Dégradations de deux écoles de Seine-et-Marne

Suite aux dégradations de deux écoles de Seine-et-Marne à Melun et à Saint-Augustin, je tiens à assurer aux familles que grâce au travail conjoint des mairies, du rectorat de Créteil et des équipes académiques, la rentrée se passera dans de bonnes conditions.

Ces actes sont inadmissibles. Au-delà des dégâts matériels infligés aux établissements, il y a surtout les dégâts infligés à un symbole républicain. L'école est un bien commun, lieu de savoir, de connaissance et de vivre-ensemble. Alors que cette année a été marquée par une mobilisation inédite de l'École autour des valeurs de la République, il me semble plus que jamais essentiel d'appeler chacun à sa propre responsabilité afin de préserver cette enceinte.

Mis à jour le : février 2020