Évaluation et statistiques

[archive] Enseigner dans les collèges en ZEP - le point de vue des principaux et des enseignants début 1998
Les dossiers évaluations et statistiques - - - N°109 - juillet 1999

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

En janvier 1998, dans le cadre de la relance des zones d'éducation prioritaires, et en vue des assises nationales des ZEP organisées à Rouen en juin 1998, des enquêtes ont été lancées auprès des acteurs de terrain pour connaître leurs attentes et pour contribuer à un état des lieux. L'ensemble des principaux de collège et un échantillon représentatif de 710 enseignants ont été interrogés.
Leurs réponses sont analysées dans ce Dossier.

Les collèges de ZEP, pour leurs enseignants, se caractérisent d'abord par l'origine sociale de leurs élèves : non seulement, dans leur grande majorité, les élèves sont issus de milieux populaires mais, surtout, une grande partie d'entre eux appartiennent à des familles touchées par le chômage ou la précarité. Le niveau scolaire des élèves à l'entrée en sixième apparaît souvent plus faible que dans les autres collèges, en partie à cause de la proportion des élèves en grande difficulté.

Les insultes verbales et les bagarres entre élèves sont les formes les plus répandues de violence dans les collèges en ZEP. Environ 12 à 14 % de ces collèges connaissent de graves problèmes de violence. La passivité et l'absence de motivation pour le travail scolaire d'un grand nombre d'élèves constituent cependant la principale difficulté dans l'exercice du métier d'enseignant

Les enseignants des collèges de ZEP à la fois par une plus forte proportion d'enseignants investis dans le domaine pédagogique et dans le rôle d'éducateurs et par une plus fort proportion d'enseignants qui décrivent leur métier comme particulièrement difficile. L'investissement pédagogique se traduit par une fréquence plus élevée de travail avec les collègues et par la participation à des projets pédagogiques. La plupart de ces enseignants considérent le rôle d'éducateur comme une fonction normale de leur métier.

La majorité des acteurs pensent que les ZEP ont sensiblement amélioré les choses. Leurs attentes portent sur l'attribution de moyens supplémentaires en postes de personnel enseignant et non enseignant mais aussi en temps pour la concertation et la formation. L'autonomie des établissement apparaît plus nécessaire qu'ailleurs. La demande d'une reconnaissance du rôle des enseignants est également très forte. Plus globalement, on attendait un renforcement de la politique des ZEP.

Enseigner dans les collèges en ZEP - le point de vue des principaux et des enseignants début 1998 [archive] télécharger (349,29 Ko, pdf)

Mise à jour : avril 2007

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

calendrier
 
 
     




Handicap, tous concernés

Le handicap





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants