Toute l'actualité

[archive] Gilles de Robien a remis les premiers diplômes de certification en allemand à dix jeunes lauréats français
Discours - Gilles de Robien - 12/10/2006

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
Gilles de Robien a reçu au ministère quatre élèves du lycée Madeleine Michelis (Amiens) et six élèves du lycée Henri IV (Paris). En présence de Peter Müller, ministre-président du Land de Sarre, plénipotentiaire de la République fédérale d'Allemagne pour les relations culturelles franco-allemandes, les premiers diplômes de certification en allemand leurs ont été remis. Ils valident le niveau de l'utilisateur élémentaire (A2) pour les élèves de troisième et le niveau de l'utilisateur indépendant (B1) pour les élèves de seconde. Cette certification  en allemand, conçue par la Conférence permanente des ministres de l'éducation des Länder allemands, est gratuite pour les élèves, et sera à nouveau proposée en 2006-2007.

 

© Philippe Devernay / M.E.N.E.S.R.        © Philippe Devernay / M.E.N.E.S.R.        © Philippe Devernay / M.E.N.E.S.R.
© Philippe Devernay / M.E.N.E.S.R

Seul le prononcé fait foi,



Monsieur le ministre, cher Peter Müller,
Mesdames et Messieurs,
Chers élèves,

 

Je suis très heureux de pouvoir, à l'occasion de ce 7ème conseil des ministres franco-allemand, en votre présence et avec vous, cher Peter, souligner le prix que nous attachons à l'enseignement de la langue allemande en France.

Le plan que nos deux pays ont décidé de conduire ensemble en octobre 2004 commence, on le sait, à porter ses fruits. Le nombre d'élèves qui apprennent l'allemand augmente, depuis deux ans, en particulier à l'école primaire et au collège.

Mais le lycée n'est pas oublié. Parmi les mesures que nous avons prises, plusieurs concernent en effet les lycéens. Je pense au développement de l'AbiBac ou des sections européennes, et bien entendu au manuel d'histoire franco-allemand, dont le premier volume est maintenant disponible pour les élèves de terminale.

Deux autres mesures destinées aux lycéens français et à leurs camarades allemands vont entrer en vigueur dès cette année :

  • il s'agit d'une part de la possibilité, pour un élève, de passer son année de seconde dans le pays partenaire et de voir son année validée à son retour, à condition bien sûr qu'elle ait été satisfaisante ; les établissements partenaires pourront passer une convention qui assurera un accompagnement optimal de la scolarité de l'élève en mobilité ;
  • la deuxième mesure permettra aux élèves de 2nde titulaires d'une certification de langue du niveau B1, d'effectuer un séjour , dans le cadre d'un projet pédagogique, dans le pays partenaire. Dès cette année scolaire, les élèves de 2nde qui s'inscriront à la session 2007 de la certification pourront effectuer un tel séjour qui prendra la forme d'un échange avec un élève de l'autre pays. Il s'agit bien de favoriser la mobilité pour ceux qui parlent la langue de l'autre.

Chers élèves, nous sommes heureux, Peter Müller et moi, d'accueillir et de féliciter aujourd'hui des pionniers !

Vous êtes en effet les premiers, vous les élèves germanistes, à avoir pu passer cette certification de langue, facultative et gratuite. 8 400 élèves ont bénéficié en 2006 de cette opportunité. Et ils l'ont pu, naturellement, grâce au soutien actif et à l'engagement de leurs professeurs d'allemand, que je tiens également à remercier et à féliciter à travers vous, Mesdames, qui les représentez aujourd'hui.

 En 2007, le dispositif s'élargira, non seulement à plus d'élèves, mais aussi à d'autres langues .
L'allemand aura donc, une fois encore, ouvert la voie et montré l'exemple.

Cette certification, conforme au cadre européen commun de référence pour les langues, reconnaît votre travail et valorise vos compétences, en particulier votre capacité à communiquer et à vous exprimer.

Car, dans le plan de rénovation des langues vivantes que nous avons engagé, nous entendons bien mettre l'accent sur la capacité de s'exprimer. C'est ce que permet précisément le cadre européen de référence, qui favorise aussi la comparaison et la transparence au niveau international : un élève français et un élève allemand qui maîtrisent le niveau B1 sauront qu'a priori ils ont un niveau d'expression comparable et qu'ils pourront se comprendre.

Cette certification, chers élèves, vous l'avez passée, mais surtout vous l'avez réussie !
C'est pourquoi, Peter Müller et moi-même, nous vous adressons toutes nos félicitations, mais aussi tous nos encouragements à poursuivre l'étude de cette belle langue qui vous ouvre de larges horizons personnels et professionnels. N'oublions pas que l'allemand est la langue maternelle la plus parlée en Europe, et qu'elle n'est pas parlée seulement en Allemagne !

C'est pourquoi, surtout, nous sommes heureux de vous remettre aujourd'hui, à l'occasion de ce 7ème conseil des ministres franco-allemand, ces diplômes que vous avez bien mérités !

En savoir plus
Pages à consulter


Dossier de presse de mai 2006 concernant la présentation du manuel d'histoire franco-allemand

Mise à jour : octobre 2006

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

Handicap, tous concernés

Le handicap


calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants