Coopération Franco-Allemande : De nouvelles avancées en faveur de la formation, de l'enseignement et de la formation professionnelle

Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, s’associe à Brigitte KLINKERT, ministre déléguée chargée de l’Insertion, et Clément BEAUNE, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, pour se féliciter ensemble de ces projets qui font avancer la coopération entre la France et l’Allemagne.

Le 25 janvier 2021 s’est tenue, en visioconférence, la 8ème rencontre entre les ministres de l’éducation des Länder allemands et les recteurs des académies françaises. À cette occasion, la France a mis en lumière des avancées très concrètes dans la relation franco-allemande.

Un rapprochement inédit entre la France et l’Allemagne dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnelle

Plus de vingt partenariats entre Campus des métiers et des qualifications français et écoles professionnelles allemandes ont été convenus, en particulier autour des enjeux climatiques, de la transition énergétique et des nouveaux métiers du numérique. Il s’agit de travailler ensemble en faveur de l’emploi des jeunes avec notre premier partenaire économique. 
Trois expérimentations sont mises en place pour reconnaitre les parcours et les compétences des élèves des deux côtés du Rhin : 

  • Dans le domaine de l’Aéronautique : le Campus des métiers de l’Aéronautique de Marseille s’associe à la Rhénanie-du-Nord-Westphalie ;
  • Dans le domaine des Énergies renouvelables : le Campus « Lumière intelligente et solutions d'éclairage durables » de Lyon s’associe à la Berufsschule d’Offenburg dans le Bade-Wurtemberg ;
  • Dans le domaine du Tourisme : le Campus « Tourisme et innovation » des Hauts-de-France s’associe au lycée hôtelier de Bonn en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. 

Un engagement renouvelé en faveur de l’apprentissage de l’allemand et de la mobilité des professeurs 

Création d’un deuxième lycée franco-allemand (LFA) en France, à Strasbourg, 50 ans après la création du LFA de Buc, dans l’académie de Versailles. Ce cursus ouvrira dès la rentrée 2021, en classe de sixième, au collège Vauban. Ce projet ambitieux ne pouvait se réaliser qu’avec le soutien des collectivités territoriales (région, collectivité européenne d’Alsace et ville) qui l’appelaient de leurs vœux depuis plusieurs années, et des Länder frontaliers.

Le diplôme (bac franco-allemand) et les programmes spécifiques de ces établissements ont vocation à amener des élèves à poursuivre une scolarité en allemand et en français. Il existe trois LFA en Allemagne (Sarrebruck, Fribourg, Hambourg). L’actuel LFA de Buc se verra également doté d’une école franco-allemande afin de compléter le cursus. 

Signature d’un accord renouvelé sur l’Abibac qui permet de délivrer chaque année simultanément le baccalauréat et son équivalent allemand, l’Abitur, à près de 3 000 élèves de part et d’autre de la frontière. Cet accord permet de faire évoluer ce diplôme franco-allemand dans le sens de la réforme du baccalauréat et de créer des programmes d’histoire commun, au lycée.  

Lancement de projets de coopération renforcée entre les Instituts supérieurs du Professorat et de l’Éducation (INSPE) d’Aix-Marseille, de Caen, de Reims et de Strasbourg pour une expérimentation pilote avec leurs partenaires allemands. 
L’enjeu : systématiser la mobilité des futurs professeurs favorisé par l’augmentation de plus de 80% des Crédits ERASMUS+ pour la période 2021-2027.

Mise à jour : mars 2021