Toute l'actualité

[archive] Gilles de Robien arrête les principales mesures catégorielles en faveur des enseignants des premier et second degrés pour 2007
Communiqué de presse - Gilles de Robien - 13/03/2007

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

Gilles de Robien, ministre de l'Éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche a arrêté plusieurs décisions d'ordre financier en faveur des enseignants du premier et du second degré pour 2007, au terme d'une concertation active avec tous les acteurs de la communauté éducative, et notamment à l'issue d'un entretien avec Patrick Gonthier, secrétaire général de l'UNSA-Éducation et Luc Bérille, secrétaire général du S.E.-UNSA.

Les trois mesures prises sont conformes aux priorités du ministre, qui sont la réussite de tous les élèves et l'amélioration de la situation des enseignants.

Première mesure : Un plus grand nombre de promotions à la hors classe pour les enseignants du second degré, afin de mieux reconnaître leurs mérites. Tous les taux promus/promouvables dépassent désormais les 5% :

5,7 % pour les agrégés (+ 670 promus supplémentaires)
5,37 % pour les certifiés (+ 1347 promus supplémentaires)
5,86 % pour les Professeurs de Lycée Professionnel (+270 promus supplémentaires)
5,7 % pour les Professeurs d'Education Physique et Sportive (+ 100 promus supplémentaires)

Le coût de la mesure est de 22,453 M € par année scolaire.

Seconde mesure : Doublement de l'augmentation de l'indemnité des directeurs d'école.

Dans la continuité du protocole d'accord signé le 10 mai 2006 avec le S.E.-UNSA, qui a mis fin au mouvement national de la grève administrative des directeurs d'école, Gilles de Robien marque la reconnaissance qui leur revient.

Le ministre double (+ 370 € annuel), au 1er janvier 2007, l'augmentation de 20 % de l'indemnité de sujétion spéciale (+ 185 € annuels) qui leur avait déjà été attribuée au 1er septembre 2006.

Pour 2007, l'indemnité annuelle des directeurs d'école s'élèvera donc à 1285 € hors Z.E.P. et 1 554 € en Zone d'Éducation Prioritaire. Le coût de cette mesure est de 10,121 M € par an.

Troisième mesure : Des heures supplémentaires pour épauler les élèves dans les lycées « Ambition Réussite ».

Afin d'aider les élèves de ces lycées et de mieux préparer leur accès à l'enseignement supérieur, un soutien scolaire sera organisé dans chaque classe à compter de la rentrée 2007. Le coût de cette mesure est estimé à 5,15 M € en année pleine, qui permettront de rémunérer, sous forme d'heures supplémentaires, les enseignants qui assureront ces séances de soutien après la classe.

Mise à jour : mars 2007

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

Handicap, tous concernés

Le handicap


calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants