Comité National de suivi de l'école inclusive

Aujourd'hui, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées, se sont rendus au collège Maurice Utrillo (Paris 18e) dont l’Unité localisée d’inclusion scolaire (ULIS) et le dispositif intégré "instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques" (ITEP) fonctionnent grâce à une coopération renforcée entre l’Éducation nationale et le secteur médico-social, au service de l’accompagnement des élèves en situation de handicap. 

Sous l’égide des deux ministres, le comité national de suivi de l’École inclusive s’est ensuite réuni en fin de matinée. Il a été l’occasion d’un échange constructif avec les élus et les représentants des associations, focalisé autour de la coopération entre l’éducation nationale et le secteur du médico-social, levier indispensable pour permettre une scolarisation plus qualitative, au plus près des besoins des élèves en situation de handicap. 

L’installation de groupes de travail dédiés avec les associations et la poursuite des ateliers territoriaux sur les leviers de coopération entre l’éducation nationale et le secteur médico-social, annoncés par les ministres lors du Comité, permettront de partager les conditions d’une coopération efficace, au service de l’accompagnement des élèves en situation de handicap.

"L’école de la République est une école attentive à chacun de ses élèves et capable de les accueillir tous. C’est pourquoi la scolarisation des élèves en situation de handicap est une priorité du Gouvernement qui a souhaité la création d’un véritable service public de l’école inclusive."   
Jean-Michel Blanquer

Pour Sophie Cluzel, "Renforcer la coopération à tous les échelons, au plus près des besoins des élèves, c’est fluidifier encore plus les parcours, pour l’autonomie et l’épanouissement de chacun. La coopération ne se décrète pas, elle se construit progressivement dans le dialogue et l’échange, en faisant vivre au quotidien les instances et dispositifs existants afin de leur donner du sens."

Le service public de l’École inclusive a pour objectif d’assurer une scolarité de qualité à tous les élèves, de la maternelle au lycée. En 2021, plus de 400 000 élèves en situation de handicap sont scolarisés. Aux côtés des professeurs et de l’ensemble des personnels, 125 500 AESH participent quotidiennement à construire une école toujours plus inclusive. Depuis 2017, l’École inclusive est une priorité du gouvernement.

La scolarisation des élèves en situation de handicap se déploie grâce à trois leviers principaux : un dialogue renforcé avec les familles, des parcours de scolarisation personnalisés, et une formation soutenue par les personnels. 

Mise à jour : novembre 2021