Toute l'actualité

[archive] Création des médiateurs de réussite scolaire dans le second degré
Information - Xavier Darcos - 01/02/2009

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
En savoir plus
Sites à consulter

Espoir banlieues
Éducation, vie associative, rénovation urbaine, etc.
Logo_espoir_banlieues
www.espoir-banlieues.fr

Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville
Logo_solidarite
Adultes-relais  : employeurs, bénéficiaires, contrats, activités, procédure.
Contrats urbains de cohésion sociale  : géographie prioritaire, articulations, circuits financiers.

Page à consulter

Le programme d'action de Xavier Darcos pour 2009
Lettre Flash du 26 janvier 2009

Texte de référence

Dynamique espoir banlieues, décrochage scolaire
Bulletin officiel n°1 du 1er janvier 2009

Trois à cinq médiateurs de réussite scolaire participent activement à la prévention de l’absentéisme et au renforcement des liens des parents avec l’Ecole dans plus d’un millier d’établissements depuis le 1er février 2009. Choisis pour leur forte exposition au phénomène d’absentéisme, ces établissements peuvent être localisés en territoire de la politique de la ville mais sans que ce critère soit exclusif. En revanche, les 102 établissements du groupe renforcé de lutte contre l’absentéisme sont prioritairement bénéficiaires de cette mesure comme ceux qui font actuellement l’objet d’une expérimentation sur le décrochage scolaire localisés dans les 215 quartiers prioritaires de la Dynamique Espoir banlieues.

Missions des médiateurs de réussite scolaire

Ces médiateurs, sous la responsabilité du chef d’établissement, sont en mesure de :

  • participer, sous l’autorité des conseillers principaux d’éducation, au repérage et au traitement des absences lors des heures de cours. Ils soutiennent au quotidien les projets de lutte contre l’absentéisme menés dans les établissements.
  • d’organiser dans l’établissement des actions d’aide à la parentalité permettant notamment d’accompagner les familles concernées et de les informer des exigences scolaires et réglementaires de l’institution.
  • d’appuyer la lutte contre l’absentéisme et le décrochage en créant un lien fort avec les familles dans et hors de l’établissement sur le mode de l’alerte et du contact direct vers les parents dès le constat de la situation d’absentéisme.
  • d’établir des relations avec les collectivités locales, les associations de quartier spécialisées dans l’accompagnement social et les coordonnateurs de la réussite éducative.

Profil des médiateurs

Ces médiateurs, recrutés sous statut de contrat aidé, doivent connaître les problématiques familiales et faire preuve de capacités relationnelles. La résidence dans un quartier relevant de la politique de la ville peut constituer un atout dans leur éligibilité.

Adaptation à l’emploi et sortie de fonctions

Dès leur prise de poste, les médiateurs de réussite scolaire bénéficient d’une formation d’adaptation à l’emploi dispensée par les services déconcentrés de l’éducation nationale afin de mieux connaître l’institution scolaire et son environnement.

Ils peuvent aussi être associés aux formations organisées par les préfectures visant à respecter et promouvoir les valeurs républicaines. Dès l’embauche, la sortie de fonction doit être mise en perspective d’une possible validation des acquis professionnels.

Modalités d’évaluation du dispositif

L’action des médiateurs de réussite scolaire fait l’objet d’une évaluation au regard des objectifs fixés dès la mise en œuvre de cette mesure :

  • Ainsi, pour les établissements bénéficiant de ces dotations, à l’issue de trois années de mise en œuvre, les taux d’absentéisme devront être réduits de 50%, à partir du constat statistique mené par les équipes de direction sur l’année scolaire 2007 - 2008.
  • Les 102 établissements publics locaux d'enseignement (E.P.L.E.) du groupe renforcé de lutte contre l’absentéisme devront quant à eux réduire de 30% leurs taux d’absentéisme dès la fin de la prochaine année scolaire.
  • Les collèges et les lycées situés dans les 215 quartiers prioritaires de la dynamique « Espoir banlieues », devront enfin baisser de 10 % le nombre de décrocheurs en trois ans.

 

Mise à jour : février 2009

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

Handicap, tous concernés

Le handicap


calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants