éducation a été financée à 54,7 % par l'État (ministère de l'éducation nationale, autres ministères, collectivités territoriales). Les familles et les entreprises participent également au financement de l'éducation. 

La dépense intérieure d'éducation (comprenant les activités d'enseignement et les activités connexes, comme l'administration, les cantines, les transports scolaires, les livres scolaires, etc.) a été évaluée, pour l'année 2017, à 154,6 milliards d'euros, ce qui représente 6,7 % du produit intérieur brut (P.I.B.).

 

Les financeurs du système éducatif français en 2017

 

Participation à la dépense intérieure d'éducation de 2017
(en millions d'euros)

Pourcentage de participation à la dépense intérieure d'éducation de 2017

Le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse

65 911

51,8 %

Les autres ministères

6 055

2,9

Les autres administrations

889

2

Les collectivités territoriales

27 208

23,4

Les entreprises

7 695

8,7

Les familles

13 494

11,2

Source : Ministère de l'éducation nationale, "Repères et références statistiques", 2019.

La répartition des dépenses

Les postes de dépenses les plus importants pour l'année 2006

Postes de dépenses

Pourcentage de la dépense totale

Enseignement public du premier degré

22,8%

Enseignement public du second degré

35,6

Enseignement public du supérieur

12,9

Enseignement privé subventionné

13,8

Services administratifs

5,3

Source : Ministère de l'éducation nationale, "Repères et références statistiques", 2008.

Comparaisons internationales

La France dépense plus pour l'éducation en proportion du produit intérieur brut (P.I.B.) que la plupart des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (O.C.D.E.).

Cependant, la part des dépenses publiques d'éducation dans les dépenses publiques totales est inférieure à la moyenne des pays de l'organisation de coopération et de développement économiques (O.C.D.E.).

 

Mise à jour : août 2020