Évaluation et statistiques

Le vécu des phases d'orientation en fin de troisième et de seconde
La revue Education et Formations - Jean-Paul Caille - N°72 - septembre 2005

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

Sept ans après l'entrée en sixième, les jeunes portent un regard relativement critique sur la manière dont s'est déroulée leur dernière orientation. Si près de 60 % d'entre eux sont satisfaits de l'aide apportée par leurs parents, moins de la moitié estiment
avoir été bien informés par les professeurs et les conseillers d'orientation. En cas de refus d'un voeu d'orientation, un jeune sur trois juge que la décision du conseil de classe était injuste. Le déroulement de l'orientation apparaît souvent marqué par des contraintes de niveau scolaire : 27 % des jeunes ont vu leur voeu d'orientation refusé par le conseil de classe et près du quart d'entre eux déclarent que leur niveau scolaire était insuffisant pour faire ce qu'ils auraient voulu. La perception de l'orientation est plus critique lorsque les jeunes ont été orientés en dehors de la voie générale. En particulier, le sentiment d'injustice et les problèmes d'offre scolaire sont sensiblement plus fréquents parmi les lycéens professionnels et technologiques ainsi que les sortants.

Le vécu des phases d'orientation en fin de troisième et de seconde  télécharger (229.29 Ko, pdf)

Mise à jour : décembre 2007

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

calendrier
 
 
     




Handicap, tous concernés

Le handicap





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants