Toute l'actualité

[archive] Le ministre présente ses voeux pour l'année 2009
Discours - Xavier Darcos - 01/01/2009

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

 

En ce début d’année 2009, je voudrais tout d’abord adresser mes vœux les plus sincères de réussite et de bonheur aux douze millions d’élèves de France. Nous avons la chance d’être nés ou de vivre dans un pays qui a fait de l’intelligence et du savoir un bien commun accessible à tous, et qui consacre chaque année une part très importante de la richesse nationale à ce très beau service public qu’est l’Éducation nationale. Les élèves ont aussi le droit, de ce fait, d’attendre de l’école qu’elle veille en permanence à leur dispenser un enseignement de haute tenue et à leur procurer l’encadrement, l’attention dont ils ont besoin pour réussir leur scolarité et trouver leur voie vers l’excellence.

C’est à nos élèves, à leur avenir que sont dédiées toutes les réformes que j’ai conduites dans ce ministère, sous l’autorité du Président de la République et du Premier ministre. C’est pour eux que j’ai tenu à rédiger des programmes de l’école primaire qui fassent une part plus importante aux savoirs fondamentaux, car je considère qu’un pays comme le nôtre n’a pas le droit de rester impuissant face à l’échec scolaire des élèves qui sortent de l’école primaire. C’est eux, qui n’avaient parfois personne dans leur entourage capable de les aider, qui bénéficient désormais des deux heures de soutien hebdomadaires proposées dans chaque classe. C’est eux, qui n’avaient souvent pas les moyens de se payer des cours particuliers très chers, qui bénéficient de stages gratuits pendant les vacances scolaires. C’est eux, qui hésitaient parfois à s’orienter dans la voie professionnelle, qui ont désormais comme les autres la possibilité d’obtenir un baccalauréat professionnel en trois ans, gage d’une insertion professionnelle réussie. C’est pour eux, qui restaient trop souvent à l’écart de l’école lorsqu’ils étaient en situation de handicap, que nous avons consacré des efforts considérables pour permettre leur scolarisation en milieu scolaire ordinaire. À tous ceux-là, je fais la promesse que l’année 2009 continuera à voir l’école se transformer pour permettre plus de justice sociale et plus d’efficacité.

En ce début d’année 2009, je veux aussi dire toute ma gratitude aux enseignants de France, qui ont choisi de consacrer leur vie aux savoirs et à leur transmission. Aux côtés de leurs élèves, ils font jour après jour la démonstration de leur professionnalisme et de la passion qui les anime. J’ai été un des leurs et j’ai passionnément aimé le métier qu’ils exercent, qui est pour moi l’un des plus nobles qui soient. Je sais leur compétence, je connais leur dévouement et je comprends aussi leur sentiment d’impuissance lorsque l’école ne parvient plus à endiguer les injustices de notre société. Leur place est aux avant-postes de tous les progrès de notre société et c’est pourquoi je veux qu’ils soient mieux considérés. En 2009, je veux aller plus loin dans la revalorisation de leur condition et l’accroissement de leur pouvoir d’achat. Ils seront un peu moins nombreux, certes, mais mieux payés.

Enfin, je voudrais dire un mot des mois qui nous attendent. En 2008, nous avons conduit un nombre de réformes sans précédent dans l’histoire du système éducatif car il y avait urgence, notamment pour l’école primaire dont les résultats ne cessaient de se dégrader. Je veux remercier tous ceux qui ont fait en sorte que ces réformes aient pu s’appliquer dans les meilleurs délais et je pense notamment, en dehors des enseignants, aux personnels administratifs de l’administration centrale et des administrations déconcentrées, ainsi qu’aux personnels de direction. Je sais qu’ils ont accepté ce rythme et ces changements parce qu’ils connaissent et défendent l’intérêt de leurs élèves. En 2009, nous continuerons à réformer en profondeur le système éducatif, qui en a besoin. Nous prendrons aussi le temps de la discussion et de la concertation, comme sur les lycées où nous avons encore besoin de travailler pour parvenir à nous accorder sur les évolutions nécessaires. Là encore, c’est l’intérêt des lycéens et l’engagement de leurs professeurs qui dicteront les contours de cette réforme.

Je souhaite à tous, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, une excellente année 2009 !

Mise à jour : janvier 2009

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

Handicap, tous concernés

Le handicap


calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants