Bulletin officiel n° 31 du 27 août 2009

Enseignements élémentaire et secondaire

Baccalauréat

Baccalauréat professionnel spécialité « technicien constructeur bois »

NOR : MENE0914731A
RLR : 543-1b
arrêté du 6-7-2009 - J.O. du 22-7-2009
MEN - DGESCO A2-2


Vu code de l'éducation et notamment ses articles D 333-2 et D 337-51 à D 337-94 ; arrêté du 11-7-2005 ; avis de la commission professionnelle consultative bois et dérivés du 10-12-2008 ; avis du CSE du 14-5-2009

Article 1 - L'annexe II b de l'arrêté du 11 juillet 2005 susvisé est modifiée, pour l'épreuve E.2, épreuve de technologie, préparation d'une fabrication et d'une mise en oeuvre sur chantier :
Le mode d'évaluation est ponctuel écrit pour les candidats de la voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat, dans un C.F.A. ou une section d'apprentissage habilité et pour les candidats de la formation professionnelle continue dans un établissement public ; le reste est inchangé.
Article 2 - L'annexe II c est modifiée pour les sous-épreuves U 32 et U 33 conformément au document annexé au présent arrêté.
Article 3 - Le présent arrêté entre en vigueur à compter de la session d'examen 2011.
Article 4 - Le directeur général de l'enseignement scolaire et les recteurs sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française.
 
Fait à Paris, le 6 juillet 2009
Pour le ministre de l'Éducation nationale, porte-parole du Gouvernement
et par délégation,
Le directeur général de l'enseignement scolaire
Jean-Louis Nembrini
 
Nota. - L'intégralité du diplôme sera disponible au centre national de documentation pédagogique, 13, rue du Four 75006 Paris,
ainsi que dans les centres régionaux et départementaux de documentation pédagogique. Elle sera également diffusée en ligne à l'adresse suivante http://www.cndp.fr/outils-doc/


Annexe
Sous-épreuve E.32 Unité U.32 Fabrication d'un ouvrage coefficient : 3
1. contenu de la sous-épreuve
Cette épreuve s'appuie sur une réalisation d'ouvrage de construction bois, structure, ossature et charpente.
Elle doit permettre d'évaluer les compétences du candidat liées aux activités de fabrication d'un ouvrage de construction bois.
Le dossier support de l'évaluation est constitué de tout ou partie des documents mentionnés, pour chacune des compétences ciblées, à la colonne "conditions" du référentiel de certification.
L'ouvrage ou la partie d'ouvrage à fabriquer ainsi que les activités à mettre en oeuvre sont extraits du référentiel d'activités professionnelles (annexe 1a) et représentent plus particulièrement les domaines de l'ossature et de la charpente bois.
À partir du dossier, de son savoir-faire et de ses connaissances personnelles concernant :
- les moyens et techniques de fabrication,
- les méthodes de tracé, de taillage, d'assemblage et de contrôle,
- les règles d'hygiène, de santé et de sécurité au travail,
- l'organisation et la gestion de la fabrication,
- la maintenance des machines et des outillages,
Le candidat fabrique tout ou partie d'un ouvrage de construction bois et pour cela :
- organise et prépare le processus de fabrication,
- réalise les opérations d'usinage, d'assemblage et de finition,
- contrôle la qualité et la conformité des matériaux et ouvrages réalisés
- entretien les machines, matériels et outillages
2. évaluation
L'évaluation porte sur tout ou partie des compétences suivantes et des savoirs qui leur sont associés:
- C3.1 : Organiser et mettre en sécurité les postes de travail,
- C3.2 : Préparer les matériaux, produits et composants,
- C3.3 : Rechercher les caractéristiques dimensionnelles et géométriques des éléments
- C3.4 : Installer les postes de travail et les outillages,
- C3.5 : Conduire les opérations de taillage, d'usinage,
- C3.6 : Conduire les opérations de préfabrication et d'assemblage,
- C3.7 : Conduire les opérations de finition et de traitement,
- C3.8 : Assurer le conditionnement, le stockage et le chargement,
- C5.1 : Assurer la maintenance de 1 niveau des machines et matériels de fabrication.
Les indicateurs d'évaluation correspondant aux compétences évaluées figurent dans la colonne "Critères d'évaluation" des tableaux décrivant les compétences (cf. annexe I b : référentiel de certification).
Modes d'évaluation
Les activités, les documents techniques, les compétences évaluées et le degré d'exigence sont semblables quel que soit le mode d'évaluation. L'Inspecteur de l'Éducation Nationale de la spécialité veille au bon déroulement de l'examen.
- Évaluation ponctuelle : Épreuve pratique, d'une durée de 14 à 18 heures, coefficient 3.
L'épreuve se déroule en deux parties consécutives :
. 1ère partie : la lecture du dossier et la recherche des caractéristiques dimensionnelles et géométriques des éléments constitutifs de l'ouvrage à réaliser. Chaque candidat dispose d'un espace individuel de travail en salle ou en atelier et comprenant, selon les situations et le sujet proposé :
- une surface d'épure au sol pour la recherche directe en vraie grandeur,
- une table à dessin pour la recherche à échelle réduite et les tracés de détails,
- un progiciel de construction bois installé et les moyens de production graphiques associés pour la saisie de structures bois et la production des fiches de taille d'éléments.
. 2ème partie : La fabrication des éléments et le montage provisoire ou définitif de l'ouvrage selon sa destination. Chaque candidat dispose alors de l'ensemble des moyens de fabrication fixes ou portatifs, individuels ou collectifs, nécessaires à cette réalisation.
Le dossier technique remis au candidat comporte l'ensemble des données nécessaires à la fabrication de l'ouvrage et notamment :
- les plans d'exécution et de détail de l'ouvrage à réaliser,
- la nomenclature des matériaux et composants à utiliser,
- la liste des matériels, machines et outillages disponibles,
- les consignes, règles et normes de fabrication à respecter.
- Contrôle en cours de formation :
L'évaluation s'effectue sur la base d'un contrôle en cours de formation à l'occasion de deux situations d'évaluation d'égale pondération organisées dans l'établissement de formation au cours de la dernière année de formation (ou dans la deuxième partie de la formation pour les stagiaires de la formation continue) et dans le cadre des activités habituelles de formation.

. la première situation d'évaluation, au cours de la dernière année de formation, porte sur la fabrication de composants d'ossature bois pouvant intégrer divers produits finis de revêtement, menuiserie et fermeture.
. la deuxième situation d'évaluation, en fin de formation, porte sur la fabrication d'une partie d'ouvrage de charpente.
Les deux situations en établissement devront permettre d'évaluer des techniques de fabrication complémentaires et s'appuyer sur les deux méthodes actuelles de recherche des caractéristiques dimensionnelles et géométriques et de tracé des éléments :
- le tracé à partir d'une épure à échelle réelle ou réduite,
- le tracé selon une fiche de taille réalisée à l'aide d'un progiciel de construction bois.
La durée cumulée de ces deux situations d'évaluation ne peut être inférieure à la durée de l'unité correspondante, passée sous la forme ponctuelle, ni excéder le double de celle-ci.
La deuxième situation d'évaluation située en fin de formation peut être associée à la situation d'évaluation en C.C.F. de l'épreuve E.2. portant sur la préparation de fabrication. Dans ce cas, ces deux évaluations sont réalisées en continuité à partir d'un support commun.
Chaque situation permet l'évaluation tant de savoir-faire que de savoirs technologiques associés. Un professionnel, au moins, y est associé. L'absence de ce(s) dernier(s) ne peut en aucun cas invalider le déroulement de l'épreuve. Les documents d'évaluation sont préparés par les formateurs de l'établissement.
À l'issue des situations d'évaluation, l'équipe pédagogique de l'établissement de formation constituera, pour chaque candidat, un dossier comprenant :
- l'ensemble des documents remis pour conduire le travail demandé pendant la situation d'évaluation,
- la description sommaire des moyens matériels mis à sa disposition,
- les documents écrits et graphiques produits par le candidat lors de l'évaluation,
- la fiche d'évaluation du travail réalisé conclue par la proposition de note établie conjointement par l'équipe pédagogique et le(s) professionnel(s) associé(s).
Une fiche type d'évaluation du travail réalisé, rédigée et mise à jour par l'Inspection Générale de l'Éducation Nationale, est diffusée aux services rectoraux des examens et concours.
Cette fiche sera obligatoirement transmise au jury. L'ensemble du dossier décrit ci-dessus, relatif à la situation d'évaluation sera tenu à la disposition du jury et de l'autorité rectorale jusqu'à la session suivante. Le jury pourra éventuellement en exiger l'envoi avant délibération afin de le consulter. Dans ce cas, à la suite d'un examen approfondi, il formulera toutes remarques et observations qu'il jugera utiles et arrêtera la note.
Sous-épreuve E.33Unité U.33 Mise en oeuvre d'un ouvrage sur chantier Coefficient : 2
1. Contenu de la sous-épreuve
Cette épreuve s'appuie sur une réalisation d'ouvrage de construction bois, structure, ossature et charpente.
Elle doit permettre d'évaluer les compétences du candidat liées aux activités de mise en oeuvre sur chantier d'un ouvrage de construction bois.
Le dossier support de l'évaluation est constitué de tout ou partie des documents mentionnés, pour chacune des compétences ciblées, à la colonne «conditions» du référentiel de certification.
L'ouvrage ou la partie d'ouvrage à construire ainsi que les activités à mettre en oeuvre sont extraits du référentiel d'activités professionnelles (annexe 1a).
À partir du dossier, de son savoir-faire et de ses connaissances personnelles concernant :
- les moyens et techniques de mise en oeuvre sur chantier,
- les méthodes de levage, de réglage, de contrôle et de fixation,
- les règles d'hygiène, de santé et de sécurité sur le chantier,
- l'organisation et la gestion du chantier,
- la maintenance des ouvrages, des matériels et des outillages,
Le candidat met en oeuvre sur site /chantier tout ou partie d'un ouvrage de construction bois et pour cela :
- organise et prépare la zone d'intervention,
- conduit les opérations de levage, de réglage, de contrôle et de finition,
- contrôle la qualité et la conformité des supports et des ouvrages réalisés,
- assure la maintenance des ouvrages
- entretien les matériels et outillages de chantier.
À l'issue des périodes de formation en milieu professionnel seront délivrées des attestations permettant de vérifier le respect de la durée de la formation en entreprise et le secteur d'activité de cette formation. Un candidat qui n'aura pas présenté ces pièces ne pourra pas valider les sous-épreuves E31 «Évaluation de la formation en milieu professionnel» (unité U31) et E33 «Mise en oeuvre d'un ouvrage sur chantier» (unité U33).

2. Évaluation
L'évaluation porte sur tout ou partie des compétences suivantes et des savoirs qui leur sont associés:
- C1.4 : Relever et réceptionner une situation de chantier
- C4.1 : Organiser et mettre en sécurité la zone d'intervention,
- C4.2 : Contrôler la conformité des supports et des ouvrages,
- C4.3 : Implanter, répartir et approvisionner sur chantier,
- C4.4 : Conduire les opérations de levage de structures et d'ossatures,
- C4.5 : Poser, installer les composants et produits finis,
- C4.6 : Assurer le suivi de réalisation des ouvrages
- C4.7 : Gérer l'environnement du chantier,
- C5.2 : Effectuer l'entretien et la maintenance des équipements de chantier,
- C5.3 : Assurer la maintenance périodique des ouvrages.
Les indicateurs d'évaluation correspondant aux compétences évaluées figurent dans la colonne "Critères d'évaluation" des tableaux décrivant les compétences (cf. annexe I b : référentiel de certification).
Modes d'évaluation
Les activités, les documents techniques, les compétences évaluées et le degré d'exigence sont semblables quel que soit le mode d'évaluation. L'Inspecteur de l'Éducation Nationale de la spécialité veille au bon déroulement de l'examen.
- Évaluation ponctuelle : Épreuve pratique, d'une durée de 4 à 7 heures, coefficient 2.
L'épreuve se déroule en établissement de formation sur la plate-forme technique de construction bois. Le candidat exécute, après tirage au sort, la mise en oeuvre d'une partie d'ouvrage correspondante à l'un des domaines d'intervention de la construction bois ou à la combinaison de plusieurs d'entre eux :
- les ossatures verticales
- les ossatures horizontales
- la charpente
- les revêtements et parements
- Le dossier technique remis au candidat comporte l'ensemble des données nécessaires à la mise en oeuvre de l'ouvrage sur site et notamment :
- les plans d'exécution de l'ouvrage à mettre en oeuvre et son implantation,
- la nomenclature des composants et produits à installer,
- la liste des moyens matériels et des outillages disponibles sur le site.
- les consignes, règles et normes de mise en oeuvre à respecter.
Le candidat exécute en autonomie avec l'aide éventuelle d'un opérateur, l'ensemble des opérations de contrôle, d'implantation, d'adaptation, de mise en position, de réglage et de fixation des composants de l'ouvrage et de l'ensemble des produits associés selon les données techniques et normes en vigueur.
Il est ainsi amené, avant et en cours d'exécution, à installer et gérer les dispositifs de sécurité et éventuellement à conduire les moyens d'accès et de levage.
- Contrôle en cours de formation :
L'évaluation s'effectue sur la base d'un contrôle en cours de formation à l'occasion de deux situations d'évaluation d'égale pondération organisées par l'établissement de formation au cours de la dernière année de formation (ou dans la deuxième partie de la formation pour les stagiaires de la formation continue) et dans le cadre des activités habituelles de formation.
-Situation d'évaluation en centre de formation :
La situation se déroule sur la plate-forme technique de construction bois de l'établissement. Elle s'appuie sur la mise en oeuvre d'une partie d'ouvrage correspondante à l'un des domaines d'intervention de la construction bois :
- les ossatures verticales,
- les ossatures horizontales,
- la charpente,
- les revêtements et parements.
Le candidat exécute en autonomie avec l'aide éventuelle d'un opérateur, l'ensemble des opérations de contrôle, d'implantation, de mise en position, de réglage et de fixation des composants de l'ouvrage et de l'ensemble des produits associés selon les données techniques et normes en vigueur.
Il est ainsi amené, avant et en cours d'exécution, à installer et gérer les dispositifs de sécurité et éventuellement à conduire les moyens d'accès et de levage.
La situation d'évaluation en centre de formation peut être associée à la situation d'évaluation de l'épreuve E.2. portant sur la préparation de mise en oeuvre sur chantier. Dans le cas, ces deux évaluations sont réalisées en continuité à partir d'un support commun.

- Situation d'évaluation en entreprise :
La situation se déroule sur un chantier de construction bois auquel participe le candidat au cours de sa dernière année de formation en milieu professionnel.
Elle s'appuie sur les activités et tâches professionnelles correspondantes à la mise en oeuvre sur chantier d'un ouvrage de construction bois repéré dans le référentiel d'activités professionnelles.
Les deux situations doivent permettre d'évaluer des techniques de mise en oeuvre complémentaires sur des domaines d'intervention différents.
Chaque situation permet l'évaluation tant de savoir-faire que de savoirs technologiques associés. Un professionnel, au moins, y est associé. L'absence de ce(s) dernier(s) ne peut en aucun cas invalider le déroulement de l'épreuve. Les documents d'évaluation sont préparés par les formateurs de l'établissement.
À l'issue des situations d'évaluation, l'équipe pédagogique de l'établissement de formation constituera, pour chaque candidat, un dossier comprenant :
- l'ensemble des documents remis pour conduire le travail demandé pendant la situation d'évaluation,
- la description sommaire des moyens matériels mis à sa disposition,
- les documents écrits éventuellement produits par le candidat lors de l'évaluation,
- la fiche d'évaluation du travail réalisé conclue par la proposition de note établie conjointement par l'équipe pédagogique et le(s) professionnel(s) associé(s).
Une fiche type d'évaluation du travail réalisé, rédigée et mise à jour par l'Inspection générale de l'Éducation nationale, est diffusée aux services rectoraux des examens et concours.
Cette fiche sera obligatoirement transmise au jury. L'ensemble du dossier décrit ci-dessus, relatif à la situation d'évaluation sera tenu à la disposition du jury et de l'autorité rectorale jusqu'à la session suivante. Le jury pourra éventuellement en exiger l'envoi avant délibération afin de le consulter. Dans ce cas, à la suite d'un examen approfondi, il formulera toutes remarques et observations qu'il jugera utiles et arrêtera la note.
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

Handicap, tous concernés

Le handicap


calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants