Les rapports

Classes bi-langues et sections européennes ou de langues orientales (SELO) en collège
Rapport conjoint IGEN / IGAENR - décembre 2014

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

Dans le cadre des réflexions préparatoires à la réforme du collège, les deux inspections générales ont été chargées de procéder à une "évaluation de l’efficacité, de l’efficience et de la pertinence" de deux dispositifs spécifiques : les classes bi-langues et les sections européennes ou de langues orientales (SELO). Depuis le début des années 2000, les classes bi-langues offrent à certains élèves (en 2013, 16 % des élèves de sixième) la possibilité d’apprendre simultanément deux langues vivantes dès leur entrée au collège. Créés en 1992, les SELO concernent actuellement, en collège, environ 10 % des élèves de quatrième et de troisième, qui bénéficient d’un horaire renforcé d’enseignement de la langue de la section. Quel devenir pour ces deux dispositifs alors que la loi du 8 juillet 2013 a rendu obligatoire l’enseignement d’une première langue vivante dès le cours préparatoire et alors qu’une nouvelle architecture des cycles se met en place ? En réponse aux questions qui se posent autour de la durée, de la continuité et de l’équité des parcours linguistiques des élèves, les inspections générales évaluent les avantages, les inconvénients et le coût de divers scénarios. Mais elles font également une série de propositions pour que le collège apporte une meilleure contribution à la maîtrise de deux langues vivantes par tous les élèves.

Classes bi-langues et sections européennes ou de langues orientales (SELO) en collège télécharger (3.56 Mo, pdf)

Mise à jour : avril 2015

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

Handicap, tous concernés

Le handicap


calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants